DE LA GRÈVE À LA MOBILISATION GÉNÉRALE

Une immense nouvelle réjouissante quand même ce we: Macron qui avait lancé le défi pour que l’on aille le chercher, nous fait tout un pataqués au moment ou on lui dit: “Ça y est ! Gagné ! On t’a trouvé !“ Ben non ! C’est un mauvais joueur ! Il n’a pas voulu faire rentrer les gens au théatre où il se cultivait avec la Reine, ni que l’on aille chez lui boire un coup, ni venir Place de la République où nous lui auront monté avec plaisir une tribune pour qu’il puisse s'expliquer avec le peuple. C’est vrai que le 21 janvier était très proche et que cela lui a peut-être fait peur. 

En paralléle, pendant ce we, l’édito de Denis Robert sur LeMédia cartonne comme on dit. Trop. La cour du Roi s’affole. Youtube met un filtre de censure sur l’accès à  la vidéo de l’édito “En marche vers l’affrontement total“.

Donc haro sur les journalistes et les Médias indépendants, en ce dernier we de longue grève. Traités de gauchistes, anarchistes, islamiques, antisémites, terroristes et que sais-je d'autre. Haro sur Taha Bouhaf et  LBSJS, sur Denis Robert et Le Média.

Il est plus que jamais temps de les soutenir. Il est clair qu’ils veulent les bâillonner. Depuis longtemps certes. Mais faudra-t-il attendre encore longtemps pour bientôt ne plus pouvoir les entendre. C'est la guerre, alors il faut s'organiser …

À vendredi. La grève n'est pas finie. La lutte non plus. Elle prennent un autre forme. Dites-le autour de vous. 

Aidez la Police © Anonyme Aidez la Police © Anonyme

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.