ABESO NDONG SALOMON
Abonné·e de Mediapart

104 Billets

0 Édition

Billet de blog 4 nov. 2018

LA MIGRATION DES AFRICAINS VERS L'EUROPE : OBIANG A FAIT FUIR 250.000 EQUATO GUINÉENS

Le dictateur équato-guinéen OBIANG NGUEME MBASOGO a fait fuir plus de 250.000 équato-guinéens qui ont quitté le pays dans la précipitation pour ne pas se faire assassiner comme l'ont été les 310 martyrs du régime - OBIANG semble ne pas s'en souvenir et demande à l'occasion de la session extraordinaire du CTS sur la migration en Afrique des comptes à l'EUROPE...

ABESO NDONG SALOMON
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Ce n'est pas OBIANG qui doit demander des comptes à l'EUROPE, ce sont les équato-guinéens qui doivent demander des comptes à OBIANG.

Guinée équatoriale: le président Obiang assiste à l’ouverture de la session extraordinaire du CTS sur la migration en Afrique.

Le dictateur a présidé, le 2 novembre 2018, à l’ouverture de la session extraordinaire du Comité technique spécialisé sur la migration, les réfugiés et les personnes déplacées en Afrique (CTS), La cérémonie s’est déroulée au Palais des conférences internationales de Sipopo, en présence de plusieurs personnalités de l’Union africaine et a donné lieu à une déclaration pour le moins surprenante du dictateur OBIANG NGUEMA MBASOGO quand on sait ce qu'il a fait et qui a fait fuir une bonne partie de la population à l'étranger pour échapper à ses mains ensanglantées par l'assassinat de 310 victimes et la torture de ceux qui n'ont pas pu sortir des griffes de sa main de fer qui dirige le pays sans interruption depuis 39 ans, sa longévité au pouvoir s'expliquant par le fait qu'il a violé la Loi Fondamentale en se présentant plus de deux fois consécutivement aux élections présidentielles.

Cette session extraordinaire du Comité technique spécialisé sur la migration, les réfugiés et les personnes déplacées en Afrique (CTS) s’est déroulée sous le thème :

« Surmonter les défis de l’apatridie, du déplacement interne et de la libre circulation des personnes en Afrique».

Oubliant que son pays est la cause d'une migration permanente des équato-guinéens vers l'Europe depuis 39 ans, raison pour laquelle il est partisan de la fermeture des frontières il ose affirmer « Nous pensons que l’immigration massive actuelle des Africains vers l’Europe est due au sous-développement dont souffre le continent, ce qui provoque une grande dépression chez les Africains. Cette immigration ne pourra pas s’arrêter tant que la situation de sous-développement perdurera en Afrique », a déclaré le président OBIANG, dans son discours, à l’ouverture des travaux du Comité, oubliant qu'il est inadmissible pour lui de parler de sous-développement alors que son pays bénéficie de la rente pétrolière.

Parler de sous-développement en tant que représentant du 3ème pays producteur d'Afrique relève de la plaisanterie, pour ne pas dire que ce n'est pas sérieux. Tout le monde sait que ce sous-développement est dû à l'importance de la corruption en république de guinée-équatoriale dont les dépenses somptuaires profitent aux dirigeants comme l'ouvrage "Pilleurs d'Afrique" vient de nous le rappeler en nous donnant force détails qui devraient conduire leurs auteurs à subir une vérification fiscale d'ensemble de leurs revenus pour en connaître la réelle provenance.

Rappelons pour rafraîchir la mémoire du Président OBIANG, que la migration des 250.000 équato-guinéens est due à la dictature, à la chasse aux opposants pratiquée par le régime depuis 39 ans qui les ont conduit à s'exiler pour ne pas se faire assassiner ou voler tous leurs biens... La corruption pratiquée par la régime du président OGIANG a vidé et dilapidé les ressources du pays qui ne peut profiter au peuple en raison du fait que cette richesse est aspirée par la famille présidentielle pour son seul profit.

Et comme pour faire ce que l'on appelle "botter en touche", le dictateur OBIANG "dilapideur des richesses du pays" ose dire : « il vaut la peine de parler de la dette historique de l’Europe envers le continent africain. L’Europe pourra adopter tous les mécanismes pour lutter contre l’immigration déjà incontrôlée, mais la seule solution, est qu’elle doit réparer les dommages qu’elle a causé, de façon à adopter une sorte de Plan Marshall économique pour l’Afrique, afin d’accompagner ses États dans l’émergence économique».

Certes, la meilleure stratégie c'est l'attaque, encore faut-il qu'elle soit justifiée. C'est OBIANG qui depuis la découverte du pétrole a négocié tous les contrats avec les membres de sa famille avec notamment l'un de ses fils Gabriel MBEGA OBIANG LIMA et l'exploitation du bois c'est également son autre fils Teodoro NGUEMA OBIANG MANGUE qui en était chargé avec sa société la SOMAGUI. En quoi le dictateur OBIANG NGUEMA MBASOGO peut demander des comptes à l'EUROPE, alors que la CEMAC invite les pays africains dont la guinée équatoriale dont les finances sont au bord de la crise à se ressaisir et à lutter contre la corruption, c'est à lui et à sa famille que les équato-guinéens doivent demander des comptes afin de réponde à la question : OU EST PASSÉE LA MANNE PÉTROLIÈRE... ? et POURQUOI 80 POUR CENT DE LA POPULATION VIT EN DESSOUS DU SEUIL DE PAUVRETÉ ?

VOILÀ DES VRAIS QUESTIONS AUXQUELLES IL FAUDRA BIEN QU'UN JOUR LE MANDATAIRE ACTUEL DONNE DES RÉPONSES EN PRÉSENTANT LES VRAIS CHIFFRES ET EN JUSTIFIANT SON EXTRAORDINAIRE ENRICHISSEMENT AINSI QUE CELUI DE SA FAMILLE ET DE SON CLAN, AU MILIEU DE LA MISÈRE D'UN PEUPLE.

L’auteur n’a pas autorisé les commentaires sur ce billet

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique
Quand le candidat parle, ses militants frappent
À Villepinte comme à Paris, des antifascistes se sont mobilisés pour ne pas laisser le premier meeting d’Éric Zemmour se tenir dans l’indifférence. Dans la salle, plus de 10 000 personnes s’étaient réunies pour l’entendre dérouler ses antiennes haineuses, dans une ambiance violente.
par Mathieu Dejean, Mathilde Goanec et Ellen Salvi
Journal — Politique
En marge du meeting de Zemmour, des habitants de Seine-Saint-Denis fustigent « sa politique remplie de haine »
Éric Zemmour a tenu le premier meeting de sa campagne présidentielle dans un département qui représente tout ce qu’il déteste. Cibles quotidiennes des injures du candidat d’extrême droite, des citoyens de Villepinte et des alentours témoignent.
par Hannah Saab (Bondy Blog)
Journal — Gauche(s)
À La Défense, Jean-Luc Mélenchon veut montrer qu’il est le mieux armé à gauche
Lors de son premier meeting parisien, le candidat insoumis à la présidentielle s’est posé comme le pôle de résistance à la droite et à l’extrême droite. Il a aussi montré sa capacité de rassemblement en s’affichant aux côtés de nombreuses personnalités de gauche.
par Pauline Graulle
Journal — Europe
En Andalousie, la colère intacte des « travailleurs du métal »
Après neuf jours d’une grève générale qui a embrasé la baie de Cadix, le retour au calme semble fragile. Nombre d’ouvriers des chantiers navals ou de l’automobile n’en peuvent plus de la flambée des prix comme de la précarité du secteur. Ils se sentent abandonnés par le gouvernement – de gauche – à Madrid.
par Ludovic Lamant

La sélection du Club

Billet de blog
J'aurais dû m'appeler Aïcha VS Corinne, chronique de l'assimilation en milieu hostile
« J’aurai dû m’appeler Aïcha » est le titre de la conférence gesticulée de Nadège De Vaulx. Elle y porte un regard sur les questions d’identité, de racisme à travers son expérience de vie ! Je propose d'en présenter les grands traits, et à l’appui d’éléments de contexte de pointer les réalités et les travers du fameux « modèle républicain d’intégration ».
par mustapha boudjemai
Billet de blog
Ah, « Le passé » !
Dans « Le passé », Julien Gosselin circule pour la première fois dans l’œuvre d’un écrivain d’un autre temps, le russe Léonid Andréïev. Il s’y sent bien, les comédiens fidèles de sa compagnie aussi, le théâtre tire grand profit des 4h30 de ce voyage dans ses malles aérées d’aujourd’hui.Aaaaah!
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Sénèque juste avant la fin du monde (ou presque)
Vincent Menjou-Cortès et la compagnie Salut Martine s'emparent des tragédies de Sénèque qu'ils propulsent dans le futur, à la veille de la fin du monde pour conter par bribes un huis clos dans lequel quatre personnages reclus n’en finissent pas d’attendre la mort. « L'injustice des rêves », farce d'anticipation à l’issue inévitablement tragique, observe le monde s'entretuer.
par guillaume lasserre
Billet de blog
« Une autre vie est possible », d’Olga Duhamel-Noyer. Poings levés & idéaux perdus
« La grandeur des idées versus les démons du quotidien, la panique, l'impuissance d’une femme devant un bras masculin, ivre de lui-même, qui prend son élan »
par Frederic L'Helgoualch