la Liberté d’offenser ?

Un enseignant de l'école laïque et républicaine vient d'être lâchement assassiné au nom d'une imposture politico-religieuse. Ce crime, loin d'être le premier, ne peut, tout comme les autres, trouver de justification. Mais mérite-t-il qu'on reconduise aveuglément le non respect d'autrui? Et proclamer, a contrario de la loi de 1905, qu'on a le droit d'offenser ?

 Outrage- offense à un magistrat : condamnation et alourdissement des peines encourues

 Outrage- offense aux forces de l’ordre : verbalisation, amendes et possible incarcération

 Offense à une personnalité publique : procès en diffamation

 Offense à son voisin : main courante et/ ou plainte au commissariat

 Mais resterait la liberté d’offenser médiatiquement et graphiquement au nom de la sacro-sainte « liberté d’expression » si chère à notre République.

 Curieuse liberté à géométrie variable et bizarre République que la notre !

 

Phillipe Geluck, journaliste belge, 24 janvier 2015, You tube:

https://www.youtube.com/watch?v=MNKNzwueQ0w&ab_channel=Savane08

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.