LE PROBLEME MUSULMAN

Tels sont les deux pieds d'argile du géant monde musulman en voie de disparition, assiégé de l'intérieur comme de l'extérieur par ses ennemis, et qui est aujourd'hui en état d'agonie.

LE PROBLEME MUSULMAN

Année après année, de crise en crise, de tragédie en tragédie, la longue descente aux enfers du monde musulman semble sans répit ni fin.

Si la responsabilité des dirigeants du monde musulman est indiscutable dans ce bilan catastrophique, elle ne peut à elle toute seule, éclipser celle tout aussi importante, des donneurs d'ordres, les maîtres du jeu, qui tirent en coulisses les ficelles de la destruction et de la décomposition du monde musulman, et ce, de la chute de l'Empire ottoman à nos jours, et on pourrait remonter le fil de l'histoire de ce plan de dépeçage de l'espace arabo-musulman mis en place par les puissances occidentales jusqu'aux croisades.

Je mesure qu'en disant cela, je m'expose à figurer sur le podium très labellisé des tenants de la "théorie du complot " et à intégrer par la même occasion le club très fermé des tenants du " choc des civilisations ".

J'assume en conscience ce risque, car il me permets de pouvoir librement alerter et interpeller toutes les consciences humaines face au génocide méthodique qui est en train d'être mis en place aujourd'hui contre les musulmans, avec la complicité des dirigeants du monde musulman, qui ont vendu leurs âmes au diable en contrepartie de la préservation et de la perpétuation de leurs pouvoirs devenus dynastiques, et qui de ce fait, acceptent volontairement de devenir les instruments de la destruction de leurs propres nations, de devenir les bras armés des puissances occidentales et asiatiques, les mercenaires de ces dernières, engagées dans une âpre compétition pour le contrôle des richesses du monde, et celles du monde musulman en particulier.

Car tel est en effet l'enjeu, la guerre silencieuse que se livrent les deux super puissances qui gouvernent aujourd'hui le monde, le bloc occidental mené par les Etats-Unis d'Amérique, et le bloc asiatique dirigé par la Chine, pour le contrôle des sources d'approvisionnement énergétique et des potentiels marchés qui en découlent.

Le fait que certains pays asiatiques tels que le Japon ou la Corée du Sud soient des alliés du bloc occidental ou que des pays occidentaux tels que la Russie et certains pays d'Amérique latine fassent alliance avec la Chine ne remets nullement en cause cette bipolarisation dominante du monde.

Le monde musulman regorge pour son malheur dans ses sous-sols d'une large part de ces richesses énergétiques mondiales tant convoitées, notamment en pétrole et en gaz, et donc se trouve naturellement être l'objet de la convoitise des maîtres du monde dont la puissance dépend grandement du contrôle de ces sources d'énergie.

Ce n'est point un hasard si l'immense majorité des bases militaires américaines et celles de ses alliés se trouvent aujourd'hui installées dans ou autour des pays disposant des plus grands gisements de pétrole, de gaz, d'or, d'uranium etc.

Et si on avait besoin de preuve pour valider cette réalité, on peut se référer à cette réflexion célèbre de Henry Kissinger, l'ancien Secrétaire d'Etat américain qui a déclaré que « Le pétrole est une chose trop sérieuse pour qu'on la laisse aux Arabes. »

En effet, qui contrôle le pétrole et le gaz, principales sources d'énergie pour le fonctionnement de l'économie mondiale, contrôle par la même occasion les marchés, les bourses, la finance et donc l'économie mondiale.

Un autre facteur aggravant pour la situation du monde musulman qui fait de lui une cible privilégiée des agressions des maîtres du monde : l'islam.

Dernière révélation du cycle des religions monothéistes, présente sur l'ensemble du globe terrestre habitable, comptant sur plus d'un tiers de la population mondiale comme fidèles à son dogme, et proposant une autre alternative de société au modèle actuel d'exploitation de l'homme et de la nature sans morale ni éthique, elle représente une menace pour le règne hégémonique du libéralisme dans le monde, et donc par conséquent, une menace à éradiquer.

Tels sont les deux pieds d'argile du géant monde musulman en voie de disparition, assiégé de l'intérieur comme de l'extérieur par ses ennemis, et qui est aujourd'hui en état d'agonie.

Les assauts répétés contre la souveraineté des pays qui le composent, les agressions militaires, économiques et culturelles contre ces derniers, le massacre des populations, l'exode des populations fuyant les violences, la multiplication des camps de réfugiés, les attaques incessantes contre les sources fondamentales de son dogme, la discrimination religieuse dont sont victimes ses fidèles en Chine et en Occident de façon générale, la banalisation de l'islamophobie et du racisme anti musulman, sont assez d'éléments indicateurs pertinents et préoccupants pour sonner l'alarme sur le génocide qui ne dit pas son nom mais qui est en cours aujourd'hui contre le monde musulman.

L'islam et les musulmans font partie de la réalité du monde qu'ils ont fait avancer des siècles durant, le faisant sortir des tenêbres à la lumière, devenant en cela sa locomotive morale, spirituelle, philosophique, culturelle, économique et civilisationnelle pour une longue période de l'histoire humaine.

Leur apport à l'essor de l'humanité est donc inscrite à jamais dans l'histoire de cette dernière, comme celle de l'ADN est inscrite dans l'histoire de l'espèce humaine.

Vouloir débarrasser le monde de l'islam c'est comme vouloir débarrasser le corps humain de l'ADN avec tous les risques inhérents vers une mutation irréversible et dangereuse.

Les malheurs du monde proviennent de son désenchantement, l'humanité souffre de manque d'utopie, d'absence d'un idéal qui élève et transcende à la fois, elle étouffe sous le joug de l'égoïsme, de l'exploitation de l'homme par l'homme, de la nature par l'homme, brisant tous les codes, toutes les règles, tous les repères, et n'admettant qu'une seule loi au dessus de toutes : la loi du plus fort !

L'islam propose une réponse à cette situation chaotique, faire espérer l'humanité, le renouer avec son enchantement, procurer la paix aux coeurs en instaurant la justice dans tous les domaines conformément à sa vocation primordiale : une Miséricorde pour l'humanité

Prenons garde à ne pas saborder volontairement la dernière bouée de sauvetage dans laquelle nous sommes tous installés alors que nous voguons au milieu de la tempête.

Avec affection, espoir et détermination

AbdouRahmane

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.