Marine Le Pen au second tour de la présidentielle: appel à la vigilance

Marine Le Pen a obtenu 21,3% des voix au premier tour de l’élection présidentielle. La candidate n’a jusqu’à présent pas vraiment détaillé le volet éducation de son programme mais les premières mesures évoquées durant la campagne suscitent inquiétude et vigilance pour notre association, qui agit et se bat en faveur de l’Education pour Tous depuis plus de 35 ans.

Marine Le Pen, au cours de la campagne électorale, a créé la polémique à plusieurs reprises en affirmant vouloir :

 

Pour Aide et Action, qui se mobilise depuis plus de 35 ans pour une éducation de qualité pour tous et toutes partout dans le monde, ces propositions de campagne sont inacceptables.

Pourquoi ?

 

  • Outre la perte de richesses et de diversité pour notre nation, l’enseignement exclusif du français serait un obstacle majeur sur le chemin de l’éducation et de l’intégration des enfants allophones et de leurs familles. Preuve a été faite qu’enseigner dans la langue de l’enfant, en parallèle de la langue d’enseignement, facilite l’apprentissage : les enfants allophones qui ne sont pas exposés à un langage dominant restent plus longtemps à l’école et redoublent moins. Enseigner en langue étrangère est également un facteur d’intégration pour les parents, qui ont ainsi la possibilité de communiquer avec des enseignants qui partagent leurs langues et  de participer aux apprentissages des enfants migrants et réfugiés.

 

  • Enfin, la possibilité d’une solidarité de prime abord nationale pose question. La solidarité ne peut être une valeur qui exclut, ou qui se fait sur un choix au détriment d'un autre, elle doit être universelle et désintéressée. En France: organismes publics et associations travaillent d’ores et déjà pour aider les plus défavorisés de notre pays et cette solidarité doit se poursuivre et se renforcer. Mais la France est suffisamment riche et développée pour accompagner également les populations étrangères les plus démunies vers le développement. Comme plus de 190 pays, la France s’est engagée à atteindre d’ici à 2030 les Objectifs de Développement Durable, à savoir l’éradication de la pauvreté, de la faim, de la maladie et l’accès gratuit à une éducation de base pour tous. Comme tous les grands pays donateurs, la France est appelée à augmenter son aide publique au développement (à minima à hauteur de 0,7% de son revenu national brut, contre 0.38% de son revenu national brut en 2016) .

 

Éviter que la nuit tombe sur le pays des lumières

« Ces propositions sont inacceptables et dangereuses, elles vont à l'encontre des valeurs défendues par notre association que sont la solidarité, l'inclusion, l'ouverture aux autres, mais plus largement elles sont à l'opposé des valeurs de notre pays, celles des droits de l’homme, de « liberté, égalité, fraternité », elles nous entraînent vers le repli sur soi et l’exclusion. », insiste Charles-Emmanuel Ballanger, Directeur d’Aide et Action France. « L’arrivée au pouvoir du Front National pourrait libérer toutes les énergies néfastes et porter atteinte à nos droits et libertés individuelles en France ainsi qu’à l’avenir et au développement de millions de jeunes dans le monde. Face à cette menace, Aide et Action appelle donc tous les citoyens Français à se montrer vigilants et à se mobiliser pour éviter que la nuit tombe sur le pays des lumières. »

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.