Les forces irakiennes sur le point de lancer une attaque d’envergure contre le camp de réfugiés des opposants iraniens d'Achraf

Le Conseil national de la Résistance iranienne vient d'alerter l'opinion contre une attaque imminente des froces irakiennes chargées de la répression du camp d'achraf.

Le CNRI lance un appel à l’intervention des Etats-Unis et de l’ONU pour empêcher une catastrophe humanitaire à Achraf

Sur ordre de Maliki (le premier ministre irakien à la solde de Téhéran), les forces irakiennes sont sur le point de lancer une attaque d’envergure sur Achraf.


3400 membres de la Résistance iranienne résident dans ce camp pacifié et désarmé.

Cet après-midi de nombreuses colonnes de forces militaires irakiennes et d’engins du génie sont entrées à Achraf et là où est stationné le bataillon répressif irakien qui encerlce Achraf depuis deux ans.

Jusqu’au coucher du soleil, aujourd’hui, plus de 65 véhicules transportant de nouvelles forces sont entrés à Achraf. Plusieurs généraux irakiens sont aussi arrivés sur place et ont mis les forces en état d’alerte rouge.

La Résistance iranienne appelle les forces américaines et l’ONU à intervenir de toute urgence pour empêcher un massacre des résidents d’Achraf.

Une précédente attaque, en juillet 2009, avait fait 11 morts et 500 blessés parmi les habitants d'Achraf, sans que personne n'intervienne.

Le monde va-t-il réagir avant le drame ou attendre l'arrivée d'un massacre pour se lamenter?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.