La garde des Sceaux ou la ministre des sots ??

Trop, c'est trop. L'affaire d'Outreau est d'une telle gravité que je refuse de rire de cette farce. Certains parlent d'acharnement à propos de Rachida Dati, moi je dirais plutôt que c'est elle qui s'acharne à convaincre de son incompétence totale à la fonction de Ministre de la Justice.

Grossrudestedtwappen.jpg

Trop, c'est trop. L'affaire d'Outreau est d'une telle gravité que je refuse de rire de cette farce. Certains parlent d'acharnement à propos de Rachida Dati, moi je dirais plutôt que c'est elle qui s'acharne à convaincre de son incompétence totale à la fonction de Ministre de la Justice.

 

A propos de la présence dans le CSM d'un magistrat M. Chavigné ayant particpé à l'instruction de l'affaire Outreau, Rachida Dati note que Xavier Chavigné "a siégé tout au long de l'instance disciplinaire qui a duré une semaine, sans qu'à aucun moment son impartialité n'ait été mise en doute par la défense". En août 2003, ajoute la garde des Sceaux, ce magistrat a en effet "statué sur une demande de liberté concernant l'un des accusés de l'affaire d'Outreau .... il est à noter qu'à cette date, M. Burgaud n'était plus en charge de cette affaire depuis un an et que les faits qui étaient débattus devant le CSM n'avaient aucun lien avec l'audience à laquelle aurait participé M. Chavigné". Elle note que son ministère "n'avait aucun moyen de connaître cette situation remontant à plusieurs années et qu'aucun des membres du CSM ne connaissait".

 

Donc, selon notre ministre de la Justice, il n'y avait aucun lien et Mr Chavigné était impartial dans cette affaire Outreau ?! Il faudrait demander son avis au prêtre ouvrier Dominique Viel dont la remise en liberté a été refusée par Mr Chavigné.

 

On dit des ministres qu'ils doivent "partir du gouvernement ou la fermer", je pense que Rachida Dati doit la fermer et partir du gouvernement. Si Monsieur Fillon ne le comprend pas, c'est que lui même doit démissionner.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.