1-RAZZIA ECO SUR LA FRANCE par @EMacron2 avec @medef @CGT @CFECGC @CFDT @CFTC @FO

Regardez votre feuille de paye: Vous remarquerez que les employeurs y mentionnent "Cotisations sociales employeur: Or les dites "charges sociales sont incorporées dans les Calculs des coûts de production et de vente "avec bénéfices"! En achetant les marchandises de votre employeur, vous payez les charges sociales employeur qui les reverse ensuite à l'Etat! L'opération est blanche pour lui!

1-                                  MISE A JOUR AU 18.04.2019 

             Bonjour Toulemonde, Bonjour La France, Bonjour L'€urope.

                      *AFIN QUE NUL N'IGNORE ET N'OUBLIE*

                                           *ECONOMIE*


*VOICI L'HISTOIRE DE LA "BAISE ÉCONOMIQUE" et du LOGICIEL  "ALAKON" des pouvoirs politiques À LA FRANÇAISE qui débouchent sur LA RAZZIA ECONOMIQUE DES BIENS DE LA FRANCE.

Tous les pouvoirs politiques dont le dernier en date, La République en marche, se battent entre eux pour conserver ou prendre le pouvoir "pour eux" avec tous les avantages matériels  et financiers y associés. Il ne me parait pas utile de les décrire, outre préciser qu'ils sont immenses et pharaoniques avec les biens de La France.

Formé par Monsieur Emmanuel Macron, qui a été Secrétaire général adjoint à l'Economie de François Hollande de 2012 à 2014, puis Ministre de l'Economie de 2014 à 2016, le logiciel "ALAKON" a servi à fonder son parti politique "en marche" avec un programme politique artificiel pour se faire élire Président de la République en 2017. 

En appliquant ce "pour quoi" il a été élu avec une majorité de 28% des électeurs inscrits, Monsieur Emmanuel Macron peut dire, à juste raison, qu'il applique son programme sans en démordre.   

L'on s'aperçoit à présent ce qu'il en est, sans rien vouloir changer: Une grande partie du Peuple appauvri par les pressions financières, y compris les retraités, se retrouve dans la rue, . 

La raison première et principale cause? La voici:

*Tant les hommes et les femmes politiques que le Président de La République et les Ministres du Gouvernement et les entreprises dont celles adhérentes au MEDEF ne payent RIEN pour les financements du Chômage, des Retraites, de la Sécurité sociale et de la dépendance! Ils vous font croire le contraire pour augmenter les impôts et leur accorder des subventios! Ils vous mentent! Ils vous trompent! Ils abusent de votre candeur!

L'appauvrissement de la population est ainsi  irréversible pour devenir REVOLUTIONNAIRE, sauf à changer de politique économique. C'est ce que je vais vous expliquer dans mon article qui suit:  

*Ce sont les consommateurs et les salariés qui payent les cotisations sociales à la place des entreprises à l'achat des marchandises, car nul ne dit (à part moi) que les "charges"-cotisations sociales des entreprises sont comprises dans les prix de vente des marchandises, produits et services! 

"Tous les hommes et toutes les femmes politiques vous MENTENT! "Ils se tiennent tous par la barbichette" pour ce faire! Je vais vous le démontrer. 

*Honni soit qui mal y pense*

Alain Saiche, 2 Avenue Casteroun, 40 230 St Vincent de Tyrosse.


 

Le grand débat lancé par le Président Emmanuel Macron est l'occasion qui m'est présentée de mettre en valeur auprès des Français LA VÉRITÉ sur les financements sociaux, en permenence déficitaires, et qui le resteront tant que L'Arnaque aux charges sociales des entreprises ne sera pas connue dans notre pays, La France.

Je vais donc vous dévoiler cette Arnaque aux charges sociales des entreprises, à ma manière quelques fois provocatrice qui est la mienne dans mon pays où il n'y a pire sourds qu'un Président de la République qui ne veut entendre et un Gouvernement à langue de boa constrictor à tête de mule. Bien entendu, comme toutes mes critiques sont basées sur la vérité économique, vous trouverez le remède miracle que je me permets de citer: LA MÉTHODE DE GESTION PAR LE RÉVISIONNISME ÉCONOMIQUE.

*DU GRAND DÉBAT NATIONAL 2019 et de son devenir que je demande au Président Emmanuel Macron d'organiser depuis sa nomination à l'Elysee:

UN RÉFÉRENDUM SUR LES FINANCEMENTS SOCIAUX. 

          

               LES CAISSES DE L'ÉTAT SONT VIDES*

 1- AUCUNE ENTREPRISE NE PAYE DE CHARGES-COTISATIONS SOCIALES  pour les Retraites, Retraites complémentaires, Sécurité  sociale, Complémentaires santé, Chômage, Vieillesse, Dépendance, etc, etc... 

Comme chacun l'aura remarqué, les "charges" cotisations sociales des employeurs mentionnées sur les feuilles de paye remises aux salariés font ressortir les "sommes versées par l'employeur".

Le but de ces mentions est METRE L'EMPLOYEUR EN POSITION DOMINANTE et de faire croire que "ses" charges" cotisations sociales entrainent "un coût" du travail "trop élevé" qui l'empêche d'embaucher et d'augmenter les salaires.

Le salarié se trouve ainsi en POSITION DE DOMINÉ.

2- Pour vendre leurs marchandises, les entreprises, pour ne pas vendre à perte et faire des bénéfices, font ce qui est appele le "Calcul des prix de Revient ou coût de procuction" et de vente.

Dans les calculs des prix -coûts de Revient- sont incorporées Toutes les "charges" cotisations des entreprises.

*Majorés d'un coefficient de "marge bénéficiaires", ces prix de revient deviennent des "Prix de vente afin de se les faire payer "avec bénéfices", par les consommateurs, qui achètent leurs marchandises, produits et services. Cette opération comptable nest pas à critiquer: Elle est légale et comptablement justifiée. Nul ne peut trouver à y redire.

*Il est normal que les entreprises fassent des bénéfices pour vivre dignement des revenus de leurs investissements. Cela étant, les "charges" cotisations sociales des entreprises ne sont pas des investissements: Elles sont destinées à l'Etat et CE SONT LES CONSOMMATEURS QUI LES PAYENT AUX ENTREPRISES pour être reversées à l'Etat! Elles ne font que "transiter". 

Il s'agit d'une simple opération de comptabilité "Entrée/Sortie": Cela ne coûte pas un centime aux entreprises. Plus même, elles en conservent les substanciels bénéfices généralement "à court terme" en provenance des bénéfices réalisés par la marge bénéficiaire affectée aux coûts de Revient pour devenir des Prix de vente.

*Les lecteurs qui n'auraient pas compris sont priés de retourner à la "case départ" et de me relire.

3- CE SONT DONC BIEN LES CONSOMMATEURS QUI PAYENT LES "CHARGES" COTISATIONS SOCIALES DES ENTREPRISES À L'ACHAT DES MARCHANDISES, consommateurs qui peuvent être les salariés de l'entreprise auxquelles les atrons se gardent bien de le dire à leurs salariés: Ce serait "La Révolution", et les entreprises les mentionnent sur les feuilles de paye comme étant payées par elles!

Corollaire: Les salariés, qui sont aussi des consommateurs, payent leurs cotisations sociales en tant que salariés, et payent, en plus, EN TANT QUE CONSOMMATEURS, les "charges" cotisations sociales des "patrons" en général, employeurs qui peut même être son propre patron!

4- Le Président de la République le sait, TOUS LES DIRIGEANTS SYNDICAUX ET PATRONAUX LE SAVENT, depuis plus de 6 ans que je le leur fais savoir par l'intermédiaire des réseaux sociaux. 

*TOUS SE TAISENT SUR LE SUJET et, plus, se complaisent à faire croire que les "charges" cotisations sociales sont trop élevées pour leur accorder des.. SUBVENTIONS... en augmentant les impôts des contribuables et en appauvrissant la population.

5- IL Y A DONC BIEN MENSONGES D'ÉTAT SUR LES RECETTES DES FINANCEMENTS SOCIAUX Retraites, Retraites complémentaires, Sécurité sociale, Complémentaires santé, Chômage, Vieillesse, Dépendance, etc, etc...

6- C'est ce que l'appelle: L'ARNAQUE AUX "CHARGES - COTISATIONS SOCIALES" DES ENTREPRISES". 

7-- Ainsi, avec l'augmentation de 10% du "seuil de revente à perte" pour les produits agricoles, ne vous attendez pas à voir votre pouvoir -d'achat augmenter! 

Je vous propose, pour remédier à tous les maux actuels, le remède miracle qui est le mien, POUR LA RELANCE DE L'ÉCONOMIE par une baisse drastique des coûts de revient à l'exportatio tout en NATIONALISANT et en PÉRÉNISANT LES RECETTES SOCIALES Retraites, Retraites complémentaires, Sécurité sociale, Complémentaires santé, Chômage, Vieillesse, Dépendance, etc, etc...PAR LA MÉTHODE DE GESTION PAR LE RÉVISIONISME ÉCONOMIQUE.

*Les lecteurs pressés de la découvrier peuvent se rendre directement aux Parties N° 4 et5 de mon article situé après "Bonjour Françaises, Français. 

                             I------------------------I

Bonjour Françaises, Français,

Tous les médias posent la même question: Pourquoi la France est elle en colère et n'a plus confiance en la politique? La réponse est pourtant simple: Elle se trouve dans la situation conformr à mes écrits ci après dont l'origne remonte au 10 avril 2013 et mise à jour en fonction des événements de politique économique et sociale.

Oui, il faut être méfiant; oui, il faut être défiant; oui, si RIEN NE CHANGE pendant le temps dit "du Grand débat national" 2019 qui dure déjà depuis des mois dans l'incompréhension totale du pouvoir à LANGUE DE BOA CONSTRICTOR A TÊTE DE MULE, alors il faudra refuser toute confiance au Président de La République, Monsieur Emmanuel Macron. En voici les raisons et les détails qui vous sont donnés après la demande qui suit, en 6 partiees, avec, bien entendu, la solution idéale en ses parties 4,5 et 6.

 

*JE DEMANDE À Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République, UN GRAND DÉBAT NATIONAL SUR L'ÉCONOMIE pour faire mettre en application LA GESTION PAR "LA MÉTHODE DU RÉVISIONNISME ÉCONOMIQUE" du XXIè siècle" de Alain Saiche, en conformité avec le CODE DU COMMERCE, AFIN DE REMÉDIER À L'ÉTAT DE CRISE SOCIALE QUE TRAVERSE NOTRE PAYS, LA FRANCE. 

APRÈS LECTURE DE MON ARTICLE, VOUS AUREZ 2 QUESTIONS A VOUS POSER:

1- POURQUOI  LES POLITIQUES, LES DIRIGEANTS SYNDICAUX DE SALARIÉS ET DU PATRONAT, qui savent que AUCUNE ENTREPRISE NE PAYE DE CHARGES-COTISATIONS SOCIALES ne transmettent ils pas les informations AUX DÉPUTÉS et aux SÉNATEURS, à la population et en particulier aux consommateurs toutes tendances confondues?

2- VAUT IL MIEUX  AUGMENTER EN PERMANENCE LES IMPÔTS ET TAXES DIVERSES pour les contribuables et les consommateurs afin d'accorder des "SUBVENTIONS" EN PURE PERTE aux entreprise, ou  APPLIQUER LA "GESTION PAR "LA MÉTHODE DU RÉVISIONNISME ÉCONOMIQUE du XXIè siècle" PROPOSÉE PAR M. Alain Saiche, CONFORME AU CODE DU COMMERCE?

De ce qui précède, voici, en exclusivité, CE QUE NE VOUS A PAS PRÉSENTÉ le Président de la République, Monsieur Emmanuel Macron le 31 décembre 2018 AU COURS DE SES VOEUX 2019 à La France et aux Français: LE SECRET DE POLITIQUE ÉCONOMIQUE LE PLUS PRÉCIEUX ET LE MIEUX GARDÉ par Tous les partis poliqiques, par Tous les syndicats de salariés et ceux des syndicats patronaux, en l'attente d'une Alternance qui leur premettra de se gaver à leur tour:

*AUCUNE ENTREPRISE NE PAYE DE CHARGES-COTISATIONS SOCIALES pour les retraites, Retraites complémentaires, Sécurité sociale, Complémentaires santé, Chômage, Vieillesse, Dépendance, etc, etc... CE SONT EN EFFET LES CONSOMMATEURS QUI LES PAYENT A L'ACHAT DES MARCHANDISES!

 *AVOIR DU POUVOIR D'ACHAT, c'est pouvoir vivre de son travail dignement sans subsides: C'est ce que réclame la population en colère.

                          I-------------------------I

C'est toujours avec sa LANGUE DE BOA CONSTRICTOR A TÊTE DE MULE que Emmanuel Macron, Président de la République, vous parlera d'économie avec l'aval du CAÏDAT des syndicats patronaux et de salariés. DEMONSTRATION: 

Le viol économique des Français avec L'ARNAQUE AUX CHARGES-COTISATIONS SOCIALES DES ENTREPRISES va-t-il être entretenu ad vitam aeternan et devenir une arnaque universelle nationale d'Etat?

En effet,  AUCUNE ENTREPRISE NE PAYE DE CHARGES-COTISATIONS SOCIALES et tous les hommes et femmes politiques vous font croire qu'elles en payent et qu'elles sont trop élevées afin de leur accorder des subventions

Ce sont les consommateurs qui payent payent au préalable aux entreprises à l'achat des marchandises et les entreprises les reversent ensuite aux organismes chargés des recouvrements! ELLES RECOIVENT EN PLUS DES SUBVENTIONS! 

Tous les dirigeants politiques et Tous les dirigeants syndicaux en ont été informés par mes soins! Tous le savent! Nul ne le dit!

*Si le Président Emmanuel Macron ne fait RIEN pour changer le système comme je le propose, NOTRE PAYS, UN JOUR OU L'AUTRE, SE TRANSFORMERA EN CHAMPS DE BATAILLES SOCIALES!

*Les lecteurs pressés de me critiquer peuvent se rendre aux Points N°4, 5 et 6 pour découvrir "LA SOLUTION" idéale mathématique logique et rationnelle CONFORME AU DODE DU COMMERCE que je propose au Président de la République, Monsieur Emmanuel Macron ainsi qu'à tous les dirigeants politiques et syndicaux qui ont pour devoir de veiller à la bonne marche des institutions dans le domaine financier et social des salariés et de la population.  

                                          I------------------------I

La situation est enfin claire depuis que Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République, a délaré aux Maires représentants des 36 000 Maires de France, le 21 novembre 2018, au Palais de L'Elysee, du haut son ego dominateur: -"JE NE LÂCHERAI RIEN"!

Voilà en effet ce que le député Gilles Le Gendre, Président du Groupe LaREM du parti "En marche", a dévoilé, le 22.10.2018 : LES DESSOUS CACHES DU PARTI MACRONIEN, La REM

Il a répondu à Laurent Neumann, présentateur de "Bourdin Direct" sur BFMTV, lequel lui posait la question sur "qui remplacerait Christophe Castaner" comme délégué général de La REM:

"Le remplaçant de Christophe Castaner comme délégué général sera... un homme... ou une femme CAPABLE, (tenez vous bien) DE DIRIGER L'ENTREPRISE... ou LA PME... "Le parti "en Marche"! 

Et c'est le même député Gilles Le Gendre qui a été élu chef du groupe des députés en marche à l'Assemblee ntionale qui déclare, sans complexe: "Je" suis trop intelligent pour expliquer à ceux qui ne veulent pas comprendre que l'augmentation de 100 € du SMIC, en "Net" est une fausse augmentation du SMIC! 

Ausi est ce bien en menant croisade contre le Califat France des "Cols blancs économiques" représentés par le pouvoir législatif des députés et des sénateurs, du pouvoir exécutif du Président de la République et de son Gouvernement ainsi que des autres Cols blancs syndicaux patronaux et de salariés que vous arriverez à pérenniser les financements sociaux universels des Retraites, de la Sécurité sociale et du Chômage!

Explication: Aucune entreprise ne paye de charges sociales et TOUS LES COLS BLANCS CITES CI DESSUS vous font croire le contraire! Voyons ce qu'il en est:  

                                       NON, Monsieur le Président, 

                              *IL N'Y A PAS D'ETAT PROVIDENCE!

Il y a ce qui pourrait être appelé LA RAZZIA ECONOMIQUE "à la française" voulue par les mensonges d'Etat de tous les hommes et toutes les femmes politiques qui font croire que les entreprises payent des charges sociales alors qu'elles n'en payent aucune . 

Par contre, Tous les Français payent pour leurs financements sociaux! 

*IL FAUT DONC ORGANISER UN REFERENDUM pour déterminer qui financera les Retraites, la Sécurité sociale, la Dépendance et le Chômage du XXIème siècle, CAR LES ENTREPRISES NE PARTICIPENT PAS A CES FINANCEMENTS, contrairement à ce que veulent nous faire croire le Président de la République, le Gouvernement de Edouard Philippe, tous les députés, tous les sénateurs , tous les politiques, tous les économistes, tous les journalistes, tous les éditorialistes et. bien entendu tous les syndicats ouviers et d'entreprises.

*Toutes les charges sociales des entreprises énumérées ci dessus sont incorporées dans les Calculs des Prix de Revient (coûts de revient) et de vente!

*Tous les consommateurs, y compris les chômeurs, les malades et les enfants qui achètent des bonbons ou des pains au chocolat les payent aux entreprises à l'achat des marchandises, lesquelles entreprises les reversent ensuite à l'Etat, après vente de leurs marchandises, produits et services aux consommateurs!

*Faire croire le contraire, faire croire que ce sont les entreprises qui les payent de leurs propres poches, augmenter les impôts et la CSG des retraités pour les appauvrir et augmenter "le salaire "Net" des salariés à la place des employeurs consiste tout simplement ni plus ni moins qu'effectuer UNE RAZZIA économique sur la France et les Français!

J'y reviendrai à nouveau plus loin, à la méthode Coué.  

Le véritable dialogue social et la relance de l'économie passent par la reconnaissande de ses MENSONGES D'ETAT par Monsieur Emmanuel Macron, Pésident de la République, et par LA RECTITUDE MORALE ET INTELLECTUELLE des négociateurs sociaux, dont Jean Paul Delevoye, haut commissaire à la réforme des retraites!

AUCUNE ENTREPRISE NE PAYE DE CHARGES SOCIALES! Ce sont les consommateurs qui les leur payent à l'achat des marchandises, produits et services! Les entreprises les reversent après aux organismes de l'Etat chargés des recouvrements!

Alors, représentants syndicaux de tous syndicats, CGT, CFECGC, CFDT, CFTC et FO, pour être crédibles et négocier les financements et les indemnités Retraites, Sécurité sociale et Chômage, avec le MEDEF et le Gouvernement, sortez de votre coquille et faites le savoir: Car vous le savez: AUCUNE ENTREPRISE NE PAYE DE CHARGES SOCIALES: 

Il n'y a donc bien AUCUN ETAT PROVIDENCE, mais juste dû en retour à ceux qui payent pour leurs retraites, Sésurité sociale, Dépendance et Chômage, à savoir les consommateurs et les salariés qui peuvent prétendre recevoir une pension de retraite,  une indemnité chômage et des remboursements (paiements) de la Sécurité sociale, et LES FINANCIERS QUI N'ONT JAMAIS RIEN PAYE et prétendent tout gérer à leur manière, afin d'en tirer le plus grand bénéfice! 

                              I-------------------------I

Mon article comporte 6 parties:

1- Première partie: Explications,

2-Deuxième partie: Le Président de la République, les partenaires sociaux et tous les parlementaires mentent et trompent les Français!

3- Toisième partie: Le négationnisme radical du Président Emmanuel Macron transformé en Arnaque sociale!

4- Quatrième partie: Le révisionnisme économique et social,

5- Cinquième partie: De la connivence de tous par leur silence coupabe,

6- Sixième partie: Conclusion et solution idéale pour pérenniser les retraites et la relance de l'économie par la baisse des prix à l'exportation.

*NB: Les lecteurs pressés de me critiquer sont priés de se rendre directement au point N°6 et de le lire intégralement pour être constructifs en leurs critiques.

                              I-------------------------I

                               1- Première partie:

                                    *Explications*

C'est en 2218-2019 que le Plan pauvreté du Président Emmanuel Macron va voir le jour; voyons sous quelles auspices il se présente:

Le dialogue social a repris le 29 aout 2018 avec ses dessous cachés par tous les acteurs sur les secrets du "Je te tiens tu me tiens par la barbichette": LES ENTREPRISES NE PAYENT AUCUNE CHARGE-COTISATION SOCIALE! Ce sont les consommateurs qui les payent à l'achat des marchandises, produits et services aux entreprises! Payées au préalable par les consommateurs, les financiers -entreprises- les reversent ensuite aux organisme de l'Etat concernés chargés des recouvrements. 

C'est ce que j'appelle "L'ARNAQUE AUX CHARGES-COTISATIONS SOCIALES DES ENTREPRISES qui "appauvrit les pauvres" et "enrichit les riches"! Ce ne sera pas encore maintenent que les syndicats du Club des 5 et le patronat, qui perçoivent des subventions pour négocier, à la merci du Président de la République, Emmanuel Macron, vont dénoncer cette ARNAQUE, ce que je prends la liberté de faire à leur place 

*La lutte contre la pauvreté passera par LA REVOLUTION INTELLECTUELLE de la majorité des Français!

Un peu d'histoire: Selon Le Figaro du 06.07.2018, "Les huit dirigeants des organisations syndicales et patronales vont se réunir au CESE (Conseil Economique Social Environnemental) mercredi 11 juillet pour "tenter de refonder les bases du paritarisme" et avancer sur la définition d'un "agenda social" commun.... Une deuxième rencontre avec le Président Macron dans la deuxième quinzaine de juillet est également à l'étude.... (prévision pour le 17 juillet)

Selon un conseiller du Président (non cité), "il s'agit d'inventer quelque chose qui soit propre à Macron"... 

*Pour cela, faisons lui confiance pour aborder son fameux Plan Pauvreté appelé "Statégie pauvreté"! Cela ne s'invente pas... Il a commencé en 2012 à son arrivée à l'Elysee avec François Hollande en tant que Secrétaire général adjoint à l'Elysee chargé de l'Economie. 

Résultat: Création du pacte de "responsabilité" (sic) appelé en 2014 "Marge de manoeuvre Macron", et le cadeau fiscal de 50 milliards € aux entreprises! Sans création d'emplois prévus par Pierre Gattaz: Un million d'emplois! 

                              Retour en arrière:

Le 18.12 2017, il est porté à la connaissance du public que "le fonds de financement du dialogue social" a attribué 83 millions € aux syndicats de salariés en 2016et 39,8 millions € pour les organisations patronales!

Cela se passe de commentaire et met bien en évidence le titre de tous mes articles qui traitent de l'économie en général et de L'ARNAQUE AUX CHARGES SOCIALES DES ENTREPRISES en particulier que j'ai fait "connaitre" aux syndicats du Club des 5 cités dans le titre de mon article ainsi qu'au Président de La République et à Pierre Gattaz (successeur 2018: Geoffroy Roux de Bézieux), Président du Medef.

*Cela étant, les syndicats sont mortels comme les partis politiques, écrit Laurent Berger CFDT, sur Twitter, le 03.11.2017! C'est vrai, mais ils peuvent encore guérir grâce à ma potion magique que je leur administre ci après:

IL FAUT IMPERATIVEMENT NATIONALISER LES FINANCEMENTS Retraites, Sécurité sociale, Chômage par LA METHODE DE GESTION DU REVISIONNISME ECONOMIQUE pour en assurer leur pérennité définitive dans la plus pure équité républicaine de la transparence démocratique.

C'est ce que je vous explique plus loin, de manière rationnelle, pédagogique et concrète.

En attendant de découvrir cette méthode, vous pouvez constater L'ARNAQUE A LA REFORME DU CHÔMAGE du Président Emmanuel Macron qui, le 15.10.2017, sur l'antenne TF1, déclare que, par ordonance, il veut, dans le cadre de sa réforme, subventionner, par des indemnités chômage, les salariés "fortunés" qui ont un emploi en cas de démission, ALORS que les pauvres salariés au chômage qui étaient au SMIC verraient leurs allocations chômage diminuer et ne démissionnent jamais: Ils doivent attendre leur licenciement pour pouvoir y prétendre!

                                           I--------------------------I 

                                            2- Deuxième partie:

*Le président de la République, les partenaires sociaux et TOUS les parlementaires mentent et trompent les Français!

*Suite aux réunions qui se sont tenues le 12.10.2017 à l'Elysée entre Emmanuel Macron, Président de la République, Pierre Gattaz, Président du Medef et les représentants syndicaux du "Club des 5": CFDT, CFECGC, CFTC, CGT et FO au sujet de l'avenir du financement des Retraites, de la sécurité sociale et de l'assurance chômage,

                                                    *MoiCitoyn*, 

*JE VEUX DERADICALISER ECONOMIQUEMENT Tous les hommes et Toutes les femmes politiques, ainsi que Tous les représentants syndicaux et le Medef DE LEUR NEGATIONNISME ECONOMIQUE RADICAL au profit du REVISIONNISME ECONOMIQUE!

TOUS MENTENT ET TROMPENT les Français!

*Ne pas reconnaitre que les entreprises se font payer toutes leurs "charges" -cotisations- sociales par les consommateurs qui achètent leurs marchandises, Retraites, Retraites complémentaires, Sécurité sociale, Complémentaires santé, Chômage, Vieillesse, Dépendance, etc, etc..., est faire du négationnisme radical et TROMPER les salariés et les consommateurs!

Pour se faire payer Toutes leurs "charges" sociales décrites ci dessus, les entreprises, en effet, les incorporent Toutes dans les CALCULS DES PRIX DE REVIENT et de vente, ce à quoi les consommateurs ne  pensent jamais! Les entreprises, quant à elles, pour obtenir des subventions , le crient sur les toits, tout comme les hommes et les femmes politiques, pour leurs "levées de fonds" électoraux, s'empressent de leur donner satisfaction... en augmentant les impôs et taxes des contibuables et des consommateurs! J'y reviendrai plus en détails dans mon article.   

La création de membres du Comité Sociel et Economique (CSE) par fusion des fonctions des DP, CE et CHSCT va m'en donner l'occasion avec un conseil particulier à chacun:

"Mettez votre NEGATIONNISME ECONOMIQUE RADICAL actuel au vestiaire et troquez le VITE contre LE REVISIONNISME ECONOMIQUE que je vais vous expliquer pour négocier en bonne position"! 

Il est beaucoup question de "dialogue social" à coup de 49-3 et d'ordonnances sans que cela ne prête récriminations particulières des partenaires sociaux et des partis politiques en attente de ce qu'ils appellent "l'alternance".

Mais, concrètement, qu'en est il véritablement? TOUS les partenaires sociaux, du Président de la République au Medef en passant par les représentants syndicaux et les dirigeants des partis politiques ne seraient ils pas d'accord entre eux sur ce qui peut être appelé et que j'appelle: L'ARNAQUE AUX CHARGES SOCIALES DES ENTREPRISES?

Quel pourrait être leur intérêt d'aller idéologiquement vers ce qui nuit au réalisme économique et toujours augmenter les impôts des contribuables au détriment du bien être social et de l'appauvrissement progressif de la population tout entière?

La question vous est posée, et c'est l'objet même de ce qui suit:

                                        I------------------------I

                                        3- Troisième partie:

Le négationnisme Economique Radical du Président Emmanuel Macron transformé en Arnaque sociale:                     

                      Quinquennat et LEGISLATURE 2017-2022.

Cet article s'adresse en particulier aux quarante sept (47) millions de Français, souvent appelés aux urnes en vue de se faire duper en économie, au fil des temps, par TOUS les hommes et TOUTES femmes politiques de TOUS bords, en particulier depuis les dernières élections, Présidentielle du mois de mai 2017 et Législatives du mois de juin 2017.

Par corollaire, il s'adresse donc à Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République, au Gouvernement du Premier Ministre, Edouard Philippe, à Muriel Penicaud, Ministre du Travail, Bruno Le Maire, Gérald Darmanin et Benjamin Griveaux, ainsi qu'à tous les nouveaux députés des 11 et 18 juin 2017, sans oublier les représentants syndicaux toutes tendances, y compris les représentants des syndicats patronaux, dont Geoffroy Roux de Bézieux, Président du MEDEF.   

Mes *PROPOSITIONS CONSTRUCTIVES* qui font suite à mes critiques destructrices se trouvent *IN FINE* de cet article.

*Cela étant, il est regrettable et inadmissible que les représentants syndicaux appelés par les instances patronales sous le vocable "Le Club des 5", qui sont les seuls syndicats à négocier avec le Gouvernement et le Patronat - CFDT, CFECGC, CFDT, CFTC et FO-  soient dans l'incapacité de négocier sérieusement en ne défendant pas LE SEUL AXIOME DE TAILLE qui leur permettrait de redresser la situation économique de leur Pays, de Notre Pays, la France! Car, ne l'oublions pas: L'Economie nationale, c'est du travail pour tous! 

                             CET AXIOME DE TAILLE est le suivant:

*Les entreprises ne participent en RIEN* et en quoi que ce soit aux financements des dépenses du système social français de la Sécurité sociale, des Complémentaires santé, des Retraites, des Retraites complémentaires, de l'assurance Chômage, de la Dépendance, de la Vieillesse etc, etc...

Ne pas le reconnaitre est FAIRE DU *NEGATIONNISME ECONOMIQUE RADICAL* par opposition au *REVISIONNISME ECONOMIQUE* que je vais vous présenter ci après:

*AXIOME irréfragable: Les entreprises incorporent TOUTES leurs cotisations sociales sus citées dans les *CALCULS DES PRIX DE REVIENT* et de vente, ce qui est logique comptablement parlant et légal de par les textes: Il n'y a donc RIEN à y redire, si ce n'est que les fausses factures, les provisions pour retraites chapeau, valises politiques et dessous de tables, par exemple, peuvent être incorporés dans ces calculs et NUIRE à la compétitivité!    

*En fin de compte, ce sont les consommateurs que nous sommes tous, y compris "nos enfants", souvent cités, qui remboursent les entreprises de leurs cotisations sociales: En définitive, les entreprises ne font QUE des "placements" qui leur sont remboursés avec "aggios-"bénéfices" à très courts, courts, moyens ou longs termes, suivant le type de produits et de services vendus.

Alors se pose une question: "Pour quelles raisons, cachées ou non, les hommes et femmes politiques, le patronat, les économistes, les Syndicats représentatifs et les Médias crient ils tous sur les toits:

          1- "Les "charges" des entreprises sont trop lourdes", (alors qu'elles leur sont remboursées par les consommateurs),

          2- "Il faut baisser les charges" des entreprises et "augmenter les impôts des contribables pour accorder des "subventions" aux entreprises , ce qui ne fait qu'augmenter les bénéfices-dividendes des entreprises SANS JAMAIS FAIRE BAISSER LES PRIX!

*Répondre à cette question, c'est résoudre TOUS les problèmes économiques, sociaux et sociétaux de La France! 

*Quel homme ou femme poitique en aura le courage?

Ils tiennent TOUS le même langage et fuient le dialogue y relatif, comme par exemple le dialogue que je voulais lancer avec Emmanuel Macron, Président de la République: En retour, c'est le Twittos @EmmanuelMacron qui m'a répondu, le 17 mai, soit 3 jours après son investiture, par le blocage de son compte Twitter! Le 49-3 macronien n'a pas de limites: Le dialogue social, avec lui, c'est: "Ecoutez moi et Fermez la"!

Tous les lecteurs et électeurs ont compris? Non? Alors, relisez et apprenez par coeur ce qui est écrit. Et que ceux qui le peuvent ou veulent me contredire et me critiquer consultent Internet ou leurs livres d'arithmétique auparavant.

*La suite de l'article, appelée "Archives", est conseillée à lecture pour y trouver, IN FINE, MES PROPOSITIONS CONSTRUCTIVES sur un nouveau système de collecte des cotisations sociales pour améliorer la compétitivité des entreprises et pour relancer l'économie.  

Les lecteurs pressés de me critiquer peuvent s'y rendre directement, les autres peuvent prendre leur temps de me lire, à la "Méthode Coué": Ce sera moins long que d'attendre les prochaines élections, présidentielle et législatives de 2022.

                                              I--------------------------------I 

                                                   4- Quatrième partie:

                                     Le révisionnisme économique et social:

*Le  révisionnisme économique et social dont je revendique la paternité et la propriété intellectuelles présentées ci après détruit les dogmes économiques actuels qui abaissent le pouvoir d'achat des Français, font augmenter les impôts et le chômage, abaissent le niveau de vie et créent la pauvreté qui gagne de plus en plus de familles!

Pris en sa définition, "LE REVISIONNISME" est l'attitude de ceux qui remettent en cause de manière rationnelle les fondements d'une doctrine, d'une loi, d'un jugement, d'une opinion couramment admise en histoire ou même de faits établis".

En l'occurence, je remets en cause les faits établis qu'il faille accorder des subventions aux entreprises aux prétextes fallacieux que leurs "charges" sociales sont trop élevées -alors qu'elles leur sont remboursées par les consommateurs qui achètent leurs marchandises- et pour "faire baisser le chômage" par des embauches ALORS QU'ELLES N'ONT PAS DE COMMANDES!  

*NE PAS RECONNAITRE LE REVISIONNISME ECONOMIQUE  EST FAIRE DU NEGATIONNISME ECONOMIQUE RADICAL!

Le dernier exemple en date est celui du pacte de "responsabilité" le mal nommé qui a coûté 50 milliards en augmentation inconsidérée des impôts, en particulier de ceux des "classes moyennes", le tout en pure perte: Les prix ont augmenté, les dividendes des actionnaires ont augmenté et la population dans son ensemble s'est appauvrie. 

                                                    DEMONSTRATION: 

-Le 29.08.2016: Pour préserver et garantir la PAIX SOCIALE, j'ai demandé à François Hollande, Président de La République, par réseaux Twitter et Facebook, à tous les hommes et femmes politiques de tous les partis, ainsi qu'aux partenaires sociaux que sont les Chefs d'entreprises et les Syndicats, de tenir compte de la RAISON D'ETAT pour mettre en oeuvre les réformes de financements des recettes nécessaires par remise à plat des financements sociaux: Sécurité sociale, Retraites, Chômage, Allocations familiales, Dépendance, par exemple, en tenant compte de ce qu'est un PRIX DE REVIENT et à quoi il sert, en économie, pour l'expliquer aux Français et à la face du Monde.  

1- Le 21.08.2016, j'ai demandé à François Hollande, Président de La République, de reconnaitre officiellement que les entreprises ne participent en RIEN aux financements des recettes sociales de L'Etat France dans la mesure où elles incorporent TOUTES leurs cotisations sociales dans le CALCUL DES PRIX DE REVIENT et de vente et se les font rembourser à l'achat de leurs produits et services par les consommateurs que nous sommes tous.

Il y a donc lieu de remettre à plat le système actuel qui ruine le peuple et le remplacer par un autre à définir de toute URGENCE, ce que je demande de faire dès la rentrée par TOUS les Syndicats-Partenaires sociaux sans exception. Les détails sont donnés dans cet article. 

2- Le 16.08.2016, jai demandé à François Hollande, Président de La République, ainsi qu'à Tous les candidats à l'élection présidentielle de 2017 et aux partenaires sociaux, de supprimer les charges -cotisations sociales- des entreprises en TVA SOCIALE pour 2 raisons:

- La 1ère: Faire BAISSER IMMEDIATEMENT et obligatoirement les PRIX DE REVIENT et de vente Hors Taxes à l'exportation et devenir ainsi le plus compétitif des Pays industrialisés,

- La 2ème: Rétablir l'équilibre des comptes sociaux de manière pérenne -dans le temps- par une juste et INDENIABLE répartition des cotisations sociales pour toutes les parties prenantes.

                                       I------------------------------I

                                          5- Cinquième partie:

                    De la connivence de tous par leur silence coupable:

La bonne base de départ sera la préparation intellectuelle à la révolution économique et culturelle, à la rentrée 2017, tant pour le Président de la République, Emmanuel Macron, les partenaires sociaux patronaux, les représentants Syndicaux du Club des 5: CGT, CFECGC, CFDT, CFTC et FO, que pour les représentants syndicaux des entreprises et le Peuple de France.

*DIRIGEANTS SYNDICAUX, Hommes et femmes politiques, Présentateurs et journalistes médiatiques, honte à vous de tromper le Peuple de France et de le prendre pour des cons, soit par ignorance, soit par vice!

Oui, je sais, vous ne m'appréciez pas pour mes écrits, (le Twittos Emmanuel Macron m'a bloqué sur Twitter 3 jours après son investiture, le 17 mai 2017), mais que m'importe: Vous êtes tous des profiteurs du cancer économique et financier que vous maintenez en place par votre silence coupable, cancer économique qui appauvrit et ruine le Peuple auquel vous appartenez et que vous prétendez défendre! Explications: 

*C'est à l'école primaire que l'on apprend à calculer un prix de revient. Selon le dictionnaire, est IGNARE une personne ignorante: En l'occurence, croire que tous les hommes et toutes les femmes politiques sont des IGNARES qui ne savent pas ce qu'est un PRIX DE REVIENT et à quoi il sert est FAUX!

*Ils savent que les entreprises se font payer, par exemple, toutes leurs cotisations sociales* avec bénéfices en les y incorporant!

*Elles ne participent donc en RIEN* aux financements directs des dépenses sociales Retraites, Chômage, Dépendance, Sécurité sociale, etc, etc... Ce sont, en quelque sorte, des placements financiers à courts et très courts termes.

NB: Les financiers et les économistes parlent surtout des coûts de revient, car il est plus facile d'y mettre "en vrac" les prévisions de "valises" et autres subsides sous formes "d'autres charges commerciales", par exemple. Je préfère quant à moi parler PRIX DE REVIENT par pragmatisme.

Tous les hommes et Toutes les femmes politiques de TOUS les partis politiques, TOUS les économistes sans aucune exception ainsi que toutes les organisations syndicales et tous les médias devraient, avant de parler économie à la radio, "à la télé" et dans les journaux, savoir expliquer au "Peuple de France" qu'ils savent ce qu'est "CALCULER UN PRIX DE REVIENT" et un prix de vente par une démonstration magistrale, ce qui n'est pas le cas de nos jours.

La situation économique catastrophique dans laquelle ils ont mis Notre Pays, La France, par leur inaptitude à gérer les affaires du Pays en est la triste démonstration et la résultante indéniable: Le bordel économique et financier, le chômage de masse et l'appauvrissement de la population en général.

Cela étant, toute critique destructrice venant de moi est, comme toujours, suivie d'une proposition à la recherche de L'IDEAL que vous trouverez IN FINE de cet article intitulé: PROGRAMME PRESIDENTIEL 2017.

Pour L'Avenir économique et financier de La France dans la Paix sociale qui s'ensuivrait, je recommande ce PROGRAMME PRESIDENTIEL à lecture et relecture aux Cancres et aux Ignares actuels qui, de par leur ego, prétendent être les meilleurs alors qu'ils ne sont que des Charlatans de foire.

*Tribune libre et ouverte à toutes les critiques sans censure aucune.

*Et si les politiques, les syndicats, les journalistes et les économistes, apprenaient à calculer un prix de revient et de vente durant les vacances 2017, TOUS parleraient de La Même Chose, auraient Le Même Langage en matière de gestion et ils ne se disputeraient plus comme des bébés qui réclament le biberon dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale et "Alatélé", non?

*ET ILS APPRENDRAIENT que les "charges" des entreprises (cotisations patronales, comme par exemple "sécu", retraites, chèques déjeuner, vacances, retraites complémentaires, habillement, allocations familiales, transport, etc, etc...) sont incorporées dans le calcul des PRIX DE REVIENT et des prix de vente POUR ÊTRE PAYEES aux entreprises et leur rapportent des bénéfices! Tous les investisseurs étrangers le savent! Depuis longremps!

*Cela étant, si j'écris que les plus grands assistés de France sont Tous les partis politiques et leurs dirigeants qui perçoivent des allocations de L'Etat pour subsister, et, en outre, n'étant pas productifs sur le marché du travail, ne savent pas comment se calcule un véritable PRIX DE REVIENT pour gérer les Affaires de La France, penseraient ils un peu "Auxautres" plus qu'à leur ego, au fric et au cul?

*Vont ils arrêter de dire que Leur Pays, Mon Pays, Notre Pays, assiste trop les chômeurs et autres parties du peuple de France qui sont dans la besoin et s'unir enfin, avant la prochaine présidentielle de 2022, autour du Président de La République, actuellement Emmanuel Macron, pour trouver la meilleure des solutions pour redresser les finances? Et remettre un peu d'ordre dans le bordel financier créé par eux de par leur inaptitude passée et présente à maitriser les situations dans leurs évolutions qui ruinent L'Etat France et appauvrissent la population? 

Voilà un bon sujet de conversation "POUR EUX TOUS" pendant les vacances d'été afin de trouver un accord à la rentrée: Remettre à plat les calculs des financements Retraites, Chômage, Sécurité sociale, Dépendance, etc, etc, dans le plus pur esprit d'égalité et d'équité: POUR LA FRANCE! "Toulemonde " comprendrait "Toulemonde".

En attendant, c'est par UN SILENCE COUPABLE DE CONNIVENCE que, depuis 1973, Tous les Présidents de la République, Tous les Gouvernements, Tous les hommes et femmes poliriques et Tous les Syndicats patronaux et des salariés, d'un commun accord et pour ne pas passer pour des demeurés du chapeau, continuent sur la même ligne de conduite à MENTIR et TROMPER les67 millions de Français, y compris les 47 millions d'électeurs qui leur ont fait confiance.  

                                     I-----------------------------I

                                          6- Sixième partie:

*Conclusion et solution idéale pour la pérennisation des dépenses sociales et la relance de l'économie par la baisse des prix à l'exportation:

Une CONCLUSION  s'impose tout de même: LA SOLUTION IDEALE pour un Quinquennat 2017-2022 que je propose au Peuple de France, à tous les partis politiques, au patronat, aux Syndicats et aux Associations de consommateurs: La voici:

En matière économique et sociale, il y a lieu de créer un Front National Economique et Républicain qui réunira tous les dirigeants politiques, patronaux et syndicaux sur deux objectifs:

LE PREMIER: Au niveau €uropéen, la Banque centrale européenne -BCE- doit cesser d'être la planche à billets des banques lobbies "de Buxelles" et prêter directement aux Etats, dont La France, pour réduire le coût des emprunts! (Lire ma pétition dans d'autres articles).

LE DEUXIEME: Remettre à plat le mode de financement des dépenses sociales que sont les Retraites, Sécurité sociale, Chômage, Dépendance, etc, etc...

*Pour ce faire, organiser de grands débats médiatiques aux quels pourraient participer, par exemple:

1- Des représentants du Gouvernement,

2- Les Partenaires sociaux que sont le Patronat et les Syndicats,

3- Des représentants de la grande Administration fiscale de Bercy,

4- Des associations de consommateurs,

5- Des représentants des partis politiques,

6- Des candidats à l'élection présidentielle 2022,

7- Des économistes et Philosophes au fait de ce qu'est un PRIX DE REVIENT, s'il en existe... 

*Le but de ces débats, après vérifications des recettes et des dépenses actuelles, serait de définir le "QUI PAYE QUOI, COMMENT, COMBIEN et POURQUOI:

1- Pourcentages cotisations salariales, comme cela se fait déjà,

2-  Pourcentages cotisations patonales à inclure dans le PRIX DE REVIENT et de vente, payées à l'achat des produits par les consommateurs, l'idéal étant que TOUTES les cotisations sociales soient supprimées et transférées sur une nouvelle TVA SOCIALE à créer pour faire baisser les PRIX DE REVIENT Hors taxes à l'exportation, de manière à être les plus compétitifs sur le plan "mondial",

3- Pourcentages TVA sociale à payer par les consommateurs, l'idéal étant que toutes les cotistions sociales entreprises y soient intégralement transférées.

4- Pourcentages IMPÔT SOCIAL sur les bénéfices, après négociations entre les partenaires sociaux et débats au Parlement, puisqu'elles ne payent aucune cotisation sociale directe. Toutes les parties prenantes participeraient de manière équitable, juste et durable:

          4-1: Les salariés par retenues sur salaires, "Fruit" de leur travail, ce qui se fait déjà et qui payent en plus les impôts sur le revenu,

          4-2: Les consommateurs par la création de la TVA SOCIALE, égale au montant des transferts des entreprises, ce qui ne les pénaliserait pas, compte tenu du fait que l'opération serait officielle et qu'ils ont l'habitude de le faire, "à l'insu de leur plein gré", car ils devraient le savoir en remboursant les "charges" -cotisations sociales- des entreprises, et qui payent, eux aussi l'impôt sur le revenu comme les salariés,

          4-3:  Les entreprises par un IMPÔT SOCIAL spécifique distinct de l'impôt sur les entreprises, "Fruit" du travail du capital, tout en leur faisant remarquer qu'elles n'ont jamais RIEN payé puisqu'elles se faisaient payer toutes leurs "charges" -cotisations sociales- par les consommateurs!

*Il est bien entendu que les pourcentages de cotisations sociales patronales reportées sur la TVA sociale devront être répercutés intégralement à la baisse IMMEDIATEMENT sur les PRIX DE REVIENT et de vente Hors Taxes pour être des plus compétitifs à l'exportation.

*Les prix nationaux à la consommation devront rester STABLES, voire baisser légèrement en fonction de la concurrence commerciale: Les services fiscaux et les Associations de consommateurs y veilleraient et y veilleront. 

                                  *AVANTAGES INDENIABLES*

*Les négociations annuelles porteraient alors sur l'organisation du travail propre à chaque entreprise, ainsi que sur les modifications à apporter compte tenu de l'évolution de la situation et de l'inflation, tout en notant que LE DIALOGUE patronat Syndicats Salariés doit être une constante permanente et de tous les jours.

          1- Les nouveaux PRIX DE REVIENT Hors taxes, revus à la baisse intégrale du montant des transferts deviendraient les plus compétitifs les Pays industrialisés à l'exportation,

          2- Les ventes à l'exportation se développeraient,

          3- Les carnets de commandes se rempliraient,

          4- La confiance reviendrait,

          5- Les investissements reprendraient,

          6- Des emplois seraient créés pour satisfaire les commandes ten emps et en heure, sans pour autant atteindre le plein emploi, compte tenu de la démographie,

          7- Le taux de chômage baisserait, sans revenir au plein emploi du fait de la démographie,

          8- La balance commerciale retrouverait progressivement son équilibre jusqu'à devenir excédentaire,

          9- Et ajoutez, à tout ça, ce que j'aurais oublié d'essentiel à moi seul, alors que vous serez "en groupe"!

NB: Les prix à la consommations resteraient stables: Les Associations de consommatrurs y veilleraient ainsi que les services du fisc.

*Le montant des impôts sociaux pourraient, purquoi pas, figurer sur les tickets de caisse, par exemple de la manière suivante:

1- Prix de vente Hors Taxes:                              Montant:                    Tant:        €

2- TVA: Tant%:                                                  Montant:                     Tant:        €

3- TVA sociale: Tant%                                       Montant:                     Tant:        € 

                                                                                            *TOTAL:   Tant:    €€€ 

*Ce serait bien mieux POUR LA FRANCE, non? Tout le monde saurait QUI paye et finance les dépenses sociales!

*Quant à trouver la solution IDEALE pour sortir de ce bordel financier organisé par les politiques, les entreprises et les représentants syndicaux au  niveau national, un seul remède:

Lire, relire mes articles, se mettre autour d'une véritable table ronde, faire Mea Culpa et négocier de manière pérenne l'Avenir du système social "à la française" et, enfin, de nos enfants!

*Bref, ce sera LA RECONNAISSANCE DU MODE DE GESTION PAR LE REVISIONNISME ECONOMIQUE comme seul mode de gestion des financements sociaux qui vous apportera la solution idéale pour redresser les comptes publics et la pérennité des Retraites, Retraites complémentaires, Sécurité sociale, Comlémentaires santé, Chômage, Vieillesse, Dépendance, etc, etc... 

Ah! Une précision tout de même: Je suis Gaulliste, plus encarté pour garder mon indépendance d'esprit, ni de droite ni de gauche, POUR LA FRANCE! Le Général l'a dit bien avant moi. Paix à son âme. 

Armand de Franceville, Nom de Plume, Alain Saiche, Nom Patronyme.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.