OBIANG COMME DAESH A FAIT ASSASSINER DES HOMMES D'ÉGLISE POUR CONQUÉRIR LE POUVOIR.

LE DICTATEUR OBIANG NGUEMA MBASOGO EST PRET À TOUT POUR SE MAINTENIR AU POUVOIR EN GUINÉE ÉQUATORIALE, IL A FAIT ASSASSINER DEUX PRETRES QUI ONT REJOINT LES 310 PERSONNES ASSASSINÉES - LA CORED A REMIS TOUS LES ÉLÉMENTS D'UNE PLAINTE À SES AVOCATS AFIN QUE JUSTICE SOIT RENDUE.

OBIANG NGUEMA MBASOGO, COMME DAESH A FAIT ASSASSINER DES HOMMES D'ÉGLISE POUR CONQUÉRIR LE POUVOIR.

En France, l'assassinat d'un prêtre qui vient d'être commis a entrainé une indignation internationale.

Nos démocraties ne peuvent pas tolérer que l'on assassine des hommes d'église

Pourtant des assassinats d'hommes d'église ont été commis en guinée équatoriale...

Souvenons nous en cette prochaine fête du 3 aout qui commémore l'assassinat de l'oncle d'OBIANG NGUEMA MBASOGO qu'il a fait exécuter pour prendre le pouvoir, comme il l'a fait pour :

- le père JORGE BITA CAECO, prêtre catholique assassiné en mai 2011, figurant sur la liste des 310 personnes assassinées pour permettre au régime d'OBIANG NGUEMA MBASOGO de se maintenir au pouvoir et qui figure dans la liste sous le numéro 187

- le révérend père LÉON MBA NKOGO, évêque de la paroisse Enrique NVO à BATA, figurant sur la liste des 310 personnes assassinées pour permettre au régime d'OBIANG NGUEMA MBASOGO de se maintenir au pouvoir et qui figure dans la liste sous le numéro 198

Média non disponible

Le crime de ces hommes d'église était d'avoir tenu des discours dans leur église, lors de la messe du dimanche incitant les paroissiens et le peuple à prendre conscience de ce qui se passait en guinée équatoriale, pays dans lequel la corruption d'OBIANG NGUEMA MBASOGO, de sa famille et de son clan est arrivée à un point insupportable.

Les discours de ces prêtres dans leur église ont été interprétés par le dictateur d'OBIANG NGUEMA MBASOGO, comme une menace pour lui barrer la route et lui permettre de rester éternellement au pouvoir avec sa famille et son clan.

Obiang a préféré faire exécuter ces hommes d"église qui lui faisaient de l'ombre et réveillait en lui la peur de ne pas etre réélu par la dénonciation de la corruption qui entrainait la misère du peuple pendant qu'il s'enrichissait avec sa famille et son clan.

Comme daesh d'OBIANG NGUEMA MBASOGO est un assassin qui a fait exécuter des hommes d'église pour se maintenir au pouvoir et les cadeaux qu'il essaie de faire aujourd'hui aux membres de l'eglise ont pour seul but d'étouffer le scandale que constitue l'assassinat d'hommes d'église et dont d'OBIANG NGUEMA MBASOGO devra rendre compte devant la justice des hommes, mais aussi devant celle de dieu, et ce n'est pas en flirtant avec l'église qu'il pourra se faire pardonner.

Malédiction a celui qui a commandité cela, car comme le dit le proverbe :

Il ne l'emportera pas au paradis

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.