²aqc-Combien coûte le "Quoi qu'il en coûte" de M @EMacron2 du 21 janvier 2020?

Les retraités, appauvris par l'augmentation de leur CSG, au titre pompeux d''aide "intergénérationnelle, se sont vus imposés, de manière dictatoriale monocratique, au "Quoi qu'il en coûte macronien". Le cas concret qui vous est expliqué ci-après en est l'illustre démonstration: un de mes voisins, devenu employeur de son aide à domicile, attend toujours...

               BONJOUR LA FRANCE, FRANÇAISES, FRANÇAIS.  

Cette lettre ouverte, adressée au Président de la République, Monsieur Emmanuel Macron, a pour but de lui faire ressortir ce qu'est son "Quoi qu'il en coûte", du 21 janvier 2020,  pour au moins un des employeurs d'aides à domicile que sont les retraités, assujettis au "Qoi qu'il en coûte" monocratique régalien.

D'autres retraités se trouveraient ils dans le même cac? Je ne sais.

Bonjour Monsieur le Président.

Désolé, mais je vais vous expliquer que votre "Quoi qu'il en coûte" régalien, dont rien ne sort de votre poche, n'est pas suivi d'effets par manque de participation financière de l'État France, dont vous avez le monopole pour vous assurer l'exécution de vos décisions.

Un de mes voisins, qui fleure ses 94 ans, s'est vu contraint, de par vos décisions, de payer le chômage partiel se son aide à domicile. 

Cela étant fait dans les règles, via Le Cesu, un service des Urssaf, mon voisin a payé ce qui lui était demandé "rubis sur l'ongle", pour vous faire plaisir.

Je connais bien mon voisin, puisque je l'aide à titre bénévole à faire ses courses et que je lui j'amène sa baguette quotidienne.

Je vous écris tout cela tout simplement pour vous faire ressortir que, si mon voisin, personne "fragile" s'il en fût, en bon citoyen, continue de remplir ses devoirs de citoyen., il est loin d'en être récompensé par l'État, c'est à dire par vous, puisqu'il attend toujours d'être remboursé intégralement de ce que vous lui devez au titre du "quoi qu'il en coûte" .

Il m'a présenté ses relevés de comptes bancaires, et j'ai pu vérifier qu'il avait été remboursé par le Cesu, pour le mois d'avril 2020 de la somme correspondante à l'état relatif à l'activité partielle de son aide à domicile.

Il n'a rien reçu pour le mois de mars 2020 ni pour le mois de mai 2020, alors qu'il a payé les sommes dues à son aide à domicile via le Cesu.

Une précision s'impose: Le salaire duchômage partiel a bien été payée par le Cesu à l'Aide à domicile, sur la base de sa "non activité", facturé eà mon voisin retraité, et payée par lui au Cesu.

Certes, les sommes qui lui sont dues ne sont pas pharaoniques, mais un centime, pour ceraiins retraités, est le centime qui pourrait manquer pour l'achat d'une baguette, par exemple, ce qui ne représente Rien pour vous, et même moins que Rien!

Purtant, vous êtes président de la République, au service de vos concitoyens qui ne vous manquent pas de vous payer tous les mois et "cotisent" pour vous assurer une retraite paisible.

Alors, pensez à eux! Pensez à leur assurer une retraite d'autant plus paisible que la vôtre le sera!

C'est tout ce que je voulais vous faire ressortir. 

Ah! J'allais oublier, "Commander, c'est Prévoir!

 Cela étant bien dit,

Je vous prie d'agréer, Monsieur le Président, l'expression de ma très haute considération.

Fait à St Vincent de Tyrosse, le 20 avril 2021.

Armand de Franceville, Nom de Plume, Alain Saiche, Nom Patronyme, 2 Avenue Casteroun, 40 230 St Vincent de tyrosse. 

                          ------------------- 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.