Retraite : ce que le gouvernement oublie de dire !

1/ si cette réforme était aussi urgente, pourquoi elle ne figurait pas dans le programme du candidat Sarkozy en 2007 ? 2/ si cette réforme était juste, pourquoi elle ne supprime pas les retraites chapeaux de quelques privilégiés et ne taxe pas plus les stock-options ? 3/ comment les français peuvent faire confiance dans une réforme alors même que le ministre qui la porte est soupçonné de conflit d'intérêt aux profits des plus riches ?
1/ si cette réforme était aussi urgente, pourquoi elle ne figurait pas dans le programme du candidat Sarkozy en 2007 ? 2/ si cette réforme était juste, pourquoi elle ne supprime pas les retraites chapeaux de quelques privilégiés et ne taxe pas plus les stock-options ? 3/ comment les français peuvent faire confiance dans une réforme alors même que le ministre qui la porte est soupçonné de conflit d'intérêt aux profits des plus riches ? Cette réforme précipitée est la réponse du gouvernement a la crise financière : il veut faire payer aux salariés le prix de son échec économique en épargnant ses amis. Une seule réponse possible si l'on veut éviter cette injustice : la rue le 7/09 !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.