Alain Saiche
Abonné·e de Mediapart

1253 Billets

0 Édition

Billet de blog 23 avr. 2013

2017:@benoithamon @manuelvalls @EmmanuelMacron sont INAPTES A DEVENIR CHEF DES ARMEES

Les candidats Benoit Hamon, Manuel Valls & Emmanuel Macron sont INAPTES A DEVENIR CHEF DES ARMEES et par corollaire Président de La République française: Les budgets qu'ils ont voté dans leurs fonctions de Ministres en activité ont permis d'augmenter les impôts pour accorder en pure perte 50 milliards de subventions aux entreprises! Un porte avions coûte 4 à 5 milliards & nous n'en possédons qu'1!

Alain Saiche
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

          *PRÉSIDENTIELLE 2022*

                           MISE DANS L'AMBIANCE

Gouverner, c'est être vertueux, sagace, perspicace et loyal avec le Peuple.

        *Bonjour Toulemonde, Bonjour La France, Bonjour L'€*.  

                *AFIN QUE NUL N'IGNORE ET N'OUBLIE*.

                                *ARCHIVES*

Voici ce que j'ai écrit, le 29 avril 2015 au sujet du budget des Armées qui était parti pour être financé en PPP, c'est à dire en PARTENARIAT PUBLIC PRIVÉ!  

Vous voudrez bien noter que, depuis 2012 jusqu'à ce jour, les anciens Ministres candidats à la Présidence de La République, Manuel Valls, Benoit Hamon et Emmanuel Macron n'ont JAMAIS été contre le PPP pour le financement du budget des Armées, BUDGET REGALIEN!

C'est la raison pour laquelle je les déclare tous les trois INAPTES EN GESTION et INCAPABLES DE DEVENIR "Président de La République, CHEF DES ARMEES!

Ce sont en outre des PRODIGUES dispendieux des deniers de L'Etat avec les ARNAQUES aux financements sociaux, car les entreprises se font rembourser TOUTES leurs cotisations sociales qu'elles appellent "charges", lesquelles leur sont remboursées intégralement par les consommateurs que nous sommes TOUS à l'achat de leurs marchandises!  

Il n'y avait donc aucune raison d'augmenter les impôts des contribuables de 50 milliards € pour les offrir sous forme de "subventions" "marges de manoeuvre Macron", avec L'ECHEC que l'on connait avec l'augmentation du chômage.

*Bonjour Toulemonde, Bonjour La France, Bonjour L'€urope.

Aujourd'hui 29.04.2015, le Président de La République, François Hollande, Chef des Armées, a tranché: Le budger régalien de L'Armée est sanctuarisé! Cet article est donc mis sur "les ondes" pour la dernière fois ce jour 29.04.2015 et restera en archives. 

                                                               _____________

*Quelqu'un l'a dit avant moi, et je le plagie: "On ne fait pas la guerre avec des moyens de temps de paix.

Postulat: Le budget des Armées est un budget REGALIEN et ne devrait, EN AUCUN CAS, être bradé à l'Encan des locations ventes comme le préconise @EmmanuelMacron, Ministre de l'Economie!

*Ce serait un TRES MAUVAIS SIGNAL donné aux adversaires de La France, tant à L'Intérieur qu'à L'Extérieur! 

Les derniers évènements récents ne peuvent qu'entérimer la teneur de mes écrits.

Et le doublement de la durée de l'indemnité des élus en cas de défaite électorale en cette veille de l'élection départementale du 22  et 29 mars 2015 EST UN SCANDALE INSUPPORTABLE! De l'argent pour les élus battus, oui! Pour le budget de l'Armée, chargée de défendre les intérêts fondamentaux de Notre Pays, La France, Non? Où sont les priorités? Qui doit les définir? 

Cela est le signe avant coureur de la décadence de Notre Pays, La France, Pays qui a vu NOMBRE de ses enfants mourir pour Lui, mourir pour Elle, à une époque encore proche où "MOURIR POUR LA PATRIE" était la signification première de l'adhésion à ce qu'était  L'IDEE DE LA FRANCE. 

2015 sera-elle l'année où L'Etat vendra ses bijoux de famille pour financer le budget de l'Armée? Si cela était, démonstration serait faite: La France va à la faillite économique et à la perte de son INDEPENDANCE!.

Alors, par ces temps incertains qui pèsent sur la sécurité de Notre Pays, lisons et demandons à @fhollande, Président de La République, Chef des Armées, de revoir les propositions faites par @EmmanuelMacron et @_Bercy_ de manière à raboter là où il faut VRAIMENT RABOTER pour financer NORMALEMENT le budget de l'Armée qui en a besoin, non pas comme "marge de manoeuvre", avec 50 milliards de cadeau comme si ridiculement annoncé au sujet des entreprises, mais de BESOINS DE FINANCEMENTS OPERATIONNELS qui ne doivent, en aucun cas être mis "à la marge" par des politiques économiques inconséquentes et desastreuses.!

POUR LA FRANCE!

 CAR IL FAUT L'AVOIR ENTENDU POUR LE CROIRE:

Le mardi 07.10.2014, dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale, Emmanuel Macron, Ministre de l'Industrie, annonce, en réponse à une question posée par un député sur le financement du budget de l'Armée:

Les ventes (cessions de l'État) ne rapporteront pas assez pour financer le budget des Armées. Alors, nous ferons appel à des investisseurs privés pour financer nos besoins en matériels et armements!

Et nous voici au PARTENARIAT PUBLIC-PRIVÉ POUR UN BUDGET REGALIEN: LA DEFENSE DE NOTRE PAYS, LA FRANCE! 

Est il tolérable d'en rester là ? Admettre que Notre Pays, LA FRANCE, n'a plus les moyens de financer le budget nécessaire à assurer à nos soldats les moyens d'assurer la défense des intérêts de leur Pays?

Ne serait il pas préférable de supprimer le cadeau de 50 milliards fait aux entreprises qui n'ont AUCUNE CHARGE, puisque toutes leurs  cotisations sociales sonr remboursées sur les prix de vente, AVEC DES BENEFICES EN PLUS, et de redéployer cette somme de manière plus judicieuse au profit des BUDGETS REGALIENS dont fait partie celui de LA DEFENSE?

*La question, telle qu'elle, mérite d'être posée à Monsieur François Hollande, Président de La République, Chef des Armées.

C'est donc la raison d'être de cet article que je mets "sur le net" à l'attention particulière de @fhollande, Président de La République Française, Chef des Armées.

      Armand de Franceville, Nom de Plume,

       Alain Saiche, Nom Patronyme.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Discriminations
En Haute-Loire, au « pays des Justes » : la rumeur et les cendres
Le village de Saint-Jeures, réputé pour avoir sauvé des juifs pendant la guerre, n’est pas épargné par l’islamophobie. Quand Yassine, un jeune chef d’entreprise à son aise, décide d’y faire construire une maison et d’installer sa famille, les pires bruits se mettent à courir. Jusqu’à l’incendie.
par Lou Syrah
Journal — Extrême droite
Les « VIP » de Villepinte : l’extrême droite et la droite dure en rangs serrés
Parmi les invités du meeting de Villepinte, des responsables identitaires, des anciens d’Ordre nouveau et du Gud et des royalistes côtoient les cathos tradis de La Manif pour tous et les transfuges du RN et de LR. La mouvance identitaire s’apprête à jouer un rôle majeur dans la campagne.
par Karl Laske et Jacques Massey
Journal — Médias
« Le Monde » : Matthieu Pigasse vend la moitié de ses parts à Xavier Niel
Après avoir cédé 49 % de ses parts en 2019 au milliardaire tchèque Daniel Kretinsky, le banquier en cède à nouveau 49 % au patron de Free, qui devient l’actionnaire dominant du groupe de presse. En situation financière difficile, Matthieu Pigasse ne garde qu’une participation symbolique.
par Laurent Mauduit
Journal — Politique économique
L’inflation relance le débat sur l’augmentation des salaires
Avec le retour de l’inflation, un spectre resurgit dans la sphère économique : la « boucle prix-salaires », qui serait synonyme de chaos. Mais ce récit ancré dans une lecture faussée des années 1970 passe à côté des enjeux et de la réalité.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
Et si nous avions des débats constructifs ?
La journée internationale de l'éducation de l'UNESCO, le 24 janvier, est l'occasion de rappeler que les savoirs et expertises de toutes et de tous sont essentiels pour nourrir les conversations démocratiques.
par marie-cecile naves
Billet de blog
La Chimère Populaire
Pourquoi certain·es d'entre nous se sont inscrit·es à la Primaire Populaire et envisagent désormais de ne pas y voter ? Un petit billet en forme de témoignage personnel, mais aussi d'analyse politique sur l'évolution d'un choix électoral - parce que la trajectoire de l'électorat est mouvante, n'en déplaise aux sondages ou aux Cassandre de tous bords.
par Albin Wagener
Billet de blog
Présidentielle : ouvrir la voie à une refondation de la République
La revendication d’une réforme institutionnelle s’est installée, de la droite à la gauche. Celle d’une 6° République est devenue un totem de presque toutes les formations de gauche à l’exception du PS. Ce qu’en a dit samedi Arnaud Montebourg rebat les cartes.
par Paul Alliès
Billet de blog
Une constituante sinon rien
A l’approche de la présidentielle, retour sur la question de la constituante. La constituante, c’est la seule question qui vaille, le seul objet politique qui pourrait mobiliser largement : les organisations politiques, le milieu associatif, les activistes, les citoyens de tous les horizons. Car sans cette réécriture des règles du jeu, nous savons que tout changera pour que rien ne change.
par Victoria Klotz