Tirs de roquettes contre le camp d’Achraf par des commandos du régime de Téhéran

A 20h, heure locale, ce 25 décembre, des commandos terroristes dépendant de la force Qods ont tiré 4 roquettes Katioucha depuis l’extrémité sud du camp d’Achraf vers le centre du camp. Les roquettes ont atteint des points à proximité des lieux de résidence des habitants.

Le général Hossein Hamedani, un commandant du corps des gardiens de la révolution, s'était rendu, il y a quelques jours aux abords du camp d'Achraf à des fins de reconnaissance et de préparatifs pour une attaque. Il a admis lui même dans une interview à l’agence de presse Qods des pasdaran, le 22 décembre, s’être rendu en personne à Achraf.

La présence et les activités des élements iraniens de la force Qods est de plus en plus flagrante à proximité du camp d'Achraf.

Le tirs de roquettes par le régime iranien contre le camp, démontre surtout que les mollahs de Téhéran, souhaite avant tout la disparition des habitants d'Achraf et non une solution pacifique.

La coudée franche, de la force terroriste Qods, démontre aussi que le régime des mollahs impose dans la pratique sa souveraineté dans le secteur d’Achraf. Ceci augmente de plus en plus le danger pour les 3400 opposants iraniens membres de l'organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran qui résident dans ce camp.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.