afchine alavi
Abonné·e de Mediapart

51 Billets

0 Édition

Billet de blog 2 févr. 2012

afchine alavi
Abonné·e de Mediapart

Camp d'Achraf : le HCR insiste sur le droit à la liberté de circulation des habitants

afchine alavi
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le haut commissariat pour les réfugiés (HCR) vient de prendre une position humanitaire à propos du destin de 3400 réfugiés iraniens opposants du régime des mollahs dans le camp d'Achraf en Irak.

Dans ce communiqué, le HCR insiste sur le principe d'un déménagement volontaire des habitants d'Achraf vers le camp Liberty situé près de Bagdad.

Or c'est sous la pression du gouvernement irakien, allié de Téhéran, que ces opposants sont contraints de se déplacer sous peine d'un nouveau massacre. Lors des attaques des forces irakiennes contre les habitants désarmés du camp en juillet 2009 et en avril 2011, 47 personnes ont été tuées et des centaines blessées. Le régime des mollahs à Téhéran, souhaite absolument détruire le camp d'Achraf qui est devenu un symbole de résistance pour les Iraniens.

Le camp Liberty est une ancienne base américaine aujourd'hui privée d'eau potable et de moyens élémentaires, mais surtout enfermée par un mur de près de quatre mètre de haut, sans l'autorisation pour les habitants de sortir du camp. En bref, il s'agit d'une véritbale prison.

Le HCR insiste pourtant sur la nécessité de respecter « la liberté de circulation le plus souhaitable sur le site de relocalisation» à savoir le camp Liberty.
 
Ce communiqué dont je vous conseille la lecture (une traduction en français est également produite à la fin de ce texte) est d'une extrême importance puisque la mission de l'ONU en Irak (MANUI), prenant en considération seulement quelques donnés techniques vient de confirmer précipitamment la préparation du camp Liberty pour accueillir les 3400 habitants d'Achraf!

Malheureusement le représentant spécial du secrétaire général de l'ONU, oublie dans son évaluation, les critères essentiels de droits de l’homme et se limite à calculer le nombre de robinets et de toilettes et de douches par nombre d’habitants dans ce nouveau camp. La MANUI omet de signaler notamment que les habitants ne seront pas libres de circuler dans ce nouveau camp.
 
Les habitants d'Achraf et le Conseil national de la Résistance iranienne, dont font parties les Moudjahidine du peuple, ont pris position énergiquement contre ce comportement dangereux qui expose la vie des Achrafiens à de graves difficultés. Le CNRI a exprimé "la vive protestation, la  Résistance iranienne" et attiré "l'attention du Secrétaire général de l’ONU, le Haut Commissaire pour les réfugiés, la Haute Commissaire pour les droits de l'homme, la Secrétaire d'Etat américaine et la Haute Représentante de l'UE sur le scénario dangereux qui se joue avec l’annonce faite sur la conformité du camp Liberty pour accueillir les personnes." Alors que les conditions de vie n'ont rien à envier d'une prison.

Voici le texte du communiqué du HCR :

Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés

Les résidents du Camp nouvel Irak (anciennement Camp d'Achraf)
et la determination de leur statut de demandes d'asile

• Le HCR demeure depuis un certain temps et reste prêt à entreprendre la vérification et l’arbitrage du statut de réfugié pour les résidents du camp nouvel Irak (anciennement Camp d’ Achraf) qui sont des personnes de préoccupation. Il a mobilisé des équipes sur le terrain, et a mis en place les mesures nécessaires et des capacités de soutien logicielles et matérielles. Les entretiens individuels auront besoin de se réaliser dans un endroit sûr, neutre et confidentiel.
• La stipulation du gouvernement de l'Irak reste que ces processus se déroulent en dehors du camp Nouvelle Irak, dans le nouvel emplacement prévu pour permettre aux résidents de se déplacer volontairement là et de rester sur une base temporaire dans des conditions sûres et décentes. Le HCR a conseillé sur les aspects techniques de l'amélioration de l'infrastructure du camp.
• Le HCR attache une importance capitale à l’obtention des solutions pacifiques, y compris que tout déménagement en dehors du camp nouvel Irak soit sur une base volontaire, en tenant compte de  la liberté de circulation le plus souhaitable sur le site de relocalisation.
• Le HCR se penche actuellement sur la façon d'accélérer le traitement de vérification et de confirmation du statut de réfugié, afin de permettre de se procéder de façon équitable sur une base individuelle, mais aussi de manière totalement accéléré, dans l'intérêt de gagner du temps dans des délais serrés.

Contexte

• Les habitants du camp qui ont soumis des demandes de statut de réfugié sont officiellement demandeurs d'asile en vertu du droit international dont les demandes nécessitent arbitrage. En l'absence d'un système national d'arbitrage en Irak, le HCR examine ces demandes sur une base individuelle dans une procédure équitable et efficace. Chaque cas individuel sera évalué sur ses mérites et en conformité avec le droit international.

• Le droit international exige que les demandeurs d'asile doivent pouvoir bénéficier d'une protection de base de leur sécurité et de leur bien-être. Ceci inclut la protection contre toute expulsion ou le retour aux frontières des territoires où leur vie ou leur liberté serait menacée (le principe de non-refoulement).


• Le HCR, en collaboration avec le Gouvernement iraquien, la MANUI et les autres acteurs concernés, reste engagée à trouver des solutions à ce problème de longue date, y compris la réinstallation et / ou la délocalisation vers des pays tiers.

UNHCR
Le 1 février 2012

Lien de l'original en anglais

http://www.unhcr.org/4f2a54a16.html

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Afrique(s)
En Centrafrique, le groupe Wagner étend son emprise sur le secteur du diamant
Des individus liés à la société militaire privée russe ont créé un bureau d’export de diamants en 2019. Officiellement, son volume d’activité est très modeste. Officieusement, plusieurs acteurs du secteur décrivent un système de prédation qui s’étend.
par Justine Brabant et European Investigative Collaborations (EIC)
Journal
Violences conjugales : l’Assemblée vote la création de juridictions spéciales
Les députés ont adopté une proposition de loi créant des pôles spécialisés au sein des tribunaux pour juger les violences intrafamiliales. Une proposition du groupe LR, soutenue par toutes les oppositions… et farouchement combattue par Éric Dupond-Moretti.
par Ilyes Ramdani
Journal
Le retour de Dominique Voynet fait débat chez les écologistes
L’ancienne ministre de l’environnement a été élue secrétaire régionale des Verts en Franche-Comté. Des militantes féministes la contestent à cause de son témoignage de soutien à Denis Baupin, lors du procès en diffamation qu’il avait intenté. Elle s’en dit aujourd’hui « désolée ».
par Mathieu Dejean
Journal
La campagne pour la présidence de LR achève la radicalisation de la droite
Les 90 000 adhérents revendiqués du parti Les Républicains (LR) doivent désigner, à partir du 3 décembre, leur nouveau président. Les semaines de campagne interne ont montré le rétrécissement idéologique d’un mouvement en lutte pour sa survie.
par Christophe Gueugneau et Ilyes Ramdani

La sélection du Club

Billet de blog
Les inégalités ethno-raciales à l'école (13/15)
Si la classe est le facteur déterminant des inégalités scolaires, des processus ethno-raciaux sont également à l'œuvre. Ce billet présente les principaux mécanismes discriminatoires qui traversent l’école, quand ce n’est pas elle qui les coproduit, afin de mieux comprendre la fragilisation des trajectoires scolaires et sociales des enfants racisés, qu’ils soient français ou immigrés.
par Marcuss
Billet d’édition
L’indice de position sociale, révélateur de la ségrégation scolaire
À la suite d'une décision de justice, le ministère de l’Éducation nationale a publié les indices de position sociale de chaque école et collège (public + privé sous contrat). Le Comité National d’Action Laïque analyse la situation dans une note en ligne.
par Charles Conte
Billet de blog
Expérimenter, oui mais pour quoi faire et pour qui ?
A partir d’un cadre national qui garantit l’unité du système éducatif, il est toujours utile de libérer et d’encourager les initiatives locales si cela favorise la réussite de tous les élèves.
par Delahaye JP
Billet de blog
« Crise de l’École », crise climatique : et si on les mettait en parallèle ?
En scolarisant les enfants de tous les milieux sociaux, l’École s’est « démocratisée ». Mais elle n’a pas changé sa logique élitaire. Dans une large proportion, les enfants d’origine populaire y sont mis « en échec ». En imposant aux pays dominants un standard de vie prédateur et mortifère, le capitalisme a engendré la crise climatique. Quels parallèles entre ces deux crises de la domination ?
par Philippe Champy