97-La France a besoin d'un #AmbroiseCroizat #DialogueSocial financement #Retraites

Bonjour M Emmanuel Macron, Président de la République. Le Général de Gaulle a créé la Sécurité sociale en 1945 en pensant aux travailleurs qui avaient oeuvré pour la libération de leur pays, La France! Ils pensaient à l'Avenir de leurs enfants, les enfants de France dont vous faites partie à présent. Pourquoi vouloir jouer les Brutus des 35h de l'hopital dont vous avez hérité après naissance?

97          Bonjour La France, Françaises, Français.

                       Mise à jour au 19.06.2020               

                 *Afin que nul n'ignore et n'oublie* 

*Lettre ouverte au Président de la République, Monsieur Emmanuel Macron. 

La France a besoin d'un Ambroise Croizat dialogue social pour la réforme du financement des retraites!

Bonjour Monsieur le Président,

Mon article, que vous trouverez ci après et qui se veut destructif de votre gestion calamiteuse de l'économie dite "libérale" à l'entier bénéfice "des riches", se veut avant tout pédagogique et basé sur des faits, pas par les élucubrations de votre entourage élyséen de "Fous du Roy" d'un autre âge.

Il portera sur 6 Points:

Point N°1: Rappel des origines de la création de la Sécurité sociale,

Point N°2: Du fonctionnement actuel de l'économie, vu à la loupe,

Point N°3: Notre démocratie sociale est malade,

Point N°4: Quelques extraits de vos échanges épistolaires avec moi,

Point N°5: Archives sur le financement des retraites par l'augmentation de la CSG pour les retraités, personnes devenues "fragiles" face au Covid France!

Point N°6: Archives sur le Grand débat national 2019, lesquelles vous ont été transmises par le Préfet des Landes via Monsiur Pascal Briffaud, Maire de St Vincent de Tyrosse. Les Landes 40.

Tout en vous remerciant pour votre écoute, je vous souhaite bon courage et plein succès pour le mettre en application pour mise aux débats avec les partenaires sociaus et à l'Assemblée Nationale pour la rentrée 2020 et le mettre en application dès 2021-2022.

                      I-------------------I

                           Point N°1

  Rappel de l'origine de la Sécurité sociale: 

Non, Monsieur le Président, les déficits du système de santé n'ont pas à être imputés à la Sécurité sociale! Ils sont dûs à votre carence de gestion des recettes sociales depuis 2012 où vous êtes entré à l'Elysee dans le sillage de François Hollande, qui venai d'être nommé Président.

Vous occupiez alors les fonctions de sectétaire général adjoint à l'économie pour devenir Ministre de l'économie de 2014 à 2016. Vous avez ensuite démissionné, après avoir mis en place le pacte de "responsabilité" qui afait perdre 50 milliards d'augmentation d'impôts au bénéfice des entreprises pour créer votre parti politique "En Marche".

Devenu Président de la République en 2017, vous avez créé l'augmentation de la CSG pour les retraités, supprimé les cotisations sociales Sécurité sociale et Chômage pour les salariés tout en baissant les cotisations sociales des entreprises.

Il vous appartient à présent d'assumer vos fautes de gestion.   

Le Général de Gaulle avait créé la Sécurité sociale, au sortir de la guerre 1939-1945, avec, comme Ministre du travail Monsieur Ambroize Croizat,  ancien ouvrier métallurgiste, qui a participé, dans la clandestinité, à l'élaboration du Programme National de la Résistance ( CNR), lequel a débouché sur les ordonnances des 4 et 19 octobre 1945, relatives à la création de la Sécurité sociale. 

"Dans une France libérée, nous libérerons les Français de la crainte du lendemain", a-t-il déclaré. 

Il s'agissait, pour l'époque, de permettre à la France et aux Français enfin libres de vivre au mieux de leur travail et aborder leur fin de vie dans les conditions qui étaient les meilleures.

Aussi est ce la raison pour laquelle je vous demande de remettre les pieds sur terre.

Vous avez fait de cet héritage d'un passé héroïque, celui de la Résistance et des combats de la France libre un Ghetto économique et social lamentable.

Vous ne pourrez vous en sortir que par un "Mea maxima culpa" sincère et justifié en tenant compte de ce qui a été fait pour l'améliorer: Pas pour le détruire!

Voici le fonctionnement commercial de l'économie telle qu'elle devrait être, à négocier avec la Peuple de France face auquel vous êtes confronté.

Ce n'est pas par la Matraque, Gaz lacrymogènes, LBD, Canons à eau, Grenades de désencerclement et arrestations de manifestants par les forces de l'ordre que vous arriverez à vainbcre le Peuple de France,  fort justement en colère contre les injustices sociales et fiscales dites "libérales" de la mondialisation. (Sic)

Il vous faut à présent recréer une Union nationale avec tous les partis politiques et tous les Français, vos compatriotes, que vous avez divisés avec un malin plaisir, pour régner avec notre parti autocratique "En Marche".  

Le Général de gaulle, auquel vous vous référez, a su le faire au sortir de la guerre 1939-1945 en prenant, par exemple, Monsieur Ambroise Croizat, membre du CNR issu de la Résistance,  au Ministère du travail.

C'est pourquoi je prends la liberté de vous ramener à nos échanges épistolaires 2018-2019 d'où vous aviez retenu des idées pour réformer votre pays, qui est aussi celui des 67 millions de Français, sur la relance de l'économie par une réforme fiscale des financements sociaux de manière équilibrée, pérenne, juste et durable.  

                        I-------------------I

                             Point N°2

Du fonctionnement actuel de l'économie vu "à la loupe".

 Proposées à tous les hommes et toutes les femmes politiques depuis 2012 sous diverses formes, à tous les économistes y compris Monsieur Jean Tirole, Prix Nobel déeconomie 2014, président de Economic Shool de Toulouse et à tous les journalistes qui font "la Une médiatique en gardant le silence le plus complet, voici les idées que vous aviez retenues sur l'Avenir de la dette sociale:

C'est en pensant à l'Avenir du Futur de la dette pour les enfants de France que j'écris:

*Pour sortir Notre Pays, La France, du marasme politique et financier dont je vous parle depuis longtemps, j'appelle Tous les hommes et Toutes les femmes politiques à adopter entre eux un Pacte d'Honneur patriotique pour la durée du combat à mener contre Notre adversaire, le monde de "la mauvaise finance", celle qui fait disparaitre l'argent de nos impôts dans les paradis fiscaux au détriment de l'économie réelle et du maintien en vie de nos entreprises sur le sol de France. 

Voici ce qu'il en est:

Du fonctionnement de l'économie vu "à la loupe".

Bonjour Monsieur le Président Emmanuel Macron:

Le projet de remise à plat du financement des recettes sociales et de la relance de l'économie que je vous présente in fine de cet article est un Projet national que j'ai transmis par les réseaux sociaux aux séances de Questions Au Gouvernement (#QAG) en 2014, 2015, 2016 et 2017 pour étude par Toutes les instances gouvernementales et dirigeants politiques.

Depuis 2012, tous les candidats à l'élection présidentielle 2017 en ont été destinataites pour mise en application dans les délais les plus brefs à partir de l'année 2017, pour l'année 2018 et suivantes, en se basant sur le Révisionnismeéconomique rationnel du XXIème siècle qui entrainerait une baisse conséquente du Calcul des coûts de production et de vente à l'exportation par la suppression de Toutes les cotisations sociales des entreprises. 

Nos entreprises deviendraient alors les plus compétitives des pays industrialisés, pour augmenter les ventes, créer des emplois et faire baisser le chômage de masse.

C'est ce qui vous est présenté et expliqué dans cet article: Les déficits de L'Etat France, Sécurité sociale, Retraites et Chômage sont astronomiques.

L'inflation, dont l'Etat pouvait se servir jusqu'en février 1973 avec la planche à billets de la Banque de France, compensait en partie les inégalités et n'a plus été possible dès lors que, sous le règne de VGE, L'Etat s'est vu imposer d'emprunter aux banques au lieu de passer directement par la Banque de France, laquelle s'est mise à fonctionner au profit des banques lobbies qui prêtaient à L'Etat!

En prêtant ensuite à L'Etat France à un taux supérieur à celui de leurs emprunts, les banques lobbies "de Bruxelles" pouvaient faire de substanciels bénéfices sur le dos des contribuables! 

*Il en est de même actuellement avec les emprunts de L'Etat auprès de la Banque Centrale €uropéenne, ce qui est inconstitutionnel: Aucun article de notre constitution ne précise que les impôts des contribuables servent de matelas financier et de caution aux banques privées.

De plus, l'article 123 de la FUE interdit le rachat des dettes, ce que n'a pas manqué de faire Mario Draghi, son Président, et ce que continue de faire Christine Lagarde, qui lui a succédé, avec l'aval des Chefs d'Etats et de Gouvernements.

A présent que la BCE est percluse de dettes des Etats insolvables qui s'élèvent à des centaines de milliards €, les banques, bien alimentées, peuvent "faire de la cavalerie" avec l'argent des contribuables! Quel crédit accorder à la BC€? D'où les "crises financières" successives. Où va-t-on?... Où va L'U€?

Avec le système mis en place par les financiers "de Bruxelles", il est impossible à La France de sortir de la dette, sauf à revenir à la réalité des choses: La BC€ doit devenir la Banque des Etats, et cesser d'être la Banque des banques lobbies "de Bruxelles".

Il y a donc lieu de revoir tous les accords de fonctionnement de la BCE ainsi que les accords dits "de libre échange dès 2021.

Les investisseurs étrangers, qui sont intelligents,  ont compris depuis longtemps qu'ils ne payeront pas de cotisations sociales, lesquels setont facturées aux consommateurs et qu'ils pourront percevoir, en plus, des subventions!

*Il est extraordinaire de constater que nos hommes et femmes politiques se vantent du retour des investissements étrangers qui font la perte de notre économie en en tirant le maximum de profits pour délocaliser par la suite!

Le dernier exemple en date est celui de la pénurie de médicaments et de masques sanitaires au cours de la gestion de la pandémie Covid-France. 

Aussi, pour ne pas m'éterniser sur votre "Segur de la santé", qui a de Ségur le nom d'une célèbre comtesse et le nom d'une rue, je vous renvoie à mon article N°19 sur le sujet de la dépendance sanitaire dont vous avez déjà été destinataire.

                        I-------------------I

                             Point N°3 

             Notre démocratie est malade!

Notre démocratie sociale est malade! Malade du virus fiscal @gouvernementFR:

Bonjour M. le Pdt: Les Retraités en fin de vie, Grabataires, Déficients mentaux, Malades Alzeimer et ALS, etc, etc... vous prient d'avoir une pensée pour eux, de quitter votre cordon de sécurité au cours de vos déplacements et de venir sans crainte leur rendre visite au lever, au moment des repas et au coucher. Vous n'avez RIEN à craindre d'eux: Ils sont sans défense!

 

Bonjour Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République,

Députés La REM et UDI "constructifs",

Mon article, qui comporte 4 points, est destiné à vous faire ressortir vos fautes de gestion pour vous

En cette période où sévit le Covid-19, il me semble bon de faire ressortir, pour vous ramener à la réalité des choses de la vie de tous les jours, que les personnes âgées, nos ainés, comme vous les appelez à présent, sont des personnes fragiles reconnues en tant que telles dont il vous faut prendre soin... de ne pas les laisser se confiner... en silence...en fonction de l'âge... dans l'isolement,... loin de leurs proches pour les assister dans leur fin de vie...

Ces personnes âgées, ce que vous ne pouvez ignorer, sont toutes des retraités qui, après avoir subi votre virus fiscal de l'augmentation de la CSG, subissent de plein fouet le virus Covid-19 sans moyens de défense mis à leur disposition: L'Etat, défaillant, dont vous portez la responsabilité, n'a pas pris les mesures nécessaires de rigueur en cas de pandémie, malgré l'augmentation conséquente de leur participation financière de retraités pour assurer leur fin de vie dans de bonnes conditions.

Vous avez anticipé pour accorder des subventions aux entreprises selon vos objectifs de campagne, au détriment du sanitaire et de l'hôpital... Était il vraiment nécessaire de maintenir vos promesses -irréfléchies- à tout prix?

Cela étant, à titre pédagogique, je vous laisse méditer sur la lecture de l'Éclésiaste 16-10: "Malheur à toi, pays dont le roi est un enfant et dont les princes se gavent dès le matin".

Pour autant, afin de continuer à participer personnellement, intellectuellement et philosophiquement à la vie de notre pays, je vous demande de vous référer à nos échanges épistolaires 2018-2019 où vous étiez en bonne condition intellectuelle pour revoir la fiscalité à mettre en oeuvre pour relancer l'économie de la France et pour pérenniser les financements sociaux Retraites, Sécurité sociale, Chômage, Dépendance, etc, etc.

Rien de mieux que mes archives pour ce faire.

Je vous souhaite bonne lecture, en commençant par la lecture des quelques extraits de nos échanges épistolaires ci après.

                     I--------------------I 

                          Point N°4

*Quelques extraits des échanges épistolaires 2018-2019 entre le Président de la République et moi, sur l'économie, avec mes commentaires:

Vous m'avez écrit à plusieurs reprises, par messages Twitter, à partir de l'année 2017,  Monsieur le Président, puis,...  

 

*Le 21 Août 2018, vous m'avez recontacté: "Bonjour Alain, comment ça va? ... "Je suis de retour à Paris et mes réformes reprendront demain. Je voudrais vous demander quelque chose. Je vais relire votre article aujourd'hui mais je veux que vous me vendiez votre idée.

Puis, le 20 octobre 2018: "Bonjour Alain, comment vas tu? Votre demande est raisonnable et je vais le faire. Je vais m'asseoir et lire votre article et donner une copie à mes experts pour le lire aussi. Si cela ne vous dérange pas bien sûr. Je suis un homme raisonnable et il semble que les entreprises ne payent pas de charges sociales. Je résoudrai le problème en utilisant vos méthodes. Comment ça sonne?

Le 28 novembre 2018: "Je pense que nous pourrions faire une bonne équipe. Nous avons un intérêt commun à améliorer la France.

Le 9 décembre 2018: "Je vous ai dit que je le ferais. Ne t'inqiète pas.

Le 30 décembre 2018:..."J'ai pris en compte votre analyse. J'ai mis en oeuvre une mesure positive pour 2019 et continuerai de le faire. (NB: Cette mesure positive est celle d'organiser de grands débats que je réclamais à François Hollande et à tous les partis politiques depuis 2013, ainsi qu'à lui même depuis 2017). L'idée du Grand Débat est de "mon invention", pas de la sienne, contrairement à ce qui se dit.  

 Puis: "Je vais discuter plus en détail de vos idées avec mon équipe au début de la nouvelle année... Pardon, je vais répondre bientôt. ok?

Suivent d'autres échanges, puis, 

Le 26 janvier 2019:.. "Je vous exhorte à avoir une réunion avec moi ou mon Premier Ministre pour en discuter. Voulez vous accepter? Je demanderai qu'une invitation vienne à vous pour discuter de vos projets. Puis je demander où envoyer l'invitation? E mail ou adresse ou quelque chose? 

-Pressentant  que le Président voulait "m'acheter", prendre la main pour me "bloquer" par la suite et le lui faire comprendre, je lui ai répndu:  "-A la Gendarmerie de St Vincent de Tyrosse, les Landes 40.

"Et ils sauront que c'est vous?

-Ils savent où j'habite, me téléphoneront pour me demander de passer la prendre où me l'apporteront s'ils ont du carburant...

"D'accord, merci. Je discuterai avec le Premier Ministre Philippe et je vous inviterai à discuter de votre stratégie et à voir ce qui peut être fait...///... J'ai reçu copie papier de vos idées et je discuterai avec mon équipe et vous répondrai quand je le ferai. Je comprends que vous n'essayez pas de nuire à la République.

Le 23 février 2019, après avoir reçu officiellement ma "Fiche à l'attention du Président de la République qui vous a été transmise par l'intermédiaire du Maire de St Vincent de Tyrosse et le Préfet des Landes, vous m'avez écrit:

"Je vous remercie. Cela facilitera beaucoup les choses. Merci d'avoir  fait ça... ///... puis, à nouveau: "Merci pour votre soutien et votre confiance en moi. Cela fait beaucoup. Il sera plus facile et mieux de pouvoir faire quelque chose avec votre proposition maintenant qu'elle est soumise. Merci beaucoup Alain.

Le 27 février 2019: ...///... "J'ai reçu une copie papier de vos idées et je discuterai avec mon équipe et vous répondrai quand je le ferai. Je comprends que vous n'essayez pas de nuire à la République...

Le 7 mars 2019: "Je répondrai dès que possible.

Le 8 mars 2019: "Nous discutons de votre proposition. Merci pour votre patience. 

Le 27 mars 2019: "Je vais répondre bientôt. Désolé...

 

*A ce jour, j'attends encore la suite que vous voudrez bien donner à vos écrits.

Actuellement, je constate tout simplement, Monsieur le Président, que vous ne prenez absolument pas le bon chemin pour relancer l'économie et apaiser les esprits.

 Honni soit qui mal y pense.

Arnand de Franceville, Nom de Plume, Alain Saiche, Nom Patronyme.

                         I------------------------I

                                Point N°5

 ARCHIVES SUR LE FINANCEMENT DES RETRAITES et L'AUGMENTATION DE LA CSG. 

Droit au but:

Ne nous y trompons pas: Ce sont les Arnaques fiscales organisées par la mafia politique Elysee-Matignon-Bercy-MinistèreSolidaritéSanté-@enmarchefr, qui mènent notre pays à le faillite sociale, aux déficits astronomiques et aux problèmes liés au financement de la réforme des retraites, de la Sécurité sociale, du Chômage, de la Dépendance, etc, etc...

La nomination de M Olivier Véran au poste de Ministre au Ministère de la Solidarité-Santé ne peut que le confirmer.

N'oublions pas que Olivier Véran, Médecin-Neurologue, a voté l'augmentation de la CSG pour les retraités, grabataires, déficients mentaux en tant que député-Médecin-Neurologue au CHU de Grenoble et rapporteur général de la commission des affaires sociales de 2017 à 2020, tout en sachant que les entreprises ne payent pas de cotisations sociales pour financer les Retraites, la Sécurité sociale, le Chômage, la Dépendance, etc, etc... et que ce sont les 67 millions de consommateurs qui les payent à l'achat des marchandises! Il le sait!

Il n'a donc aucune raison de vouloir imposer le financement des retraites à l'équilibree par recul "glissant" de l'âge de départ à la retraite par le "Menticide" sur la population dont il se fait le chantre médiatique.

J'y reviendrai plus loin.

 

C'est donc du MODE DE FINANCEMENT des retraites qu'il faut commencer par parler avant de parler de la réforme des retraites en vous posant les questions:

 1- "Qui participe réellement au financement des retraites par répartition"? 

2- De la réponse à la question précédente, QUI devrait réellement participer à ses financements de manière légale, juste et équilibrée?, 

Le reste en découlera de source: Les entreprises ne payent aucune cotisation sociale pour financer les retraites présentes et à venir!  

Mais, après le viol économique perpétré par le parti En marche sur les pauvres retraités grabataires, déficients mentaux et malades de France avec l'augmentation de la CSG, faudra-t-il continuer de tolérer les forfaits de viols politiques, économiques et financiers à venir sur les futurs retraités que seront les 67 millions de consommateurs de France, avec la transition progressive de la retraite par points "à l'équilibre" imposée par M Emmanuel Macron?  

Pour quelles raisons inavouées Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République, a-t-il vhoisi Olivier Veran, qui pratique le Menticide pour faire croire que les entreprises payent des charges sociales pour  participer au financement des retraites alors qu'il sait que c'est faux?

Alors, l'on comprend mieeux la fonction de Ministre qui lui a été offerte pour imposer le recul de l'âge de la retraite "en douceur", par glissement, ... au prétexte fallacieux que c'est la seule maière d'équilibrer les comptes des caisses de retraites "à l'équilibre".

 

Lecteurs occasionnels et assidus, avant de refuser la Réforme des retraites telle que proposée par M Emmanuel Macron, Président de la République, posez vous la question:

"QUI PAYE ACTUELLEMENT POUR FINANCER LES RETRAITES"? Et sur les mêmes bases imoposées par les LBD, la matraque, les lachrimogènes et les canons à eau, qui participerait réellement pour payer la fumisterie de la réforme des retraites Âge pivot-Âge d'équilibre? 

Si la réponse vous inréresse, continuez votre lecture. Dans le cas contraire, vous n'aurez plus qu'à subir, sans réagir, la baise économique dont vous êtes et resterez les victimes de la part du pouvoir!

 

Il n'y a pas de régimles spéciaux! Il n'y a QUE des régimes classiques issus des Conventions collectives et des accords de branches. Le Présient de la République n'est pas l'employeur des Pompiers, des Policiers, des Gendarmes, des CRS, des fonctionnaires de l'Education nationale, des agents de la RATP, de la SNCF, de l'EDF, etc, etc...

Il n'a donc aucune autorité ni la moindre légitimité pour balayer, d'un sauvage revers de main, toutes les Conventions collestives et accords de branches signés et reconnus sincères pour ce faire.

Aller à l'encontre des lois existantes le mettrait "Hors la loi"! 

 

Vous faudra-t-til une bonne "révolution "à la française" type 1789" pour vous faire entendre raison et "raison garder"?  

Il n'y a pas de régime spéciaux! Il n'y a QUE des régimes issus des conventions collectives et accords de branches négociés entre les partenaires sociaux que sont les "Sachants", les syndicats patronaux et les "Subissants" que sont les syndicats des salariés.

En tant que Président de la République, vous n'avez aucune autorité pour balayer, d'un revers de main méprisant, Toutes les Conventions collectives et accords de branches qui régissent les droits à retraites des 26,6 millions de salariés de France!

 

Toute réforme fiscale et sociale qui recherche l'équilibre des comptes sociaux dans la plus grande Transparence régalienne: Retraites, Sécurité sociale, Chômage, Dépendance, etc, etc... doit impérativement passer par une Remise à plat de ses financements dans la recherche de l'Équité collective reconnue comme telle par la Communauté française. 

Chercher à diviser le Peuple de France sur le sujet serait pratiquer le "Menticide" sur la population tout entière et son application par le "Menticidaire "soft" contre les manifestations de rues.

 

"Morituri te salutant"!

-Vous avez retenu, de vos études en Philosophie et Services publics sur Machiavel, à SiencesPo, que la Politique, le Mouvement, les Ruptures violentes, les conflits et des capacités réthoriques "seraient les meilleures des manières de gouverner". Vous en avez oublié ses valeurs analytiques et la sagesse décisionnaires!  

-Si vous aviez bien étudié, "et en même temps" NIETZSCHE, vous auriez découvert que, au sein d'une République, il faut, à la tête, UN HOMME SACHANT MANIER LA RETHORIQUE DE LA VERTU, après mûre réflexion et analyse des véritables problèmes exposés, les comprendre et les expliquer pour gouverner "dans le calme", non gouverner sur ses propres idées communautaristes "En Marche" développées par le "Menticide" et le "Menticidaire "soft.

 

 La France n'est pas votre communaurarisme fiscal sur les #Retraites, la Sécurité sociale, des indemnités Chômage et de la Dépendance par l'appauvrissement du Peuple de France, Monsieur le Président: C'est celle héritée du Général de Gaulle à la fin de la guerre 1939-1945, pour un Pacte républicain dans la Paix sociale.

Par vos "Menticides et "Menticidaires "soft" en économie par la baisse du pouvoir d'achat et l'enrichissement des financiers au détriment du Peuple de France et des Français, vous en faites ce qui est devenu un pays contestataire et va sera prochainement un pays Révolutionnaire avec la réforme du financement des retraites, de la Sécurité sociale, du Chômage et de la Dépendance .

Lorsque le Peuple de France en aura Ras-Le-Bol de la baisse de son Pouvoir d'achat, de la hausse du chômage dû aux délocalisations, aux privatisations et à la venue de la main d'oeuvre "économique" étrangère pour faire stagner et baisser les salaires, ALORS arrivera le moment d'une révolution fratricide des  subissants, les Pauvres, contre les sachants, les Riches, dont Vous, leur Président!

La grogne des manifestants actuels et sa répression par le "Menticidaire "soft" en sont les prémices.

Voici pourquoi les prochains votes contestataires contre vous, devrait se traduire, aux élections municipales 2020, Régionales 2021 et Présidentielle 2022, par UN VOTE CONTRE LE PARTI La République En Marche (La REM) et contre son "Menticide" et sa Gestion "menticidaire "soft" appliqués contre la volonté de la majorité de la Communauté Française sur "la réforme du financement des Retraites, de la Sécurité sociale, du chômage, de la Dépendance, etc, etc... 

Je ne privilégie aucun parti pour l'instant: "Que le meilleur gagne avec l'assentiment de la majorité des électeurs votants".

 

Avec le #LogicielDéconomieBleuBlancRouge que je vous ai offert gratuitement "pour La France", logiciel que vous m'aviez demandé de vous vendre le 21 Août 2018, la réforme du financement des Retraites, Sécurité sociale, Chômage, Dépendance et Urgences seraient effectives "dans la paix sociale" globale pour être applicables au 1 janvier 2021, contrairement à celle qui est proposée sur 25 ans par M Jean-Paul Delevoye, haut commissaire à la réforme des retraites.

Les régimes spéciaux qui n'existent pas resteraient inchangés, les 42 caisses de retraites seraient maintenues et seraient pérennisées de par leurs financements, y compris celles dites "pour nos enfants" par tous les candidats... à l'échec,... fiers de leur expérience passée...

 

Le "Menticide", en langage psychologique, est un lavage de cerveau.

 Monsieur le Président Emmanuel Macron: 

*Votre menticide économique et social, autrement dit  la Gestion "Menticidaire "soft" maintenue par la force des Matraques de Christophe Castaner ne dûrera pas pendant tout votre quinquennat envers les 67 millions de consommateurs et les 47 millions d'électeurs. 

 *Vous n'arriverez jamais à faire croire que les vessies élyséennes sont les lanternes de La France.

 *La France n'est pas prête d'oublier que vous êtes entré en 2012 à l'Elysée dans le sillage de François Hollande qui venait d'être élu Président de la République.

 Avec lui, vous avez prévu et organisé le pacte de "responsabilité" qui a fait perdre 50 milliards € à la France. 

Ne l'oublions pas!

                        I-------------------I                            

                            Point N°6.

*ARCHIVES GRAND DEBAT NATIONAL 2019 toujours d'actualité.

Financiers et chefs d'entreprises, n'oubliez surtout pas que les "charges"-cotisations sociales des entreprises PAYÉES PAR LES CONSOMMATEURS à l'achat des marchandises et reversées par vous au Fisc tout en conservant les bénéfices liés à la "marge bénéficiaire" SONT DES TAXES, et ne peuvent EN AUCUN CAS ÊTRE CONSIDÉRÉES PAR VOUS COMME DES INVESTISSEMENTS! Vous n'avez pas à faire croire le contraire à qui que ce soit!

 

                *AFIN QUE NUL N'IGNORE ET N'OUBLIE*

Le 13 février 2019, j'ai demandé à Monsieur Lionel Causse, député de la 2è circonscription des landes (40 230, St Vindent de Tyrosse), officiellement,  par cet article de blog, de faire diligenter, par Madame Yaël Braun-Pivet, Présidente de la Commission des lois à l'Assemblée nationale, à Monsieur Richard Ferrand, Président de l'Assemblée nationale, et à Monsieur Gérard Larcher, Président du Sénat, et Monsieur Philippe Bas, Président de la Commission au Sénat, d'ouvrir une enquête parlementaire pour les raisons suivantes:

1-"Pour quelles raisons cachées tous les députés et tous les sénateurs mentent ils au Peuple de France en prétendant que les entreprises payent des charges sociales, alors  que ce sont tous les consommateurs, quel que soit leur âge, qui les payent aux vendeurs à l'achat des marchandises? (Les charges sociales des entreprises sont en effet incorporées dans les Calculs des Prix de Revient (coûts de production) et  de vente, payées par les consommateurs à l'achat des marchandises).

2-"Pour quelles raisons, sachant que les entreprises ne payent aucune charge sociale, puisque ce sont les consommateurs de tous âges qui les payent à l'achat des marchandises, pour quelles raisons cachées augmentent ils les impôts et taxes diverses dont dernièrement l'augmentation de la CSG pour les retraités, afin de donner des subventions aux entreprises pour leur permettre se s'enrichir alors que le Peuple de France s'appauvrit au point de manifester son mécontentement dans la rue pour demander une AUGMENTATION DU POUVOIR D'ACHAT?

Alain Saiche, 2 Avenue Casteroun 40 230, St Vincent de Tyrosse. 

VOICI MES ARCHIVES A CONSULTER TRÈS ATTENTIVEMENT.

              GRAND DÉBAT NATIONAL 2019

Bonjour Françaises, Français, dont Monsieur Emmanuel Macron, Président de La République 

LES CAISSES DE L'ÉTAT SONT VIDES ET PLEINES DE TROUS!

                                 Voyons pourquoi:

 


AUCUNE ENTREPRISE NE PAYE DE CHARGES-COTISATIONS SOCIALES Retraites, Retraites complémentaires, Sécurité sociale, Complémentaires santé, Vieillesse, Dépendance, etc, etc...

1-Ce sont les consommateurs qui les payent aux entreprises à l'achat des marchandisescar elles sont incluses dans les Prix de Revient appelés "coûts de production",

2- Les entreprises, après les avoir perçues,  les reversent ensuite aux organismes chargés des recouvrements.  

3- Les hommes et les femmes politiques font ensuite croire à la population que ce sont les entreprises qui les payent, et augmentent les impôts et taxes pour leur accorder ("donner") des subventions.

Ce faisant, les hommes politiques se mettent EN ÉTAT DE SUPÉRIORITÉ: "Les charges des entreprises sont trop lourdes! "Le coût des salaites est trop élevé! "Les entreprises ne peuvent embaucher! "Il faut leur baisser les charges... augmenter les impôts et taxes diverses... et leur accorder des subventions"!

Les salariés et la population, mis EN ÉTAT D'INFÉRIORITÉ, subissent alors des pressions telles que la colère ne peut aller qu'en se développant. Ainsi va La France de LA LIBERTÉ, de L'ÉGALITÉ et de la FRATERNITÉ. 

4- C'EST CE QUE J'APPELLE LE VIOL ÉCONOMIQUE DES CONSOMMATEURS, 24h/24 et 365j/365, PAR L'ARNAQUE AUX "CHARGES" COTISATIONS SOCIALES DES ENTREPRISES":

*En effet, si les consommateurs payent les charges-cotisations sociales aux entreprises à l'achat des marchandises, "à l'insu de leur plein gré", puisqu'ils sont censés savoir qu'elles sont comprises dans les Prix de Revient et de Vente, IL EST FAUX DE PRÉTENDRE QUE LES ENTREPRISES PAYENT DES CHARGES SOCIALES TROP ÉLEVÉES, puiqu'elles sont payées par les consommateurs, et d'augmenter les impôts pour leur "DONNER" DES SUBVENTIONS" EN PLUS!

5- QUANT À L'AUGMENTATION DE LA CSG SUR LES RETRAITÉ SANS DÉFENSE, malades, grabataires, Alzeimer, n'en parlons pas, elle ne se comprend pas!

C'est ce que je vais vous expliquer plus loin.

Alain Saiche, 2 Avenue Casteroun, 40 230, St Vincent de Tyrosse.


  

LA SITUATION FINANCIÈRE EST PIRE QUE CE QUI VOUS EST DIT: AUCUNE ENTREPRISE NE PAYE DE CHARGES SOCIALES pour le financement des Retraites, Retraites complémentaires, Sécurité sociale, Complémentaires santé, Chômage, Vieillesse, Dépendance, etc, etc.. Pour ce faire, les entreprises les incorporent dans les Calculs des Prix de Revient et de vente.

Je précise d'entrée que je ne critique pas ce procédé comptable et LÉGAL: Je signale tout simplement que, SI LES ENTREPRISES NE PAYENT AUCUNE "CHARGE-COTISATION SOCIALE"  IL EST À SE DEMANDER POURQUOI LES HOMMES ET LES FEMMES POLITIQUES FONT CROIRE QU'ELLES EN PAYENT POUR LEUR ACCORDER DES SUBVENTIONS, AUGMENTENT LES IMÔTS ET TAXES POUR CE FAIRE TOUT EN APPAUVVRISSANT LE PEUPLE DE FRANCE!

* Il est bien entendu que mes critiques qui se veulent destructrices du système actuel, sont suivies de la solution idéale pour tous que je demande de lire au Point N°2, 3 et 4 de mon article. Après lecture,   VOUS AUREZ 2 QUESTIONS À VOUS POSER: 


1- POUR QUELLES RAISONS INAVOUÉES  les élus prétendent ils que les "charges" des entreprises sont trop élevées ALORS QU'ELLES N'EN PAYENT PAS ET AUGMENTENT LES IMPÔTS ET TAXES POUR LEUR ACCORDER DES SUBVENTIONS", TOUJOURS EN PURE PERTE?  

2 - POURQUOI NE PAS METTRE EN OEUVRE LA "MÉTHODE DE GESTION PAR LE RÉVISIONNISME ÉCONOMIQUE de M Alain Saiche pour FAIRE BAISSER LES COÛS DE PRODUCTION, RELANCER LES EXPRTATIONS DE MANIÈRE CONFORME AU CODE DU COMMERCE ET NATIONALISER LES RECETTES SOCIALES  Retraites, Retraites complémentaires, Sécurité sociale, Complémentaires santé, Vieillesse, Dépendance, etc, etc.., pour assurer leur pérennité par la transparence la plus totale?

*C'est ce que je vais vous expliquer ci après.


 

                      Parlons à présent Economie.

*LA RELANCE DE L'ÉCONOMIE SE FERA PAR LA REMISE A PLAT DU FINANCEMENT DES RECETTES SOCIALES POUR AMÉLIORER LA COMPÉTITIVITÉ À L'EXPORT, CAR CE SONT LES CARNETS DE COMMANDES QUI CRÉENT DES EMPLOIS, et les carnets de commandes supérieures aux capacités de production qui créent des emplois supplémentaires pour honorer les commandes en temps et en heure. Par Alain Saiche 2, Avenue Casteroun, 40 230, St Vincent de Tyrosse. 

 

*IL FAUT ORGANISER DE GRANDS DÉBATS PUBLICS  SUR UN SEUL THÈME, CELUI DE LA GESTION PAR "LA MÉTHODE DU RÉVISIONNISME ÉCONOMIQUE"  POUR ARRIVER À LA BAISSE DRASTIQUE DES COÛTS DE PRODUCTION POUR L'EXPORTATION ET en même temps NATIONALISER LES RECETTES SOCIALES Retraites, Retraites complémentaires, Sécurité sociale, Complémentaires santé, Chômage, Vieillesse, Dépendance, etc, etc..

 

Au bout de combien de morts prendrez vous conscience que les violences financières telles que vous pouvez lez pratiquer actuellement avec, par exemple non exaustif, l'augmentation de la CSG des retraités pour augmenter le "Net" de la feuille de paye des salariés du privé et le gel des salaires, l'augmentation du Gas oil, etc...sont responsables des manifestations qui ont déclenché le mécontentement général d'un majorité très importande de la population?  Il y a déjà eu 10 morts à déplorer et plus de 1 000 blessés! 

 

*AUCUNE ENTREPRISE NE PAYE DE CHARGES-COTISATIONS SOCIALES!

Ce sont d'abord les consommateurs -y compris les enfants qui achètent leurs bonsbons- qui les payent d'abord aux entreprises à l'achat des marchandises: Les entreprises les reversent ensuite aux organismes chargés de leurs recouvrements.

La plus grande des violences financières de TOUS les Présidents de la République, des Gouvernements, des députés et des sénateurs est de faire croire aux Français -à la population- que ce sont les entreprises qui les payent, de dire qu'elles sont "trop élevées" et d'augmenter les impôts et charges "diverses" afin d'accorder des ce qui est appelé "aides aux entreprises" sous forme de subventions... ALORS que les entreprises, comme précédemment expliqué, ne payent RIEN pour les Retraites, Retraites complémentaires, Sécurité sociale, Complémentaires santé, vieillesse, Dépendance, etc, etc...Allez chercher "pourquoi"!

  C'est ce qui est appelé "L'ARNAQUE AUX CHARGES-COTISATIONS SOCIALES DES ENTREPRISES", LA PLUS GRANDE ESCROQUERIE INTELLECTUELLE ET FINANCIÈRE DE TOUS LES TEMPS qui se traduit, dans ses excès, par LA PLUS GRANDE VIOLENCE FINANCIERE UNIVERSELLE qui mène à la "révolte" de la population appauvrie qui n'y peut mais!

Cet article tient compte du discours du 10 novembre 2018 de Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République, discours par lequel il reconnait en infinitésimale partie son erreur sur l'augmentation de la CSG en la supprimant aux retraités gagnant 2 000 € de retaite par mois, en tenant un discours alambiqué que ferait un serpent à LANGUE DE BOA CONSTRICTOR A TÊTE DE MULE.

Il a pour but de dénoncer publiquement Les Violences financières, Le Viol économique et financier des consommateurs de France et l'abus de faiblesse sur les retraités grabataires et en fin de vie avec l'augmentation de la CSG par L'Arnaque aux charges sociales des entreprises et de se poser la question suivante: Le détournement de l'augmentation de la CSG dans le but avoué d'augmenter le "Net" de la feuille de paye est il légal?

Il comprend 6 Points:

1- Bonjour La France, Françaises, Français, lettre ouverte au Président de la République,

2- Il faut remettre à plat les financements sociaux,

3- Comment assurer la relance des exportations par la création d'une TVA sociale?

4- Il faut organiser de grands débats!

5- L'Augmentation de la CSG: Rappel à M Laurent Fabius, Président du Conseil constitutionnel,

6- Conclusion.

                                    I-------------------------I

                      Bonjour La France, Françaises, Français,

Lettre ouverte adressée par Facebook et Tweetter à: Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République, Palais de l'Elysee, Paris. 

Objet: L'augmentation de la CSG des retraités ne peut il être retenu et assimuilé comme étant un ABUS DE FAIBLESSE?

Monsieur le Président,

Depuis votre prise de fonction , le 14 mai 2017, je vous ai fait savoir, par les réseaux Twitter et Facebook que:

1- Les entreprises ne payaient AUCUNE charge-cotisation sociale, dans la mesure où CE SONT LES CONSOMMATEURS QUI LES LEUR PAYENT préalablement en achetant les marchandises!

2- JE NE CRITIQUE PAS CE FAIT qui est comptablement et juridiquement légal, tout en vous précisant qu'il est logique que les entreprises se fassent rembourser leurs investissements en faisant des bénéfices, "fruit du travail du capital" pour pérenniser leur entreprise, créer des emplois autant que de besoin et vivre dignement avec leurs famille.

*Or les "charges"-cotisations sociales des entreprises ne sont pas des investissements! Ce sont des cotisations sociales, qui plus est, leur sont payées au préalable par les consommateurs à l'achat des marchandises et les entreprises les reversent ensuite à l'Etat!

3- Ce que je  critique est la suite que vous leur donnez en clamant urbi et orbi: "Les charges sociales des entreprises sont trop élevées, IL FAUT les leur baisser et  LEUR ACCORDER DES SUBVENTIONS!

4- Si les consommateurs payent les charges des entreprises aux entreprises, il est FAUX de dire que leurs charges-cotisations sociales sont trop élevées, puisqu'elles se les font payer au préalable par les cosommateurs à l'achat des marchandises! 

Cela étant, il en découle de manière irréfutable que les entreprises ne payent aucune charge-cotisation sociale pour les Retraites, Retraites complémentaires, Sécurité sociale, Complémentaires santé, Vieillesse, Dépendance, etc, etc...

5- Puisque les entreprises ne payent AUCUNE charge-cotisation sociale, IL EST donc ILLEGAL et indigne de la fonction présidentielle de mentir aux Français en leur faisant croire que les entreprises payent des charges-cotisations sociales et d'augmenter les impôts et taxes diverses pour leur accorder des SUBVENTIONS!  

6- C'est ce que j'appelle: LE VIOL ÉCONOMIQUE DES CONSOMMATEURS par L'ARNAQUE AUX CHARGES-COTISATIONS SOCIALES DES ENTREPRISES, d'autant plus que les prix ne baissent JAMAIS, ne font qu'augmenter de manière exponentielle pour AUGMENTER LES DIVIDENDES DES ACTIONNAIRES!

                                     I-------------------------I

                                            *Point N°2*

                  *Il faut remettre à plat les financements sociaux:

Il y a donc lieu de REMETTRE A PLAT le mode de financement des recettes sociales par LA METHODE DU REVISIONNISME ECONOMIQUE!

Le Révisionnisme économique, en sa définition, désigne l'attitude critique  de ceux qui remettent en cause, de manière rationnelle, les fondements d'une doctrine, d'une loi, d'un jugement, d'une opinion couramment admise en histoire ou même de faits établs.

Des explications qui ont précédé, je critique les faits de manière rationnelle en remettant en cause les faits établis qui lèsent financièrement les consommateurs de France par L'Arnaque aux charges-cotisations sociales des entreprises entretenue de manière éhontée par le Président de la République, les ministres du Gouvernement Edouard Philippe, TOUS les députés de l'Assemblée nationale ainsi que TOUS les dénateurs au Sénat:"AUCUNE ENTREPRISE NE PAYE DE CHARGES-COTISATIONS SOCIALES!  Ce sont les consommateurs qui les payentaux entreprises à l'achat des marchandises et les entreprises les reversent ensuite aux organismes chargés des recouvrements!

Mes critiques, bien entendu, se terminent par une proposiation rationnelle compréhensible par M et Mme "Toulemonde" sachant oh combien que le Président de la République, le premier Ministre et son gouvernement ainsi que TOUS les parlementaires, députés et sénateurs sont des réfractaires qui n'aiment pas les bonnes tréformes financières tout en prétextant, allez savoir "POURQUOI", que les Français n'aiment pas les réformes!

Car les Français aiment les réformes: LES BONNES!

                                       I------------------------I

                                              *Point N°3*

*Comment assurer la relance des exportation par la création d'une TVA SOCIALE?

La manère de réformer le financement des dépenses sociales Retraites, Retraites complémentaires, Sécurité sociale, est de les chiffer très exactement pour les pérenniser. 

Pour ce faire, puisqu'il est dit que les charges sociales des entreprises qui sont payées "à l'insu de leur plein gré" par les consommateurs sont trop élevées et nuisent à la compétitivité pour l'exportation, retirons les Toutes des "charges sociales" des entreprises pour les transférer sur ce qui pourrait être appelé TVA SOCIALE qui seraient payées cette fois, OFFICIELLEMENT par les consommateurs. 

L'opération serait blanche pour les consommateurs et les prix locaux, régionaux et nationaux resteraient les mêmes, voire pourraient baisser quelque peu en fonction de la concurrence.

Les avantages de ces transferts seraient les suivants:

1- Les prix de revient (coûts de production) baisseraient obligatoirement d'autant!

2- Nos entreprises deviendraient les plus compétitives,

3- Les carnets de commandes se rempliraient,

4- La confiance reviendrait,

5- Les investissements reprendraient,

6- Des emplois seraient créés pour satisfaire les commandes clients en temps et en heure, sans ppour cela atteindre le plein emploi du fait de la démographie,

7- Le Taux de chômage baisserait agréablement,

8- La balance des paiements reytrouverait son équilibre dans un premier temps pour devenir excédentaire par la suite,

9- LA PAIX SOCIALE serait de retour grâce à LA JUSTICE SOCIALE dans la plus grande transparence: "Toulemonde" partociperait et saurait qui paye quoi et pourquoi. 

 

Cette TVA SOCIALE serait collectée par les commerçants, tout comme la TVA et figurerait, de manière transparente sur les factures et tickets de caisse, par exemple comme suit:

*Prix Hors Taxe:                         Tant:            €

*TVA Tant % :                            Tant:            €

*TVA SOCIALE Tant %:           Tant:            €

                                     Total:     Tant:       €€€   

Ainsi, dans la plus grande transparence et avec l'approbation de "Toulemonde", les financements sociaux NATIONALISES seraient pérennisés, pour l'Avenir de nos enfants, comme aiment à le dire les hommes et femmes politiques fiers de tous leurs échecs!

Bien entendu, et en même temps, un impôt social serait créé pour les entreprises qui n'ont JAMAIS RIEN payé. Cet impôt social serait distinct de l'impôt sur les bénéfices: Toutes les parties prenantes doivent participer aux financement sociaux: 

1- Les salariés par retenues sur les salaires, "Fruit" de leur travail et qui payent, en plus, l'impôt sur le revenu,

2- Les consommateurs, par la TVA SOCIALE, de manière transparente souhaitée par TOUS et qui payent, en plus, l'impôt sur le revenu, 

3- LES ENTREPRISES PAR UN IMPÔT SOCIAL à négocier entre les partenaires sociaux "en même temps" que de grands débats au Parlement.

                                      I------------------------I

                                             *Point N°4*

                         *Il faut organiser de grands débats:

C'est de manière pédagogique que la remise à plat des financements sociaux serait organisée et mise en oeuvre à l'issue de grands débats publics  dans le premier semestre 2019 pour mêtre mise en application au 1er janvier 2020 sans augmentation d'impôts.

Le but de ces grands débats sera de définir: 

-*QUI paye QUOI , pourquoi , COMMENT  et COMBIEN actuellement?

Puisque les entreprises qui ne payaient RIEN, elles auront un IMPÔT SOCIAL distinct de l'impôt sur les bénéfices à payer à présent, 

-"QUI va payer QUOI, pourquoi, COMMENT et COMBIEN. 

Pourraient participer à ces débats publics:

1- Des représentants du Gouvernement, 

2- Des fonctionnaires du fisc,

3- Les partenaires sociaux: Syndicats patronaux et de salariés,

4- Des représentants des partis politiques, 

5- Des représentants d'associations de consommateurs,

6- Des économistes, philosophes, politologues, sociologues, etc...

7- Divers, liste non exhaustive...

                                      I-------------------------I

                                             *Point N°5*

                    *Augmentation de la CSG pour les retraités

     *Rappel à M Laurent Fabius, Président du Conseil constitutionnel*

Le 04 octobre 2018, j'ai demandé à Monsieur Laurent Fabius, Président du Conseil constitutionnel, à titre de RAPPEL, de reconnaitre comme inconstitutionnelle la loi de finances 2017 pour application au 1er janvier 2018, laquelle oblige les retraités à augmenter le salaire "Net" des salariés à la place des employeurs et de vous poser la question au cours de votre visite au Conseil constitutionnel pour les 60 ans de la Constitution, après vous être rendu sur la tombe du Général De Gaulle.

 

"-Ne pensez vous pas avoir commis un ABUS DE FAIBLESSE SUR PERSONNES VULNERABLES que sont les retraités "en bonne santé relative", les déficients mentaux, les malades Alzeimer, ALS, grabataires et en fin de vie, en augmentant leur CSG "Ad vitam aeternam" et en la détournant de sa destination initiale, les caisses de la Sécurité sociale, "pour augmenter le salaire net des salariés à la place des employeurs"? 

*Par corollaire, ce sont les salariés, en payant les cotisations retraites pour les retraités, qui alimentent eux mêmes  leur salaire "Net" à la place de leur employeur! En devenant retraités à leur tour, ils participeront à l'augmentation du salaire "Net" de leurs anciens camarades de travait! UN COMBLE pour la 5è République! 

Comble de votre mépris pour le Peuple, le 4 octobre 2018, lorsque vous avez osé vous recueillir sur la tombe du Général de Gaulle, créateur de le Sécurité sociale, en 1945 et, à l'issue, critiquer publiquement les Français qui vous manifestaient leur mécontentement sur la gestion des dépenses sociales!

 

"La loi de finances 1990 pour application au 1er janvier 1991, précise que la CSG a pour unique destination la caisse de Sécurité sociale"!

Elle ne prévoit aucunement que les salariés cotisent pour payer les retraites de leurs ainés, lesquels se voient augmenter leur CSG pour en "ristourner une partie", de manière alambiquée, pour augmenter leur salaire net par suppression de leurs cotisations Sécurité sociale et Chômage.

C'est le monde à l'envers: Les retraités sont imposés pour payer les cotisations Sécurité sociale et Chômage à la place des travailleurs qui cotisent pour payer les retraites de leurs ainés afin que ceux ci puissent, en retour, augmenter leur salaire "Net" au prétexte de l'AUGMENTATION DU POUVOIR D'ACHAT des salariés! 

Bien entendu, les financiers, qui voient leurs cotisations sociales supprimées en tout ou partie, voient EUX, leurs bénéfices augmenter, car, chacun l'aura remarqué, les prix n'ont pas baissé et la suppression de leurs taxes a augmenté leurs bénéfices d'autant.

*LA REDUCTION DES CHARGES DES ENTREPRISES SERA DE L'ORDRE DE 20 MILLIARDS € pour l'année 2019!

  
*En conclusion, si un pouvoir d'achat a augmenté, c'est bien celui des financiers qui, en outre, se voient supprimer l'impôt sur la fortune et la taxe sur les transactions financières.

*Bien entendu, "les riches", du haut de leur piédestal de Fortune, ne vous ont même pas dit un "Merci officiel", Monsieur le Président de la République! Et pourtant, avec votre Gouvernement, vous clamez "Urbi et Orbi":

"J'ai augmenté le Pouvoir d'Achat des salariés du Privé", ce à quoi je vous réponds:

-" Vous avez appauvri les retraités toutes catégories, Grabataires, Déficients mentaux, ALS, Alzeimer et EN FIN DE VIE, lesquels vous disent:

-"Ave Macron, morituri te salutant"!

*En clair: -"Salut Macron, ceux qui vont mourir te saluent"..., vous demandent d'avoir une pensée pour eux et de vous racheter en mettant en application "LA REGLE D'OR EN GESTION PAR LA METHODE DU REVISIONNISME ECONOMIQUE" Alain Saiche mise tous les jours en explication sur les réseaux sociaux Facebook et Tweetter.   

Alain Saiche, 2, Avenue Casteroun, 40 230, St Vincent de Tyrosse, Armand de Franceville, Nom de Plume.

Copie à: Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République,

Monsieur Edouard Philippe, Premier Ministre,

Mesdames et Messieurs les députés Assemblee nationale,

Mesdames et Messsieurs les sénateurs et sénatrices Sénat,

Presse, médias, etc...

Diffusion générale.

                                      I------------------------I

                                             *Point N°6*

                                            *Conclusion.

Comme chaque lecteur pourra le constater après lecture, remettre de l'otdre dans les financements sociaux et "en même temps" assurer la relance de l'économie dans la plus grande transparence ET DANS LA PAIX SOCIALE qui nous fait tant défaut devrait être de mise pour l'année 2020.

Tous les acteurs économiques en sont informés par les réseaux sociaux Facebook et Twitter.

La balle se trouve entre les mains de la majorité présidentielle du parti "En Marche" et du Président de la République qui en est informé TOUS LES JOURS!

Les événements actuels qui en présagent d'autres qui seront plus importants devraient être pris en compte de manière urgente, AVANT QU'IL NE SOIT TROP TARD!

PS: Pour la bonne forme: Je suis Gaulliste, plus encarté pour garder mon indépendance d'esprit, officier de carrière et cadre supérieur dans les transports en commun de voyageurs, à la retraite, candidat à rien.  

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.