Université des Sciences Dures et Molles du Haut Dauphiné

L'Université des Sciences Dures et Molles du Haut Dauphiné (USDMHD) a été fondée en 2011 par Noëlle Arrity.

http://usdmhd.org

Lever à l'Est © A. Chellous Lever à l'Est © A. Chellous

 

L'Université des Sciences Dures et Molles du Haut Dauphiné (USDMHD) a été fondée en 2011 par Noëlle Arrity.

Institution expérimentale solidement ancrée dans les roches du Sud, l’USDMHD défriche depuis l’été 2011 le vaste champ des sciences psycho-alpines en toute indépendance de l’industrie pharmaceutique. 

Bien qu’animée par une équipe fortement réduite pour cause d’austérité budgétaire (mais comportant un stagiaire informatique notoirement incompétent), elle rivalise avec les meilleures universités en Littérature d’Investigation Alpiniste (SEC), Topologie Alternative (Zone des Exploits) et Recherches sur la Mégalomanie. Outre un panel quasi-exhaustif des disciplines alpines traditionnelles, elle met à disposition gratuite un Centre de Documentation sélectif ainsi que, à l’usage des fatigués, une photothèque de conception classique avec salle spéciale Grand Veymont. 

Publication de nombreux articles, émissions radiophoniques et œuvres graphiques avec mises à jour en temps réel (nouveautés). Lettre mensuelle gratuite lisible. Après une année de rodage difficile (absentéisme et alcoolisation du personnel enseignant, émissions soporifiques, étudiants plus actifs sur PC qu’en parois et inaptes au lever précoce), la rentrée de septembre 2015 est annoncée enfin performante.

Bienvenue aux nouveaux étudiants !

Pour l’équipe de direction

Noëlle Arrity, Directrice du SEC.

 

Addendum au 3 juin 2016, suite à l'addendum du 8 mai de la même année:

Le site de l'USDMHD avait démarré sur un site orange, peu propice à l'audace conceptuelle qui préside chez nous autant sur la forme que sur le fond, une audace, précisons-le, parfaitement compatible avec l'incompétence performante qui est notre marque de fabrique. Rapidement, nos insomniaques les plus assoiffés ont décidé d'embarquer le site de l'USDMHD sur un hébergeur associatif et gratuit, sans publicité: Olympe.  Celui-ci fonctionnait avec l'aide d'un mécène qui l'a lâché et a proposé une solution pérenne à condition d'un financement participatif dont la date limite est arrivée: le 4 juin: en 2 mois, le financement espéré a péniblement atteint 30% des 40 000 euros nécessaire au plan.

Cette performance laisse rêveur quand on pense que l'hébergeur a permis à près de 100 000 sites d'être créés: si un dixième avait cotisé pour 4 euros, somme considérable pour qui a le temps de faire un site et l'argent pour se payer un ordi (entre autre), le problème aurait été réglé.  Seuls 570 contributeurs ont manifesté leur soutien à ce projet. L'USDMHD a participé en versant mensuellement son obole (2 euros en soutien libre, malgré des finances exsangues puisque les étudiants ne paient pas leur inscription) et a versé 40 euros pour le nouveau projet. A ce jour, et malgré les accusations invéitables de trahison qui pleuvront bientôt sur nousnous décidons d'anticiper de quelques heures, pour ne pas abandonner nos étudiants en cours de cursus en plein milieu des hauts plateaux, seuls faces aux loup de la région Auvergne-Rhône-Alpes, et aussi pour maintenir en emploi nos nombreux professeurs et attachés de faire migrer notre site avant l'extinction des feux sur le site: http://usdmhd.org

Merci pour votre attention et compréhension.

 

Fin de saison © A. Chellous Fin de saison © A. Chellous

 

Conflit d'intérêt évident : Alain Chellous est membre de l'USDMHD.

L'hébergement acutel est payant sur OVH, information que nous devons, fidèles à notre éthique de la plus haute transparence. Il est possible que l'accès au site soit meilleur, qu'il y ait moins d'erreur 500, donc une lecture facilitée. Ne nous remerciez pas, tout le plaisir est pour nous.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.