Spectactif

"La Der des Ders" par la Compagnie Les Planches courbesDans cette note brève, rédigée dans un langage accessible et respectant l'éthique (ni rétribution ni place gratuite), notre Critique en Chef vous conseille un spectacle théâtral à l'Espace 44 à Lyon entre le 25 et le 30 novembre 2014.

"La Der des Ders" par la Compagnie Les Planches courbes

La Der des Ders par la Compagnie Les Planches courbes

Dans cette note brève, rédigée dans un langage accessible et respectant l'éthique (ni rétribution ni place gratuite), notre Critique en Chef vous conseille un spectacle théâtral à l'Espace 44 à Lyon entre le 25 et le 30 novembre 2014.

 

Les Opéras de Paris et de Lyon, l'Olympia, le Théâtre National de Strasbourg, le TNP de Villeurbanne, le Teatro San Carlo de Naples, le Grand Théâtre du Liceu à Barcelone, le Théâtre des États de Prague (Nostitz) de Prague, la Glyndebourne House, au Royaume-Uni mais aussi et surtout l'immense majorité des théâtres d'Art Dramatique de France et de Navarre ont le regret de vous informer qu'ils ne seront pas en mesure de programmer la semaine prochaine le spectacle de la Compagnie Les Planches courbes "La Der des Ders". Vous devrez le voir à l'Espace 44 à Lyon, une salle paradauphinoise modeste mais chaleureuse, préfèrant aux luxe des lustres suspendus la proximité fragile et émouvante des acteurs.

Ce manquement incompréhensible de nos meilleures Institutions Artistiques Européennes est un scandale qui éclabousse également la critique internationale complétement passée à côté. Hier au soir, après la répétition générale, notre Critique en Chef, diplômé du rarissime Master 2 d'Humilité Universitaire et connu pour sa dureté dentaire à l'égard de l'artiste éphémère non alpin, a signé un "bon à jouer" authentique!

Il nous a confié avec un sourire triste et béat qu'on ne lui connaissait pas: "Si les commémorations peuvent donner lieu parfois à contestation, quand elles justifient un militarisme déplacé, il n'en est pas de même pour un spectacle comme celui-ci. Réalisé par cette jeune équipe solidaire, à partir de lettres inédites de poilus, elle fait entendre une voix originale parlant à l'esprit et au coeur. Sa mise en scène sobre vise juste, ce spectacle donne place aux acteurs. Sans l'artillerie lourde d'une grosse structure, avec quelques caisses et un fil à linge pour tout décor, il ouvre l'esprit et le coeur aux douleurs et errements de l'histoire. C'est la victoire de l'art théâtral!".

Nous sommes conscients de la difficulté pour le médiapartien de région éloignée de tenir les délais impartis. Précisons pour les cyclistes qu'il faut conserver des forces après la semaine de pédalage nécessaire pour rejoindre la capitale des gaules car le théâtre se trouve dans une côte. Bon spectacle!

 

Page-de-plaquette.jpg

Mise en scène de Marvin Vendeville

Jeu: Joëlle Beli Titi, Anca Bene, Etienne Maououd Diallo, Stéphane Perrichon, Marvin Vendeville

Lumières: Maxime Boiteux.

Création et composition musicale: Hélène Duhesme

Photographies du spectacle: Christophe Jacquand

Compagnie Les Planches Courbes

 

Note réalisée en collaboration avec notre unité de Critique Artistique à l'USDMHD

 

Happening au Glacier de la Selle (1977) © Collection Ghoefa Happening au Glacier de la Selle (1977) © Collection Ghoefa

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.