Porte de la Chapelle, les exilé-e-s sont toujours là!

500 migrant-e-s au petit déjeuner de ce matin... Comme quoi on a beau essayer de cacher, on a beau disperser, gazer, matraquer, enfermer, se voiler la face ou mentir, se renvoyer la balle entre pays, les exilé-e-s sont toujours là !

 © Solidarité migrants Wilson © Solidarité migrants Wilson

Ce matin, tandis que la Marche solidaire pour les migrants, venue de Vintimille, passait près de nous à la Porte de la Chapelle, nous avons distribué un petit-déjeuner à environ 500 personnes.

Depuis la fin du ramadan la semaine dernière, les chiffres remontent en flèche, avec beaucoup de nouveaux arrivants venus d’Erythrée, de Somalie ou d’Afghanistan. Le gouvernement a beau tout faire pour nier leur présence, ils sont là, avec leur itinéraire douloureux et leur formidable espoir de trouver ici refuge, espoir qui ne tardera pas à se fracasser sur l’abjecte réalité des conditions qui leur sont réservées. Dernièrement, les trois toilettes publiques installées à la Porte de la Chapelle, déjà très insuffisantes, ont été retirées – puisqu’on vous dit qu’il n’y a plus de migrants ! Du coup, les gens sont contraints de faire leurs besoins à la sauvette et nous devons laver le trottoir à grande eau tous les matins avant d’installer les tables pour distribuer le petit-déjeuner. Les deux établissements de bains publics gratuits de la zone ont fermé pour l’été.

Pas d’accueil, pas de prise en charge, pas de nourriture. La seule chose qui ne manque pas, c’est la police, qui surveille les distributions la gazeuse à la main. De temps à autre, les policiers balancent du gaz lacrymogène sur nos invités, mais seulement quand nous nous absentons pour aller chercher des produits au local. En revenant quelques instants après, nous découvrons que les réfugiés ont les yeux rougis et qu’ils pleurent. Du coup, maintenant, nous distribuons aussi du sérum physiologique avec nos petits-déjeuners.

Nous avons vraiment besoin de renforts pour continuer à pallier les carences de l'Etat et lutter contre ses politiques dégradantes. Ce matin, nous n’étions que trois bénévoles pour 500 personnes. Venez nous rejoindre! Toutes les bonnes volontés, même ponctuelles, sont les bienvenues. Il suffit de s’inscrire sur le planning et de se présenter au 56 bd Ney, à 9h. Pour s'inscrire: https://docs.google.com/…/1CDTu2aZcuhldwhfPfrch75Fxfs…/edit…

Vous pouvez aussi participer à la cagnotte. Là encore, malgré les nombreux et généreux dons en nature, les besoins sont énormes: https://www.lepotcommun.fr/pot/tusyjrwc

Rappelez-vous: tous les gestes comptent.

La page Facebook Solidarité migrants Wilson

 © Solidarité migrants Wilson © Solidarité migrants Wilson

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.