Après les démantèlements, le harcélement

Après 3 opérations de démantèlement des campements parisiens au début de ce mois, une mécanique infernale se met en place, connue, celle du harcèlement policier à l’encontre des migrant-e-s, les poussant à se cacher et à vivre dans une rare précarité.

https://www.gisti.org/spip.php?article5935

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.