ABESO NDONG SALOMON
Abonné·e de Mediapart

111 Billets

0 Édition

Billet de blog 4 nov. 2018

ABESO NDONG SALOMON
Abonné·e de Mediapart

LA MIGRATION DES AFRICAINS VERS L'EUROPE : OBIANG A FAIT FUIR 250.000 EQUATO GUINÉENS

Le dictateur équato-guinéen OBIANG NGUEME MBASOGO a fait fuir plus de 250.000 équato-guinéens qui ont quitté le pays dans la précipitation pour ne pas se faire assassiner comme l'ont été les 310 martyrs du régime - OBIANG semble ne pas s'en souvenir et demande à l'occasion de la session extraordinaire du CTS sur la migration en Afrique des comptes à l'EUROPE...

ABESO NDONG SALOMON
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Ce n'est pas OBIANG qui doit demander des comptes à l'EUROPE, ce sont les équato-guinéens qui doivent demander des comptes à OBIANG.

Guinée équatoriale: le président Obiang assiste à l’ouverture de la session extraordinaire du CTS sur la migration en Afrique.

Le dictateur a présidé, le 2 novembre 2018, à l’ouverture de la session extraordinaire du Comité technique spécialisé sur la migration, les réfugiés et les personnes déplacées en Afrique (CTS), La cérémonie s’est déroulée au Palais des conférences internationales de Sipopo, en présence de plusieurs personnalités de l’Union africaine et a donné lieu à une déclaration pour le moins surprenante du dictateur OBIANG NGUEMA MBASOGO quand on sait ce qu'il a fait et qui a fait fuir une bonne partie de la population à l'étranger pour échapper à ses mains ensanglantées par l'assassinat de 310 victimes et la torture de ceux qui n'ont pas pu sortir des griffes de sa main de fer qui dirige le pays sans interruption depuis 39 ans, sa longévité au pouvoir s'expliquant par le fait qu'il a violé la Loi Fondamentale en se présentant plus de deux fois consécutivement aux élections présidentielles.

Cette session extraordinaire du Comité technique spécialisé sur la migration, les réfugiés et les personnes déplacées en Afrique (CTS) s’est déroulée sous le thème :

« Surmonter les défis de l’apatridie, du déplacement interne et de la libre circulation des personnes en Afrique».

Oubliant que son pays est la cause d'une migration permanente des équato-guinéens vers l'Europe depuis 39 ans, raison pour laquelle il est partisan de la fermeture des frontières il ose affirmer « Nous pensons que l’immigration massive actuelle des Africains vers l’Europe est due au sous-développement dont souffre le continent, ce qui provoque une grande dépression chez les Africains. Cette immigration ne pourra pas s’arrêter tant que la situation de sous-développement perdurera en Afrique », a déclaré le président OBIANG, dans son discours, à l’ouverture des travaux du Comité, oubliant qu'il est inadmissible pour lui de parler de sous-développement alors que son pays bénéficie de la rente pétrolière.

Parler de sous-développement en tant que représentant du 3ème pays producteur d'Afrique relève de la plaisanterie, pour ne pas dire que ce n'est pas sérieux. Tout le monde sait que ce sous-développement est dû à l'importance de la corruption en république de guinée-équatoriale dont les dépenses somptuaires profitent aux dirigeants comme l'ouvrage "Pilleurs d'Afrique" vient de nous le rappeler en nous donnant force détails qui devraient conduire leurs auteurs à subir une vérification fiscale d'ensemble de leurs revenus pour en connaître la réelle provenance.

Rappelons pour rafraîchir la mémoire du Président OBIANG, que la migration des 250.000 équato-guinéens est due à la dictature, à la chasse aux opposants pratiquée par le régime depuis 39 ans qui les ont conduit à s'exiler pour ne pas se faire assassiner ou voler tous leurs biens... La corruption pratiquée par la régime du président OGIANG a vidé et dilapidé les ressources du pays qui ne peut profiter au peuple en raison du fait que cette richesse est aspirée par la famille présidentielle pour son seul profit.

Et comme pour faire ce que l'on appelle "botter en touche", le dictateur OBIANG "dilapideur des richesses du pays" ose dire : « il vaut la peine de parler de la dette historique de l’Europe envers le continent africain. L’Europe pourra adopter tous les mécanismes pour lutter contre l’immigration déjà incontrôlée, mais la seule solution, est qu’elle doit réparer les dommages qu’elle a causé, de façon à adopter une sorte de Plan Marshall économique pour l’Afrique, afin d’accompagner ses États dans l’émergence économique».

Certes, la meilleure stratégie c'est l'attaque, encore faut-il qu'elle soit justifiée. C'est OBIANG qui depuis la découverte du pétrole a négocié tous les contrats avec les membres de sa famille avec notamment l'un de ses fils Gabriel MBEGA OBIANG LIMA et l'exploitation du bois c'est également son autre fils Teodoro NGUEMA OBIANG MANGUE qui en était chargé avec sa société la SOMAGUI. En quoi le dictateur OBIANG NGUEMA MBASOGO peut demander des comptes à l'EUROPE, alors que la CEMAC invite les pays africains dont la guinée équatoriale dont les finances sont au bord de la crise à se ressaisir et à lutter contre la corruption, c'est à lui et à sa famille que les équato-guinéens doivent demander des comptes afin de réponde à la question : OU EST PASSÉE LA MANNE PÉTROLIÈRE... ? et POURQUOI 80 POUR CENT DE LA POPULATION VIT EN DESSOUS DU SEUIL DE PAUVRETÉ ?

VOILÀ DES VRAIS QUESTIONS AUXQUELLES IL FAUDRA BIEN QU'UN JOUR LE MANDATAIRE ACTUEL DONNE DES RÉPONSES EN PRÉSENTANT LES VRAIS CHIFFRES ET EN JUSTIFIANT SON EXTRAORDINAIRE ENRICHISSEMENT AINSI QUE CELUI DE SA FAMILLE ET DE SON CLAN, AU MILIEU DE LA MISÈRE D'UN PEUPLE.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

L’auteur n’a pas autorisé les commentaires sur ce billet

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Justice
Affaire « Paul Bismuth » : Sarkozy prend ses distances avec les autres prévenus
L’ancien président conteste avoir commis la moindre infraction, malgré des enregistrements diffusés par la cour d’appel de Paris indiquant le contraire. À l’entendre, il n’était « pas passionné de procédure pénale », à l’inverse de Thierry Herzog, son ami avocat, et de l’ex-magistrat Gilbert Azibert.
par Michel Deléan
Journal — International
Opération « Sauver Sarko » : un diplomate libyen rattrapé par la justice
Un diplomate libyen en lien avec les services secrets français a été mis en examen pour « corruption de personnels judiciaires étrangers ». Il a reconnu avoir servi d’intermédiaire pour essayer d’obtenir la libération d’un des fils de l’ancien dictateur libyen Mouammar Kadhafi dans le but de servir les intérêts de Nicolas Sarkozy.
par Fabrice Arfi, Karl Laske et Antton Rouget
Journal
Drones, « exosquelettes » et nouvelles brigades : comment Darmanin va dépenser ses milliards
Les députés ont adopté mardi la version sans doute définitive de la Lopmi, ce texte qui fixe les objectifs et moyens des forces de l’ordre pour les cinq prochaines années. Elle prévoit une augmentation de leur budget de 15 milliards d’euros, dont la moitié sera consacrée à la numérisation de l’ensemble de leurs activités.
par Jérôme Hourdeaux
Journal — Éducation et enseignement supérieur
Prof harcelée par l’extrême droite : « Maintenant, il faut une protection policière pour réfléchir sur la fraternité ? »
Sophie Djigo, enseignante de philosophie en classe préparatoire à Valenciennes, a été la cible d’une campagne en ligne parce qu’elle organisait une sortie pédagogique auprès d’une association d’aide aux migrants à Calais. Dans un entretien à Mediapart, elle demande à l’Éducation nationale de « protéger les collègues ».
par Célia Mebroukine

La sélection du Club

Billet de blog
Avec Francesca Woodman et Vivian Maier, « Traverser l’invisible »
Chacune à sa façon, les deux photographes, comme l'écrit Marion Grébert, « ont mené leur existence en échappant à la moindre possibilité d’être saisies. »
par Jean-Claude Leroy
Billet de blog
Sans couronne se relever
Au cours de sa formation théâtrale, Suzanne de Baecque répond à un travail d’immersion en s’inscrivant au concours de Miss Poitou-Charentes. Avec Raphaëlle Rousseau pour complice, elle narre son expérience à partir des coulisses, observant ses concurrentes, les racontant pour mieux donner naissance à « Tenir debout », docu-fiction entre rire et larmes, premier spectacle magnifique.
par guillaume lasserre
Billet de blog
Jean-Charles Richard et autres héros du jazz
Sur l’album L’Étoffe des Rêves, le saxophoniste Jean-Charles Richard converse avec le pianiste américain de jazz Marc Copland. La vocaliste Claudia Solal et le violoncelliste Vincent Segal les rejoignent. L’entente des deux leaders, le talent apporté par leurs renforts, façonnent un univers harmonique enchanteur. Et délivre, cet automne, un concert réel comme un songe.
par BRUNO PFEIFFER
Billet de blog
Dominique Blanc porte haut « La douleur » de Marguerite Duras
L’actrice dit vouloir jouer encore et encore ce spectacle, « jusqu’ au bout ». Elle a raison. Ce qu’elle fait, seule en scène, est indescriptible. Thierry Thieû Niang l’accompagne dans ce texte extrême de Marguerite Duras créé sous le direction de Patrice Chéreau il y a bientôt dix ans.
par jean-pierre thibaudat