Fouette Cochet

L'écologiste rennais Yves Cochet lance sa diatribe qui accompagne la thèse "du grand remplacement". Changement de braquet en forme de va et vient du "pic pétrolier" à "l'effondrement de la civilisation".

L'écologiste rennais Yves Cochet lance sa diatribe qui accompagne la thèse "du grand remplacement".

Changement de braquet : du "pic pétrolier" à "l'effondrement de la civilisation".

 Le mathématicien et député européen écologiste Yves Cochet n'est pas un rigolo.

Cet adepte du parachutage électorale, soutenant la candidature Brice Lalonde en 1981 et ayant fait campagne pour le OUI en 2005 ; vient donc de déclarer à L'Obs :

"Les pays riches sont les premiers à devoir décroître démographiquement. Ce sont eux qui ont le mode de vie le plus polluant. Par ailleurs, limiter nos naissances nous permettrait de mieux accueillir les migrants qui frappent à nos portes ... je propose de renverser notre politique d'incitation à la natalité, en inversant la logique des allocations familiales. Plus vous avez d'enfants, plus vos allocations diminuent jusqu'à disparaître à partir de la troisième naissance !"...

C'est du lourd.

Revenons en 2005, dans la foulée de la campagne pour le OUI, il publie un livre Pétrole apocalypse (Fayard). 

A partir de 2008 et pendant plusieurs années, il sillonne la France et la Navarre pour faire des conférences sur les pics pétroliers et en devient le référant (Président du groupe d’étude sur les pics pétroliers et gaziers à l’Assemblée nationale), une référence à la fin de l'article.

Hors, en 2008, les compagnies pétrolières commencent à découvrir des nouveaux gisements très prometteurs ... de guerres ...

https://www.lemonde.fr/.../2008/.../decouverte-d-un-immense-gisement-de-petrole-au-la...

http://vahineblog.over-blog.com/article-decouverte-de-gisements-de-gaz-en-mediterranee-et-guerre-en-syrie-107890252.html

Rien de tel que de propagander la rareté pour faire accepter des prix hauts.

12 juillet 2008

Avec une dizaine de personnes rassemblées autour d’Agnès Sinaï, Yves Cochet est l'un des fondateurs de l'Institut Momentum, dont il est président depuis juin 201414Momentum est un groupe de réflexion au sujet de l'imminence de l'effondrement de la civilisation industrielle et des moyens à mettre en œuvre pour tenter de réduire son ampleur15,16.

Citation d'une conférence Momentum :

"Nous partirons de la définition de l’effondrement de Joseph Tainter, un des pionniers de l’approche scientifique de cette notion. Elle tient en 3 points : 1/ Plus une société est complexe, plus elle requiert de l’énergie ; 2/ Après avoir épuisé l’énergie bon marché et la dette abordable, elle perd sa capacité à résoudre ses problèmes ; 3/ L’effondrement est la simplification rapide d’une société."

http://www.institutmomentum.org/information-versus-effondrement-comment-tout-ne-va-pas-seffondrer/

Yves Cochet a-t-il été pressé par la situation jaune actuelle ? Veut-il remplir l'agenda de Momentum qui est vide ?

Les deux à mon humble avis. 

En 1981, je soutenais la candidature Coluche avec le journal Gueule (la suite du journal écologiste La gueule ouverte). Un journal animé par l'autonomie organisée http://cnt.ait.caen.free.fr/forum/viewtopic.php?t=4135

https://www.franceculture.fr/emissions/la-fabrique-de-lhistoire/rediffusion-la-gueule-ouverte-1972-1980-le-journal-qui-annoncait

Le mouvement des gilets jaunes ressemble sur bien des points au mouvement autonome.

La résistance s'organise sur une plus grande échelle ....

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.