19 juin, le projet de loi Asile entrait au Sénat, un reportage dessiné par Carole

8h30, je suis rue de Condé, à l'extérieur du Sénat, 348 gilets sont déversés devant la porte : "l'’état noie le droit d’asile". 13h manifestation/rassemblement, interdiction de poser un pied sur la route : "non à la loi asile et immigration, non au délit de solidarité!" 14h30, les débats commencent dans l’hémicycle, j’y suis.

-1- 8h30 rue de Condé à Paris

Carole Chaix Carole Chaix

 -2-L'état noie le droit d'asile-348 gilets en train d'être mis en tas !

 © Carole Chaix © Carole Chaix

 

-3-Prise de parole discours lu par Jane membre du collectif

 © Carole Chaix © Carole Chaix

 

-4- 8h40 à voir, à lire, à entendre !

 © Carole Chaix © Carole Chaix

  -5- Solidaires et avec nous !

 © Carole Chaix © Carole Chaix
 -6- Solidaires et avec nous !

 © Carole Chaix © Carole Chaix

 

-7- 9h05, action terminée, on lâche rien, nous resterons vigilants !

 © Carole Chaix © Carole Chaix

-8- 9h30, l'action était autorisée, sous contrôle mais à 9h30 pour un café derrière le sénat et à l'intérieur du jardin du Luxembourg, nous ne pourrons pas rentrer par cette porte !

 © Carole Chaix © Carole Chaix

 

-9-13h-13h30 action 2=appel à manifester: Sénatrices et Sénateurs, nous ne vous laisserons pas tranquilles !

 © Carole Chaix © Carole Chaix

-10- Vers14h avant de rentrer pour suivre le premier jour des débats au sénat

 © Carole Chaix © Carole Chaix

 -11- Intérieur du Sénat

 © Carole Chaix © Carole Chaix

 -12- 15h35-15h45 3 interventions - 3 points de vue

 © Carole Chaix © Carole Chaix

-13-16h15 Esther Benbassa

 © Carole Chaix © Carole Chaix

-14-17h01 le premier show de Roger Karoutchi

 © Carole Chaix © Carole Chaix

 -15-17h42 Pierre Laurent et Richard Yung

 © Carole Chaix © Carole Chaix

 

-16-Caméra et caractères objectifs

 © Carole Chaix © Carole Chaix

-17-19h20 fin de séance pour moi, pas pour les sénatrices et sénateurs…

 © Carole Chaix © Carole Chaix

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.