La photographie est en deuil.

PATRICK CHAPUIS (1949-2021) photographe, grand-reporter, a succombé ce matin à une pas si longue mais terrible maladie, dans une grande dignité et avec humour. Respect maestro.

 © AGB / Paris 14-01-2021 © AGB / Paris 14-01-2021

Hier en promenade au jardin des esprits du Montparnasse, j’étais appelé par des sons invisibles qui allaient en cœur vers un ami, là-bas, au bord de la mer, près de ses enfants, en train de transmuter sa matière en lumière, alchimie suprême du photographe.

J’entendais leurs murmures dans le cimetière de Montparnasse, j’y entendais aussi le chant de vagues. J’en ai même fait quelques photos pour les lui faire écouter. Il y avait dans le ciel ces images "fractalisées" que nous voulions faire ensemble, il y avait dans le vent des images qui devenaient des mots, ou des mots qui devenaient des images.

Et au petit matin Patrick est parti avec les étoiles. Cette nuit elles brillent d’un éclat de plus pour l'arrivée parmi elles d'un chouette type, rare, fait de poésie, d’images, d'élégance et des mystères encore à sonder dans Le labyrinthe des pyramides.

Ici bas l’histoire gardera ton œuvre Patrick Chapuis, et nous les souvenirs des "baluches" et des balles qui plus tard siffleront aux oreilles, dans les sables radioactifs du Niger ou l’enfer de Gaza, avec les Rolling Stones et le Dalaï Lama.

Bon vent amigo. Hasta siempre. Merci de toi. Maestro.

Paris 14 janvier 2021

 

 © AGB / Paris 14-01-2021 © AGB / Paris 14-01-2021

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.