40- Il faut aller chercher le Pdt @EMacron_ à @Elysee via l'art 68 de la constitution

Nul Dirigeant politiqe, nul Elu, nul Chef d'entreprise, nul Dirigeant syndical, *NUL SALARIE,nul journaliste, nul Présentateur médiatique, ne peut ignorer que les entreprises se font rembourser leurs cotisations sociales, incluses dans les PRIX DE REVIENT, à l'achat de leurs produits par les consommateurs! IL FAUT DONC REMPLACER LE FINANCEMENT ACTUEL DES RETRAITES par un autre à négocier

                    *Bonjour Toulemonde, Bonjour La France, Bonjour L'€urope*.

                              *L'ARGENT EST LE NERF DE LA GUERRE!*

                                         *MISE A JOUR AU: 24.09.2018.

                            *AFIN QUE NUL N'IGNORE ET N'OUBLIE*.

Bonjour La France, Françaises, Français,

Le Président Emmanuel Macron, qui pérore à l'unison qu'il a été élu pour appliquer son programme de campagne avec sa majotité de la minorité des électeurs inscrits, soit avec 48 % des voix et par sa majorité parlementaire égale à la minorité de 17,88 % des électeurs inscrits, entend se faire connaitre comme le Président qui respecte son programme électoral pour plaire à la majorité des Français qui veulent le changement, ce qui est complètement FAUX!

Le Président Macron  vous MENT EFFRONTEMENT sur le fait que les entreprises participent au financement des dépenses sociales Retraites, Complémentaires retraites, Sécurité sociale, Complémentaires santé, Chômage, Vieillesse, Dépendance, etc, etc..., ALORS qu'elles n'y participent qu'en RIEN, puisqu'elles se font rembourser Toutes leurs "charges" -cotisations sociales- par les consommateurs qui achètent leurs marchandises, y compris par exemple vous même, vos enfants qui achètent des bonbons et des pains au chocolat, les mendiants, les chômeurs qui achètent leur pain quotidien de survie et les malades, par l'intermédiaire de "La Sécu" et "La CMU" qui "remboursent" les médicaments aux pharmaciens!

Pour ce faire, les entreprises incorporent Toutes leurs "charges" -cotisations sociales- dans les CALCULS DES PRIX DE REVIENT ET DE VENTE, légalement et comptablement parlant! Il n'y a donc rien à y redire, d'autre QUE NUL HOMME OU FEMME POLITIQUE ne prend le soin de vous le rappeler en déclarant publiquement: -"Les "charges" des entreprises sont trop élevées! Il faut les leur baisser et, pour compenser le manque à gagner de l'Etat, il nous faut augmenter les impôts et les taxes", le dernier exemple en date étant l'augmentation de la CSG des retraités pour augmenter le "NET" des salariés en lieu et place des employeurs!

*C'est ce que j'appelle: *L'ARNAQUE politique et financière AUX CHARGES DES ENTREPRISES!

*IL FAUT DONC IMPERATIVEMENT NATIONALISER TOUS LES FINANCEMENTS SOCIAUX Retraites, Retraites complémentaires, Sécurité sociale, Complémentaires santé, Chômage, Vieillesse, Dépendance, etc, etc..., PAR LA METHODE DE GESTION DU REVISIONNISME ECONOMIQUE du XXIè siècle pour en assurer leur pérennité de manière définitive.

C'est ce que je vais vous expliquer ci après de manière rationnelle, concrète et constructives.

Ausi vais je vous contrer, Monsieur le Président, sur votre déclaration, lorsque vous avez déclamé pompeusement de l'étranger le 24.08.2017, que les Français détestent les réformes! Cela est complètement faux: Ils les adorent! Ce qu'ils détestent, ce sont vos flagorneries et tromperies sur votre mode de gestion par L'ARNAQUE AUX "CHARGES" SOCIALES DES ENTREPRISES! 

Ce qu'ils souhaitent, c'est une réforme économique de fond que vous vous évertuez à dissimuler trompeusement: "La Réforme de votre mode de gestion par "L'Arnaque aux charges sociales des entreprises" au bénéfice de "La  Gestion par LE REVISIONNISME ECONOMIQUE universel du XXIè siècle "expliquée ci après.

                                      I------------------------------I

Par cet article, je demande à Emmanuel Macron, Président de la République, de gérer financièrement Notre Pays, la France, suivant la METHODE DU REVISIONNISME ECONOMIQUE, pour la sauver du marasme économique et du chômage par la relance de l'Economie via la baisse des prix à l'exportation.

Pour le cas où il estimerait ne pas pouvoir le faire, qu'il en explique le pourquoi aux 67 millions de Français, y compris les 47 millions d'électeurs, ou qu'il démissionne, par annonce, pourquoi pas, au cours de ses voeux à la France et aux Français pour l'année 2018, le 31 décembte 2018, pour INAPTITUDE à exercer la fonction économique républicaine dans la gestion de son pays, Notre Pays, La France.

*En effet, accorder des subventions aux entreprises en déclarant que leurs charges sont trop élevées relève du MENSONGE  et de la TROMPERIE! Les entreprises, et Emmanuel Macron le sait parfaitement, incorporent Toutes leurs "charges"-cotisatoons sociales dans les PRIX DE REVIENT et de vente pour se les faire rembourser par les consommateurs qui achètent leurs marchandises, produits et services!

Il en découle, contribuables et électeurs que c'est depuis toujours qu'existerait un CONFLIT D'INTERÊT permanent entre les Présidents de la République, les Premiers Ministres, TOUS les Gouvernements et les entreprises auxquelles ils accordent des subventions.

J'entends vous le démontrer de manière rationnelle et spectaculaire par cet article inédit et par LA METHODE DU REVISIONNISME ECONOMIQUE du XXIè siècle.

Après lecture de celle ci, vous comprendrez les raisons pour lesquelles JE DEMANDE à Emmanuel Macron, Président de la République ainsi qu'à son Premier Ministre, Edouard Philippe et Tous ses Ministres, en particulier Bruno Le Maire, Gérald Darmanin, @Benjamin Griveaux, Florence Parly, Geneviève Darrieussecq, Muriel Pénicaud et Agnes Buzyn de mettre en oeuvre la METHODE DU REVISIONNISME ECONOMIQUE RATIONNELdu XXIè siècle, en METHODE DE DESTION des financements sociaux, au service de La France et, pour le cas où ils ne voudraient le faire, DE DEMISSIONNER et d'organiser de nouvelles élections présidentielle et législatives.

 

                         *Pour bien vous éclairer, cet article comprend 7 parties,

1- Première partie: Définition de ce qu'est la confiance,

2- Deuxième partie: Les conflits d'intérêts permanents,

3-Troisième partie: Le cynisme général en politique,

4- Quatrième partie: Préparation intellectuelle à l'élection présidentielle 2022,

5- Cinquième partie: Transmission de l'article au Conseil constitutionnel, Conseil d'Etat et Cour des comptes,

6- Sixième partie: De l'organisation des débats à prévoir et d'un programme de redressement à mettre en place,

7- Septième partie: Une conclusion. 

                                     I----------------------------I

                            1-Définition de ce qu'est la confiance:

Il ne peut y avoir confiance à accorder à aucun gouvernement dans les conditions actuelles de fonctionnement de la démocratie politique et économique dans notre Pays, La France, ainsi qu'à aucun des hommes et femmes politiques dans leur ensemble, à partir de la définition du mot "Confiance" ci après:

Définition de CONFIANCE: "Croyance spontanée ou acquise en la valeur morale, affective, professionnelle... d'une autre personne, qui fait qu'on est incapable d'imaginer de sa part tromperie, trahison ou incompétence".

En la matière, les dernières élections, Présidentielle et législatives 2017 avec plus de 50% d'abstentions et la composition des 2 gouvernements successifs de Edouard Philippe, Premier Ministre, en provenance "tous bords", ont démontré oh combien les hommes et les femmes politiques étaient prompts à se prostituer, à tromper et à trahir, après avoir, tous autant qu'il sont, sinon plus, démontré leur incompétence en gestion, compte tenu de l'état dans laquelle ils mettent ou ont mis Notre Pays, La France, en coupe réglée, sous le joug de "La Finance"!

                                        I-----------------------------I

                   2- Deuxième partie: Les conflits d'intérêts permanents: 

 Abordons à présent ce qui pourrait être assimilé à CONFLITS D'INTERÊTS PERMANENTS et  à la morale intellectuelle et financière des hommes et des femmes politiques qui nous dirigent et détruisent les intérêts et l'économie de la France.

 *APRES LECTURE de cet article, la question que chacun devra se poser est la suivante:

LE CONFLIT D'INTERÊT permanent, s'il y a, EXISTE DEPUIS DES DECENNIES entre les Présidents de la République, Tous les Ministres de Tous les Gouvernements et Tous les hommes et femmes politiques et les entreprises: Il est celui qui consiste à accorder des subventions à répétition aux entreprises, toujours "en pure perte économique" pour les contribuables, l'Etat et le climat social".

Car en effet, pour quelles raisons leur accorder des subventions ALORS qu'elles se font rembourser Toutes leurs "charges"-cotisations sociales, incluses dans les calculs des Prix de revient et de vente, par les consommateurs qui achètent leurs marchandises, si ce n'est à se poser la question des retours événtuels en "dons" défiscalisés aux partis politiques, Tous partis confondus!

Les dernières "subventions", grâce au pacte de "responsabilité" ont permis, ne l'oublions pas, entre 2014,2015 et 2016, d'accorder 50 milliards € aux entreprises sous forme de subventions "marge de manoeuvre Macron"!

Si conflit d'intérêt il y a ou y aurait, pour quelles raisons aucun homme ou aucune femme politique ne le dénonce ou n'aborde le sujet?

La question est posée, d'autant, au regard de l'importance des sommes allouées sous forme de "subventions", qu'il est à se demander si "le retour" ne consiste pas, pour les entreprises, à faire des dons aux partis politiques pour préparer et "faire gagner" les élections!  .

*Il appartient à chacun de penser qu'il existe ou non et d'y apporter sa propre réponse.

Quoi qu'il en soit, ce sont les carnets de commandes qui créent des emplois, en particulier les commandes supérieures aux capacités de productions des entreprises qui créent de nouveaux emplois et font baisser le chômage! 

Si par hasard vous n'aviez pas encore compris à ce stade, relisez moi avec attention avant de reprendre la suite de mes explications qui se terminent par une proposition de programme destiné à remettre en ordre les financement pérennes de Toutes les cotisations sociales pour, je le dis sans forfanterie aucune, contrairement aux hommes et aux femmes politiques qui vous le disent avec un sourire des plus cynique: "Pour L'Avenir de nos enfants"!

                                                 I------------------------I

                     *Troisième partie: Le cynisme général en politique,                                                    

Notre Pays, La France, n'arrive plus à boucler son budget glogal, en particulier celui des dépenses sociales dites "à la française" depuis disons 1973, de par L'INAPTITUDE des dirigeants à prendre la seule et bonne solution pour ce faire.

Il faut donc impérativement renégocier les financements sociaux sans état d'âme de manière pérenne "pour nos enfants", comme se plaisent à le souligner CYNIQUEMENT les hommes et les femmes politiques la larme à l'oeil pour justifier les sacrifices toujours demandés aux salariés, aux retraités, aux contribuables, à tous les Français par leur INAPTITUDE à redresser l'économie du Pays et à faire baisser le chômage.

L'adverbe "CYNIQUEMENT", utilisé ci dessus, est dérivé d'un des termes d'une phrase de la déclaration de Emmanuel Macron, Président de la République, lors de son allocution aux Parlementaires réunis en congrès à Versailles le 03 juillet 2017: 

         "EN CHACUN DE NOUS, IL Y A UN CYNIQUE QUI SOMMEILLE"! 

En prononçant ces mots, Emmanuel Macron se plaçait de lui même sur le même plan que les parlemenaires auquels il s'adressait, d'autant qu'aucun d'entre eux ne s'en est expliqué par la suite pour les critiquer ou les contredire, ce qui est révélateur de leur état d'esprit.

Par ces paroles irréfutables, "EN CHACUN DE NOUS", Emmanuel Macron, Président de la République, se situe lui même parmi TOUS les hommes et les femmes CYNIQUES qui composaient l'ensembe des parlementaires du Congrès, à cette différence près qu'il était éveillé!

En complément et pour faire bonne mesure, aucun des parlementaires, par la suite, à la radio ou à la télévision, n'a contredit l'affirmation du Président. Il en découle ainsi que Tous les Parlementaires sont des hommes et des femmes "cyniques" élus par le peuple.

                                     I-----------------------------I

                                         4- Quatrième partie:

*Préparation intellectuelle à l'élection présidentielle 2022 par le REVISIONNISME ECONOMIQUE, 

 De ce qui précède, une bonne Préparation intellectuelle au redressement des comptes publics 2017-2022 et à la future élection présidentielle 2022 s'impose.

Pour redreser la situation en matière économique, je demande à Emmanuel Macron, Président de la République, aux parlementaires Députés et Sénateurs et aux partenaires sociaux, de RETIRER dans leur intégralité les cotisations-charges des entreprises telles qu'elles existent actuellement et de les TRANSFERER sur une TVA sociale d'un montant équivalent à créer, cela pour 2 raisons:

          - La 1ère: Faire BAISSER immédiatement et obligatoirement les nouveaux PRIX DE REVIENT et de vente Hors Taxe, de manière telle que nous deviendrions le pays industrialisé le plus compétitif à l'exportation,

          - La 2ème: Rétablir l'équilibre des comptes sociaux -dans le temps- par une juste, indéniable et équitable répartiton des charges sociales pour toutes les parties prenantes.

 

*DEVELOPPEMENT DU SUJET:

Pour un Pacte Economique Republicain sur le FINANCEMENT des Retraites, Sécurité sociale et chômage, OUI, il y a une autre ligne politique que celle menée depuis des décennies sur les retraites, Emmanuel Macron, PR: Cela fait plus de 4 ans que je vous en fais part! Je vous la rappelle donc, à la veille des sénatoriales 2017 et de la future Présidentielle de 2022.

Il est bien entendu que cette ligne politique économique quelque peu révolutionnaire dans les esprits et dans les actes est valable pour TOUS les partis. Elle s'appelle:

*LE REVISIONNISME  ECONOMIQUE UNIVERSEL RATIONNEL du XXI ème siècle. Cela étant dit et écrit, voyons ce qu'est le "Révisionnisme".

*Définition: Le Révisionnisme est "l'attitude de ceux qui remettent en cause de manière rationnelle les fondements d'une doctrine, d'une loi, d'un jugement, d'une opinion couramment admise en histoire ou même de faits établis."

En l'occurence, JE REMETS EN CAUSE le fait qu'il est crié sur les toits par les politiques, les économistes, les partenaires sociaux et les médias que les charges des entreprises sont trop lourdes et nuisent à leurs capacités d'investissements pour se pérenniser, se développer et créer des emplois, ALORS qu'elles se font rembourser TOUTES leurs cotisations sociales qu'elles appellent "charges" par les consommateurs en les incorporant dans les CALCULS DES PRIX DE REVIENT et de vente.

*Les entreprises ne participent donc en RIEN aux financements des dépenses sociales puisque cela ne leur coûte RIEN! Cette manipulation comptable est légale comptablement parlant: Je ne la critique pas, je la dénonce sur la suite qui lui est donnée: "Les charges" cotisations sociales sont trop élévées, il faut leur accorder des subventions"!

En outre, pour être encore plus clair, ce sont les carnets de commandes remplis par renouvellement de manière supérieure aux capacités de production des entreprises qui créent des emplois EN PLUS DE L'EXISTANT, et font baisser le chômage, NON les élucubrations des charlatans de foire d'empoigne politiques.

Partant de ces AXIOMES, accorder des subventions aux entreprises aux prétextes fallacieux dénoncés ci dessus pourrait être considéré, pourquoi pas, comme étant un crime économique, puisque accorder des subventions à des entreprises sous de faux prétextes est bien un fait répréhensible!

*De ce qui précède, la valeur de Notre Pays, La France, ne se résume pas à la valeur des Elites crétines politiques et syndicales qui jouent les ignorants de ce qu'est un PRIX DE REVIENT, lequel, s'ils le voulaient, leur servirait à se battre entre eux pour démontrer au Peuple De France que les entreprises intègrent leurs cotisations RETRAITES -et toutes les autres- dans le calcul des PRIX DE REVIENT et se les font rembourser par les acheteurs -clients- à l'achat de leurs produits et services! 

Bien entendu, je sais que toutes les critiques comme les miennes n'ont de valeur QUE si elles sont accompagnées d'une proposition constructive: Vous trouverez donc la mienne IN FINE de cet article. Aussi, Elites crétines politiques, économiques et médiatiques, aussi nombreuses que vous soyez, prenez bien le soin de la lire... pour mieux me critiquer en retour!

Ainsi commencerai-je par écire que le Parti socialiste ( PS) au pouvoir depuis 2012, avec la présidence de François Hollande, n'a RIEN fait pour redresser la situation financière désastreuse de Notre Pays, La France.

Pire, même, il l'a accentuée avec le Pacte de "responsabilité" de Emmanuel Macron, alors secrétaire général adjoint de L'Elysee et Pierre Gattaz, Président du Medef, pacte de "responsabilité" véritable PIEGE A CONS", puisqu'il a été la cause de l'augmententation des impôts, entre autres de ceux des classes dites "moyennes", pour offrir 50 milliards de "Marge de Manoeuvre Macron" sans contrepartie, qui ne pouvait exister pour la bonne et simple raison que ce sont les Carnets de Commandes qui créent des emplois et non les élucubrations des Charlatans politiques qui feraient mieux de retourner à l'école pour apprendre ce qu'est un PRIX DE REVIENT, comment il est calculé, pourquoi, et "à quoi il sert!

Ce pacte dit pompeusement de "responsabilité" est arrivé à sa fin et, autant le préciser d'emblée, SUIVEZ BIEN LE RAISONNEMENT, les impôts augmentés en 2013 continueront de "courir" et serviront de CAUTION à l'autre arnaque prévue qui portera sur la "redistribution" en fin de quinquennat 2012-2017sous forme de "Fruits de la croissance" pour les années 2017-2018-2019!

Si vous n'avez rien compris à ce que vous venez de lire, relisez moi et faites moi part de vos commentaires auxquels je répondrai in fine. Ce pacte a donc été, Emmanuel Macron, un "Pacte d'iresponsabilité"!

*Cela dit, le Peuple de France, les contribuables et les électeurs, je le dis et je l'écris, sont Victimes d'une Arnaque intellectuelle et financière sur TOUTES les cotisations sociales, pour le plus grand bénéfice des entreprises, au détriment des contribuables et du Peuple de France, arnaque portant sur le financement des cotisations Retraites, "Sécu", Chômage, Dépendance, etc... cautionnée par Tous les Gouvernements successifs, depuis, disons.... depuis 1973 à nos jours, ainsi que par Tous les Economistes et Tous les Médias sans que nul ne s'en offusque. La preuve? Le SILENE! Personne n'en parle, à part moi!

C'est, par ailleurs, la raison première pour laquelle TOUT va aussi mal dans Notre Pays, La France, et ce n'est pas la Loi dite "Loi Travail" là où il n'y en a pas ou "Loi El Khomri" là où il y en a encore moins qui changera quoi que ce soit, ni la loi "Confiance" de François Bayrou-Nicole Belloubet-Edouard Philippe-Emmanuel Macron qui arriveront à démontrer le contraire! 

                              I-----------------------------I

                                  5- Cinquième partie:

*Transmission de l'article au Conseil Constitutionnel,  Conseil d'Etat et Cour des comptes: 

 Cet article de blogs Médiapart a été communiqué le 22.02.2016 au CONSEIL CONSTITUTIONNEL: @Conseil_constit, au CONSEIL D'ETAT: @Conseil_Etat et à la COUR DES COMPTES: @Courdescomptes, pour en affirmer sa haute valeur ajoutée de politique économique auprès des candidats à la Présidentielle 2017, dans le but de les aider à sortir Notre Pays, La France, de l'ornière économique dans laquelle elle se trouve et  où ils l'ont placée.   

Le projet national de redressement des financements sociaux que j'ai présenté ci après au Peuple de France et à François Hollande, Président de La République à l'époque, a été transmis, en outre, à TOUS les dirigeants politiques et candidats connus pour l'élecion présidentielle 2017 ainsi qu'à une grande partie des médias bien connus.

Voici donc ce qui a été décrit et transmis par les réseaux sociaux Twitter et Facebook, les propositions expédiées pour étude à toutes les parties politiques, patronales et syndicales, associations de consommateurs, et au Peuple de France.

Partant de ce qui précède, je demande aux pouvoirs politiques et aux candidats à l'élection présidentielle de 2022 à venir d'organiser de grands débats télévisés sur le financement des retraites et des retraites complémentaires du XXIème siècle, de la Sédurité sociale et des mutuelles complémentaires et de l'assurance chômage par la même occasion, sur le THEME: "Les entreprises incorporent TOUTES leurs cotisations sociales dans le calcul des PRIX DE REVIENT. De ce fait, légal, les entreprises sont remboursées intégralement de Toutes leurs cotisations sociales qu'elles appellent "charges" par les consommateurs qui achètent leurs produits!

Il en découle que les entreprises ne participent EN RIEN, directement de leurs "poches", au financement des recettes sociales! CQFD!

Il est donc nécessaire et indispensable, par pur esprit de justice sociale et d'équilibre des comptes sociaux déficitaires, de les faire participer par un "impôt social" sur les bénéfices, "Fruit du travail des capitaux", tout comme les salariés sur le  "Fruit de leurs salaires"!

Il suffira à ceux qui n'ont pas compris de me relire pour mieux comprendre.

                              I----------------------------I

                                   6- Sixième partie:

 *DE L'ORGANISATION DES DEBATS A PREVOIR et d'un programme de redressement à mettre en place:

Compte tenu de l'importance de la réforme de fond à effectuer, TOUTES les parties prenantes devront en débattre:

           1- Le Gouvernement,

           2- Des représentants de Tous les partis politiques,

           3- Les partenaires sociaux,

           4- Des représentants de la Grande administration fiscale,

           5- Des représentants des associations de consommateurs et

           6- Des candidats à la Présidentielle 2022. 

           7- Eventuellement des économistes et philosophes au fait de ce qu'est un PRIX DE REVIENT.

Le but sera d'entérimer le fait que, si les cotisations sociales sont trop lourdes et nuisent à la compétitivité des entreprises pour vendre à l'exportation, il suffit de les leur retirer intégralement et de les transférer sur une TVA SOCIALE qui serait payée par les consommateurs, ce qu'ils font déjà sans le savoir: Toutes les cotisations-charges sociales des entreprises sont en effet incluses dans les CALCULS DES PRIX DE REVIENT et dans les prix de vente! 

*Il en ressortirait que:

          1- LES NOUVEAUX PRIX DE REVIENT calculés deviendraient les plus compétitifs des pays industrialisés de L'U€ et du monde,

          2- Les exportations reprendraient,

          3- Les carnets de commandes se rempliraient,

          4- La confiance reviendrait,

          5- Les investissements reprendraient,

          6- Des emplois seraient créés pour satisfaire les commandes clients en temps et en heure,

          7- Le taux de chômage baisserait, sans pour cela arriver au plein emploi, compte tenu de la démographie,

          7- La balance commerciale retrouverait l'équilibre dans un premier temps et deviendrait excédentaire par la suite,

*Il s'agira alors de définir, après vérification des comptes, tant en recettes qu'en dépenses, LES BESOINS EN FINANCEMENTS des dépenses sociales de notre pays, ligne budgétaire par ligne budgétaire: QUI PAYERA QUOI, COMBIEN et COMMENT:

          1- Pourcentages cotisations salariales par retenues sur les salaires, "Fruit de leur travail", et qui payent, en plus, l'imp^t sur le revenu,

          2- Pourcentages TVA SOCIALE qui sera payée par les consommateurs, ce qu'ils font déjà, sans le savoir officiellement, "à l'insu de leur plein gré" et qui payent, en plus, l'impôt sur le revenu,

          3- Pourcentage IMPÔT SOCIAL entreprises distinct de l'imp^t sur les bénéfices, sur les bénéfices, "Fruit du travail du capital", à définir entre le Gouvernement et les partenaires sociaux et par débats au Parlement, tout en rappelant qu'elles n'ont jamais rien payé et, en plus, perçoivent des subventions!

*Bref, Tout le monde doit participer équitablement aux financements sociaux "à la française!

*Tout transfert de cotisation sociale des entreprises sur la TVA sociale entrainera IMMEDIATEMENT une baisse équivalente des PRIX DE REVIENT HORS TAXES (Hors TVA et Hors TVA SOCIALE) pour maintenir l'équilibre des prix à la consommation et favoriser les exportations en devenant les plus compétitifs des Pays industrialisés.

*Le Pourcentage TVA sociale qui sera payée par les consommateurs sera équivalente aux montants des cotisations sociales des entreprises transférées en leur intégralité sur celle ci,

*De la sorte, toutes les parties prenantes participeraient aux financements sociaux de manière PERENNE, transparente et pourrait figurer sur les factures et tickets de caisse, par exemple comme suit:

                     3-3: Prix de vente HT:                     Tant:               €

                     3-2: TVA Tant %:                            Tant:               €

                     3-3: TVA sociale Tant %:                Tant:               €

                                                           TOTAL:     Tant:           €€€    

Les cotisations-charges étant ainsi clairement définies, la compétitivité des entreprises reposerait sur l'organisation de travail, le CALCUL DES JUSTES PRIX DE REVIENT, hors fausses factures, valises politiques, partenariats divers dispendieux, frais de sièges faramineux, frais de bouche, parachutes dorés à l'or fin, etc, etc... et sur la libre concurrence commerciale.

 

*RAPPEL: Il est bien entendu que les tranferts des cotisations sociales patronales sur la TVA sociale à créer entraineraient IMMEDIATEMENT une baisse égale des PRIX DE REVIENT Hors Taxe (Hors TVA et hors TVA sociale) pour être des plus compétitifs à l'exportation.

De la sorte et de la même manière, ces mêmes PRIX DE REVIENT Hors TVA et Hors TVA sociale, affectés de la même marge bénéficiaire qu'auparavant par les entreprises permettraient de maintenir la stabilité des prix.

Les Services fiscaux et les Associations de consommateurs y veilleraient.

                            I------------------------------I

                                  7- Septième partie:

 *CONCLUSION:

Hors ces grandes lignes ainsi définies, aucune autre (solution) alternative n'est possible pour assurer LA PERENNITE et la transparence de ces financements DANS LE TEMPS ET LA DUREE avec la plus grande équité: Tout le monde doit participer. "C'est l'Avenir de La France dans LA PAIX SOCIALE et sociétale qui est et restera en jeu".

Pource faire, IL FAUT NATIONALISER LES FINANCEMENTS Retraites, Retraites complémentaires, Sécurité sociale, Complémentaires santé, Chômage, Vieillesse, Dépendance, etc, etc, par la methode de gestion par le révisionnisme économique pour assurer leur pérennité de manière durable. 

Les négociations annuelles de 2018 et des années suivantes portraient alors sur des révisions "à la marge" pour tenir compte de l'inflation et de l'équilibre des comptes.

*Après lecture, je repose donc la question:

"Puisque aucun homme et aucune femme politique n'a le courage de remettre à plat le système des financements sociaux à partir de la METHODE DU REVISIONNISME ECONOMIQUE, ne pensez vous pas qu'il pourrait y avoir CONFLIT D'INTERÊT, PRISE ILLEGALE D'INTERÊTS ou CRIMES ECONOMIQUES entre les hommes et femmes politiques et les entreprises auxquelles sont accordées des subventions "en pure perte économique" pour les contribuables, L'Etat et le climat social"?

Et n'oubliez pas que les dons des dirigeants d'entreprises  aux hommes et femmes politiques sont en grande partie défiscalisés!...  

 Je reste, bien entendu, en l'attente de toutes critiques constructives, d'où qu'elles viennent, auxquelles je ferai réponse.

PS: Je suis Gaulliste, désencarté pour garder mon indépendance d'esprit et candidat à RIEN! Pour La France!

Armand de Franceville, Nom de Plume, Alain Saiche, Nom Patronyme.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.