alain Dussort
réalisateur
Abonné·e de Mediapart

7 Billets

0 Édition

Billet de blog 8 janv. 2019

Fouette Cochet

L'écologiste rennais Yves Cochet lance sa diatribe qui accompagne la thèse "du grand remplacement". Changement de braquet en forme de va et vient du "pic pétrolier" à "l'effondrement de la civilisation".

alain Dussort
réalisateur
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

 Le mathématicien et député européen écologiste Yves Cochet n'est pas un rigolo.

Cet adepte du parachutage électorale, soutenant la candidature Brice Lalonde en 1981 et ayant fait campagne pour le OUI en 2005 ; vient donc de déclarer à L'Obs :

"Les pays riches sont les premiers à devoir décroître démographiquement. Ce sont eux qui ont le mode de vie le plus polluant. Par ailleurs, limiter nos naissances nous permettrait de mieux accueillir les migrants qui frappent à nos portes ... je propose de renverser notre politique d'incitation à la natalité, en inversant la logique des allocations familiales. Plus vous avez d'enfants, plus vos allocations diminuent jusqu'à disparaître à partir de la troisième naissance !"...

C'est du lourd.

Revenons en 2005, dans la foulée de la campagne pour le OUI, il publie un livre Pétrole apocalypse (Fayard). 

A partir de 2008 et pendant plusieurs années, il sillonne la France et la Navarre pour faire des conférences sur les pics pétroliers et en devient le référant (Président du groupe d’étude sur les pics pétroliers et gaziers à l’Assemblée nationale), une référence à la fin de l'article.

Hors, en 2008, les compagnies pétrolières commencent à découvrir des nouveaux gisements très prometteurs ... de guerres ...

https://www.lemonde.fr/.../2008/.../decouverte-d-un-immense-gisement-de-petrole-au-la...

http://vahineblog.over-blog.com/article-decouverte-de-gisements-de-gaz-en-mediterranee-et-guerre-en-syrie-107890252.html

Rien de tel que de propagander la rareté pour faire accepter des prix hauts.

12 juillet 2008

Avec une dizaine de personnes rassemblées autour d’Agnès Sinaï, Yves Cochet est l'un des fondateurs de l'Institut Momentum, dont il est président depuis juin 201414Momentum est un groupe de réflexion au sujet de l'imminence de l'effondrement de la civilisation industrielle et des moyens à mettre en œuvre pour tenter de réduire son ampleur15,16.

Citation d'une conférence Momentum :

"Nous partirons de la définition de l’effondrement de Joseph Tainter, un des pionniers de l’approche scientifique de cette notion. Elle tient en 3 points : 1/ Plus une société est complexe, plus elle requiert de l’énergie ; 2/ Après avoir épuisé l’énergie bon marché et la dette abordable, elle perd sa capacité à résoudre ses problèmes ; 3/ L’effondrement est la simplification rapide d’une société."

http://www.institutmomentum.org/information-versus-effondrement-comment-tout-ne-va-pas-seffondrer/

Yves Cochet a-t-il été pressé par la situation jaune actuelle ? Veut-il remplir l'agenda de Momentum qui est vide ?

Les deux à mon humble avis. 

En 1981, je soutenais la candidature Coluche avec le journal Gueule (la suite du journal écologiste La gueule ouverte). Un journal animé par l'autonomie organisée http://cnt.ait.caen.free.fr/forum/viewtopic.php?t=4135

https://www.franceculture.fr/emissions/la-fabrique-de-lhistoire/rediffusion-la-gueule-ouverte-1972-1980-le-journal-qui-annoncait

Le mouvement des gilets jaunes ressemble sur bien des points au mouvement autonome.

La résistance s'organise sur une plus grande échelle ....

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Inflation : les salariés, éternels dindons de la farce
Avec la poussée inflationniste, les salariés sont sommés d’accepter un recul de leurs revenus réels pour éviter l’emballement des prix. Mais lorsque les prix étaient bas, les salariés devaient accepter la modération salariale au nom de l’emploi. Un jeu de dupes que seules les luttes pourront renverser. 
par Romaric Godin
Journal
Électricité et gaz : les salaires mettent le secteur sous haute tension
Appel à la grève dans le secteur des industries électriques et gazières, le 2 juin prochain, pour réclamer des revalorisations de salaires indexées à l’inflation. Chez RTE, gestionnaire du réseau électrique français, un mouvement social dure depuis déjà treize semaines.
par Cécile Hautefeuille
Journal
Nouveau gouvernement : le débrief de Mediapart
Premier conseil des ministres du deuxième quinquennat Macron ce matin, marqué par l’affaire Damien Abad. Émission consacrée donc à notre nouveau gouvernement et à la campagne législative de ceux qui n’en font plus partie, comme Jean-Michel Blanquer, parachuté dans le Loiret.
par À l’air libre
Journal — Écologie
Planification écologique : le gouvernement à trous
Emmanuel Macron avait promis, pendant l’entre-deux-tours, un grand tournant écologique. Si une première ministre a été nommée pour mettre en œuvre une « planification écologique et énergétique », le nouvel organigramme fait apparaître de gros trous et quelques pedigrees étonnants.
par Mickaël Correia, Jade Lindgaard et Amélie Poinssot

La sélection du Club

Billet de blog
Lycéennes et lycéens en burn-out : redoutables effets de notre organisation scolaire
La pression scolaire, c’est celle d’une organisation conçue pour ne concerner qu’une minorité de la jeunesse Lycéennes et lycéens plus nombreux en burn-out : une invitation pressante à repenser le curriculum.
par Jean-Pierre Veran
Billet de blog
Ndiaye et Blanquer : l'un compatible avec l'autre
« Le ministre qui fait hurler l'extrême droite », « l'anti-Blanquer », « caution de gauche »... voilà ce qu'on a pu lire ou entendre en cette journée de nomination de Pap Ndiaye au ministère de la rue de Grenelle. Beaucoup de gens de gauche qui apprécient les travaux de M. Ndiaye se demandent ce qu'il vient faire là. Tentons d'y voir plus clair en déconstruisant le discours qu'on tente de nous imposer.
par Jadran Svrdlin
Billet de blog
Recrutement enseignant : une crise des plus inquiétantes pour l’avenir de l’école
La crise de recrutement enseignant atteint cette année un niveau largement plus inquiétant que les années précédentes dont les conséquences seront gravissimes pour le service public d’éducation. Elle témoigne, au-delà de ses dénis, de l’échec de la politique de Jean-Michel Blanquer.
par Paul DEVIN
Billet de blog
L’École et ses professeurs à bout de souffle : urgence vitale à l'école
Nous assistons aujourd’hui, dans un silence assourdissant, à une grave crise à l’Ecole. Le nombre des candidats aux concours de l’enseignement s’est effondré : ce qui annonce à court terme une pénurie de professeurs. Cette crise des « vocations », doit nous alerter sur une crise du métier et plus largement sur une crise de l’Ecole.
par Djéhanne GANI