Alain Saiche
Abonné·e de Mediapart

1563 Billets

0 Édition

Billet de blog 29 mai 2022

²qr²-Les chefs d'entreprises se mêlent de nos affaires? C'est le bordel organisé

Il faut bien faire attention à trois points.1- Le prix de vente au consommateur ne correspond pas au seuil de revente à perte. 2- Une hausse du SRP ne se traduit pas mécaniquement par une hausse du prix du produit. 3- Si la hausse du SRP est directement reportée sur le prix du produit, la hausse n’est pas aussi importante sur le prix d’achat. Alain Saiche.

Alain Saiche
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

           *PRÉSIDENTIELLE 2022-2027*

   *AFIN QUE NUL N'IGNORE ET N'OUBLIE*

  LA CAGNOTE FISCALE MARGE DE MANOEUVRE MACRON.

                               - 

LES ENTREPRISES ONT ETE CREEES POUR FAIRE DU COMMERCE! UN POINT, C'EST TOUT!     

ET LES ENTREPRISES N'ONT PAS LE DROIT DE TRICHER SUR LES PRIX!    

                               -  

                                                     

*L'invisible Geôle @AlainSaiche· 2 min ²ep²-Bonjour  @KARLOLIVE @enmarchefr @AvecMacron.

Réponse: Et vous vous prenez les #Fançais pour des cons, cf mon Blog https://blogs.mediapart.fr/alain-saiche/blog/280522/erp-leurope-devrait-etre-votre-priorite-vous-en-avez-fait-une-mosaique-de-promo?at_medium=custom3&at_campaign=67.

Cc  @EmmanuelMacron  @Europe2022FR @LUnionEuropenne @UEFrance @eucopresident @Elisabeth_Borne @BrunoLeMaire @GabrielAttal @olivierdussopt @HBayrou @pietrazewski_L.  Citer le Tweet

Europe 1. Il faut bien dire aux français, Jean-Luc Mélenchon ne sera jamais Premier ministre (...) il prend les français pour des imbéciles". @KARLOLIVE dans l'interview politique du week-end sur #Europe1

                                  -

Officiel du gouvernement - France

L’Europe s’est réveillée ! L’indépendance doit maintenant être au cœur de notre projet. Le projet d’une Europe maîtresse de son destin, libre de ses choix, puissante et ouverte au monde. Une Europe qui choisit ses partenaires et ne dépend plus d’eux.

Ma réponse: "c'est, tout simplement, l'Europe des beaux parleurs!

                         MISE DANS L'AMBIANCE.

²erp²-L'Europe devrait être votre priorité. Vous en avez fait une Mosaïque de la "Promotions Focus"! ÉDITER

                                            -

Bonjour Elisabeth Borne: "vous avez mis en place un "Gouvernement de la Gabegie professionnelle". Cela n'est pas à votre honneur!

Absolument "Toutes les entreprises sont obligées de faire des bénéfices"! Il n'y a donc pas possibilité de vendre à perte! Cela est interdit de par la loi.

Alors, pourquoi leur accodez vous des subventions "déguisées"?

J'aimerais que vous me l'explicassiez de manière claire et sans détour aucun.

En l'attente de votre réponse...

Armand de Franceville, Nom de Plume, Alain Saiche, 2 avenue Casteroun, 40 230 St Vincent de Tyrosse.

                                            -

UNE LOI D'URGENCE POUR SAUVEGARDER L'AUGMENTATION DU POUVOIR D'ACHAT N'ETAIT PAS NECESSAIRE!

Il suffisait tout simplement de faire une augmentation naturelle des dépenses, SANS TRICHER SUR LES RECETTES!

Lettre ouverte à Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République.

Bonjour Monsieur le Président,

Point n'était besoin d'augmenter toutes les dépenses au prétexte fallacieux de "Nous avons préservé le pouvoir d'achat de la France et des Français mieux que les autres pays", d'autant que tous les prix ont augmenté d'eux mêmes, et leurs bénéfices avec.

Il suffisait de proposer une augmentation des ventes à ceux qui le désiraient, après avoir plafonné le nombre "d'articles à vendre", et après accord avec les fournisseurs et les partenaires sociaux.

Au lieu de cela, vous avez préféré en faire à votre tête et faire votre cinéma.  

Cela correspond aux "Arnaques aux cotisations sociales des entreprises" que je dénonce depuis toujours, très exactement depuis 2012.

J'espère vous aoir donné toutes les informations nécessaires, et, en l'attente de votre réponse,

Je vous prie d'agréer, Monsieur le Président, l'expression de ma considération distinguée.

Armand de Franceville, Nom de Plume, Alain Saiche, 2 Avenue Casteroun, 40 233 St Vincent de Tyrosse.

                                       

Vous avez voulu un statut de transparence de la,vie,publique pour votre conjoint, Monsieur Emmanuel, Président de la République, à l'Elysee?

Vous, Président, ne comprenez RIEN aux subtilités du langage: "Si le prochain Président HOMME était marié à un autre HOMME, quel serait son statut? Votre proposition se heurte donc à un préalable CONSTITUTIONNEL!

Notre constitution ne prévoit RIEN sur le sujet autre que: L'ELECTION D'UN PRESIDENT.

Je prends la liberté, en outre, de vous rappeler que vous avez fait voter cette première "charte mssion de Mme Brigitte Macron"... comme Premier budget, si mes souvenirs sont bons, le 3 août 2017, soit moins de 3 mois après.   

                                            -

                        RAPPEL.

     Conseil européen à Bruxelles.

Lettre ouverte adressée à Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République française, Président  de la Présidence tournante européenne à partir du 1er janvier 2022, avec copie aux eurodéputés de l'Union européenne ainsi qu'aux dirigeants des autres pays de l'Union europeenne, dont Madame Ursula von der Leyen, Présidente de l'Union européenne.

LE BON CHOIX pour résoudre vos réformes fiscales et sociales à la rentrée: "Bonjour Alain, comment ça va? je veux que vous me vendiez votre idée": La Gestion par la Méthode du Révisionnisme économique. Or vous avez choisi LE MAUVAIS: celui du retour irrémédiable aux manifestations de masse par le "Menticide et le "Menticidaire "soft. Il vous faudra, M le Pdt Emmanuel Macron, ne pas faillir.

                                                  -

LE SEUIL DE REVENTE À PERTE : QU'EST-CE QUE C'EST?

Copie de la Fiche économique N° E O5.

Fiche économique E 05

Date de publication : 07/01/2019 - Commerce/services

La loi pour l'équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine, durable et accessible à tous, dite "loi alimentation" prévoit un relèvement de 10 % du seuil de revente à perte au plus tard le 1er juin 2019 et renvoit à l’ordonnance du 12 décembre 2018 pour la mise en oeuvre.

"Le relèvement du SRP – seuil de revente à perte – va mécaniquement remonter de 10 % le prix de centaines de produits du quotidien" selon Les Echos du lundi 3 décembre 2018.

Est-ce que cela est bien vrai ?

Pour répondre à cette question, notre économiste vous présente une définition du seuil de revente à perte, et son mode de calcul.

1 - Définition et mode de calcul

2 - Quel est l’impact d’une hausse du SRP sur les prix ?

1 - Définition et mode de calcul

Le seuil de revente à perte – ou prix d’achat effectif – représente la limite de prix en dessous de laquelle un distributeur ne peut revendre un produit sous peine d’être sanctionné. Il est défini par l’article L. 442-3 du code de commerce comme suit : "Le prix d’achat effectif est le prix unitaire net figurant sur la facture d’achat, minoré du montant de l’ensemble des autres avantages financiers consentis par le vendeur exprimé en pourcentage du prix unitaire net du produit et majoré des taxes sur le chiffre d’affaires, des taxes spécifiques afférentes à cette revente et du prix du transport".

 Il y a une différence entre la revente à perte et la vente à perte. Le SRP concerne l’activité de revente, et non la vente directe par un fabricant.

Il existe des exceptions où le distributeur peut revendre en dessous du prix d’achat effectif :

  • quand la date de péremption d’un produit expire sous peu,
  • lorsqu’un produit technique est obsolète ou démodé,
  • pendant les soldes (elles sont définies par l’article L. 310-3 du code de commerce, pour en savoir plus voir notre fiche sur les promotions et les soldes),
  • si, dans une même zone d’activité, un prix plus bas est légalement pratiqué pour le même produit,
  • dans le cadre d’une cessation ou d’un changement d’activité,
  • lorsqu’on achète un produit à un certain prix, puis qu’on achète le même produit moins cher, on peut alors revendre les produits anciennement stockés en se basant sur le prix d’achat des produits moins chers nouvellement stockés.

Comment le seuil de revente à perte est-il calculé ?

Le prix d’achat effectif est calculé de la façon suivante :

2 - Quel est l’impact d’une hausse du SRP sur les prix ?

Pour réaliser des profits, les distributeurs appliquent différentes marges sur le prix des produits vendus. Ces marges représentent la rémunération du distributeur, sans quoi celui-ci perdrait de l’argent. Or, le SRP ne prend pas en compte la totalité des revenus des distributeurs liés à la vente d’un produit. Autrement dit, le seuil de revente à perte ne correspond pas au prix de vente du produit au consommateur.

Pour mieux comprendre, voici un détail des différents revenus que perçoivent les distributeurs.

Les revenus des distributeurs

Les revenus des distributeurs sont réalisés grâce aux marges. Il en existe deux types : les marges "avant" et les marges "arrière".

La marge avant, la plus connue, représente la différence entre le prix net sur la facture et le prix de vente au consommateur.

On distingue deux types de marges arrière :

  • Les ristournes, remises, rabais… accordées par le fournisseur,
  • Les services de coopération commerciale liés à la vente des produits (référencement d’un produit dans le catalogue du distributeur, emplacement des produits dans un linéaire …).

Le SRP prend donc en compte seulement une partie des marges des distributeurs. La marge avant n’est pas prise en compte dans son calcul.

Ainsi, un relèvement du SRP peut se traduire soit par une augmentation directe des prix, soit par une baisse des marges des distributeurs. L’augmentation des prix n’est donc pas "mécanique". De plus, si effectivement la hausse du SRP est reporté directement sur le prix du produit vendu, cela se fera dans des proportions moindres.

Voici un exemple pour illustrer ces propos.

Imaginons qu’un fabricant vende un produit à un distributeur, dont le prix unitaire net est de 100 €. On suppose que les avantages financiers représentent 30 % du prix de ce produit, soit 30 €. Le montant total des différentes taxes est de 5 €, et le prix du transport est de 5 €.

Le seuil de revente à perte est alors de :

SRP = 100 – 30 + 5 + 5 = 80 €

Si le SRP est relevé de 10 %, alors celui-ci passera à 88 € (soit une augmentation de 8 €).

Imaginons ensuite que la marge "avant" du distributeur soit de 20 %, le produit est alors vendu à 120 € au consommateur.

Si la hausse du SRP se traduit directement par une hausse des prix, alors le prix du produit augmentera dans ce cas ci de 8 €. Ainsi, au lieu de vendre le produit au consommateur 120 €, il sera vendu 128 €, soit une augmentation de 6,7 %. Et non pas 10 %.

Il faut donc bien faire attention à trois points :

  • le prix de vente au consommateur ne correspond pas au seuil de revente à perte,
  • une hausse du SRP ne se traduit pas mécaniquement par une hausse du prix du produit,
  • si la hausse du SRP est directement reportée sur le prix du produit, la hausse n’est pas aussi importante sur le prix d’achat.

                                      -

²c-Vous n'avez qu'un seul choix, LE MAUVAIS, M @EMacron2: @LUnionEuropenne. ÉDITER

                                  -   

Référence: Commençons par parler de l'Union bancaire et de la BCE/ECB.

1- Lettre aux Eurodéputés et à @LUnionEuropenne sur la Pétition N° 1531/2012 Cliquez sur le lien N° 1 pour... ÉDITER 15 SEPT. 2012 Alain Saiche.

Le récent accord sur l'union bancaire, qui n'est pas un très bon accord, précise que les Banques Lobbies pourront, en cas de difficultés financières, "piocher" dans les dépôts des épargnants supérieurs à 100 000 €uros, et, en cas d'insuffisance, la "pioche" se fera dans la poche des contribuables via les contributions des Etats membres.

2- La Cavalerie organisée au niveau de l'Union européenne avec le financement des Etats obligés de passer par les banques lobbies financées par la Banque centrale européenne (BCE) pose un véritable problème de fond. Cliquez sur le lien N° 2 ci-après:

Après lecture, vous saurez où vous en êtes dans l'Arnaque financière au détriment de tous les États de l'Union européenneavec LE FONCTIONNEMENT INCONSTITUTIONNEL DE LA BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE.

Armand de Franceville, Nom de Plume, Alain Saiche, Nom Patronyme, 40 230 St Vincent de Tyrosse.

                                            --------------------

                          Bonjour La France, Françaises, Français.

                                      Mise à jour au 03.01.2022

                    *AFIN QUE NUL N'IGNORE ET N'OUBLIE*

LETTRE OUVERTE DE RAPPEL DE MA DEMANDE DE RÉFÉRENDUM ADRESSÉE À Monsieur François Hollande, Président de la République française, de 2012 à 2017, au sujet du fonctionnement de la Banque centrale €uropéenne.

 Elle a pour but de rappeler à Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République, de 2017 jusqu'à 2022, qu'il est parfaitement informé du mauvais fonctionnement de le Banque centrale européenne, du côté économique et financier.

C'était en 2015, et Monsieur Emmanuel Macron était à l'époque Ministre de l'économie depuis 2014. De 2012 à 2016, Monsieur Emmanuel Macron était, ne l'oubliez jamais, Secrétaire général adjoint chargé de l'économie. 

Voici, pour vous en convaincre, copie de 2 Tweets sur le sujet: 

1-  Le tweet de Monsieur Emmanuel Macron, Ministre de l'économie,

Emmanuel Macron @EmmanuelMacron Officiel du gouvernement - France13 juil. 2015

Accord historique pour la zone euro. Avec @fhollande, la France a joué son rôle jusqu'au bout, pour une Europe responsable et solidaire.

2- La réponse que j'avais faite à son Tweet:

*L'invisible Geôle*@AlainSaiche· 13 juil. 2015 En réponse à @EmmanuelMacron

Bonjour @EmmanuelMacron @Elysee @fhollande Tant que @ecb ne prêtera pas directement aux Etats Rien de viable ne sera possible! @BFMTV @itele

Point n'est besoin de commentaires: "les faits sont là! Et bien là"!

Et voici mon article par lequel je demandais un référendum sur le fonctionnement de la BCE.

Je demande 1 REFERENDUM à @fhollande @Elysee: La #BCE doit PRÊTER AUX ETATS: OUI? NON? 

La Banque Cenrale Européenne doit prêter directement aux Etats pour éviter de donner des aggios aux banques! L'article 123 de la FUE interdit à la BCE de racheter les dettes d'Etats: C'est pourtant ce que fait Mario Draghi, son Président, avec l'aval des Chefs d'Etats, des Chefs des Gouvernements et des €urodéputés! Ce sont les deux raisons qui poussent au FREXIT IREVERSIBLE, SAUF NOUVEAUX TRAITES

petition-01-1

Merci de noter que Monsieur Emmanuel Macron qui était à l'époque Ministre de l'économie, était destinataire de mes tweets sur les Arnaques aux cotisations sociales des entreprises.

            Dernière  mise à jour au 31.07.2016.

Bonjour Toulemonde, Bonjour La France, Bonjour L'€urope.

*AFIN QUE NUL N'IGNORE ET N'OUBLIE*.

DEMANDE DE REFERENDUM SUR LE FONCTIONNEMENT DE LA BCE.

Je demande à François Hollande, Président de La République un REFERENDUM sur le FONCTIONNEMENT DE LA BCE car son fonctionnement INCONSTITUTIONNEL endette les Etats, dont Notre Pays, La France, en lui imposant d'emprunter aux banques au lieu d'emprunter directement à la BCE.

Aucun article de Notre Constitution n'existe pour préciser que les contribuables de France doivent servir de substitut et de caution aux actionnaires des banques pour leurs financements internes de fonctionnement.

*QUESTION A POSER: Voulez vous changer le système des emprunts qui impose aux Etats d'emprunter aux banques lobbies "de Bruxelles"  et IMPOSER A LA BCE DE PRÊTER DIRECTEMENT AUX ETATS pour leur éviter d'avoir des royalties à payer aux banques?

REPONSE 1: Oui.

REPONSE 2-: Non.

Ainsi serait imposé à la BCE de devenir la Banque Centrale des Etats de L'Union €uropéenne, ce qui permettrait aux Etats de se désendetter lentement mais surement!

*Cela étant, voyons ce qu'il en est du vote BREXIT anglais du 23.06.2016 qui mènera au FREXIT à venir, grâce au mauvais fontionnement de la BC€ qui prête aux banques lobbies "de Buxelles au lieu de prêter directement aux Etats, dont Notre Pays, La france, avec l'aval de François Hollande, Président de La Republique, et du Gouvernement de Manuel Valls, Premier Ministre. Cela coûte aux contribuables 7 millons/an par milliard emprunté au taux de 0,7%!

*Nos amis Anglais ont décidé, par référendum, le 24.06.2016, de quitter L'Union €uropéenne. Eux au moins avaient eu L'INTELLIGENCE de conserver leur monnaie nationale, la livre!

La question à se poser à présent est de savoir quel sera le prochain Pays à organiser son référendum pour faire la même chose!

Car, des raisons, il y en a: L'appauvrissement des Peuples de L'UE mis en pratique et à exécution par le fonctionnement de la planche à billets de la BC€ au service des banques lobbies "de Bruxelles" AVEC L'AVAL des Chefs d'Etats et de Gouvernements de tous les Pays dont le nôtre!

Au passage, notez que TOUS les €urodéputés, pour autant qu'ils soient, ne parlent toujours QUE de rien, se contentant de participer à la dérive de L'U€ par leurs émoluments et  TOUS leurs avantages fiscaux sans se plaindre!

*CETTE MAGOUILLE FINANCIERE DOIT CESSER: La BC€ doit impérativement prêter directement aux Etats!

Bref, il serait temps que les Chefs d'Etats et de Gouvernements arrêtent de prendre leur Peuple pour un peuple de demeurés, de cancres et pour des cons qui ne comprennent RIEN aux magouilles financières, à la Croissance, à l'emploi, aux investissements, à la sécurité intérieure propre à chaque Pays et à la protection des frontières extérieures! 

Les résultats sont là: C'est le bordel européen technocratique applaudi par toutes les élites crétines "de Bruxelles" et des capitales européennes!

*Il serait donc grand temps que les dirigrants des partis politiques se fédèrent derrière le Président de La République, François Hollande, jusqu'en 2017 pour remettre de l'ordre dans le bordel €uropéen, et derrière son successeur, s'il n'est pas réélu. 

EXPLICATIONS:

*L'argent est le nerf de la guerre: Qui n'en a pas doit s'abstenir de la faire!

Pour garder nos frontières, il faut des moyens en personnels et en matériels: -Il faut donc de l'argent!

Pour lutter contre l'immigration clandestine sauvage, il faut des moyens en personnels et matériels: - Il faut donc de l'argent!

Pour faire la guerre, il faut une Armée forte en personnels et puissante matériellement: -Il faut donc encore et toujours de l'argent!

*Bref, pour assurer la Sécurité deNotre Pays, La France, et celle des autres Pays de L'U€, ainsi que pour gagner des guerres, il faut énormément d'argent! Il en faut, de la même manière, encore plus qu'énormément pour les budgets de fonctionnement et d'investissements!

Or la Banque centrale €uropéenne (BCE) a une planche à billets qui fonctionne et produit cet argent nécessaire à nos besoins au seul profit des banques lobbies "de Bruxelles", à un taux de 0,05%, voire moins et même 0%, lesquelles banques s'enrichissent IMMEDIATEMENT en reprêtant cet argent à La France, Notre Pays, à un taux de 0,7%, ou plus, ou moins: Qui le sait?

Ce n'est pas cher, a déclaré François Hollande, pour ses voeux de l'année 2014, sauf à préciser que les banques font, à ce taux, faites le calcul vous même, 14 fois la culbute et que cela coûte 7 millions € aux contribuables chaque fois que François Hollande demande à la Banque De France (BDF) d'emprunter 1 milliard € aux banques lobbies "de Bruxelles!

Cest la raison pour laquelle J'EXIGE, en tant que citoyen, que la planche à billets de la BC€ fonctionne au profit direct des Etats, et donc de La France, en lui prêtant directement l'argent dont elle a besoin pour ses budgets de fonctionnement et d'investissement!  

*Alors, L'€urope, L'€urope, L'€urope, OUI, Monsieur le Président François Hollande, MAIS PAS A N'IMPORTE QUEL PRIX! 

INTERLUDE: Je recherche (un?) des Avocats bénévoles amoureux du Droit et de L'€urope pour m'aider (Aider La France et les autres Etats de L'U€) à finaliser mes plaintes contre la BC€ déposées à Bruxelles depuis 2012, reconnues recevables par la Commission des pétitions, et qui trainent en longueur depuis. Aucun €urodéputé (je répète: AUCUN!) n'a eu le moindre courage de montrer le bout de son nez. Merci: Pour La France!

*REPRENONS: Pour que les choses soient claires, j'ai transmis cet article le 29.09.2015 ( à titre de rappel), par le réseau Twitter, au CONSEIL CONSEIL CONSTITUTIONNEL: @Conseil_Constit, CONSEIL D'ETAT: @Conseil_Etat  et COUR DES COMPTES: @Courdescomptes avec la mention: POUR VERIF cc: @fhollande (adresse Twitter de Monsieur François Hollande, Président de La République). Il ne peut donc y avoir de surprises pour QUI QUE CE SOIT: Cela fait 3 ans que je fais tourner mes articles "en boucles" sur les résaux sociaux Twitter, Facebook et Yahoo avec, pour destinataires, les plus hautes instances de L'Etat.

*Je dédie cet article à Monsieur François Hollande, président de La République, qui a été Professeur d'Economie à Sciences PO de 1988 à 1991. (Ref: Le JDD, Ttwitter 11.09.2015, @aprimegroup, retwitté par PPDA). 

*Entrons à présent dans le vif du sujet:

TRAITE SUR LE FONCTIONNEMENT DE L'UNION EUROPEENNE.

Mario Draghi, Président de la BCE, s'est mis HORS LA LOI en rachetant des dettes d'Etats.

*Voici, pour une meilleure compréhension, le teneur de l'ARTICLE 123 de la FUE qui le lui interdit:

1- Il est interdit à la Banque centrale européenne et aux banques centrales des Etats membres ci après dénommées "banques centrales nationales", d'accorder des découverts ou tout autre type de crédit aux institutions, organes ou organismes de l'Union, aux administrations centrales, aux autorités régionales ou locales, aux autres autorités publiques, aux autres organismes ou entreprises publics des Etats membres; l'acquisition directe, auprès d'eux, par la Banque centrale européenne ou les banques centrales nationales, des instruments de leur dette est également interdite.

2- Le paragraphe 1 ne s'applique pas aux établissements publics de crédit qui, dans le cas de mise à disposition de liquidités par les banques centrales, bénéficient , de la part des banques centrales et de la Banque centrale européenne, du même traitement que les établissements privés de crédit.

                        *Merci pour votre attention.

NB: 1)- J'avais déjà déposé une pétition personnelle le 25.10.2012 à ce sujet à l'encontre de Mario Draghi, Président de la BCE, laquelle pétition a été reconnue recevable et se trouve à l'examen à la Commission des pétitions à Bruxelles. Vous en trouverez copie jointe en fichiers attachés et je demande à TOUS les €urodéputés de la suivre au plus près à Bruxelles pour la faire aboutir au plus tôt.

NB: 2)-BIEN ENTENDU, suite au début de rachat des dettes décidé par Mario Draghi, j'ai déposé plainte auprès du Médiateur de l'UE le 13.03.2015 et je demande également à TOUS les €urodéputés de la suivre, de la même manière, à Bruxelles, pour la faire aboutir au plus tôt.

*Cela étant, il y aura lieu de VERIFIER les dates des transactions des dettes achetées par les organismes revendeurs de ces mêmes dettes à la BCE pour éviter toute opération frauduleuse et délictueuse de rachat et de revente depuis juillet 2014, où Mario Draghi a annoncé qu'il ferait acheter par la BCE des dettes d'Etats à raison de 1 000  milliards par mois jusqu'en juillet 2016, et prolongerait au delà si nécessaire.

*Affaire en cours et à suivre avec le plus grand intérêt.

Ajoutons à cela que, si la BCE prêtait directement aux Etats, elle n'aurait pas à racheter les dettes de ces mêmes Etats, avec toutes les dérives financières possibles et imaginables, puisqu'elle en serait détentrice!

De plus l'annonce officielle, le 24 mars 2015, du fait que la Banque de France vient de racheter pour X milliards des dettes de La France démontre le montage financier qui permet aux banques lobbies "de Bruxelles" de se servir du matelas financier que sont les impôts des contribuables pour "faire de la cavalerie" avec le rachat des dettes par la BCE et Banques d'Etats!

Et l'on voit bien là, de manière REELLE, les dessous financiers cachés du fonctionnement de la BCE, avec cette affaire de rachats des dettes d'Etats par cette même BCE, rachats annoncés, comme par hasard, officiellement, 6 mois à l'avance. Mais la rumeur le faisait savoir bien avant! 

Armand de Franceville, Nom de Plume, Alain Saiche, Nom Patronyme.

MOTS-CLÉS

LE FIL DU BLOG

                                            -

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Europe
L’« année zéro » de la diplomatie allemande
La Russie vient de donner une rude leçon de géopolitique à l’Allemagne en lui rappelant sa vulnérabilité militaire et économique. Pour la diplomatie allemande, qui a misé sur la carte russe pendant vingt ans, l’humiliation est profonde, et le constat brutal. Premier volet de notre série sur « l’adieu au pacifisme » outre-Rhin.
par Thomas Schnee
Journal — Liberté d'expression
Un retour sur l’affaire Rushdie
Alors que Salman Rushdie a été grièvement blessé vendredi 12 août, nous republions l’analyse de Christian Salmon mise en ligne en 2019 à l’occasion des trente ans de l’affaire Rushdie, lorsque l’ayatollah Khomeiny condamna à mort l’écrivain coupable d’avoir écrit un roman qu’il jugeait blasphématoire. Ce fut l’acte inaugural d’une affaire planétaire, sous laquelle le roman a été enseveli.
par Christian Salmon
Journal — Climat
Près de Montélimar, des agriculteurs exténués face à la canicule : « Beaucoup de travail et de questions »
Mediapart a sillonné la vallée de la Valdaine et ses environs dans la Drôme, à la rencontre d’agriculteurs qui souffrent des canicules à répétition. Des pans de récoltes grillées, des chèvres qui produisent moins de lait, des tâches nouvelles qui s’accumulent : paroles de travailleurs lessivés, et inquiets pour les années à venir.
par Sarah Benichou
Journal
Un homme condamné pour violences conjugales en 2021 entre dans la police
Admis pour devenir gardien de la paix en 2019, condamné pour violences conjugales en 2021, un homme devrait, selon nos informations, prendre son premier poste de policier en septembre dans un service au contact potentiel de victimes, en contradiction avec les promesses de Gérald Darmanin. Son recrutement avait été révélé par StreetPress.
par Sophie Boutboul

La sélection du Club

Billet de blog
Réagir avant qu'il ne soit trop tard 2/4
L’avenir n’est plus ce qu’il était ! La guerre en Ukraine, la menace nucléaire, la crise alimentaire, le dérèglement climatique, les feux gigantesques de l’été, les inondations meurtrières, autant d’épisodes anxiogènes de la modernité face auxquels nous devons impérativement réagir. Ces désordres du monde constituent une opportunité à saisir pour modifier notre trajectoire
par HARPAGES
Billet de blog
Le piège du nucléaire
Maintenant que la France est en proie à des incendies en lien avec le réchauffement climatique, que notre pays manque de plus en plus d’eau et que notre président et ses ministres, après avoir renationalisé EDF, nous préparent un grand plan à base d’énergie nucléaire, il serait temps de mettre les points sur les « i ».
par meunier
Billet de blog
Le nucléaire sans débat
Où est le débat public sérieux sur l'avenir du nucléaire ? Stop ou encore ? Telle est la question qui engage les générations futures. Une enquête remarquable et sans concession qui expose faits et enjeux. (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
Croissance énergétique : et si le nucléaire n'était pas la solution ?
On trouve ici et là des aficionados du nucléaire pour expliquer que pour continuer à consommer et à croitre sur le rythme actuel, il suffit de construire des centrales nucléaires. C'est d'ailleurs l'essence du plan pour l'énergie de notre renouveau président. Alors causons un peu croissance énergétique et centrales nucléaires.
par Haekel