Accueil De Merde
Appelons les choses par leurs noms
Abonné·e de Mediapart

42 Billets

0 Édition

Billet de blog 13 mars 2020

Accueil De Merde
Appelons les choses par leurs noms
Abonné·e de Mediapart

Accueil de merde Acte II - Votre politique migratoire tue

Après avoir «banderolisé» simultanément quatre ponts de Paris la semaine dernière pour inviter l'Etat et l'Europe à construire des ponts plutôt que des murs, le collectif «Accueil de merde» ensanglante une fontaine du jardin des Tuileries : nous dénonçons la mort des migrant-e-s à Paris à cause du gouvernement, dans la continuité des mort·e·s en Méditerranée.

Accueil De Merde
Appelons les choses par leurs noms
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

© accueil de merde

Aux portes de l’Europe, plus de 17 000 personnes sont mortes en Méditerranée depuis 2015 en tentant de chercher refuge dans un pays sûr, selon l’OIM. La situation à la frontière gréco-turque est abjecte. Aujourd’hui, nous, militant-e-s pour les droits des migrant-e-s, nous dénonçons ce que nous constatons lors de nos activités solidaires : l’instrumentalisation et la mise en danger des personnes exilées n’a pas lieu qu’aux frontières, mais aussi partout en France. Après avoir traversé la Méditerranée et ses périls, leur vie est de nouveau menacée à leur arrivée sur notre territoire, par les politiques migratoires. 

 Une crise de l’accueil aux conséquences mortelles

A cause du traitement réservé aux exilé-e-s par les autorités françaises, de l’absence d’hébergement, de la violence institutionnelle, de l’absence d’accès aux soins, le danger est perpétuel pour les exilés. Le nombre de personnes noyées dans les canaux[1], découvertes mortes sur un campement[2], le nombre d’enfants refusant de s’alimenter en Centre de Rétention Administrative[3], et d’adultes qui se sont suicidés[4] dans ces mêmes centres, sont impossibles à quantifier.

Il est indispensable qu’une réelle prise de conscience ait lieu : les autorités françaises ne respectent pas les droits des étrangèr-e-s, ne leur permettent pas l’accès aux soins, ne les protègent pas des violences de la rue. Au contraire, elles ajoutent à ces difficultés celles de la violence institutionnelle et policière. Il s’agit d’une mise en danger délibérée des personnes exilées, de même nature que l’instrumentalisation dont elles font l’objet à l’échelle européenne. Cela conduit trop souvent à leur mort.

© accueil de merde

Nous demandons au gouvernement d’assumer ses responsabilités

Aujourd’hui, par cette mise en scène aux Tuileries, nous cherchons à mettre en lumière par l’eau rouge de cette fontaine la continuité entre les mort-e-s en Méditerranée et les mort-e-s dans les rues de Paris. Ce sont les conséquences tragiques des politiques de non-accueil européenne et française. En 2015, l’Europe était sous le choc de la mort d’Alan Kurdi. En 2020, nous refusons de nous habituer au sort réservé aux exilé-e-s.

Nous demandons au gouvernement d’assumer ses responsabilités en matière d’accueil, et de mettre en place de réelles mesures afin de ne plus entraîner le décès de ces femmes, de ces hommes, de ces enfants venus chercher refuge en France. Un réel accès aux droits, aux soins, à un hébergement digne et pérenne, et à la régularisation est urgent. Les opérations de dispersion, d’invisibilisation et de harcèlement des exilés doivent cesser. Accueillons-les dignement !

 A bientôt pour l’Acte III.

© accueil de merde

[1] http://www.leparisien.fr/paris-75/paris-deux-migrants-trouvent-la-mort-par-noyade-08-05-2018-7705491.php

[2]http://www.leparisien.fr/faits-divers/paris-un-somalien-retrouve-mort-dans-un-camp-de-migrants-20-01-2020-8240406.php

[3]https://www.lexpress.fr/actualite/societe/centres-de-retention-ces-enfants-enfermes-en-depit-des-promesses_1922157.html

[4] https://www.lefigaro.fr/flash-actu/suicide-d-une-personne-retenue-au-centre-de-retention-de-rennes-20191230

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Entre les États-Unis et l’Europe, l’ombre d’une guerre commerciale
L’adoption d’un programme de 369 milliards de dollars par le gouvernement américain, destiné à attirer tous les groupes sur son territoire, fait craindre une désindustrialisation massive en Europe. Les Européens se divisent sur la façon d’y répondre. 
par Martine Orange
Journal
Dans le viseur de la HATVP, Caroline Cayeux quitte le gouvernement
Caroline Cayeux a démissionné de son poste de ministre déléguée aux collectivités territoriales. La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique s’apprêtait à statuer sur son cas, lui reprochant des irrégularités dans sa déclaration de patrimoine.
par Ilyes Ramdani
Journal
Squats, impayés de loyer : l’exécutif lance la chasse aux pauvres
Une proposition de loi émanant de la majorité propose d’alourdir les peines en cas d’occupation illicite de logement. Examinée à l’Assemblée nationale ce lundi, elle conduirait à multiplier aussi les expulsions pour loyers impayés. Une bombe sociale qui gêne jusqu’au ministre du logement lui-même. 
par Lucie Delaporte
Journal
La Fnac cède à l’extrême droite et retire un jeu de société « Antifa »
Des tweets énervés et mensongers émanant de l’extrême droite et d’un syndicat de commissaires de police ont convaincu l’enseigne de retirer un jeu de société édité par Libertalia. L’éditeur-libraire croule depuis sous les commandes.
par Christophe Gueugneau

La sélection du Club

Billet de blog
Dieu Arc-en-Ciel
« Au nom du Dieu Arc-en-ciel ». C'est ainsi que Kian Pirfalak (10 ans) commençait sa vidéo devenue virale depuis sa mort, où il montrait son invention. Tué à Izeh par les forces du régime le 16 Novembre. Sa mère a dû faire du porte-à-porte pour rassembler assez de glaçons et conserver ainsi la dépouille de son fils à la maison pour ne pas que son corps soit volé par les forces de l’ordre à la morgue.
par moineau persan
Billet de blog
Lettre d'Iraniens aux Européens : « la solidarité doit s'accompagner de gestes concrets »
« Mesdames et messieurs, ne laissez pas échouer un soulèvement d’une telle hardiesse, légitimité et ampleur. Nous vous demandons de ne pas laisser seul, en ces temps difficiles, un peuple cultivé et épris de paix. » Dans une lettre aux dirigeants européens, un collectif d'universitaires, artistes et journalistes iraniens demandent que la solidarité de l'Europe « s'accompagne de gestes concrets, faute de quoi la République islamique risque de durcir encore plus la répression ».
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Révolution kurde en Iran ? Genèse d’un mouvement révolutionnaire
Retour sur la révolte en Iran et surtout au Rojhelat (Kurdistan de l’Est, Ouest de l’Iran) qui a initié le mouvement et qui est réprimé violemment par le régime iranien dernièrement (plus de 40 morts en quelques jours). Pourquoi ? Voici les faits.
par Front de Libération Décolonial
Billet de blog
Voix d'Iran : la question du mariage forcé (et du viol) en prison
Ce texte est une réponse à la question que j'ai relayée à plusieurs de mes proches, concernant les rumeurs de mariages forcés (suivis de viols) des jeunes filles condamnées à mort.
par sirine.alkonost