Palestine : extinction des feux

Un soleil de l’indépendance qui se couche avant même d’avoir pu se lever, dans une indifférence dont l’humanité ne prend même plus la peine d’avoir honte. L’annonce de l’annexion de la vallée du Jourdain par Bibi 1er n’a même pas fait réagir MDP (corrigez-moi si je me trompe), qui s’est contenté de relayer une brève laconique de Reuters.

Coucher de soleil © AHG Randon Coucher de soleil © AHG Randon

Ravi de me compter parmi ses nouveaux abonnés bloggeurs, MDP m’a presto envoyé un exemplaire dédicacé du dernier livre de Plenel. Merci Edwy, je l’ai lu comme les autres et cela m’a fait le plus grand bien. J’ai relu dans ce livre que MDP était en quelque sorte le champion de la communauté médiatique française lorsqu’il s’agissait de porter la plume dans la plaie et de lever des lièvres, alors que d’autres préfèrent le stand de tir de la fête foraine. Ce que j’admire chez MDP, c’est le travail d’investigation dont sont capables ses limiers. La formidable succession de révélations minutieusement documentées qui nous est servie au quotidien mérite le respect du lecteur, de la lectrice et du petit lectron. Et c’est sans ironie aucune que je fais ce constat : la France de l’information ne serait pas ce qu’elle est sans les enquêtes et les révélations de MDP. En témoignent les nombreuses affaires passées, présentes et à venir, qui n’auraient probablement jamais vu le jour sans MDP (Cahuzac, Béthencourt, Sarkozy, Benalla, Rugy et tant d’autres).

Mais il est des trous noirs au fond desquels personne ne semble plus oser s’aventurer. Serait-ce si dangereux, même pour notre Robin des bois de l’information ?

La semaine dernière, le premier ministre israélien candidat à sa succession annonçait devant une carte, baguette en main, qu’il allait faire passer la vallée du jourdain sous administration israélienne, c’est-à-dire l’annexer, comme il l’a récemment fait pour le plateau du Golan, faisant ainsi un pas de plus, sous prétexte de sécurité, vers le grand Israël et le nettoyage ethnique de ce que personne n’appelle plus la Cisjordanie mais la Judée-Samarie (justification, biblique cette fois, de ladite annexion). Pour certains, cela ne changera au fond pas grand-chose à la situation actuelle, la vallée du Jourdain étant depuis longtemps largement encombrée d’implantations, qu’il serait plus honnête d’appeler colonies. Sauf qu’il s’agit d’un renversement de situation, les villages palestiniens et la ville de Jéricho devenant après l’annexion eux-mêmes des « implantations » arabes en plein territoire israélien. Les colonies pourront dès lors s’élargir sans retenue, libérées de leur statut « militaire ». À la merci de l’état d’Israël, entre autres pour leur approvisionnement en eau, il est à craindre que ces résidus de population palestinienne disséminés en Judée-Samarie auront tôt fait de disparaître. Tout cela n’est bien entendu que spéculation, car je suis probablement nul en géopolitique et n’ai pas le talent des limiers de MDP.

Nous voici donc arrivés à l’objet du billet : je lance un appel solennel à MDP : informez-nous sur ce qu’il se passe en Cisjordanie (et à Gaza si ce n’est trop vous demander) avant qu’elle n’ait définitivement cessé d’exister. Levez ce lièvre ou je ne jouerai plus !

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.