Adeline Chenon Ramlat
Abonné·e de Mediapart

265 Billets

1 Éditions

Billet de blog 20 mai 2016

Mercredi, j’ai rencontré un héros. (1/2)

Le 18 mai vers 21h , dans une église à Saint Cloud, le docteur Nabil Antaki arrivant d’Alep, nous a très simplement, dans son magnifique français qui roule les « r », raconté sa vie, ses projets, ses actions. Et j’ai reçu un coup de poing dans le ventre dont je ne suis pas entièrement remise, car ce n’est jamais anecdotique de rencontrer un héros.

Adeline Chenon Ramlat
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Je dois même bien humblement avouer que si j’écris dès aujourd'hui, c’est parce que le temps presse, mais qu’il est sans doute imprudent de se lancer dans un travail d’écriture quand on a la tête qui tourne encore.

C’est tellement vrai que je pense que je vais faire deux papiers.

Un premier, celui-ci, où je vais me contenter de parler de l’urgence niveau local et ensuite un second où je raconterais en quoi l’héroïsme est une chose rare, l’intelligence une chose précieuse, l’argent une arme épouvantable, le courage ….une absence mondiale et  Nabil Antaki, un héros.

Bien.

Donc vous lisez là le premier papier sur Nabil Antaki et il y en aura deux.

Nabil est syrien.

Nabil est médecin en exercice à Alep.

Nabil en a assez qu’on raconte n’importe quoi sur son pays (on peut le comprendre)

Nabil est chrétien mais « ne pense pas que les chrétiens soient « spécialement » ciblés par L'Etat Islamique »…par contre Nabil considère « que les minorités en general sont « spécialement » ciblées par Al Norsa et ses sous-groupes »

Nabil ne voit pas, du tout, à quoi ressemble « un rebelle modéré » manifestement. (C’est le seul point, à mes yeux, où ce n’est pas un héros , car j’ai toujours pensé comme lui)

Nabil passe sa vie à soigner des gens  et créer des programmes d’actions pour sauver des vies, à Alep, actuellement.

Alors je lui ai posé une question, cruelle, car on ne devrait pas prendre le risque d’égratigner le cœur des héros.

Mais moi j’avais besoin de savoir, parce que chacun voit midi à sa porte et que j’habite un pays où habitent aussi  des franco/syriens, dont certains sont non seulement bien planqués (loin de moi de juger la chose) mais d’autres……ahhhhhh…..les autres…..sont des tueurs qui s’ignorent, ou veulent s’ignorer, ou veulent se prendre pour des français sans origine ( ?), ou sont payés grassement (je penche pour cette option), ou …se sont fourvoyés en encourageant la, so called, « révolution ».

D’autant qu’ils ne se sont pas contentés de « l’encourager ». Ils ont été sur les plateaux TV (ça rapporte de l’audimat). Ils ont été voir l’Etat français (ça fait chic). Ils ont été voir la presse (ça fait vendre du bouquin). Ils ont été pleurer dans les jupes de l’Elysée (ça donne du pouvoir)… Bref, non contents d’avoir déjà des copains bien placés, de vivre dans un pays en paix et du fric à gogo…ils ont été pousser à la mort des citoyens désarmés, de jeunes conscrits embrigadés et à la destruction massive d’un patrimoine qui manquera même à ces connards de politiciens français, mais enfin …ça ? C’est leurs affaires.

Voyons les nôtres.

Donc j’ai demandé à Nabil Antaki « Et que diriez-vous, VOUS, à ces syriens-là ? » (donc les collabos, planqués, riches, et, luxe suprême….pleurant parfois quelques larmes de crocodile….)

Et ce héros, dont l’élégance n’a d’égale que la justesse du regard de médecin,  m’a répondu :

« Je crois que je les diviserais en deux catégories : ceux qui sont partis il y a moins de 10 ans et ceux qui sont partis avant. Ne nous voilons pas la face : à l’époque d’Hafez , quand on était riche, souvent, on préférait partir. C’était austère. Beaucoup de gens ont été spoliés. On allait souvent en prison sans beaucoup de raisons. On avait pas une "assez facile". Ces gens-là ont des brulures et les brulures rendent parfois idiots, ou mal informés. Ou plein de revanche dans le cœur.

Ceux qui sont partis il y a moins de 10 ans….en dehors du fait qu’il y en a vraiment beaucoup moins puisque la vie a vraiment changé…portaient peut-être le rêve de leurs parents…mais enfin  ils ont vite vus que nous étions embarqués , nous syriens de Syrie, dans un délire qui ne correspondait pas au souhait réel de la population vis à vis du Président Bachar Al Assad et de son gouvernement. D’ailleurs ils ont vite compris en quoi le Hezbollah et les russes sont précieux à l’heure actuelle en Syrie.

Cette nuance de « date de départ de la Syrie » étant faite, je dirais surtout à tous ces gens-là, que : Quel que soit votre animosité contre le gouvernement actuel, la Syrie et les syriens sont en train d’être TOTALEMENT DETRUITS,  et que si cela, ça ne vous fait pas arrêter vos nuisances, je n’ai plus à vous parler. »

Voilà.

Voilà ce que m’a répondu ce héros.

La rencontre avec ce héros etait organisée par les très efficaces:

www.Solidarite-chretiensdorient.org qui sauront guider vos dons vers Alep, et vers ce heros, qui ont besoin d'aide. Indiscutablement.

La semaine prochaine, mon second papier sur Nabil Antaki, comme convenu.

PS: (spécial, de moi, pour les journalistes de MDP) : et ce gars n’est pas Johnny, relisez vos fiches.

Traduction du papier ci-dessus en arabe:

يوم الأربعاء التقيت بطلاً (1/2) 
20 مايو ايار –أدلين شونون رملات- مدونة أدلين شونون رملات
18 مايو أيار حوالي الساعة التاسعة مساء، في كنيسة في سان كلو، روى لنا الدكتور نبيل أنطاكي القادم من حلب ببساطة شديدة، وبلغته الفرنسية الرائعة، حياته وتكلم عن مشاريعه وأعماله. ولقد تلقيت ضربة يد في بطني لم أتعافى منها بشكل كامل بعد، فلقاء بطل ليس أبداً أمراً عرضياً.
يتوجب علي الإقرار بتواضع بأنني إذ أكتب منذ اليوم، فلأن الوقت يمضي بسرعة، ولكن ليس من الحكمة أن نبدأ عملاً كتابياً عندما لانزال نشعر بدوار في الرأس. 
إن هذا حقيقي لدرجة أنني أفكر بعمل مقالين.
الأول، هذا الذي بين أيديكم الآن، حيث سأكتفي بالكلام عن ضرورة التحرك على المستوى المحلي ثم سأتناول في الثاني بماذا تكون البطولة شيئاً نادراً، الذكاء شيئاً ثميناً، المال سلاحاً مخيفاً، الشجاعة.....غياباً عالمياً ونبيل أنطاكي بطلاً.
حسناً.
إذاً تقرؤون هنا المقال الأول عن نبيل أنطاكي وسيكون هناك مقالان.
نبيل مواطن سوري.
نبيل هو طبيب يمارس مهنته في حلب.
نبيل لديه مايكفي ليشعر بالضجر من كثرة الهراء الذي يقال عن بلده (يمكننا أن نتفهمه).
نبيل مسيحي لكنه "لا يشعر بأن المسيحيين مستهدفين "بشكل خاص" من قبل الدولة الإسلامية "...بالمقابل يعتبر نبيل بأن "الأقليات بشكل عام هم أهداف "بشكل خاص" للنصرة و المجموعات المتفرعة عنها".
لايرى نبيل أبداً ماذا يمكن أن يكون بوضوح شكل "معارض معتدل". (إنها النقطة الوحيدة بنظري التي لايكون فيها بطلاً حيث أنني كنت دائماً أفكر مثله).
يمضي نبيل حياته بمعالجة الناس وخلق برامج عمل لإنقاذ حياة الناس في حلب حالياً. 
طرحت عليه سؤالاً، قاسياً، لأنه يجب علينا ألا نخاطر بخدش قلب الأبطال.
ولكني كنت بحاجة لأن أعرف، لأن كل واحد يرى القمر على باب بيته ولأني أسكن في بلد يقيم فيه أيضاً سوريون-فرنسيون، بعض منهم ليسوا فقط مختبئين جيداً (ليس علي أنا أن أصدر حكماً على هذا الأمر)ولكن غيرهم ...آه آه....الآخرون .....هم قتلة يتجاهلون، أو يريدون التجاهل، أو يريدون أن ينظر إليهم بأنهم فرنسيون من دون أصول (؟)، أو يقبضون مبالغ كبيرة (أجنح أكثر لهذه النظرية)، أو ...انحرفوا مشجعين ما تدعى "ثورة".
خصوصاً أنهم لم يكتفوا "بتشجيعها". كانوا على ستديوهات التلفزيونات (هذا يجلب المشاهدين). التقوا "بالدولة" الفرنسية (هذا يعطيهم أناقة). ذهبوا إلى الصحافة (هذا يزيد مبيعات الكتب). ذهبوا يبكون تحت قبة قصر الاليزية (هذا يعطيهم سلطة)...باختصار، غير سعداء بأن لديهم أصدقاء في مراتب عليا، بالعيش في بلد بأمان وبأموال طائلة....عملوا على دفع مواطنيهم غير المسلحين إلى الموت، جنود شباب مجتمعين وإلى تدمير شامل للتراث الذي سيتجاهله حتى هؤلاء السياسيين الفرنسيين المغفلين...هذا؟ إنه شأنهم.
فلنرى شأننا.
إذاً سألت نبيل أنطاكي "ماذا ستقول، أنت، لهؤلاء السوريين؟" (إذاً المتأمرين، المختبئين، الأغنياء، و الرفاهية القصوى...الذارفين بعض دموع التماسيح...) 
فيقوم هذا البطل، الذي لا تعادل أناقته سوى دقة نظرة طبيب، بإجابتي:
" أعتقد بأنني سأقسمهم إلى فئتين: من غادر قبل أقل من 10 سنوات ومن غادر قبل ذلك. دعونا لا نختبئ وراء إصبعنا: في زمن حافظ، كان الأغنياء يفضلون الرحيل. كانت الحياة متقشفة. حصلت كثير من عمليات وضع اليد. كان يمكن الذهاب إلى الحبس بدون الكثير من الاسباب. هؤلاء الأشخاص لديهم حروق والحروق تجعل الإنسان أحياناً أحمق أو مفتقراً إلى المعلومات. أو يحمل الكثير من الانتقام في قلبه.
من غادروا قبل أقل من 10 سنوات ....عدا كون عددهم أقل بكثير....قد يحتمل أن لديهم نفس حلم آبائهم...لكن في النهاية بشكل عادي رآوا بأننا، نحن السوريين المقيمين في سوريا، قد أصعدونا موجة من الهذيان لا تتوافق مع الرغبة الحقيقية للشعب بالنسبة للرئيس بشار الأسد وحكومته. على أية حال لقد فهموا بسرعة الأهمية الغالية لحزب الله والروس في الوقت الحالي في سوريا.
بعد هذا التمييز المتعلق بـ "تاريخ مغادرة سوريا"، يمكنني القول لكل هؤلاء الناس بأن: مهما كانت عداوتكم مع الحكومة الحالية، فسوريا والسوريون يتعرضون لعملية تدمير شاملة، وإذا لم يوقف ذلك إزعاجاتكم، فلن يتوجب عليي بعد الآن التكلم معكم."
هكذا إذاً أجابني هذا البطل.
تم تنظيم اللقاء بشكل فعال جداً مع هذا البطل من قبل:
جمعwww.Solidarite-chretiensdorient.org الذين سيعرفون إيصال تبرعاتكم إلى حلب وإلى هذا البطل ومن يحتاجون للمساعدة بدون أي شك.
في الأسبوع القادم، كما وعدتكم سأكتب مقالتي الثانية عن نبيل أنطاكي.
ملاحظة: (خاصة مني لصحافيي ميديا بارت MDP): هذا الرجل ليس جوني، أعيدوا قراءة ملفاتكم. 
أكتب مدونتي هذه عن سوريا منذ خمس سنين ونصف

J'écris ce blog sur la Syrie depuis 5 ans et demi et mon premier papier est en cliquant là (après suivez les liens).

Voici un lien vers mon dernier papier (bilingue): cliquez ici

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Violences sexuelles
Violences sexuelles : Damien Abad nommé ministre malgré un signalement adressé à LREM
L’ancien patron des députés LR, Damien Abad, a été nommé ministre des solidarités en dépit d'un signalement pour des faits présumés de viols adressé à LREM et LR par l’Observatoire des violences sexistes et sexuelles en politique. Deux femmes, dont Mediapart a recueilli les témoignages, l’accusent de viols, en 2010 et 2011. Il conteste les faits.
par Marine Turchi
Journal — Politique
Pap Ndiaye fait déjà face au cyclone raciste
La nomination de Pap Ndiaye au ministère de l’éducation nationale a fait remonter à la surface le racisme structurel de la société française et de sa classe politique, une vague qui charrie avec elle la condition noire et la question coloniale. La réaction de l’exécutif, Emmanuel Macron en tête, donnera une première indication sur la tonalité du quinquennat.
par Ilyes Ramdani
Journal
En Italie, la post-fasciste Giorgia Meloni cherche à faire oublier ses racines
Elle espère devenir l’an prochain la première femme à présider le Conseil en Italie. Héritière d’un parti post-fasciste, ancienne ministre de Berlusconi, Giorgia Meloni se démène pour bâtir un parti conservateur plus respectable, en courtisant l’électorat de Matteo Salvini. Une tentative périlleuse de « dédiabolisation ».
par Ludovic Lamant
Journal
Mario Vargas Llosa, Nobel de l’indécence
L’écrivain péruvien de 86 ans, entré à l’Académie française en fin d’année dernière, vient de déclarer sa préférence pour Bolsonaro face à Lula. Cette nouvelle prise de position politique reflète un parcours intellectuel de plus en plus contesté, marqué par des soutiens à des figures d’extrême droite en Amérique mais aussi de la droite dure en Espagne. Une enquête du n° 20 de la « Revue du Crieur », disponible en librairie. 
par Ludovic Lamant

La sélection du Club

Billet de blog
Greenwashing et politique : le bilan environnemental d'Emmanuel Macron
[Rediffusion] Talonné dans les sondages par Marine Le Pen, le président-candidat Macron a multiplié dans l'entre-deux-tours des appels du pied à l’électorat de gauche. En particulier, il tente de mettre en avant son bilan en matière d’environnement. Or, il a peu de chances de convaincre : ses actions en la matière peuvent en effet se résumer à un greenwashing assumé.
par collectif Chronik
Billet de blog
Quand Macron inventait « l'écologie de production » pour disqualifier les pensées écologistes
[Rediffusion] Au cours de son allocution télévisée du 12 juillet 2021, Emmanuel Macron a affirmé vouloir « réconcilier la croissance et l'écologie de production ». Innovation sémantique dénuée de sens, ce terme vise à disqualifier les pensées écologistes qui veulent au contraire poser des limites, sociales et écologiques, à la production. Macron, qui veut sauver la croissance quoi qu'il en coûte, n'en veut pas.
par Maxime Combes
Billet de blog
Le stade grotesque (la langue du néolibéralisme)
[Rediffusion] Récemment, je suis tombée sur une citation de la ministre déléguée à l’industrie, Agnès Pannier-Runacher... Il y a beaucoup de façons de caractériser le capitalisme actuel. À toutes définitions politiques et économiques, je propose d'ajouter la notion de grotesque.
par leslie kaplan
Billet de blog
Rapport Meadows 11 : est-il encore temps ?
Est-il encore temps, ou a-t-on déjà dépassé les limites ? C'est la question qui s'impose à la suite des lourds bilans dressés dans les précédents épisodes. Écoutons ce qu'a à nous dire sur le sujet le spécialiste en sciences et génie de l'environnement Aurélien Boutaud,
par Pierre Sassier