Alain Chellous
Enquêteur alpin (USDMHD).
Abonné·e de Mediapart

39 Billets

2 Éditions

Billet de blog 22 nov. 2014

Alain Chellous
Enquêteur alpin (USDMHD).
Abonné·e de Mediapart

Spectactif

"La Der des Ders" par la Compagnie Les Planches courbesDans cette note brève, rédigée dans un langage accessible et respectant l'éthique (ni rétribution ni place gratuite), notre Critique en Chef vous conseille un spectacle théâtral à l'Espace 44 à Lyon entre le 25 et le 30 novembre 2014.

Alain Chellous
Enquêteur alpin (USDMHD).
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

"La Der des Ders" par la Compagnie Les Planches courbes

Dans cette note brève, rédigée dans un langage accessible et respectant l'éthique (ni rétribution ni place gratuite), notre Critique en Chef vous conseille un spectacle théâtral à l'Espace 44 à Lyon entre le 25 et le 30 novembre 2014.

Les Opéras de Paris et de Lyon, l'Olympia, le Théâtre National de Strasbourg, le TNP de Villeurbanne, le Teatro San Carlo de Naples, le Grand Théâtre du Liceu à Barcelone, le Théâtre des États de Prague (Nostitz) de Prague, la Glyndebourne House, au Royaume-Uni mais aussi et surtout l'immense majorité des théâtres d'Art Dramatique de France et de Navarre ont le regret de vous informer qu'ils ne seront pas en mesure de programmer la semaine prochaine le spectacle de la Compagnie Les Planches courbes "La Der des Ders". Vous devrez le voir à l'Espace 44 à Lyon, une salle paradauphinoise modeste mais chaleureuse, préfèrant aux luxe des lustres suspendus la proximité fragile et émouvante des acteurs.

Ce manquement incompréhensible de nos meilleures Institutions Artistiques Européennes est un scandale qui éclabousse également la critique internationale complétement passée à côté. Hier au soir, après la répétition générale, notre Critique en Chef, diplômé du rarissime Master 2 d'Humilité Universitaire et connu pour sa dureté dentaire à l'égard de l'artiste éphémère non alpin, a signé un "bon à jouer" authentique!

Il nous a confié avec un sourire triste et béat qu'on ne lui connaissait pas: "Si les commémorations peuvent donner lieu parfois à contestation, quand elles justifient un militarisme déplacé, il n'en est pas de même pour un spectacle comme celui-ci. Réalisé par cette jeune équipe solidaire, à partir de lettres inédites de poilus, elle fait entendre une voix originale parlant à l'esprit et au coeur. Sa mise en scène sobre vise juste, ce spectacle donne place aux acteurs. Sans l'artillerie lourde d'une grosse structure, avec quelques caisses et un fil à linge pour tout décor, il ouvre l'esprit et le coeur aux douleurs et errements de l'histoire. C'est la victoire de l'art théâtral!".

Nous sommes conscients de la difficulté pour le médiapartien de région éloignée de tenir les délais impartis. Précisons pour les cyclistes qu'il faut conserver des forces après la semaine de pédalage nécessaire pour rejoindre la capitale des gaules car le théâtre se trouve dans une côte. Bon spectacle!

Mise en scène de Marvin Vendeville

Jeu: Joëlle Beli Titi, Anca Bene, Etienne Maououd Diallo, Stéphane Perrichon, Marvin Vendeville

Lumières: Maxime Boiteux.

Création et composition musicale: Hélène Duhesme

Photographies du spectacle: Christophe Jacquand

Compagnie Les Planches Courbes

Note réalisée en collaboration avec notre unité de Critique Artistique à l'USDMHD

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique économique
Comment la Macronie a tourné le dos à la rationalité économique
Alors qu’en 2017, Emmanuel Macron se présentait comme le champion de « l’évaluation des réformes », il fait fi des évaluations scientifiques négatives sur sa politique économique. Désormais, sa seule boussole est sa politique en faveur du capital.
par Romaric Godin et Mathias Thépot
Journal
Projet de loi immigration : « Nous sommes sur des propositions racistes »
Le projet de loi immigration, porté par Gérald Darmanin, est discuté mardi 6 décembre à l’Assemblée nationale. L’occasion notamment de revenir sur les chiffres de « la délinquance des étrangers » avancés par le chef de l’État et le ministre de l’intérieur. 
par À l’air libre
Journal — Habitat
Faute de logement, des mères restent à l’hôpital avec leurs enfants
À l’hôpital Delafontaine, à Saint-Denis, sept femmes sont accueillies sans raison médicale. En cause : la  saturation de l’hébergement d’urgence. Maïrame, mère d’un bébé de cinq mois, témoigne. 
par Faïza Zerouala
Journal — Travail
Grève chez Sanofi : « Ponctionner les actionnaires pour augmenter les salaires »
Démarré le 14 novembre, le conflit social chez le géant français du médicament touche désormais une quinzaine de sites. Reportage à Montpellier, où les « petits salaires » de l’entreprise sont mobilisés pour une hausse des rémunérations.
par Cécile Hautefeuille

La sélection du Club

Billet de blog
Rap et théorie postcoloniale : sur « Identité remarquable » de Younès Boucif
« Un Arabe qui fait du rap y’a pas grand-chose d’original », rappait Younès dans « J’me rappelle ». Mais quid d’un Arabe qui rappe, joue (au cinéma, au théâtre), écrit des romans, manage et se fait parfois, à ses heures perdues, documentariste ? À l'occasion de la sortie de son album, retour sur la trajectoire d'un artiste aux talents multiples.
par Matti Leprêtre
Billet de blog
Anne Sylvestre : manège ré-enchanté
Tournicoti-tournicota ! On savait l'artiste Anne Sylvestre facétieuse, y compris à l'égard de ses jeunes auditeurs, fabulettement grandis au rythme de ses chansons, alors qu'elle ne cessa pas de s'adresser aussi aux adultes irrésolus que nous demeurons. Presque au point de la croire ressuscitée, grâce à l'initiative de la publication d'un ultime mini album.
par Denys Laboutière
Billet de blog
L'amour trouvera un chemin
Dans la sainte trinité du jazz, et sa confrérie du souffle, on comptait le Père (John Coltrane), le Fils (Pharoah Sanders) et le Saint-Esprit (Albert Ayler). Il est peu dire que le décès de Pharoah Sanders, le 24 septembre dernier, est une grande perte. L'impact de son jeu, du son qu'il a développé, de ses compositions et de sa quête vers la vérité, est immense.
par Arnaud Simetiere
Billet de blog
Playlist - Post-punk et variants
Blue Monday infini et températures froides bien en dessous de celles d'Ibiza en hiver. C'est le moment idéal pour glorifier le dieu post-punk et ses progénitures art rock ou dark wave, fournisseurs d'acouphènes depuis 1979. Avec Suicide, Bauhaus, Protomartyr, Bantam lyons, This heat, Devo, Sonic Youth...
par Le potar