Accueil De Merde

Appelons les choses par leurs noms

PARIS - France

Sa biographie
Nous sommes un groupe de riverain-ne-s du nord-est de Paris, lancé-e-s dans l'aide aux réfugié-e-s il y a deux ans, par le hasard de la proximité avec les camps qui s'y étaient installés. Nous avons progressivement pris la mesure de ce que nous jugeons être de la duplicité de la part de l'Etat comme de la Mairie de Paris sur le sujet. Et nous tenons à le faire savoir, pour que l'accueil des exilé-e-s soit effectif et humain.
Son blog
61 abonnés Le blog de Accueil De Merde
Voir tous
  • Capitaine Carola Rackete: notre-dame de l'Europe

    Par
     © accueil de merde © accueil de merde
    Ce matin, devant Notre-Dame de Paris, les citoyen-ne-s solidaires du collectif «Accueil de Merde» ont exprimé leur soutien à celle qui, à leur yeux, incarne l'honneur de l'Europe: la capitaine Carola Rackete du navire Seawatch 3.
  • Estrosi inscrit Nice au patrimoine de l’inhumanité !

    Par
     © accueil de merde © accueil de merde
    "Accueil de Merde" était ce soir devant la Cinémathèque Française. Banderoles en mains et sifflets en bouches, tas de gilets de sauvetage, les citoyen-ne-s solidaires qui le composent interpellaient les invité-e-s, presse et people, venu-e-s écouter Monsieur Estrosi faire la promotion de sa ville, alors que sa politique municipale à l'égard des exilé-e-s n'est vraiment pas "nice"!
  • Le 21ème site ou la résistance poétique !

    Par
     © Perou © Perou
    La ville de Paris a entrepris d’embellir 20 sites de son territoire. L’idée a paru si bonne au PEROU (Pôle d’exploration des ressources humaine), à l'association Quartiers solidaires et aux P’tits Dej’ Solidaires qu'elles et ils ont créé le 21ème site, cour du Maroc, là où chaque matin, se rencontrent exilé-e-s et citoyen-ne-s solidaires autour d'un petit déjeuner depuis maintenant 3 ans.
  • Nur... pour toujours !

    Par
     © Ptit dej solidaire © Ptit dej solidaire
    Nur qui avait fuit le Pakistan a fini par se suicider à Paris. Son corps fut retrouvé dans la Seine le 14 février 2018. Le 22 mars suivant, nous étions venu-e-s dire notre colère et notre chagrin à quelques mètres du parvis de l’Hôtel de Ville de Paris. Une plaque avait été posée. Elle fut arrachée. Un an après Jane des Petits déj's Solidaires lui rend vie, le temps d'un hommage.
  • L'Etat fait une croix (rouge) sur les droits de l'enfant !

    Par
     © accueil de merde © accueil de merde
    En cette veille de la Journée Internationale des migrant-e-s, les actions se multiplient. Hier soir, certain-e-s d'entre nous étaient avec le collectif La Chapelle debout devant la Comédie Française pour obtenir la régularisation de quelques 200 personnes sans-papier, d'autres dénonçaient l'injustice subie par les mineur-e-s isolé-e-s étranger-e-s en posant des banderoles devant le DEMIE de Paris.