ATTENTAT EN EGYPTE, LA DOUBLE PEINE POUR LES MUSULMANS

L'émission a à peine évoquer l'attentat de l'Egypte et ses 235 morts, lui accordant juste un bref passage, préférant laisser la parole à nos trois experts, non pardon, à " l'Expert ", Mohamed Sifaoui, " le spécialiste de l'islam(isme) " comme il est désormais présenté dans les médias, pour qu'il nous dise combien l'islam et les musulmans sont et ne sont pas...

ATTENTAT EN EGYPTE, LA DOUBLE PEINE POUR LES MUSULMANS

http://www.canalplus.fr/emissions/pid8896-l-info-du-vrai.html?vid=1471153

Bruno Masure est assurément un grand visionnaire, en effet, cet excellent ancien journaliste vedette du journal de France2, avait décrit mieux que personne, dans un tweet lumineux rédigé suite à l'attentat de Barcelone, la situation insoutenable à laquelle sont confrontés les citoyens après chaque attentat, les musulmans en particulier, et qu'il avait qualifié de " double peine ", à travers une formule dont il a souvent le secret : << A chaque attentat, la double peine, " la douleur des victimes et de leurs proches, hélas. Et les insupportables délires des experts " >>.

Et les musulmans ont véritablement eu droit en ce triste soir de deuil suite à l'horrible attentat perpétré aujourd'hui dans une mosquée en Egypte, à la double peine infligée par l'émission de la chaîne CNEWS, " L'Info du Vrai " où trois experts, et dont << le plus expert de tous >>, l’innommable Mohamed Sifaoui, s'est livré comme à son habitude au lynchage de l'slam et des musulmans à partir d'un sujet taillé sur mesure pour lui : << La France et ses Musulmans >>.

L'émission a à peine évoquer l'attentat de l'Egypte et ses 235 morts, lui accordant juste un bref passage, préférant laisser la parole à nos trois experts, non pardon, à " l'Expert ", Mohamed Sifaoui, " le spécialiste de l'islam(isme) " comme il est désormais présenté dans les médias, pour qu'il nous dise combien l'islam et les musulmans sont et ne sont pas...

Dure soirée, où la douleur des victimes de l'attentat de l'Egypte vient raviver celle des victimes de l'attentat du 21 novembre dernier qui a eu lieu au Nigéria selon le même mode opératoire, et où en lieu et place d'un débat sur les causes et les conséquences de ces actes terroristes à répétition qui ensanglantent le monde musulman, les musulmans ont eu droit à la sentence lourde d'un tribunal à charge, et où l'accusé n'a même pas eu droit à un avocat, ne serait-ce qu'en la personne de la journaliste, Laurence Ferrari qui animait l'émission.

Cette émission, les innombrables sorties chocs de ces derniers jours de Manuel Valls, qui essaye de reprendre pied sur l'échiquier politique sur le bon dos de l'islam et des musulmans, la médiatisation à outrance de la situation des musulmans de Clichy la Garenne obligés de prier dans la rue pour attirer l'attention sur leur combat pour avoir accès à un lieu de culte digne dans leur ville, l'affaire Ramadan, tout ceci nous amène à reposer la question qui a fait l'objet de notre part d'une précédente publication, << vers quelles voix(es) migre la France >> et pour quelles portes de sortie, vu que celles que nous proposent les experts sont au mieux des impasses, au pire des prisons ?

Avec affection, espoir et détermination

AbdouRahmane

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.