Alain Saiche
Abonné·e de Mediapart

1253 Billets

0 Édition

Billet de blog 18 oct. 2012

² aub²-Pourquoi l'Allemagne ne veut pas aborder le problème de l'@UNionEuropenne

L'accord sur le budget 2014-2020 intervenu entre les Chefs d'Etats et de Gouvernement et son rejet par le Parlement européen dernièrement ne remet pas en cause cette tribune écrite bien auparavant, mais, au contraire, la conforte d'autant que les Parlementaires en sont toujours à se poser des questions à ce sujet.

Alain Saiche
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le sommet €uropéen de Bruxelles qui se termine sans décision applicable à très court terme fera peut être avancer les choses, mais, en attendant, rien ne change et tout continue comme avant.

                                   ------------------

 L'accord sur le budget 2014-2020 intervenu entre les Chefs d'Etats et de Gouvernement et son rejet par le Parlement européen dernièrement ne remet pas en cause cette tribune écrite bien auparavant, mais, au contraire, la conforte d'autant que les Parlementaires en sont toujours à se poser des questions à ce sujet.

En outre, la situation économique de la Grèce et de Chypre nous indique ce que nous deviendrons si nous ne mettons pas au pas les technocrates de Bruxelles sans mandat électoral , soumis aux *Banques- Lobbies*, en leur interdisant de donner des ordres à nos dirigeants sans réagir fermement face à leurs exigences de plus en plus outrancières, irresponsables et scandaleuses.

            TRIBUNE LIBRE ET OUVERTE.                                    

C'est au moment où David Cameron s'interroge sur la nécessité pour le Royaume Uni de voter "In" ou "out" pour  l'€urope que les esprits chagrins commencent à se réveiller. Et *L'Invisible Geôle* d'ajouter, à destination de ceux qui en douteraient, que "Dave" a déjà préparé les options qu'il se décidera d'appliquer, "à l'Anglaise" et honni soit qui mal y pense.

 Partant, tous les Experts qui se disent experts et tous les Critiques qui se disent critiques paraissent étonnés! 

 Et si nos Amis Anglais étaient les seuls à se dire, tout de même, que, Trop c'est Trop et que les *Lobbies-Technocrates*de Bruxelles commençaient à leur "casser les pieds" (en franglais, bien entendu...) avec les ingérances basées uniquement sur le bénéfice financier qu'ils pourraient retirer de lois faites uniquement pour eux au détriment des nations? 

 C'est oublier que l'Angleterre est une île et qu'elle est mieux à même de garantir elle même son indépendance aux frontières, seule et à sa manière, plus qu'avec les lois concoctées par les technocrates rondouillards bien assis tels des "ronds de cuir" dans leur fauteuil à Bruxelles. Elle en a vu bien d'autres et ne doute aucunement du succès de ses opérations futures.

 Avec la Livre qu'elle a conservée comme monnaie et qui a cours partout dans le monde, sa position n'en est que confortée, ce que ne dira bien entendu aucun expert et critique patenté de crainte de se retrouver "au chômage".

 Souvenons nous de la position de Churchill et de l'Angleterre en 1939 et, surtout, ne l'oublions pas. Les Historiens eux même n'osent aborder clairement ce  problème de crainte également de se retouver au chômage... 

 Regardons donc un peu en arrière et revoyons *L'Invisible Geôle* dans ses écrits.

                                       ------------------

Cette Tribune, écrite bien avant la déclaration de Jacques Delors à la télévision lé 23 décembre 2012 selon laquelle il juge nécessaire un changement de traité européen, n'en a que plus de valeur. Relisons la.

Ne pas se presser, et attendre, est la position prise par Madame Angela Merkel, la Chancellière allemande. A sa place, tous les Chefs d'Etats des pays de L'Union €uropéenne feraient de même. Et, pendant ce temps, elle avance, et elle a bien raison.

 L'Allemagne a par ailleurs marqué un nouveau point le 13 décembre 2012 en obtenant un compromis sur le contrôle de ses "Banques-Länder's". Leur plafond de mise sous comtrôle que la Chancelière Angela Merkel a obtenu est tel qu'il ne sera jamais atteint et qu'elle aura donc toujours les mains libres avec des réserves financières suffisamment importantes pour "doper" ses exportations.

  L'Allemagne dispose en effet, comme déjà  décrit dans les lettres ouvertes qui se trouvent sur le Blog de *L'Invisible Geôle*, de réserves financières qui lui ont permis d'aborder le pacte de stabilité qui a été signé avec  la plus grande sérénité.

 Présenté à Nicolas Sarkozy comme étant la seule façon de se sortir de "l'impasse déficits" dans laquelle il se trouvait alors, Angela Merkel, avec la diplomatie qui lui est coutumière, l'a fait signer en toute précipitation à Nicolas Sarkozy.

 A présent que les länders, et, partant l'Allemagne, se trouvent à l'abri derrière leurs réserves financières, l'on comprend mieux alors pourquoi à présent la Chancelière n'est pas pressée d'aborder d'autres problèmes que ceux qui l'arrangent et en particulier celui de sa prochaine réélection.

  Point n'est besoin de règle d'Or pour bien gérer un pays a dit et écrit Armand de Franceville dans ses lettres ouvertes et dans son récit *L'Invisible Geôle*. Le simple bon sens suffit. Et avec en plus tous les conseilliers diplômés de Bercy pour aider un président à préparer les budgets, toutes les garanties d'une bonne gestion sont là pour que le Parlement le vote "les yeux fermés", approuvés qu'ils seraient par la Cour des Comptes.

  C'est par ailleurs avec ce simple bon sens que toutes les ménagères de France, de L'Union €uropéenne et du monde gèrent leur budget.

 La fermeté des Chefs d'Etats, unis contre les *Lobbies-Technocrates* de Bruxelles non élus par les peuples de L'Union €uropéenne, devra être de rigueur pour obtenir les véritables résultats qui feront avancer l'€urope actuelle vers l'€urope de demain.

 Les Chefs d' Etats devraient, en toute connaissance de cause et dans une Union totale et parfaite, savoir faire front et obtenir enfin le pouvoir qui leur revient de droit pour gérer leur pays au mieux des intérêts de Leur Nation et non des *Banques-Lobbies*.

Vive donc L'€urope de demain avec le Pouvoir rendu aux Chefs d'Etats.

 Armand de Franceville, Nom de Plume,

Alain Saiche, Nom Patronyme.

 P.S. Les motivations de mes interventions se trouvent  explicitées dans les lettres ouvertes mises sur mon Blog Médiapart et peuvent être consultées en se connectant par internet, soit sur:

 1)- L'Invisibe Geôle, ou:

2)- Alain Saiche.

**Enfin, n'oubliez pas de cliquer sur les fichiers joints (C'est gratuit et sans risque) pour mieux comprendre la responsabilité de certains Elus dans la mauvaise gestion des deniers de l'Etat.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
À l’hôpital de Saint-Denis : « On est des bonnes poires, nous les soignants ? »
Malgré un record de contaminations en Seine-Saint-Denis, une baisse des malades graves du Covid semble se dessiner dans le service de réanimation de l’hôpital de Saint-Denis. Dans cette cinquième vague, celle des non-vaccinés, les personnels soignants ont multiplié les heures supplémentaires, au risque d’un épuisement général.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Le Covid vu par des enfants : « Je m’enferme dans les toilettes pour enlever mon masque »
Alors que le nombre de classes fermées pour cause de Covid n’a jamais été aussi élevé, comment les enfants eux-mêmes vivent-ils ce moment ? Éléments de réponse en paroles et en images.
par Joseph Confavreux et Berenice Gabriel
Journal
Dessine-moi un coronavirus
Le coronavirus est-il noir, rouge, vert ou transparent ? Quelle est sa forme ? Sa taille ? Où se tapit-il ? Quelle place prend-il à la maison ou à l’école ? Que peut-on faire pour y échapper ? Les enfants d’un atelier de dessin parisien répondent avec leurs mots et leurs images.
par Berenice Gabriel, Joseph Confavreux et les enfants du centre Paris Anim’ Mercœur
Journal — France
Un chirurgien de l’AP-HP cherche à vendre aux enchères la radio d’une blessée du 13-Novembre
Le chirurgien Emmanuel Masmejean a mis en vente sur un site d’enchères pour 2 700 dollars la radio d’une survivante du Bataclan, sur laquelle on voit une balle de Kalachnikov. Après l’appel de Mediapart, il a retiré le prix dans son annonce. L’AP-HP qualifie la publication du professeur Masmejean de « problématique, choquante et indécente ».
par Matthieu Suc

La sélection du Club

Billet de blog
Romani Herstory : réinscrire les femmes roms dans l’Histoire
Objets de tous les fantasmes, les femmes roms se voient sans cesse privées du droit à la parole. Les archives Romani Herstory montrent pourtant que beaucoup de ces femmes ont marqué nos sociétés de leur empreinte. (Texte d'Émilie Herbert-Pontonnier.)
par dièses
Billet de blog
Malaise dans la gauche radicale - Au sujet du féminisme
L'élan qui a présidé à l’écriture de ce texte qui appelle à un #MeToo militant est né au sein d'un groupe de paroles féministe et non mixte. Il est aussi le produit de mon histoire. Ce n’est pas une déclamation hors-sol. La colère qui le supporte est le fruit d’une expérience concrète. Bien sûr cette colère dérange. Mais quelle est la bonne méthode pour que les choses changent ?
par Iris Boréal
Billet de blog
Traverser la ville à pieds, être une femme. 2022.
Je rentrais vendredi soir après avoir passé la soirée dehors, j'étais loin de chez moi mais j'ai eu envie de marcher, profiter de Paris et de ces quartiers où je me trouvais et dans lesquels je n'ai pas souvent l'occasion de passer. Heureusement qu'on m'a rappelé, tout le trajet, que j'étais une femme. Ce serait dommage que je l'oublie.
par Corentine Tutin
Billet de blog
La parole des femmes péruviennes
Dans un article précédent, on a essayé de comprendre pourquoi le mouvement féministe péruvien n'émergeait pas de manière aussi puissante que ses voisins sud-américains. Aujourd'hui on donne la parole à Joshy, militante féministe.
par ORSINOS