Personne. Je m’appelle Personne. Tati Personne

Vous vous souvenez de la dame qui venait de se faire tirer son ventilateur bleu un jour de canicule extrémiste ? (Voir: “Canicule et Gilets jaunes même combat“ du 25/07). Maintenant elle s’est équipée d’un joli éventail, décoré d’une scène de tauromachie.

Assise sur un banc du parc de l’Observatoire, elle s’entraîne à manier son nouveau climatiseur. Y’a encore du boulot mais elle devrait y arriver d’ici la prochain épisode caniculaire. 

Elle parle, le verbe passionné à quelques gens qui l’écoutent. “Ben oui ! Demain ? Ça craint de plus en plus vous avez remarqué !? On est à peine à la moitié de l’année et l’on n’a pas d’autres solutions que de taper dans le congélateur pour terminer l’année sans mourir de famine. C’est un peu le Monde à l’envers, ou qui serait pris dans un grand tourbillon que dis-je, un cyclone, un ouragan, voire même un “trou noir“…

(Là elle s’est filé un coup d’éventail dans la figure, il semble qu’elle se soit un peu fait mal.) Elle s'interrompt, soupire, et reprend: 

“ Vous voyez bien la suffisance, le mépris et le cynisme de ceux qui nous gouvernent… Ils n’on pas compris la dignité outragée des gens de la vraie vie et la démesure du désespoir de leurs enfants. Leur surenchère de violence n’est là que pour couvrir leur assassinats. Il est où au fait STEVE ? Ils sont où les assassins en réunion de Zineb Romdhane ? Ils sont où les snippers et les cow-boys de merde qui ont éborgné 24 personnes… Il est où BENALLA ? Il est où l’État de Droit ?

Elle reprend son souffle …

“Nous sommes en guerre“ nous avait déjà averti le vieux melon social-traître que l’on avait mandaté à l’Élysée. Pour la gagner il va nous falloir mettre hors d'état de nuire tous ceux qui la fomentent, l’alimentent… Tous les complices, les collabos, les chiens de garde… Qu'ils fassent attention, la puissance guerrière d’un peuple est invisiblement présente dans ses masses, et nous avons compris qu’elle est bien “À la vie à la mort“ cette guerre …“ 

Elle me fait penser à Mouna * la vieille dame au ventilateur bleu. Je lui demande comment elle s’appelle. “Personne, je m’appelle Personne. Tati Personne“.

MOUNA: clochard-philosophe libertaire, pacifiste, écologiste avant l'heure, Sage des temps modernes.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.