Zérif

 Réseau, espace perso, activité, blog, tout le reste: des zéros, rien que des zéros.Zéro participatif, zéro créatif et communicatif, zéro productif : un véritable zérif délatif.

 

Réseau, espace perso, activité, blog, tout le reste: des zéros, rien que des zéros.

Zéro participatif, zéro créatif et communicatif, zéro productif : un véritable zérif délatif.

Ma direction, étonnée, a questionné cette obstination névrotique à conserver vierge une page de blog pourtant offerte, insistante :

- Ce journal se mérite par un travail interactif, un exercice de citoyenneté, de critique médiatique... Si tu veux conserver ton abonnement, il faut bosser, inventer diffuser, échanger. Trop facile d’adopter la posture passive critique du bilieux jouissant des malheurs du monde à longueur d'articles et affolé par ces kilooctets de commentaires affirmatifs.

J’ai bredouillé, honteux, rouge aux joues, qu’ici, le lectorat différait du goitreux consanguin de vallée.

- Nous avons affaire à de subtils esprits, peut-être des Parisiens, en tout cas des savants, beaucoup. Des érudits peu attirés par la pierre rustique. Tenir tribune là-haut, c’est autre chose qu’en Dauphiné où, une fois le sommet atteint, on descend vite avant la nuit, l’aventure terminée. Dans ces journaux en ligne, on tient assemblée jour et nuit, fixant pendant des heures des écrans illisibles... Au bivouac sans connexion, impossible d'assurer, tu veux ma mort, c'est sûr. En plus, c'est pas le moment de batifoler, c'est les Européennes.

J’ai cru convaincre ma direction d'accepter ces zéros humiliants, regarder plutôt au bas de l'écran: ce fut niet. Au final, compromis a été trouvé: pour anéantir la collection des zéros, on se passerait d'un véritable billet, il suffirait d'un signe, une ouverture, un témoignage.

Facile. Je viens de récupérer un petit document sympathique: slam d'Etienne Diallo, vidéo de 2’33’’ à voir jusqu’à la fin

 

Vue à l'est du Grand Veymont, 6 mai 2005 © Alain Chellous Vue à l'est du Grand Veymont, 6 mai 2005 © Alain Chellous

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.