LE MILLIONNAIRE OBIANG SOLLICITE UNE AIDE DE LA BAD POUR LA PÊCHE ET L'AGRICULTURE

LE MULTIMILLIONNAIRE OBIANG NGUEMA MBASOGO A ÉTÉ OBLIGÉ DE MENDIER 55 MILLIONS D'EUROS AU PROFIT DE LA GUINÉE ÉQUATORIALE POUR DÉVELOPPER L' AGRICULTURE ET LA PÊCHE PENDANT QUE SON FILS TEODORO NGUEMA OBIANG MANGUE S'OFFRE UN YACHT DE 250 MILLIONS DE DOLLARS ET QU'OBIANG AVEC SA FORTUNE PERSONNELLE DE 600 MILLIONS DE DOLLARS NE MET PAS UN SEUL EURO SUR LA TABLE POUR AIDER SON PAYS.

La Banque Africiane de Développement (BAD) vient de débloquer plus de 55 millions d’euros au profit de la Guinée Équatoriale.

OBIANG NGUEMA MBASOGO QUI DISPOSE SELON FORBES D'UNE FORTUNE PERSONNELLE DE PLUS DE 600 MILLIONS DE DOLLARS EST OBLIGÉ D'ALLER MENDIER LES AIDES INTERNATIONALES DE LA BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT (BAD) POUR AIDER NOTRE PAYS 4ème PAYS PRODUCTEUR DE PÉTROLE D'AFRIQUE QUI DISPOSE D'UN REVENU PAR HABITANT COMPARABLE À CERTAINS PAYS EUROPÉENS ET QUI EST INCAPABLE DE FINANCER LE SECTEUR PRIORITAIRE QUI EST CELUI DE LA PÊCHE LORSQUE L'ON A UNE CAPITALE QUI EST SUR UNE ILE ET QUE TOUTE LA PARTIE CONTINENTALE A LA CHANCE D'AVOIR L'ACCÈS À LA MER.

Combien de pays africains n'ont pas cette chance d'avoir l'accès à la mer, OBIANG aura mis 40 années de règne pour commencer à s'en apercevoir...

Personne dans le pays n'a eu le courage de lui dire - car la véritable opposition n'existe pas - que lorsqu'on a son pays dans le besoin et que l'on dispose d'une fortune comme celle du président OBIANG NGUEMA MBASOGO, le premier réflexe d'un patriote qui se dit panafricain est de mettre cet argent sur la table, soit pour le prêter, soit pour le donner à son pays.

Il est incroyable de constater que le chef de l'état OBIANG NGUEMA MBASOGO soit président de la société d'état pétrolière GEOPETROL ce qui lui a procuré des revenus impensables, puisque le montant de ses ressources journalières sont - pour avoir atteint 600 millions de dollars (chiffre de FORBES) - de plus de 40.000 dollars par jour.

Au lieu de cela il préfère aller mendier piteusement des aides internationales alors qu'il a les poches pleines

Le président OBIANG NGUEMA MBASOGO est incapable de financer le développement du pays avec les ressources du pétrole qui sont gangrainées par la corruption familiale, pendant que la Première dame distribue des miettes de sa fortune obtenue par la main mise de la distribution dans le secteur alimentaire.

55,518 millions d’euros (soit 36,418 milliards de FCFA), est le montant débloqué par la Banque Africaine de développement (BAD) au profit de la Guinée équatoriale, pour la mise en œuvre du “Projet d’appui au développement des chaînes de valeurs du secteur de la pêche et de l’aquaculture (PASPA)”.

Ce financement de la BAD d’un coût global de 69,968 millions d’euros (soit 45,896 milliards de FCFA), qui s’inscrit dans le cadre du document stratégie pays (DSP) 2018-2022 va permettre au projet PASPA, élaboré par le Bureau international du travail (BIT), et exécuté à partir de janvier 2020 d’augmenter et de valoriser la production de poisson, à travers le développement durable de la pêche industrielle, de la pêche artisanale et de l’aquaculture.

Il aura fallu 40 années de règne sans partage, malgré la création de multiples commissions et comités et tout genre, pour que le président daigne enfin s’intéresser à la question avec des fonds provenant de l’étranger...

Le projet permettra d’une part d’assurer un meilleur approvisionnement du marché local en poissons, de réduire les importations et d’exporter vers les pays de la sous-région. Et d’autre part, d’accroître les revenus et d’améliorer l’employabilité des jeunes qui n’en peuvent plus d’attendre que l’économie reparte pour trouver un travail, ainsi que l’accès à l’eau potable et à l’assainissement toutes choses promises depuis des années avec des promesses non tenues sans cesse reportées à plus tard.

UN BEAU PROGRAMME QUE L'OPPOSITION EN EXIL AURAIT PU MENER SUR PLACE DEPUIS LONGTEMPS SANS AVOIR RECOURS À LA MENDICITÉ EN AFFECTANT LES RICHESSES DU PAYS À DE VÉRITABLES OBJECTIFS ÉCONOMIQUES ET SOCIAUX, EN DÉNONÇANT LA CORRUPTION QUI EST PERMANENTE ET QUI OBLIGE LE POUVOIR À ALLER PLEURER POUR QUE DES EMPLOIS PUISSENT ÊTRE CRÉÉS POUR LA JEUNESSE, PENDANT QUE LA FAMILLE PRÉSIDENTIELLE SE VAUTRE DANS LES PALAIS PRÉSIDENTIELS ET DANS DES VOITURES DE LUXE ET QU'AU LIEU DE FOURNIR DES BATEAUX DE PÊCHE ON ACHÈTE DES YACHTS DE PLUS DE 250 MILLIONS DE DOLLARS ET QUE L'ON A MÊME PAS 55 MILLIONS A INVESTIR DANS LA PÊCHE ET L'AGRICULTURE DU PAYS.

C'est le déshonneur complet pou la famille OBIANG qui signe par cet acte de mendicité auprès de la Banque Africaine de Développement (BAD) et acté devant la communauté internationale, la signature de la corruption familiale qui dirige ce pays avec son clan; d'une main de fer en forme de coffre fort.

En ce qui concerne l'argent de la BAD on peut craindre que comme d’habitude, faute d'avoir une véritable opposition pour contrôler la bonne utilisation des fonds dans ce pays ou la corruption atteint des sommets, cet argent fera comme le reste, il finira par l'enrichissement personnel d'une famille qui se vautre dans le luxe pendant que 80 pour cent de la population vit en dessous du seuil de pauvreté.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.