Son blog
10 abonnés l'Iran sera libre
Voir tous
  • Le mouvement inédit dans les secteurs pétrolier et gazier en Iran ( Grèves)

    Par
    Depuis plus d’une semaine les secteurs pétrolier et gazier en Iran sont touchés par un mouvement de grève sans précédent depuis l’avènement de la théocratie iranienne. Ce mouvement de grève a pris depuis samedi dernier l’allure d’un débrayage organisé dans les raffineries et les centres pétroliers du pays. le régime se trouve impuissant devant l'ampleur du mouvement.
  • L’alternative à la théocratie s’impose en Iran

    Par
    Le grand rassemblement pour un Iran libre et démocratique a su faire fi de la pandémie liée au coronavirus. De fait, le vendredi 17 juillet a vu des milliers d’Iraniens et des centaines de personnalités politiques à travers le monde se regrouper derrière la cause du peuple iranien… En téléconférence. Une première mondiale à cette échelle.
  • Le traitement des opposants au régime iranien ne peut pas être banalisé !

    Par
    Le vice-ministre de l’économie du régime iranien, Mohammad Khazaee, a déclaré ce jour dans une interview aux Echos, à propos des récents mouvements populaires dans le pays : « ce n’est pas considérable, le genre de choses qui arrive partout, notamment en France ». es propos sont scandaleux et inacceptables. C’est faire insulte aux victimes, c’est faire insulte à la France.
  • Quand le messonge est permis pour dénigrer l'opposition iranienne

    Par
    Au moment où le régime des mollahs est ébranlé par le soulèvement des Iraniens à travers le pays, il a vivement besoin de viser son opposition. Dans ces conditions cette théocratie honnie ne pouvait espérer mieux, qu’une campagne de dénigrement contre la principale force d’opposition : les Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI), notamment dans un article paru le 4 janvier dans le journal Figaro.
  • Une vingtaine de prisonniers politiques sunnites exécutés mardi en Iran

    Par
    Mardi 2 août les familles d’une vingtaine de prisonniers sont arrivées trop tard devant la prison de Gohardasht (à l’ouest de Téhéran). On leur apprend que contrairement à ce qui avait été annoncé, elles ne pourront plus dire adieu à leurs fils. Il faudrait qu’elles se rendent à la morgue à Kahrizak (sud de Téhéran) pour récupérer les corps. Ces prisonniers politiques ont été executés à l'aube.