Act Up-Paris
Abonné·e de Mediapart

58 Billets

2 Éditions

Billet de blog 20 déc. 2020

Le suicide de la jeune lycéenne transgenre Luna - Avril, un cas loin d’être isolé

Le 15 décembre 2020, Luna - Avril, jeune lycéenne transgenre de 17 ans, scolarisée au lycée Fénelon de Lille s’est donnée la mort. Une morte de plus, une morte parmi la longue liste des personnes transgenres disparues ces dernières années, mais combien de temps faudra t-il pour que les institutions et les pouvoirs politiques réagissent pour que cesse cette hécatombe?

Act Up-Paris
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le 15 décembre 2020, Luna - Avril, jeune lycéenne transgenre de 17 ans, scolarisée au lycée Fénelon de Lille s’est donnée la mort. Une morte de plus, une morte parmi la longue liste des personnes transgenres disparues ces dernières années, mais combien de temps faudra t-il pour que les institutions et les pouvoirs politiques réagissent pour que cesse cette hécatombe ?

Quand on sait que dans la population transgenre, le taux de suicide est sept fois plus élevé que dans la population générale, il est urgent que l’Education Nationale forme son personnel et les corps enseignants dans les établissements du second degré (collèges comme lycées).

Quand on sait que, malgré les nombreux soutiens que cette jeune femme a eu, de la part de ses camarades, de la part de plusieurs enseignantEs de son établissement, ceux-là n’ont pas suffit face à la situation qu’elle rencontrait.

Luna - Avril était une jeune femme qui vivait dans un foyer géré par l’ASE (Aide Sociale à l’Enfance) et qui avait été rejetée de ses parents, elle rencontrait une forte détresse psychologique que personne n’a su voir à temps. Nous le savons, les personnes transgenres et plus particulièrement les jeunes personnes transgenres, doivent faire l’objet d’un accueil bienveillant, sans jugement et doivent être soutenues dans leurs démarches par leurs cadres pédagogiques dont iels dépendent, mais cela n’est possible que par le biais d’une formation permettant ce dispositif de soutien et d’accompagnement. Or malheureusement, il n’existe à ce jour, aucune formation en ce sens proposée par les services de l’Education Nationale à destination des corps pédagogiques. Cette chose permettrait pourtant de faire en sorte à ce que ce genre de drame n’arrive plus.  

Jean Michel Blanquer, Ministre de l’Education Nationale, avait annoncé en Octobre 2019, la mise en place d’un groupe de travail afin de proposer des outils à destination des équipes scolaires, afin qu’elles puissent accueillir de façon adaptée les jeunes personnes transgenres, à les accompagner dans un cadre bienveillant et en faisant en sorte que les professionnels du cadre scolaire aient une approche clinique (nldr : réflexion sur la pratique professionnelle permettant de s’adapter à la situation de la personne accompagnée). Or, rien de cela n’a été mis en place à ce jour et c’est ce qui explique en partie, la fin de cette histoire tragique, qui aurait pu être évitée si les efforts nécessaires avaient été déployées depuis le début.

Les conclusions que nous pouvons en tirer est que:

  • la jeune Luna - Avril n’a pas été suffisamment accompagnée dans sa démarche,
  • elle a manqué de soutien de la part du corps pédagogique,
  • elle n’a pas pu bénéficier d’un soutien psychologique adapté et que le manque de formation du personnel a engendrée des propos « maladroits » par faute de connaissance, du rejet qui s'est traduit par une exclusion temporaire de son lycée, pour avoir eu le courage d’être elle-même en portant librement une jupe au sein de l’établissement, à contribuer à sa mort.

Luna - Avril était une jeune femme forte de caractère, courageuse, qui osait s’affirmer, elle avait déjà évoquée ses souffrances à des membres de la hiérarchie de son école, mais cela n’a pas été suffisamment entendu.

Par conséquent, pour qu’un tel drame ne se reproduise plus, Act Up-Paris exige:

  • que l’Education Nationale prenne des mesures pour favoriser l’accueil, l’accompagnement et le soutien des jeunes élèves transgenres dans ses établissements, y compris à travers la formation à destination des équipes pédagogiques,
  • qu’une plus forte sensibilisation sur la prévention du suicide chez les personnes transgenres soit également proposée,
  • et que le Ministre de l’Education Nationale, Jean Michel Blanquer, mette en place ce groupe de travail qu’il avait promis en octobre 2019 afin d’avoir un accompagnement solide à destination des personnes transgenres et ce qu’elles soient hétérosexuelles, homosexuelles, séropositives, séronégatives, racisées, croyantes ou en situation de handicap.

Et s’il y a bien un slogan que nous portons à Act Up et qui résume bien cette affaire c’est : SILENCE = MORT.E

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Europe
L’« année zéro » de la diplomatie allemande
La Russie vient de donner une rude leçon de géopolitique à l’Allemagne en lui rappelant sa vulnérabilité militaire et économique. Pour la diplomatie allemande, qui a misé sur la carte russe pendant vingt ans, l’humiliation est profonde, et le constat brutal. Premier volet de notre série sur « l’adieu au pacifisme » outre-Rhin.
par Thomas Schnee
Journal — Liberté d'expression
Un retour sur l’affaire Rushdie
Alors que Salman Rushdie a été grièvement blessé vendredi 12 août, nous republions l’analyse de Christian Salmon mise en ligne en 2019 à l’occasion des trente ans de l’affaire Rushdie, lorsque l’ayatollah Khomeiny condamna à mort l’écrivain coupable d’avoir écrit un roman qu’il jugeait blasphématoire. Ce fut l’acte inaugural d’une affaire planétaire, sous laquelle le roman a été enseveli.
par Christian Salmon
Journal — Climat
Près de Montélimar, des agriculteurs exténués face à la canicule : « Beaucoup de travail et de questions »
Mediapart a sillonné la vallée de la Valdaine et ses environs dans la Drôme, à la rencontre d’agriculteurs qui souffrent des canicules à répétition. Des pans de récoltes grillées, des chèvres qui produisent moins de lait, des tâches nouvelles qui s’accumulent : paroles de travailleurs lessivés, et inquiets pour les années à venir.
par Sarah Benichou
Journal
Perquisition chez Trump : les documents ultra-confidentiels saisis par le FBI
L’inventaire de la perquisition menée par le FBI au domicile de Donald Trump, en Floride, a été rendu public vendredi. Les agents fédéraux ont saisi dans la villa de l’ancien président plusieurs documents classés top secret et diverses notes, dont l’une concerne Emmanuel Macron. Trump est soupçonné d’avoir mis en danger la sécurité nationale.
par Patricia Neves

La sélection du Club

Billet de blog
Face aux recommandations du GIEC, comment réconcilier l’écologie avec le nucléaire
L'écologie politique a toujours manifesté une aversion contre le nucléaire. Pourtant, cette source d'énergie décarbonée n'est pas dénuée d'intérêt. D'où vient alors ce désamour pour le nucléaire ? Le nucléaire devrait se guérir de deux maux: sa filiation militaire qui met en exergue sa dangerosité, et l'absence d'une vision stratégique renouvelée et forgée avec l'adhésion de la société.
par francois brechignac
Billet de blog
Le piège du nucléaire
Maintenant que la France est en proie à des incendies en lien avec le réchauffement climatique, que notre pays manque de plus en plus d’eau et que notre président et ses ministres, après avoir renationalisé EDF, nous préparent un grand plan à base d’énergie nucléaire, il serait temps de mettre les points sur les « i ».
par meunier
Billet de blog
Réagir avant qu'il ne soit trop tard 2/4
L’avenir n’est plus ce qu’il était ! La guerre en Ukraine, la menace nucléaire, la crise alimentaire, le dérèglement climatique, les feux gigantesques de l’été, les inondations meurtrières, autant d’épisodes anxiogènes de la modernité face auxquels nous devons impérativement réagir. Ces désordres du monde constituent une opportunité à saisir pour modifier notre trajectoire
par HARPAGES
Billet de blog
Croissance énergétique : et si le nucléaire n'était pas la solution ?
On trouve ici et là des aficionados du nucléaire pour expliquer que pour continuer à consommer et à croitre sur le rythme actuel, il suffit de construire des centrales nucléaires. C'est d'ailleurs l'essence du plan pour l'énergie de notre renouveau président. Alors causons un peu croissance énergétique et centrales nucléaires.
par Haekel