Abur
Abonné·e de Mediapart

47 Billets

1 Éditions

Billet de blog 15 mai 2020

Abur
Abonné·e de Mediapart

Les Allemands n'ont pas subi le confinement des Français

Le Premier Ministre a affirmé que "plus de la moitié de l'Humanité" était confinée. C'était une manière de justifier le confinement total et strict des français "séquestrés" pendant près de deux mois. Une équipe internationale a estimé les baisses d'émission de CO2 liées à la pandémie COVID-19 en fonction des pays. Le résultat de la comparaison entre la France et l'Allemagne est stupéfiant.

Abur
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

"Plus de la moitié de l'Humanité est confinée". C'est ainsi qu'Edouard Philippe a souvent commencé ses conférences de presse face à une presse baillonée. Est-ce que nos pays voisins ont été tous confinés comme la France ? La plupart non, et l'Allemagne beaucoup moins.

"À la différence de la France, l'Allemagne n'a pas été confinée mais a pris des mesures de distanciations sociales (pas de regroupement de plus de deux personnes, fermeture de la plupart des commerces non indispensables). Ainsi, les allemands peuvent sortir librement, il n'y a pas d'attestation à remplir, il est possible de se déplacer et de sortir de son domicile autant de fois que désiré et dans la plupart des Lands, les parcs et jardins urbains sont restés accessibles" (Lien vers Wikipedia )

Ce confinement à l'allemande change du confinement à la française qui pourrait se traduire par "Achtung Alles Verboten" !

Pour illustrer cette différence, ci-dessous une figure extraite d'un pre-print chinois dont un des co-auteurs Philippe Ciais est chercheur au Laboratoire des Sciences du Climat et de l'Environnement (LSCE) du CEA :

https://arxiv.org/abs/2004.13614 (Figure 1) © Zhu Liu et al. (2020)

Lien vers le preprint sur arxiv

La courbe des émissions de CO2 en Mt par jour compare l'année 2020 en ligne continue à l'année 2019 en ligne pointillée dans la période du premier trimestre entre le 1er Janvier et le 31 Mars.

La partie grisée correspond à la période de confinement ("lockdown") différente pour chaque pays, par exemple à partir du 17 Mars pour la France et du 22 Mars pour l'Allemagne (certaines mesures de confinement partiel ont été prises avant cette date par différentes régions allemandes appelées Länder).

Les résultats en Europe peuvent se résumer en trois points :

  1. Le confinement en France ressemble à celui en Italie
  2. Le confinement en Espagne a commencé plus tard que les autres et les données au-delà du premier trimestre manquent pour pouvoir comparer.
  3. Le confinement en Allemagne lui se voit à peine, la courbe en 2020 est juste en dessous de celle de 2019 avec un confinement qui a commencé 5 jours plus tard que celui de la France.

Le constat de cette étude est stupéfiant : en observant les émissions de CO2 qui traduisent notamment l'activité industrielle et le transport, il n'existe pas d'impact visible du pseudo-confinement en Allemagne, ce n'est pas du tout la même histoire dans le cas de la France.

Cette étude permet de prévoir de manière certaine un impact économique et social de ce confinement bien supérieur en France qu'en Allemagne.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Un projet de loi au détriment du vivant
En pleine crise énergétique, le gouvernement présente dans l’urgence un projet de loi visant à accélérer le déploiement de l’éolien et du solaire. Un texte taillé pour les industriels, et qui sacrifie la biodiversité comme la démocratie participative.
par Mickaël Correia
Journal — Éducation
Revalorisation salariale : les enseignants se méfient
Plusieurs enseignants, très circonspects sur la réalité de la revalorisation salariale promise par Emmanuel Macron, seront en grève le 29 septembre 2022, dans le cadre d’une journée interprofessionnelle à l’appel de diverses organisations syndicales. La concertation annoncée pour le mois d’octobre par le ministre Pap Ndiaye sur le sujet s’annonce elle aussi houleuse.
par Mathilde Goanec
Journal — Social
Anthony Smith, inspecteur du travail devenu symbole, sort renforcé du tribunal
Devant le tribunal administratif de Nancy ce mercredi, la rapporteure publique a demandé l’annulation des sanctions visant l’agent de contrôle, accusé par le ministère du travail d’avoir outrepassé ses fonctions en demandant que des aides à domicile bénéficient de masques en avril 2020.
par Dan Israel
Journal — Extrême droite
Extrême droite : les larmes (de crocodile) des élites libérales
Les succès électoraux de l’extrême droite, comme en Suède ou en Italie, font souvent l’objet d’une couverture sensationnaliste et de dénonciations superficielles. Celles-ci passent à côté de la normalisation de l’agenda nativiste, dont la responsabilité est très largement partagée.
par Fabien Escalona

La sélection du Club

Billet de blog
Interroger le résultat des législatives italiennes à travers le regard d'auteur·rices
À quelques jours du centenaire de l'arrivée au pouvoir de Mussolini, Giorgia Meloni arrive aux portes de la présidence du Conseil italien. Parfois l'Histoire à de drôles de manières de se rappeler à nous... Nous vous proposons une plongée dans la société italienne et son rapport conflictuel au fascisme en trois films, dont Grano Amaro, un film soutenu par Tënk et Médiapart.
par Tënk
Billet de blog
Italie : il était une fois l’antifascisme
On peut tergiverser sur le sens de la victoire des Fratelli d'Italia. Entre la revendication d'un héritage fasciste et les propos qui se veulent rassurants sur l'avenir de la démocratie, une page se tourne. La constitution italienne basée sur l'antifascisme est de fait remise en cause.
par Hugues Le Paige
Billet de blog
Trop c’est trop
À tous ceux qui s’étonnent de la montée de l’extrême droite en Europe, il faudrait peut-être rappeler qu’elle ne descend pas du ciel.
par Michel Koutouzis
Billet de blog
Giorgia Meloni et ses post-fascistes Italiens au pouvoir !
À l’opposé de ce qui est arrivé aux autres « messies » (Salvini, Grillo…), Giorgia Meloni et ses Fratelli d’Italia semblent - malheureusement - bien armés pour durer. La situation est donc grave et la menace terrible.
par yorgos mitralias