Alain Saiche
Abonné·e de Mediapart

1253 Billets

0 Édition

Billet de blog 20 avr. 2013

LE PLAN APPRENTISSAGE FORMATION @pisaniferry pour @EMacron_ @murielpenicaud? Un PROUT

Les entreprises, M Emmanuel Macron, PR, ne forment QUE des salariés pour des emplois à pourvoir en fonction des départs ou des carnets de commandes, NON EN VUE DE LES RETIRER des chiffres du chômage pour les transformer par "en formation", comme vous et les CHARLATANS LREM le faites: "A FONDS PERDUS": Prendre le pouvoir et ne pas se gêner pour prendre les électeurs et contribuables pour des cons.

Alain Saiche
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

                        À TITRE DE RAPPEL

                                  *MISE A JOUR: 08.07.2018

            *Bonjour Toulemonde, Bonjour La France, Bonjour L'€urope.

                      *AFIN QUE NUL N'IGNORE ET N'OUBLIE*

                                                Avant propos:

             Thème national de réflexion sur l'économie proposé aux lecteurs:

Bonjour La France, Françaises, Français,

N'y aurait il pas crimes économiques avec L'Arnaque aux "charges"-cotisations sociales- des entreprises qui vous est décrite dans mon article?

"Les entreprises se font payer toutes leurs "charges" sociales par les consommateurs qui achètent leurs marchandises, produits et services "à l'insu de leur plein gré" puisqu'ils sont cencés le savoir: Les charges sociales sont incorporées dans les calculs des prix de revient et de vente!

Il n'y a donc pas lieu de leur accorder des subventions à tout va et en pure perte, comme cela a été fait avec les 50 milliards perdus pour les contribuables par le pacte de "responsabilité" appelé également, en son temps, "Marge de manoeuvre Macron". 

*Aussi, moi, Alain Saiche, seul Guérisseur économique national et international, je peux soigner, par "La révolution intellectuelle" du corps et de l'esprit, tous les dirigeants politiques en situation d'échec économique, par "La méthode du révisionnisme économique du XXIè siècle" que je vous décris plus loin.

Si vous ne me croyez pas après lecture, Emmanuel Macron, Edouard Philippe, Bruno Le Maire, Gerald Darmanin, Muriel Penicaud, Agnes Buzin, Nicolle Belloubet, Jean Marie Blanquer, Benjamin Griveaux, autres minitres du Gouvernement et tous dirigeant des partis politiques de France, économistes, chroniqueurs, sociologues, philosophes et journalistes tous médias, critiquez moi; je vous répondrai.

                                         I------------------------------I

 *Lettre ouverte à Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République.

Notre pays va mal financièrement et vous le savez. Il faut donc relancer l'économie pour le redresser et faire baisser le chômage.

*Préalablement à la suppression de L'ISF, il aurait fallu, Monsieur le Président, NATIONALISER TOUS LES FINANCEMENTS SOCIAUX Retraites, Retraites complémentaires, Sécurité sociale, Complémentaires santé, Chômage, Vieillesse, Dépendance, etc, etc, car elles ne participent en REN aux financements des dépenses sociales:

TOUT LE MONDE DOIT PARTICIPER aux financements de ces recettes sociales:

          1- LES SALARIES par retenues sur les salaires, comme cela se pratique actuellement et qui payent en plus des impôts sur le revenu,

          2- LES CONSOMMATEURS qui remboursent les entreprises de Toutes leurs "charges" sociales sus citées en achetant les marchandises, "A L'INSU DE LEUR PLEIN GRE", puisqu'ils sont cencés savoir ce qu'est un "Calcul des prix de revient" et à quoi il sert en économie de marchés: Revendre les marchandises, produits et services avec une marge bénéficiaire (bénéfice), c'est à dire calculer le prix de vente! Ces mêmes consommateurs payent également, en outre, des impôts sur leurs revenus!

*De ce qui précède, il en découle que les entreprises ne payent RIEN pour les recettes sociales, puisqu'elles sont remboursées de Toutes leurs charges par les consommateurs à l'achat des marchandises et qui disent, en plus"Merci" aux vendeurs!

          3- LES ENTREPRISES par un Impôt social à négocier avec les partenaires sociaux et débats au Parlement: C'est ce que j'entends vous expliquer plus loin.

                                          I------------------------------I 

                               *Revenons à présent à l'objet de cet article:

Objet: Apprentissage et formation. Chômage.

Bonjour Monsieur le Président,

Cest par le REVISIONNISME ECONOMIQUE RATIONNEL DU XXIè siècle que se règleront TOUS les problèmes sociaux et sociétaux, en particulier ceux du chômage de masse, non par vos élucubrations économiques et celles des économistes qui n'ont jamais travaillé en entreprise, férus de songes d'une nuit d'été au clair de lune.

Pour  ceux qui ne le sauraient pas encore, "LE REVISIONNISME est l'attitude de ceux qui remettent en cause de manière rationnelle les fondements d'une doctrine, d'une loi, d'un jugement, d'une opinion couramment admise en histoire, ou même de faits établis". 

En la matière, JE REMETS EN CAUSE les faits établis que les Elus, grands et petits, accordent des subventions aux entreprises au prétexte fallacieux que "leurs charges" sociales sont trop élevées et qu'il faut les baisser  pour créer des emplois! Pour ce faire, je présente, de manière irréfutable et irréfragable L'AXIOME suivant: Les entreprises incorporent toutes leurs "charges"-cotisations sociales comptablement et légalement dans les CALCULS DES PRIX DE REVIENT ET DE VENTE.

Pour autant, ce n'est pas le procédé que je critique: Il faut bien que les entreprises fassent des bénéfices our faire fructifier leurs investisements! Ce que je critique, c'est L'ARNAQUE SOCIALE AUX "CHARGES" DES ENTREPRISES qui permet de tromper les 67 millions de Français pour accorder des "SUBVENTIONS" de manière spoliative envers L'Etat et les contribuables! 

Mon article, pour être clair, portera sur 5 points:

Point N°1: Mes critiques destructrices,

Point N°2: Bref rappel du passé récent,

Point N°3: Mettons les choses à plat sur l'apprentissage,

Point N°4: Le remède pour relancer l'économie,

Point N°5: Conclusion.

                                       I---------------------------I

                                                *Point N°1*

                            *MES CRITIQUES DESTRUCTRICES:

Je vous avais déjà prédit en 2013, alors que vous étiez Secrétaire général adjoint à l'Elysee sous le férule de l'Adversaire La Finance de François Hollande, que votre pacte de "responsabilité était un "Piège à cons"! Cela n'a pas manqué: Les contribuables ont perdu 50 milliards € entre 2014, 2015 et 2016!

*Monsieur Pisani-Ferry, Professeur de politique économique à Sciences-Po Paris et d'économie et de politique publique à l'Hertie School of Berlin vous a remis le 25.09.2017, un "plan d'investissement" de 57 milliards € portant sur 4 axes:

1- La transition écologique: 20 milliards €,

2- Edifier une société de compétences: 15 milliards €,

3- Ancrer la compétitivité sur l'innovation: 13 milliards €,

4- Construire l'Etat de l'âge numérique: 9 milliards €. 

J'en retiens que, dans le cadre qui m'intéresse, celui de la formation et du chômage, il s'agit, dans le cadre du plan, de former 1 million de chômeurs de plus de 25 ans et 1 million de "décrocheurs"!

Cela signifie-t-il qu'un million d'emplois en plus de l'existant seraient créés, Monsieur Pisani-Ferry? CERTES NON! Cela est IMPOSSIBLE! Ce ne seront QUE des remplacements pour cause de départs à la retraite!  

Pour être l'on ne peut plus direct dans mes critiques, je vous prédis un ECHEC à ce sujet pour des raisons qui vous sont expliquées plus loin. 

J'en retire tout de même que vous avez utilisé le terme de "compétitivité à l'axe N° 3.

J'en retire à présent l'essentiel que je vous livre aussi brièvement que possible, à partir de vos 4 axes:

*Vous n'avez RIEN compris à l'économie de marchés et vous ne connaissez RIEN à LA METHODE DE GESTION PAR LE REVISIONNISME ECONOMIQUE RATIONNEL DU XXIè siècle qui vous éviretait de jeter, comme vos prédécesseurs depuis une quarantaine d'années, l'argent collecté dans les poches des contribuables à vau-l'eau, pour le plus grand bien des financiers qui vous gouvernent!

*Pour résumer et réussir la relance par la compétitivité, il faut rendre nos entreprises les plus compétitives non seulement aux yeux des Pays de L'U€, mais également des Pays industrialisés.

Pour cela, il faudrait RETIRER TOUTES LES "CHARGES"-COTISATIONS SOCIALES DES ENTREPRISES et les transférer  sur une TVA SOCIALE selon les modalités expliquées dans mes articles sur LE REVISIONNISME ECONOMIQUE, à lire ci après dans les grandes lignes et sur mes autres articles de blog Médiapart pour plus de détails.

*Cela étant, votre dernière carte pour "faire baisser le chômage" par la formation relève de LA FAINEANTISE POLITIQUE INTELLECTUELLE à ne pas faire preuve d'humilité en reconnaissant vos fautes de gestion . Voyons ce qu'il en est.

                                  I------------------------------I

                                           *Point N°2*

                          *BREF RAPPEL DU PASSE RECENT:

                              Le chômage est denenu de masse!

LE PACTE DE "RESPONSABILITE" le mal nommé, Monsieur le Président Macron, ETAIT UN PIEGE A CONS qui a fait perdre 50 milliards € aux contribuables en les appauvrissant et en appauvrissant Notre Pays, La France! HONTE à vous!

Les mesures annoncées le 31.12.2015 par François Hollande, PR, au cours de la présentation de ses voeux de bonne année 2016 aux Français: 500 000 apprentis subventionnés à former par les PME sous forme de subvention d'un montant de 2 000 € par an sur 2 ans par apprenti a été un échec avec la suppression d'un demandeur d'emploi sur les statistiques par apprenti embauché! Cela devait faire baisser le nombre de demandeurs d'emploi de 500 000 si tout se serait bien passé et comme souhaité, avec un emploi à la clé! Cela n'a pas été le cas!

En outre, cela n'aurait représenté qu'un transfert "de remplacement" comme dans la grande majorité des cas: Le chômage n'a pas baissé!

Ainsi arrive la suite logique de la gabegie financière du pacte de "responsabilité" qui avait déjà fait cadeau de 50 milliards € aux entreprises en guise de "marge de manoeuvre Macron" qui a "vendu" ce piège à cons aux contribuables, avec "l'apprentissage" et le pacte de "responsabilité".

A l'époque, Emmanuel Macron, vous étiez Secrétaire général adjoint à l'Elysee, chargé de l'Economie, sous la,présidence de François Hollande.

Il est vrai que la formation est un marché Très juteux pour les centres de formation des entreprises et des sociétés!

En outre, faire baisser les statistiques du nombre de demandeurs d'emplois est toujours un argument de "carte postale" pour occuper le terrain médiatique!

*Nous voilà donc repartis pour un tour sur l'apprentissage des jeunes et des moins jeunes, sans savoir de quoi il s'agit réellement. Qu'est il advenu des 500 000 apprentis dont il est question à grands renforts de Com' de la part du Gouvernement?

*Depuis, François Hollande a annoncé qu'il ne se représenterait pas! Ce n'est pas une surprise, compte tenu de son bilan, tout comme votre élection qui na été "avalisée" QUE par 44,6% par défaut des électeurs inscrits et par 17,88% aux élections législatives! Il n'y a craiment pas de quoi pavoiser et dire que vous avez "la majorité, si ce n'est à préciser: "J'AI la majorité à l'assemblée nationale avec UNE MAJORITE DES MINORITAIRES"!

                                    I-----------------------------I

                                               *Point N°3*

         *METTONS LES CHOSES A PLAT SUR L'APPRENTISSAGE:

L'apprentissage est destiné à former des salariés en vue d'occuper un emploi!

Si c'est en vue de remplacer un départ, AUCUN EMPLOI  N'EST CREE, ce qui est le cas actuellement: Il ne peut donc y avoir création d'emploi et "baisse du chômage, contrairement aux statistiques politiques!

Hors ce cas de figure, réfléchissons à ce qu'il en est de nos jours:

Les grands groupes disposent de centres de formation qui perçoivent des subventions de  l'Etat et des subsides de leurs filiales pour former les recrues à des emplois de remplacement en général. Le surplus reste en attente, en recherche d'emploi et au chômage.

En effet, sans offres d'emplois, pas de travail! Mais "des apprentis" ont été formés! Cela a coûté une fortune, CAR LES FORMATIONS COÛTENT TROP CHER par rapport au travail de formation dispensé et aux possibilités d'embauche.  

Mais la formation a été faite, l'argent prévu a été dépensé, les politiques et le MEDEF en ont péroré à cors et à cris, et le constat reste le même: Les dividendes des entreprises, tout comme la chômage, augmenent! 

"Le chômage augmente et ce sont les "fainéants de chômeurs" qui en sont responsables car ils ne cherchent pas d'emploi, satisfaits moralement et intellectuellement de survivre avec les indemnités chômage ou autres qui leur sont accordées généreusement avec l'assurance chômage financée UNIQUEMENT par les salariés et les consommateurs, puisque le patronat a répercuté TOUTES SES CHARGES dont delles du chômage SUR LES PRIX DE REVIENT et de VENTE et les récupère avec des bénéfices à la vente de ses marchandides!

Mesdames et Messieurs les politiques, OUI à la formation, mais à la formation INTELLIGENTE à des emplos existants ou succeptibles d'être créés qui déboucheront sur des emplois immédiatement ou à très courts termes!

Pas sur du vent!

Et dites vous bien que, sans carnets de commandes dépassant les capacités de production, pas d'embauches supplémentaires pour faire baisser le chômage!

Il faut donc avoir DES MARCHES pour développer l'économie! Et pendant la formation, les "apprentis" sont retités des chiffres du chômage!

                                                Et le cycle infernal reprend:

                           *PAS DE COMMANDES, PAS DE MARCHES!

              "PAS DE MARCHES, PAS D'EMBAUCHES", PAS D'ARGENT"!

Et le trou de la dette reste à combler.. Et l'appauvrissement de la population... Et l'augmentation des impôts... Et après...?...

*Ce sont la mondialisation et les délocalisations à outrance dont VOUS, POLITIQUES, PORTEZ LA RESPONSABILITE avec le bordel financier que vous avez créé, secondés tout en étant précédés par les économistes qui savent que "LES CHARGES" DES ENTREPRISES SONT INCORPOREES DANS LES PRIX DE REVIENT, LESQUELS, AFFECTES D'UN COEFFICIENT MULTIPLICATEUR, APRES VENTE, RAPPORTENT DES BENEFICES (Ce qui est normal).

*Marchandises vendues, ces charges se retrouvent dans les caisses des entreprises.

*Au passage, elles ont rapporté des bénéfices, d'un montant correspondant au pourcentage de la marge bénéficiaire d'affectation, ce qui est normal et que je ne critique pas.

                            I------------------------------I

                                      *Point N°4*:

              *LE REMEDE POUR RELANCER L'ECONOMIE:

Pour redresser l'économie de Notre Pays, il faut donc:

Organiser de grands débats médiatisés à l'extrême où pourraient participer, par exemple:

1- Des représentants du Gouvernement,

2- Des représentants du fisc,

3- Les partenaires sociaux,

4- Des représentants de "tous" les partis politiques,

5- Des représentants d'associations de consommateurs,

6- Des économistes au fait de ce qu'est un Prix de Revient et comment il se calcule.

7- Divers.

Le but de ces débats serait de définir QUI VA PAYER QUOI, COMMENT ET COMBIEN.

Dans le cadre de la compétitivité serait abordé le transfert de toutes les cotisations sociales des entreprises vers une TVA SOCIALE qui serait payée par les consommateurs qui les payent déjà par remboursement aux entreprises, "à l'insu de leur plein gré", car ils sont cencés le savoir, en achetant leurs marchandises, CAR, ne l'oublions pas, toutes les cotisations sociales des entreprises sont incorporées aux PRIX DE REVIENT et de vente!

                                         De ce fait:

                  1- Les nouveaux calculs des Prix de revient baisseraint d'autant que le montant des transferts, ligne budgétaire par ligne budgétaire Retraires, Retraites complémentaires, Sécurité sociale, Complémentaires santé, Chômage, Vieillesse, Dépendance, etc, etc... 

                  2- Nos entreprises deviendraient les plus compétitivesà l'exportation,

                  3- Les ventes à l'exportation augmenteraient,

                  4- Les carnets de commandes se rempliraient,

                  5-La confiance reviendrait,

                  6- Des emplois durables seraient créés,

                  7- Le taux de chômage baisserait,

                  8- La balance commerciale retrouverait son équilibre puis deviendrait excédentaire,

                  9- Une TVA SOCIALE  juste et équitable serait créée: Tout le monde doit participer:

                            9-1: Les salariés par retenue sur les salaires, "FRUIT de leur travail, comme cela se fait déjà et qui payent, en plus, l'impôt sur les revenus,

                            9-2: Les entreprises par un IMPÔT SOCIAL sur les bénéfices distinct de l'mpôt sue les bénéfices, "FRUIT" du travail du capital, car, souvenons nous, les entreprises ne payent jamais RIEN, puisqu'elles se font rembourser toute leurs cotisations sociales par les consommateurs!

                            9-3: Les consommateurs par une TVA SOCIALE à créer, laquelle serait équivalente au montant des transferts et qui payent déjà ce montant "à l'insu de leur plein gré", puisqu'ils devraient le savoir et que les entreprises se font rembourser, nous l'avons vu, toutes leurs charges -cotisations sociales- en les incorporant dans les calculs des Prix de Revient et de vente!  

C'est ainsi que, dans la plus grance transparence et l'équité, les financements sociaux seraient pérennisés, "pour l'avenir de nos enfants": Tout le monde saurait QUI PAYE QUOI, COMMENT, COMBIEN et POUR QUI POUR QUOI!

Bien entendu, les prix à la consommation resteraient patriotiquement les mêmes, les services du fisc et les associations de consommateurs y veilleraient!

La TVA SOCIALE ainsi créée et définie, serait collectée par les commerçants, au même titre que la TVA.

Elle pourrait même apparaitre sur les tckets de caisse, "comme la TVA", par exemple comme suit:

          1- Prix de vente Hors Taxes:  Tant:                      € 

          2- TVA tant%:                         Tant:                       €

          3- TVA SOCIALE tant%        Tant:                        €

                              4- TOTAL:          Tant:                  €€€€     

Ce serait une première nationale et mondiale.

                                      *Point N°5* 

                                  *CONCLUSION*

 *Ceux qui n'auraient pas encore compris n'ont plus qu'à me relire ou retourner à l'école primaire pour apprendre à calculer un PRIX DE REVIENT (ou COÛT DE PRODUCTION) et de vente!

En l'attente d'une prise de conscience de votre part pour cette ARNAQUE AUX "CHARGES"-cotisations- sociales des entreprises qui vous dévalorise aux yeux des 67 millions de consommateurs, lesquels se font BIAISER sans savoir qu'elles remboursent les "charges"-cotisations sociales "à l'insu de leur plein gré" auxquelles vous les assujettissez avec l'augmentation des impôts depuis 2013, l'augmentation de la CSG pour "augmenter les "feuilles de paye" des salariés en 2018, ainsi que la suppression de l'ISF et de la taxe sur les transactions financières "pour les financiers",

Je vous prie d'agréer, Monsieur le Président, l'expression de ma considération distinguée

Armand de Franceville, Nom de Plume, Alain Saiche, Nom Patronyme.

PS: Je suis Gaulliste, plus encarté depuis nombre d'années pour conserver mon indépendance d'esprit. 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
À l’hôpital de Saint-Denis : « On est des bonnes poires, nous les soignants ? »
Malgré un record de contaminations en Seine-Saint-Denis, une baisse des malades graves du Covid semble se dessiner dans le service de réanimation de l’hôpital de Saint-Denis. Dans cette cinquième vague, celle des non-vaccinés, les personnels soignants ont multiplié les heures supplémentaires, au risque d’un épuisement général.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Le Covid vu par des enfants : « Je m’enferme dans les toilettes pour enlever mon masque »
Alors que le nombre de classes fermées pour cause de Covid n’a jamais été aussi élevé, comment les enfants eux-mêmes vivent-ils ce moment ? Éléments de réponse en paroles et en images.
par Joseph Confavreux et Berenice Gabriel
Journal
Dessine-moi un coronavirus
Le coronavirus est-il noir, rouge, vert ou transparent ? Quelle est sa forme ? Sa taille ? Où se tapit-il ? Quelle place prend-il à la maison ou à l’école ? Que peut-on faire pour y échapper ? Les enfants d’un atelier de dessin parisien répondent avec leurs mots et leurs images.
par Berenice Gabriel, Joseph Confavreux et les enfants du centre Paris Anim’ Mercœur
Journal — France
Un chirurgien de l’AP-HP cherche à vendre aux enchères la radio d’une blessée du 13-Novembre
Le chirurgien Emmanuel Masmejean a mis en vente sur un site d’enchères pour 2 700 dollars la radio d’une survivante du Bataclan, sur laquelle on voit une balle de Kalachnikov. Après l’appel de Mediapart, il a retiré le prix dans son annonce. L’AP-HP qualifie la publication du professeur Masmejean de « problématique, choquante et indécente ».
par Matthieu Suc

La sélection du Club

Billet de blog
Entre elles - à propos de sororité
Sororité, nf. Solidarité entre femmes (considérée comme spécifique). Mais du coup, c'est quoi, cette spécificité ?
par Soldat Petit Pois
Billet de blog
Romani Herstory : réinscrire les femmes roms dans l’Histoire
Objets de tous les fantasmes, les femmes roms se voient sans cesse privées du droit à la parole. Les archives Romani Herstory montrent pourtant que beaucoup de ces femmes ont marqué nos sociétés de leur empreinte. (Texte d'Émilie Herbert-Pontonnier.)
par dièses
Billet de blog
Malaise dans la gauche radicale - Au sujet du féminisme
L'élan qui a présidé à l’écriture de ce texte qui appelle à un #MeToo militant est né au sein d'un groupe de paroles féministe et non mixte. Il est aussi le produit de mon histoire. Ce n’est pas une déclamation hors-sol. La colère qui le supporte est le fruit d’une expérience concrète. Bien sûr cette colère dérange. Mais quelle est la bonne méthode pour que les choses changent ?
par Iris Boréal
Billet de blog
La parole des femmes péruviennes
Dans un article précédent, on a essayé de comprendre pourquoi le mouvement féministe péruvien n'émergeait pas de manière aussi puissante que ses voisins sud-américains. Aujourd'hui on donne la parole à Joshy, militante féministe.
par ORSINOS