OBIANG PERE ET FILS RESPONSABLES CRIMINELS DE LA CATASTROPHE DE BATA

Le dictateur OBIANG NGUEMA MBASOGO a nommé son fils TEODORO NGUEMA OBIANG MANGUE, général de division des forces armées térrestres (2018) et vice-président chargé de la défense et de la sécurité de l'État (2012),ont installé au mépris de toutes les règles de sécurité, des bombes et des explosifs qui ont été stockés en plein milieu de la ville, à BATA, capitale de la région continentale.

SIGNATURE DU CONTRAT DÉSASTREUX D'ARMEMENT DE BOMBES, D'EXPLOSIFS ET DE MUNITIONS MILITAIRES QUI ONT DÉTRUIT LA VILLE DE BATA SIGNÉ PAR TEODORO NGUEMA OBIANG MANGUE, GÉNÉRAL D'ARMÉE ET VICE PRÉSIDENT EN CHARGE DE LA SÉCURITÉ DE L'ÉTAT - BOMBES ET EXPLOSIFS QUI ONT TUÉS, BLESSÉS ET DÉVASTÉ LA PREMIÈRE VILLE DE GUINÉE ÉQUATORIALE ET LA CAPITALE ÉCONOMIQUE DU PAYS

signature-de-contrats-darmes-et-bombes
  Ce fut un déluge de feu, certains crurent même que c'était un avion qui venait de s'abattre en pleine ville...
capture-d-e-cran-2021-03-09-a-00-57-35
lorqu'une détonation suivie d'une importante déflagration et secousse éclata et ébranla le quartier résidentiel de Nkoantoma
fumee-et-immeubles-detruits-desolatioon
qui abrite également un camp militaire et une prison dont ne pouvait pas imaginer que c'était en fait un important dépôt de munitions qui exploserait un dimanche après-midi dans un bruit assourdissant et une chaîne d'explosions faisant trembler le sol jusqu'à des endroits reculés de la ville de BATA, tandis qu'un son sourd et violent qui colle les tympans et déchire les oreilles des personnes, comme s'il s'agissait de coups de lames de rasoirs, garantissant des acouphènes dans l'avenir à tous ceux qui présents sur les lieux ont pu en sortir vivant. 

Pour avoir réussi à créer l'enfer sur terre, les deux diables OBIANG père et fils ont convenu depuis longtemps d'un pacte de corruption consistant à nommer général un Dandy qui hante les boîtes de nuit et lieux de plaisirs et qui n'a jamais fait un véritable service militaire, ni fréquenté réellement une école militaire pour en suivre tout le cursus des officiers, le voici franchissant sans le moindre examen tous les grades de la hiérarchie militaire pour se retrouver par la volonté parentale, bombardé Général "Tapioca" par Papa OBIANG sans la moindre compétence militaire, mais avec un carnet de chèques pour acheter des bombes...

bombes
sans avoir de bombardier ni de véritable ennemi et dont le savoir faire du Général ne repose que sur des consultants étrangers qui vendent aux OBIANG des bombes au lieu du pain et de l'eau pure pour la population..

OBIANG père et fils nous offrent une fois de plus, du sang et des larmes.

cadavre-tete-ensanglante-e

Après avoir empoisonné son peuple à l'arsenic comme on vient de le découvrir grâce aux découvertes de la BBC, voici qu'OBIANG ajoute à ses crimes de tortures et d'assassinats des opposants l'erreur impardonnable qui consiste à stocker des matériaux militaires et de grandes quantités de dynamite, de bombes et d'explosifs dans une caserne transformée en dépôt de munitions dans laquelle coexistent et cohabitent des troupes et leurs familles,

enfants-dans-les-decombres
ce qui constitue mise en danger de la vie d'autrui et de la population et une erreur fatale impardonnable de grande ampleur qui a caractérisé le régime oligarchique et tyrannique de Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, dont les forces armées sont dirigées par des éléments parvenus, manquant de formation spécialisée, choisis de préférence parmi les analphabètes et criminels pour ne pas contester les ordres reçus et dont nous subissons maintenant les conséquences.
extraction-enfant-decombres

 

Le général de pacotille OBIANG Junior adoubé par son père et sa mère prétend succéder à son père à la tête du pays, alors qu'il est l'exemple de la corruption au plus niveau en jettant l'argent de l'Etat et donc du peuple par les fenêtres pour son plaisir personnel au lieu d'aider réellement la population, qui souffre du manque d'hôpitaux et de cliniques qui seraient utiles dans des moments pareils lesquels n'ont pu être financés, la famille OBIANG ayant préféré des investissements inutiles comme ce fut le cas dans des parcs automobiles somptueux ou lors de l'acquisition par la Première Dame de l'immeuble parisien des biens mal acquis qui l'a revendu ensuite à son fils. Or cet immeuble avec des baignoires aux robinets en or valait plus de 100 millions d'euros et le double avec ce qu'il contenait avant d'être confisqué. Quel gâchis, alors qu'aujourd'hui des gens sont en train de mourir faute de soins immédiats, faute d'hôpitaux, de cliniques, de réel système de santé et de protection civile, car l'aide internationale arrivera fatalement trop tard, des lieux de soins auraient pu être disponibles immédiatement si l'argent détourné au peuple avait pu être utilisé au profit de la population et non pour le plaisir personnel d'OBIANG, de sa famille et de son clan.

cadavres-recouverts

 

Les OBIANG ont mis à feu et à sang par leur imprévoyance criminelle toute une ville par leur incompétence notoire à mettre une véritable bombe au milieu de la capitale, dont on peut dire que leur incapacité à prévoir et à gouverner est augmentée par leur imbécilité criminelle en faisant stocker des armes et munitions en pleine ville et qui plus est au sein même de la capitale.

cadavres-au-sol

La vie en guinée équatoriale était déjà un enfer pour 80% de la population qui vit en dessous de la pauvreté et dont les enfants ont été privés cette année de la distribution de jouets par le fils Obiang..., le père et le fils représentent tout ce que la COALITION CORED dénonce depuis des années à savoir que ce sont des criminels et nous n'avons rien de nouveau à dire, ni à ajouter sur la personne de Teodoro Obiang Nguema, sa famille et celles de son régime, parce qu'en vérité, il nous a montré qui il est et tout ce dont il est capable et dans le cas présent incapable, à savoir d'assurer la paix et la sérénité à la population au cours des 42 années de ses mandats successifs sans interruption de Pacha avec sa famille et son clan, seul le peuple guinéo-équatorien a connu des lamentations, des larmes et du sang, par les répressions, les massacres, les tortures, les disparitions, les viols, des pillages, etc., etc., etc. ce qui a conduit notre nation aujourd'hui, dans le chaos absolu, l'anarchie, la faillite quasi totale et dans un état ambigu, sur son présent et son avenir et ce sans identité propre.

cadavre-recouvert-au-sol


 

Les chiffres officiels sont faux, tout comme lorsque l'on décompte le nombre de victimes recensées par le pouvoir à une quinzaine de victimes alors que l'on va compter les morts par centaine et que d'ores et déjà leur nombre est évalué par les familles entre 300 et 400 morts.

immeuble-en-miettes

Selon le Président qui "a vu tout cela de sa fenêtre" comme l'on dit et qui ne craint pas de se ridiculiser : "L’onde de choc des explosions ont causé des grands dégâts dans presque tous les bâtiments et les logements de la ville de Bata, faisant pour le moment 15 morts et plus de 500 blessés de divers degrés de gravité." Pour OBIANG la comptabilité à minima des morts est la même qu'en matière d'assassinats d'opposants dont la CORED a affiché le nombre de 310 qui n'a fait qu'augmenter et qui ne comptabilise qu'une partie des assassinats du régime, chiffre qui explosera lorsque l'on pourra déterrer les charniers qu'il faudra rouvrir un jour pour compter les ossements des personnes assassinées et que toutes les langues pourront se délier...

cadavre-dans-les-decombres

En Guinée équatoriale, des explosions ont entraîné dimanche selon le dictateur la mort de quinze personnes et ont blessé plus de 500 autres, a annoncé le président Teodoro Obiang Nguema, voilà encore une preuve du manque de lucidité du Président actuel qui s'est empressé de vouloir dégager sa responsabilité, celle de sa famille et de son clan en ’"appellant la population à rester calme et tranquille et à ignorer les infox, les commentaires et les informations négatives concernant cet incident qui circulent dans les réseaux sociaux". Autrement dit, OBIANG entend dégager immédiatement sa responsabilité et bien entendu celle de son fils et de sa famille qui ne sont responsables de rien comme on pouvait s'y attendre... Un président responsable de rien... autrement dit: "CIRCULEZ, YA RIEN À VOIR !"

victime-tete-en-sang

Bien entendu, OBIANG utilise une fois de plus la théorie qui consiste à dire "l'enfer, c'est les autres", il a tout de suite désigné les responsables: "la négligence et l'imprudence des autres" en oubliant que la dynamite, les explosifs et en réalité les bombes n'ont rien à faire dans un dépôt de munitions installé dans la capitale...le tout expliqué dans un charabia officiel contenu dans un communiqué incompréhensible puisqu'il affirme qu'il s'agit de la " négligence et l’imprudence de l’unité chargée de l’entretien et la protection des dépôts de dynamite et d’explosifs annexes à ceux des munitions de la caserne de Nkoantoma," et là tenez vous bien, ce seraient les voisins qui en seraient la cause, peut-être en faisant un barbecue pendant qu'on y est, en affirmant une contre-vérité qui est au sommet de ce que l'on peut imaginer en matière de sottise présidentielle lorsqu'OBIANG persiste et signe des affabulations comme il sait les faire et qui ne trompent désormais plus personne en décrivant la cause du drame à sa façon : "qui ont reçu le feu de la combustion des propriétés situées à proximité par les voisins, au point d’exploiter les dépôts de dynamite et d’explosifs et successivement les munitions." Des munitions qui ne sont pas seulement des grenades, de la dynamite, la TNT, mais des bombes...

fume-e-depuis-les-ruines-1

Comme cette explication utopique ne suffisait pas, il en rajoute une couche, le président Teodoro Obiang Nguema n'a pas une seule hésitation pour déclarer que "l'accident s'était produit après que des agriculteurs locaux ont laissé un feu dans la région brûler de manière incontrôlable, mettant le feu à des explosifs qui avaient été mal stockés par les soldats au camp militaire". Pour cacher son crime, il va finir par nous faire croire que ce sont les voisins qui ont apporté les explosifs... Quelle incompétence, quelle mascarade il est obligé d'inventer un motif qui n'a strictement rien à voir pour cacher et dissimuler sa responsabilité et celle de son général de fils, vice-président chargé de la défense et de la sécurité de l'État...

Non monsieur le Président, il ne s'agit pas d'un accident, il s'agit d'un crime d'État du à votre incapacité et celle de ceux que vous avez nommés non pas pour leurs compétences, mais parce qu'ils sont de votre famille, vous saisissez la différence... il est inutile d'ordonner des enquêtes, nous connaissons les responsables et lorsque vous édictes que "Par conséquent, j'ai ordonné aux autorités compétentes d’entreprendre les enquêtes nécessaires pour que l'affaire soit totalement élucidée et pour déterminer les responsabilités pertinentes, ainsi que la quantification des dommages et des préjudices causés., Or, tout le monde a compris sauf vous peut-être, que vous cherchez à nous cacher une fois de plus la vérité qui cette fois-ci saute aux yeux.

whatsapp-image-2021-03-08-at-14-26-53-2

Plus grave encore, le dictateur ne nous donne aucune nouvelle des 2600 prisonniers qui étaient enfermés dans la prison de NKUA NTOMA à l'intérieur de la caserne et à proximité immédiate du lieu de l'explosion, sachant que nombre d'entre eux devaient bénéficier du décret d'amnistie signé,

decret-damnistie
puis annoncé en grandes pompes et en fanfares, mensonge à l'appui, devant les membres du corps diplomatique pour le 50ème anniversaire de l'indépendance du pays et que pour ce décret comme pour les contrats qu'il signe, il ne respecte pas sa signature qui ne vaut rien comme son fils que l'on peut qualifier pour d'autres motifs liés à la corruption de vaurien.

Notre organisation COALITION POUR LA RESTAURATION D'UN ÉTAT DÉMOCRATIQUE (CORED), et toute l'opposition en exil sont très consternées par la triste nouvelle qui nous vient de la ville de Bata et dont ce qui vient de se passer vient de faire disparaître des pères, des mères, des fils et des filles ou de leur laisser des mutilations ou des orphelins qui leur laisseront des séquelles physiques et psychiques comme celles subies par tous les opposants qu'OBIANG a fait torturer ou assassiner, aussi nous présentons aux familles victimes de ce drame causé par des incompétents et une gouvernance criminelle nos plus sincères condoléances et nos pensées qui rejoignent aussi celles que nous avons pour les 310 personnes que le dictateur OBIANG a fait assassiner pour se maintenir au pouvoir sans partage et sans interruption depuis 42 ans.

enfant-sous-les-decombres

Distingués compatriotes, nous dénonçons l'incompétence et les pièges mortels que le régime de Teodoro Obiang Nguema Mbasogo nous fait subir depuis le coup d’état qui l’a porté au pouvoir avec sa famille et il vient encore de nous prouver qu'en plus de tout cela, il est incapable de mettre en place une politique sanitaire pour lutter contre le coronavirus qui l'a obligé à aller mendier une aide médicale à la Chine pour son clan et être le premier à se faire vacciner avec sa famille et en laissant sans soins réels les couches sociales de notre pays, où les gens meurent chaque jour faute de soins et de matériel de prévention appropriés, il n'y a pas d'ambulances, il n'y a que des Mercedes et une collection de voitures de luxe pour les fils du président pendant qu'on transporte les corps des victimes entassés dans des pick-ups.

Devant un tel drame, il y a lieu de relever de leurs fonctions les personnes en charge de responsabilités dans le domaine de la défense et de la sécurité civile et dont les moyens et armes qui leur sont confiées ne doivent pas être destinées à tuer ou blesser la population qu'ils sont censés protéger, raisons pour lesquelles, face à ce désordre, et pour défendre l'honneur et la dignité nationale et assurer la protection de la population, ceux qui sont en charge de cette responsabilité doivent être écartés immédiatement en raison du fait qu'ils font courir un danger permanent à la population et ont failli gravement à la mission qui leur était confiée en commettant une haute inexcusable et impardonnable.

Par conséquent, la Coalition pour la restauration d'un État démocratique (CORED), exige la DÉMISSION immédiate :

1 - du chef des Armées et Général, Major Commandant en Chef des Armées de la Guinée équatoriale, Président de la république de Guinée équatoriale, président fondateur du parti démocratique de guinée équatoriale Obiang Nguema Mbasogo

2 - du  Général d'armée, Vice-président, chargé de la défense et de la sécurité nationale, fils du président Obiang Nguema.

car tous deux ont décidé d'acheter les bombes sans l'autorisation du Parlement et du Sénat et sans l'approbation du Conseil des Ministres pour les stocker à Bata en pleine ville.

De plus, la COALITION CORED demande au Premier ministre du régime de nous montrer à la télévision les 2600 prisonniers qui étaient enfermés dans la prison de NKUA NTOMA dont nombre d'entre eux devaient bénéficier du décret d'amnistie n°108/2018 signé le 4 juillet 2018 il y a plus de deux ans et de mettre en place de toute urgence une commission d'enquête publique qui devra publier le résultat de ses investigations dans un rapport circonstancié consultable par l'opinion nationale et internationale et auquel l'opposition en exil devra avoir accès pour clarifier ce qui a motivé les réelles négligences stratégiques sur la mise en place d'un dépôt de munition au sein de la capitale.

Qui plus est, à titre de réparation immédiate, le dictateur fortuné OBIANG dont la famille est milliardaires en dollars a osé réunir les ambassadeurs en poste en guinée équatoriale pour solliciter sans qu'il sorte un sou de sa poche l'aide internationale, a oublié de leur dire qu'il y a quelques jours il les traitait de voleurs et de bandits en mettant en avant l'aide qu'il avait de la Chine et de la Russie pour soutenir son régime autrement dit sa dictature familiale dont on voit aujourd'hui le résultat criminel.

Au lieu de cela, le moment est venu pour OBIANG, sa famille et son clan d'aller déterrer l'argent qu'il ont caché en Suisse, au Brésil, à Malte et même au Vatican ou ils bénéficient de complicités, pour ramener au pays les 600 millions de dollars qui ont été non pas gagnés, mais détournés et qui doivent être rendus en ces moments particulièrement difficiles au Peuple,

Equato-guinéens, réveillez-vous, réveillez-les, ils doivent payer !

Pour que vive enfin la République de Guinée équatoriale, Obiang et son fils doivent démissionner afin que la sécurité et la démocratie puissent renaître des cendres dans laquelle ils ont mis à sac les richesses du pays.

SALOMON ABESO NDONG - PRÉSIDENT DE LA COALITION CORED qui représente 20 partis politiques et associations en exil : CANDIDATURA INDEPENDIENTE DE GUINEA ECUATORIAL (CIGE) - UNIÓN PARA LA DEMOCRACIA Y EL DESARROLLO SOCIAL (UDDS) - COMITÉ DEL MANDO REVOLUCIONARIO (CMR) - LAS BARRENDERAS DE GUINEA ECUATORIAL (LBGE)-MOVIMIENTO PARA LA AUTODETERMINACIÓN DE LA ISLA DE BIOKO (MAIB) - PARTIDO POLITICO UNIÓN POPULAR (UP) - CONGRESO NACIONAL DE LOS PUEBLOS DE GUINEA ECUATORIAL (CNPGE) - ACCIÓN POPULAR DE GUINEA ECUATORIAL (APGE) - ACTIVISTA SOCIEDD CIVIL DHERIDA (ASCA) - ASOCIACIÓN PARA LA TRANSPARENCIA EN GUINEA ECUATORIAL (ASOGET) - RADIO MACUTO (LA VOZ DE LOS SIN VOZ) - PARTIDO CONSERVADOR DE GUINEA ECUATORIAL (PCGE) - ACTIVISTA POR LOS DERECHOS CIVILES (ADV) - COMITÉ DE RESISTENCIA POPULAR (CRP) - ACTIVISTA POR LAS LIBERTADES SOCIALES (ALS) - ACTIVISTA CULTURAL (AC)-ACTIVISTA CÍVICO PARA LIBERTADES, DEMOCRACIA Y EL ESTADO DE DERCHO (ACLDED) - ACTIVISTA CONSEJERO ESTRATEGICO DE LA OPOSICIÓN (ACEO) - ACTIVISTA ACCIÓN SOCIAL, POLITICO Y ECOLOGICO (ASPE) - EL PARTIDO DE LA VANGUARDIA (ANRD)-NUEVA ALIANZA DE LAS MUJERES DE GUINEA ECUATORIAL (NAMGE) - FORO SOLIDARIO DE GUINEA ECUATORIAL - FSGE ACTIVISTA Y PERSONA ADHERICA A LA COALICIÓN CORED.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L’auteur·e a choisi de fermer cet article aux commentaires.