Alain Saiche
Abonné·e de Mediapart

1372 Billets

0 Édition

Billet de blog 18 sept. 2013

2017: @EmmanuelMacron, IGNARE ECONOMIQUE, @enmarchefr vers L'ECHEC

Il est fou de penser que @EmmanuelMacron, qui a donné 50 milliards au patronat avec le pacte de "reponsabilite", puisse se présenter à la présidentielle de 2017: Il n'est qu'une vulgaire Elite crétine CANCRE ET IGNARE qui ne sait pas ce qu'est un PRIX DE REVIENT et ce que les entreprises doivent mettre dedans pour le calculer! Qu'il retourne d'abord à l'école pour s'instruire et l'apprendre!

Alain Saiche
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

         * *PRÉSIDENTIELLE 2022* *

                           MISE DANS L'AMBIANCE

Gouverner, c'est être vertueux, sagace, perspicace et loyal avec le Peuple.

                 LE FIL DU BLOG

          ET LE CHOC DES VÉRITÉS

        PAR LA CULTURE DE L'ESPRIT.

                    Bonjour La France, Françaises, Français.

                              Mise à jour au 07.11.2021

             *AFIN QUE NUL N'IGNORE ET N'OUBLIE*

La PENSEE DU JOUR et de ceux à venir: "Il y a deux manières de conquérir et asservir une nation. L'une est par l'épée. L'autre est par la dette". (John Adams, 1735-1826, deuxième président des Etats Unis).

La dette de la France était de 2 250 910 000 000 € au 10.11.2017, chiffres en cours de progression constante de 2 665 € par seconde. La BCE, planche à billets des banques, enrichit les Riches!

Le 06 août 2017, le Pdt Emmanuel Macron m'a écrit: "Mais je sais déjà qui est corrompu. Peut-être pas tous les gens corrompus dans le système, mais j'en ai déjà un bon nombre. Je les surveille depuis de nombreuses années et je me suis plaint à plusieurs reprises mais on m'a dit que je ne peux pas le dire,/// je ne devrais pas y penser /// Personne ne me dit ce que je peux et ne pas dire...

Prenez garde à  "La Vérité économique des affaires fiscales et sociales sortant du puits": Cliquez sur le lien suivant:

** "La Vérité sortant du puits armée de son martinet pour châtier l’humanité" de     

                

.

Tous les hommes et toutes les femmes politiques ont une sainte trouille de cette Vérité qui les dérange.

                                    ----------

                                   *Bonjour Toulemonde, Bonjour La France, Bonjour L'europe.

                                                        AUJOURD'HUI: 09.12.2016. 

                                        *AFIN QUE NUL N'IGNORE ET N'OUBLIE*:

Le but de cet article est de faire un point de situation sur ce qu'à fait ou pas fait le candidat à l'élection présidentielle de 2017, Emmanuel Macron, ancien ministre éphémère du gouvernement de Manuel Valls, sans aborder le problème de la loi travail dont il a beaucoup été question et qui n'apporte rien de plus puisqu'il a été traité par Myriam El Khomri qui lui a succédé.

*17.11.2016:  Emmanuel Macron, au cours de son premier meeting à Marseille, a "des pistes": Pas de programme!

16.11.2016: Emmanuel Macron annonce sa candidature à l'élection présidentielle 2017: Pas de programme!

11.11.2016: Emmanuel Macron, en précampagne électorale, a une ébauche de programme: Les jeunes peuvent travailler plus que les "vieux" et les "vieux" moins que les jeunes. Pourquoi pas? Attendons son véritable programme économique pour se faire une idée plus précise.

                  MACRON: L'homme, ou"La grenouille qui veut se faire ausi gros que le boeuf":

04.10.2016: Sur toutes les ondes: Macron a un programme? DU FLAN!

25.09.2016: Emmanuel Macron annonce qu'il fera des propositions sur un programme présidentiel courant novembre.

30.08.2016: Emmanuel Macron annonce sa démission: Sera-t-elle acceptée? Là est la question! Et à quel prix? Michel Sapin va-t-il cumuler les fonctions? A 17h15, la réponse est oui: Michel  Sapin cumule les fonctions.

Avant qu'il ne dévoile son programme, la question à se poser est toute simple:

*Emmanuel Macron, qui a la prétention de faire un programme innovant dans les mois qui viennent va-t-il le préparer en tenant compte de mes idées sur les financements sociaux et avoir le courage de dire officiellement que les entreprises ne payent pas de cotisations-"charges" sociales directes à L'Etat France et proposer de REMETTRE A PLAT le système de financement des dépenses sociales Retraites, Sécurité sociale, Chômage, Vieillesse, etc, etc...

Méditons sur le sujet, attendons pour voir et continuons par un peu d'histoire:

- "Vous n'avez qu'à travailler pour avoir un costard", a déclaré L'IGNARE EN COSTARD, amateur politique en économie, Emmanuel Macron, à un chômeur, le 29.05.2016 à Lunel!

Et le comble, le 01.06.2016, est que la presse fait savoir que Emmanuel Macron est redevable de l'impôt sur la fortune (ISF) avec effet rétroactif sur 3 ans pour avoir, selon cette même presse, sous estimé la valeur de ses biens immobiliers! 

*OUI! L'IGNARE du Gouvernement, Ministre de l'économie, qui ne sait même pas ce qu'est un PRIX DE REVIENT en gestion et ce qu'il faut mettre dedans pour être plus ou moins compétitif!

L'IGNARE de service qui a coûté à Notre Pays 50 milliards € en augmentations d'impôts pour les offrir en guise de "Marge de manoeuvre Macron" aux entreprises pour leur rembourser les cotisations sociales incluses dans les PRIX DE REVIENT et que les consommateurs remboursent déjà à l'achat des produits! Un comble!

L'IGNARE propulsé par les médias comme "CHOUCHOU" pour succéder à François Hollande, l'actuel Président de La République, lui même ignorant de ce qu'est un PRIX DE REVIENT!

*Bref, L'IGNARE tout court qui selon la définition par le dictionnaire est "une personne ignorante"! Non élue... mais désignée...

En l'occurence, Emmanuel Macron, qui ne sait pas ce qu'eest un PRIX DE REVIENT et à quoi il sert en économe réelle, est bien un IGNARE!

Cela étant, puisque l'argent est le nerf de la guerre... Je vais tailler un costard gratuitement à Emmanuel Macron qui a été un pauvre et petit intellectuel de service pour le PS, qui ferait mieux de retourner à l'école apprendre ce qu'est un PRIX DE REVIENT et à quoi il peut bien servir avant de se frotter au Peuple de France qui, LUI, le sait!

Aussi, comme toute critique, pour être crédible, doit être suivie d'une proposistion constructive: Vous trouverez la mienne in fine. 

PREAMBULE:

Emmanuel Macron, Président du nouveau parti "EN MARCHE", est une des nombreuses Elites crétines du PS qui ne sait même pas ce qu'est un PRIX DE REVIENT, mis en avant par les médias, le patronat et les autres Cancres du PS mais qui sait où passe l'argent des contribuables!.

Après avoir voulu privatiser la location de matériels militaires à L'Armée française, toujours dans le besoin à la date de ce jour, Emmanuel Macron a fait dilapider 50 milliards d'augmentation d'impôts du Peuple De France par François Hollande, Président de La République, en les offrant en cadeau "marge de manoeuvre Macron" au Patronat au titre du pacte de "responsabilité". Cela en a fait un ChouChou des médias qui le décrivent en outre comme le meilleur des candidats du PS à la présidentielle 2017! Cela fait cher du ChouChou!

C'est un CHARLATAN politique, économiste de pacotille qui, après avoir concocté le pacte de "responsabilité" avec Pierre Gattaz et le Medef, lui a fait cadeau, je le rappelle, de 50 milliards en augmantation d'impôts, et continue de se foutre de la gueule du Peuple De France et de TOUTES les autres Elites crétines du PS.

Il est, à n'en pas douter, pour François Hollande, PR, le pire des adversaires "social libéral" de droite infiltré dans la "Gauche crétine"au pouvoir, encensé par les médias aux ordres.

Cela étant, aucune embauche n'a par ailleurs été créée dans le cadre du pacte de "responsabilité" dont il est l'initiateur avec Pierre Gattaz, Président du Medef  et aucun emploi n'a été créé malgré mes multiples mises en garde dès l'annonce de l'opération Pacte de "responsabilité" par François Hollande début 2013 et avoir décrié cette manie de vouloir privatiser les biens de L'Etat! 

Rendu célèbre par ses échecs et les louanges des médias, celui ci a fait déboucher ses idées sur un projet de loi dit "Loi Travail" ou "Loi El Khomri", qui, avec des servitudes d'un autre âge, ne créera aucun emploi.

De guerre lasse sur le front social, Emmanuel Macron s'est préparé à la course présidentielle qu'il espère gagner avec la précision suivante: Mon Parti, "EN MARCHE" n'est ni de gauche ni de droite et est destiné à "refonder" la classe politique "par le bas" pour faire bouger La France! 

Pour être bref à son encontre, je lui écris en guise se réponse: "Cancre et Charlatan de foire politique" Emmanuel Macron, retournez à l'école apprendre ce quest un PRIX DE REVIENT et ce à quoi il pourrait vous servir pour démontrer au Peuple De France que les entreprises se font rembourser leurs cotisations sociales en les incorporant aux PRIX DE REVIENT, et arrêtez de le prendre pour un Peuple de cons!

Vous prendrez ainsi conscience que vous avez "arnaqué" le Peuple de France que vous allez  appeller "Aux Urnes Citoyens" pour vous faire élire par lui! Réussirez vous à les convaincre?

*Affaire à suivre, car pour quelles raisons les électeurs voteraient pour des Cancres, des Crétins et des Charlatans de foire comme vous qui ne savez même pas ce qu'est un PRIX DE REVIENT et dilapidé 50 milliards en pure perte? 

C'est la raison pour laquelle il vous faut dès à présent, Emmanuel Macron, parler des PRIX DE REVIENT sans peur du ridicule dans lequel vous vous trouvez pour réussir à redresser les finances de Notre Pays, La France!

RETOUR EN ARRIERE par un peu d'histoire sur le CALCUL DES PRIX DE REVIENT:

*Cet article hors ces premiers paragraphe ci dessus, a été dédié, le 31.08.2015 à Joseph E. Stiglitz, Prix Nobel d'économie (@NobelPrize), auquel je demande de retourner à l'école apprendre ce qu'est un PRIX DE REVIENT avant de parler véritablement Economie.

Et quoi de mieux que de le dédier à présent à Monsieur François Hollande, Président de La République, qui, ce que je ne savais pas, (comme nombre de compatriotes) a été professeur d'économie à Sciences Po Paris, de 1988 à 1991, selon le JDD. (Twitter 11.09. 2015, @aprimegroup retwitté par PPDA).

*Il n'y a pas de secret: Pour bien gérer les finances publiques, il faut savoir ce qu'est un PRIX DE REVIENT et, pour parler compétitivité, savoir ce que les entreprises mettent dans ce PRIX DE REVIENT avant de calculer le prix de vente! Les économistes parlent plutôt de "coûts de revient" pour mieux "dissimuler" et noyer, dans les "marges bénéficiaires" les "valises politiques" et autres dessous de tables qui défraient, à l'occasion, la chronique politique. 

*Et, pour parler Actualité, à partir du 23 juillet 2015, pour régler une fois pour toutes les problèmes liés à l'élevage et à l'agriculture, il suffit de déterminer les PRIX DE REVIENT et les prix de vente planchers de ces produits (LA VENTE A PERTE EST INTERDITE) de manière à ce que les familles d'éleveurs et d'agriculteurs puissent vivre DIGNEMENT sans avoir besoin "d'aides" dévalorisantes et à manifester leur mécontentement à cause des TRAVERS FINANCIERS de l'organisation "financière" des technocrates de Bruxelles et de l'inaptitude politique à régler un problème économique "de base".

*Pour réussir les réformes de fond qui seront durables, Monsieur le Président François Hollande, Messieurs et Dames politiques, il vous faut parler PRIX DE REVIENT et calcul des prix de revient au Peuple de France au cours d'une grande émission télévisée "à la rentrée" et, en tout cas, rapidement, pour arriver à éviter les débordements prévisibles.  

*En effet, l'Actualité cachée de Tous Les Jours par les hommes et femmes politiques de TOUS LES PARTIS, ainsi que par TOUS les médias, elle est là, sournoise, rampante... Cachée, mais bien présente: Rappelons la donc, au risque de déplaire à Tous:

"LA PEUR DU RIDICULE", la peur du ridicule, la trouille de Tous les dirigeants des partis politiques, de Tous les élus, de Tous les économistes et Prix Nobel (@NobelPrize), de Tous les commentateurs, de Tous les chroniqueurs, de Tous les journalistes, de reconnaitre leur ignorance et leurs lacunes dans l'existence des PRIX DE REVIENT en  calcul, ainsi que ce qui est mis dedans "en charges" pour définir les prix de vente des produits et services et, partant, ce qu'il ne faudrait pas y mettre pour être compétitif!

*D'où leurs fautes et leur responsabilité dans la situation économique catastrophique dans laquelle ils ont conduit Notre Pays, La France, depuis une quarantaine d'années! Tous... Economistes et commentateurs médiatiques inclus!.. Et ils se gargarisent de "leur expérience" pour se représenter, à chaque élection... L'expérience de leurs échecs répétés!... Ce qu'ils ignorent de préciser!...

*Préalablement à mon article, je tiens à préciser que je suis Gaulliste, non (plus) encarté, pour conserver mon indépendance d'esprit, ni de droite, ni de gauche, mais Pour La France. Le Général l'a dit avant moi et je le plagie, Paix à son âme.

*Aussi, pour raffraichir la mémoire, voici un petit exercice d'économie pour les dirigeants et les élus des partis politiques, ignares, depuis toujours, en économie: La preuve en est dans les résultats désastreux auxquels est confronté Notre Pays, La France, ainsi que dans l'augmentation des impôts qui ne devraient pas augmenter mais qui ne baissent pas! Et, d'échec en échec, ainsi va La France...

*Aussi le petit exercice de calcul présenté ci après ne comporte-il que des chiffres, à titre d'exemple, chiffres destinés à suivre un cheminement intellectuel qui fera comprendre le processus de calcul des prix de revient et faire ressortir que le patronat ne paye directement aucune charge de financement des dépenses sociales, contrairement aux idées reçues qui font croire que le patronat croûle sous les charges à cause des assistés dont on oublie de préciser que les Plus Grands Assistés sont TOUS les partis politiques et leurs dirigeants qui, chacun le sait, gagnent plus de 1 200 € mois, ce que je ne critique pas, mais que je fais constater, UNIQUEMENT par rapport au coût du travail trop élevé des Smigards et autres salariés soumis, ce qui est normal, à une obligation de résultats. 

Par comparaison, ces chefs de partis politiques coûtent une fortune aux contribuables pour obtenir des résultats NULS et DEFICITAIRES qui conduisent à des augmentations d'impôts permanents. Ils doivent donc être soumis à une obligation de résultats comme les salariés, d'autant qu'ils sont payés grâce à l'impôt de ces mêmes salariés tant décriés.

Ceci étant, qui m'aime me suive. Que ceux qui ne m'aiment pas me suivent également pour mieux me critiquer! Merci à eux!

Il faut donc, comme je le leur demande, que les dirigeants et les partis politique deviennnent compétitifs. C'est la raison d'être de mes interventions qui se veulent plus pédagogiques qu'autre chose, en employant la méthode participative comparative qui est la mienne.

*Et puisque vous n'arrêtez pas de nous parler de voile, pour faire diversion sur votre inaptitude à diriger financièrement Le Pays, ARRÊTEZ, hommes et femmes politiques, de vous voiler la face en prenant les contribuables pour des... vaches à lait! 

Contents, Pas contents, contents quand même, à vos plumes, sans calculatrice! ET...

*En avant! Comme dans l'Armée! Attention: Gare au coup de pied au cul amical en cas de faute! Vous n'avez aucun droit à l'erreur! Prêts?

1- CALCULEZ le prix de REVIENT d'un produit X, sachant que:

a) -Le coût salarial est de 100 € brut,

b) -Les cotisations patronales se montent à 50 €,

c) -Les autres charges + frais divers (achats matières, charges diverses, valises partis politiques, etc, etc) se montent à 50 €.

d) -Les amortissements sont de 5€,

e) - Les investissement à prévoir sont de 5€,

f) -Les bénéfices bruts souhaités sont de 20%.

2- CALCULEZ son prix de vente Hors Taxe.

3- CALCULEZ son prix de vente TTC à un taux de 20%.

4- CALCULEZ le bénéfice brut.

5- CALCULEZ le bénéfice net, les impôts étant de 50%.

6- CALCULEZ la somme qui sera sortie effectivement du coffre du "patron" avant la vente du produit X et après la vente.

7- Quelles conclusions en tirez vous si vous ne comptiez pas la "valise politique" dans le PRIX DE REVIENT? Les prix de vente seraient ils PLUS COMPETITIFS?

*NB: Les chiffres donnés en unités, dizaines ou centaines peuvent être remplacés par des milliers, des centaines de milliers, des millions, des centaines de millions, des milliards, des dizaines de milliards ou des centaines de milliards: Seuls les bénéfices seront différents.   

*Petit retour en arrière avec LE PACTE DE "RESPONSABILITE", pour ne rien oublier: Relisons l'article ci dessous.

15.04.2015: Le pacte de "responsabilité" ETAIT et est toujours, en l'état, UN PIEGE A CONS monté de toutes pièces par Emmanuel Macron, lorsqu'il était conseiller du Président François Hollande, avec Pierre Gattaz, patron du MEDEF. Qui s'est fait prendre? Ou se fera prendre? Là est la bonne question:

Pourquoi "PIEGE A CONS"?

1- Tout simplement parce que le patronat ne peut embaucher QUE s'il a des carnets de commandes remplis et des marchés à honorer! Cela s'apprend à l'école primaire!

2- Les "charges", dont il est toujours question, (retraites, sécu, viellesse, chômage, allocations familiales, chèques vacances, etc, etc...) sont intégrées aux prix de revient et de vente des produits et services!

3- Majorés du pourcentage de MARGES beneficiaires, ces prix de revient se transforment en prix de vente des produits et services et rapportent des bénéfices après achat de ces mêmes produits et services par les consommateurs que nous sommes tous!

4- Bref, le patronat n'a fait que des avances remboursées ou, si vous préférez, il a fait UN PLACEMENT FINANCIER GARANTI PRODUCTIF DE REVENUS FINANCIERS A TRES COURT TERME OU A MOYEN TERME puisqu'il travaille à zéro stock et à flux tendus avec, généralement, demande d'arrhes à la commande! Ceux qui n'auraient pas commpris n'ont plus qu'à me relire! CQFD.

Cela n'empêche aucunement le patronat de bénéficier de TOUS les "avantages sociaux", pour eux et leurs familles, comme, par exemple les allocations familialles, la sécurité sociale, les retraites, etc, etc... 

LE COMBLE à cela est l'annonce faite par Emmanuel Macron, Ministre de l'Industrie, le 07.10.2014, dans l'enceinte de l'Assemblée Nationale, que "le financement du budget de la Défense pour l'achat de matériels se ferait par appel aux investissements privés pour boucler le budget qui ne pouvait l'être actuellement du fait que les cessions envisagées ne rapporteraient pas assez et qu'elles étaient reportées à"... Calendes grecques?...

C'est la raison pour laquelle je fais APPEL A LA REVOLUTION CULTURELLE DES ESPRITS ET A LA CONSCIENCE COLLECTIVE POUR SORTIR NOTRE PAYS, LA FRANCE, DU BORDEL FINANCIER ORGANISE PAR TOUS LES DIRIGEANTS POLITIQUES DEPUIS 1973, PRESIDENTS DE LA REPUBLIQUE INCLUS.

*LE TROU DE LA DETTE NE PREND JAMAIS DE PAUSES.

*C'est vraiment la situation de catastrophe organisée par manque de jugement et de clairvoyance! Croire encore que le patronat participe de ses propres deniers au financement des dépenses sociales! Quelle Ineptie! Et quel bordel financier!

*Alors que faire pour se consoler de la baisse du pouvoir d'achat et de l'augmentation de Nos impôts?

Lire, bien sur! Lire et relire mes articles de blog Médiapart, en particulier celui portant sur mon "PROGRAMME "CHANCE POUR LA FRANCE", par L'ECONOMIE DEMOCRATIQUE NATIONALE et LIBERALE, mis tous les jours en lecture sur Facebook et Twitter. 

Et, SURTOUT, N'OUBKIONS PAS les 50 milliards d'€uros offerts en cadeau au MEDEF sans contrepartie pour se faire une idée de ce qu'est la nuisibilité financière de Emmanuel Macron, candidat à la présidentielle 2017!

*Pour en conclure, il faut REMETTRE A PLAT TOUT ce qui concerne le financement des dépenses sociales: RETIRER TOUTES les "charges"-cotisations sociales des entreprises, ligne budgétaire par ligne budgétaire pour les affecter sur un TVA SOCIALE, ligne budgétaire par ligne budgétaire, TVA sociale qui sera payée par les consommateurs, ce qu'ils font déjà, je le rappelle, sans qu'ils ne s'en rendent compte, en achetant les marcchandises!

C'est ainsi que, par une UNION TOTALE de Tous les partis politiques, TOUS, derrière François Hollande, actuellement Président de La République, Notre Pays, La France, se redressera, lentement, mais surement.

*Expliqué de manière pédagogique au Peuple de France, le chemin qui sera pris alors sera le bon, BON POUR LA FRANCE et le bien de sa population !

 Armand de Franceville, Nom de Plume, Alain Saiche, Nom Patronyme.

*PS: Je suis Gaulliste de coeur et d'esprit, plus encarté pour conserver mon indépendance d'esprit.

                              ----------

                            ADDITIF

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Exécutif
Une seule surprise, Pap Ndiaye à l'Éducation
Après vingt-six jours d’attente, Emmanuel Macron a nommé les vingt-sept membres du premier gouvernement d’Élisabeth Borne. Un casting gouvernemental marqué par sa continuité et toujours ancré à droite. La nomination de l’historien Pap Ndiaye à l’Éducation nationale y fait presque figure d’anomalie.
par Ilyes Ramdani
Journal — Gauche(s)
Union de la gauche : un programme pour mettre fin au présidentialisme
Jean-Luc Mélenchon et ses alliés de gauche et écologistes ont présenté le 19 mai leur programme partagé pour les élections législatives, 650 mesures qui jettent les bases d’un hypothétique gouvernement, avec l’ambition de « revivifier le rôle du Parlement ». 
par Mathieu Dejean
Journal
Écologie politique : ce qui a changé en 2022
Les élections nationales ont mis à l’épreuve la stratégie d’autonomie des écologistes vis-à-vis de la « vieille gauche ». Quel dispositif pour la bifurcation écologique, comment convaincre l'électorat : un débat entre David Cormand, Maxime Combes et Claire Lejeune.  
par Mathieu Dejean et Fabien Escalona
Journal — France
À Romainville, un site industriel laissé à la spéculation par la Caisse des dépôts
Biocitech, site historique de l’industrie pharmaceutique, a été revendu avec une plus-value pharaonique dans des conditions étranges par un promoteur et la Caisse des dépôts. Et sans aucune concertation avec des élus locaux, qui avaient pourtant des projets de réindustrialisation. 
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
Reculer les limites écologiques de la croissance… ou celles du déni ?
« À partir d’un exemple, vous montrerez que l’innovation peut aider à reculer les limites écologiques de la croissance ». L' Atécopol et Enseignant·es pour la planète analysent ce sujet du bac SES, qui montre l’inadéquation de l’enseignement des crises environnementales, et les biais de programmes empêchant de penser la sobriété et la sortie d’un modèle croissantiste et productiviste.
par Atelier d'Ecologie Politique de Toulouse
Billet d’édition
Pour une alimentation simple et saine sans agro-industrie
Depuis plusieurs décennies, les industries agro-alimentaires devenues des multinationales qui se placent au-dessus des lois de chaque gouvernement, n’ont eu de cesse pour vendre leurs produits de lancer des campagnes de communication aux mensonges décomplexés au plus grand mépris de la santé et du bien-être de leurs consommateurs.
par Cédric Lépine
Billet de blog
Rapport Meadows 9 : la crise annoncée des matières premières
La fabrication de nos objets « high tech » nécessite de plus en plus de ressources minières rares, qu'il faudra extraire avec de moins en moins d'énergie disponible, comme nous l'a rappelé le précédent entretien avec Matthieu Auzanneau. Aujourd'hui, c'est Philippe Bihouix, un expert des questions minières, qui répond aux questions d'Audrey Boehly.
par Pierre Sassier
Billet de blog
Marche contre Monsanto-Bayer : face au système agrochimique, cultivons un autre monde !
« Un autre monde est possible, et il est déjà en germe. » Afin de continuer le combat contre les multinationales de l’agrochimie « qui empoisonnent nos terres et nos corps », un ensemble d'activistes et d'associations appellent à une dixième marche contre Monsanto le samedi 21 mai 2022, « déterminé·es à promouvoir un autre modèle agricole et alimentaire, écologique, respectueux du vivant et juste socialement pour les paysan·nes et l'ensemble de la population ». 
par Les invités de Mediapart