Du « printemps berbère » d’avril 80 au « Hirak »

Le printemps berbère constitue une rupture inédite dans l’histoire de l’Algérie. 40 ans plus tard, le combat pour le pluralisme politique, les libertés démocratiques et la diversité culturelle et linguistique rejaillissent avec le Hirak . Se pose plus largement la question de la nation et de ses composantes.

https://www.ahmeddahmani.net/PDF/Experiences/Nedjma/Hirak-Amazigh-VF.pdf

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.