La fête du feu sera une soirée de protestation en Iran

La fête traditionnelle du feu ou "Tchahar-Chanbé-Souri", célébré chaque année à la veille du dernier mercredi de l’année iranienne, est depuis plusieurs années l’occasion des protestations contre le pouvoir. Cette année cette fête considérée comme païenne par le pouvoir est célébré ce soir du 15 mars. L’année iranienne s’achève ce dimanche 20 mars. Depuis plus d’une semaine le pouvoir qui craint une nouvelle journée de protestation nationale, a multiplié les mises en garde contre la célébration « sensationnelles » de cette soirée et contre toute manifestation à caractère politique. Le 8 mars dernier, Mme Radjavi, la présidente élue de la Résistance iranienne, a appelé les Iraniens à étendre l’insurrection et les protestations pour la fête du feu. « Vous devez faire de la fête du feu, un soulèvement contre le fascisme religieux au pouvoir, un soulèvement pour la liberté, l’égalité et la démocratie. » a-t-elle appelé ses compatriotes. Sur internet et sur des inscriptions murales dans les villes, la population s’est donné rendez-vous pour une soirée particulièrement marquée sous le slogan « mort au guide suprême » : http://www.newsagency-ina.com/ http://www.hambastegimeli.com/index.php?option=com_content&view=article&id=20003:2011-03-10-18-32-26&catid=21:2010-01-17-21-49-36

Par ailleurs une manifestation aura lieu ce soir de 17h à 18h30 devant l’ambassade d’Iran à Paris.

 

Il faudrait suivre avec intérêt cette soirée chaude et lumineuse en Iran.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.