30- @enmarchefr EST UNE ENTREPRISE, UNE PME, selon @GillesLeGendre @LaREM_AN

L'augmentation de la CSG, ABUS DE FAIBLESSE? Posez vous la question:1- Les retraités sont sans défense! 2- Les salariés cotisent pour payer les retraites des retraités! 3- La CSG augmente pour payer une augmentation du "Net" des salariés! 4- Par ce moyen détourné de la CSG, les salariés, qui cotisent pour les retraites, cotisent pour leur augmentation de salaire à la place de leur employeur!

                                   *Bonjour Toulemonde, Bonjour La France, Bonjour L'U€*

                                                   *MISE A JOUR AU: 12.11.2018.

                                         *AFIN QUE NUL N'IGNORE ET N'OUBLIE*

°Les lecteurs pressés de me critiquer sont priés de se rendre directement au Point 4-6 de mon programme de propositions concrètes qui  font suite à mes critiques destructrice envers les gouvernents et les élus de tous les partis.

 

Enfin, le 22.10.2018, la Vérité éclate au grand jour: Le député Gilles Le Gendre, Président du "Groupe La REM"à l'Assemblée nationale, déclare au journaliste Laurent Neumann, sur BMFTV, Bourdin Direct, pour répondre à sa question "-Qui va remplacer Christophe Castaner, nommé Ministre de l'Intérieur à la fonction de délégué géneral au parti en marche": 

-"Le rempaçant de Christophe Castaner comme délégué général devra être ... un homme... ou une femme... capable de diriger L'entreprise... ou La PME "La République en marche"!

C'est alors que l'Horizon économique et philosophique macronien se précise et  permettra de mieux comprendre ce qui suit, "à la cash":

1-L'augmentation de la CSG pour les retraités à seule fin d'augmenter "Le Net"de la feuille de paye des salatiés à la place des employeurs est contre nature: Il n'appartient pas aux retraités de payer les cotisations sécurité sociale et chômage à la place des salariés! 

2- Contrairement à ce qu'affirme le Président de la République, aucune entreprise ne paye de charges sociales! Ce sont les consommateurs qui les leur payent à l'achat des marchandises avant qu'elles ne les reversent au fisc!

3-LES ENTREPRISES RECOIVENT, EN OUTRE, DES SUBVENTIONS... qui ne font JAMAIS baisser les prix alors qu'elles font des bénéfices !

 Il est aisé d'en conclure que le Président de la République, Emmanuel Macron, qui fait croire que les entreprises payent des charges sociales ALORS que ce sont les consommateurs qui les leur payent préalablement, MENT ET TROMPE les Français! Il y a donc ABUS DE DROIT et de POUVOIR.

4- De ces faits indéniables, il est impossible à Notre Pays, La France, de sortir du trou abyssal de la dette. 

5- IL Y A BIEN là UNE AFFAIRE D'ETAT!

6- DE PLUS, la BCE, PLANCHE A BILLETS des banques lobbies de Bruxelles, fabrique la monnaie et prête l'argent aux banques pour que les banques puisse le prêter à la France... Avec intérêts!

*Vous avez enfin compris comment fontionne l'Economie française euro-macronienne? Très bien! MEDITEZ!  

 

Bonjour Françaises, Français,

La France va mal économiquement, socialement et cociétalement parlant. Pour changer la donne, il est nécessaire que chacun d'entre vous puisse intervenir efficacement en fonction de ses moyens.

Le moyen le plus efficace est de convaincre votre député, après m'avoir lu, de déposer UNE MOTION DE CENSURE, associé à d'autres députés tous partis, contre le Gouvernement Edouard Philippe.

Le thème porteur que je vous propose est LA SUPPRESSION de l'Arnaque aux charges sociales des entreprises comme mode de gestion et de metre en oeuvre, pour la relance de l'économie par la baisse spectaculaire des prix à la production, "La Gestion par La Méthode du Révisionnisme économique" qui vous est expliqué ci après.

La réussite de cet objectif majeur pour La France, reposera sur la minutie et la rigueur dans la recherche des arguments à présenter pour être crédibles: Pour cela, rien de plus simple, tout se trouve dans mon article ci après.

                                                "HONNI SOIT QUI MAL Y PENSE"    

                                                                  Préambule.

*Avertissement: "MoiCitoyen", Alain Saiche, de manière provocatrice, rationnelle, objective et pédagogique stricte et rigide, je déclare être le seul Guérisseur économique national des hommes et des femmes politiques qui se noient dans les méandres des calculs mathématiques commerciaux qui errent à vau-l'eau sur le long fleuve tranquille qui est le leur et un enfer pour la population laborieuse qui n'y peut mais.

JE PEUX DONC SOIGNER, par l'esprit, tous les dirigeants de France en situation d'échecs économiques, et ce n'est pas peu dire puisqu'ils le sont Tous, comme par exemple Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République et tous les Ministres du Gouvernement Edouard Philippe. Mes soins passent via "Ma Méthode de Gestion par "LE REVISIONNISME ECONOMIQUE", comme expliqué ci après.

Si vous ne me croyez pas après lecture, critiquez moi; je vous répondrai.

Cela étant, vous devez retenir que Notre Pays, La France, compte 67 millions d'habitants et que "Chaque Habitant-Consommateur est ACTIONNAIRE DE L'ETAT FRANCE"par les impôts et taxes multiples et diverses qu'il paye, outre la TVA, la CSG, les retenues pour cotisations Retraites, Retraites complémentaires, Sécurité sociale, Complémentaires santé, Chômage, Vieillesse, Dépendance, etc, etc...

Chaque Citoyen-Consommateur, y compris les enfants qui naissent, sont, putativement, ACTIONNAIRES, au même titre que le Président de la République qui ne dispose QUE de sa 1/67 millionnième d'action qui lui est propre, avec, de par sa fonction de Président, la charge d'assumer la gestion des Finances de L'ETAT FRANCE en bon père de famille.

L'Etat n'est pas une entreprise et n'a pas à faire de bénéfices, mais à rechercher l'équilibre financier des recettes/dépenses, ou dépenses/recettes. 

L'augmentation de la CSG, créée en 1990 par Michel Rocard avait pour DESTINATION UNIQUE l'alimentation des caisses de le Sécurité sociale! 

*Emmanuel Macron, garant de la saine gestion des caisses de L'Etat, a donc commis un ABUS DE POUVOIR en augmentant la CSG dans le but d'augmenter "Le Net" de la feuille de paye des salariés" en lieu et place des employeurs et des actionnaires afin de se faire réélire en 2022 par le biais d'une augmentation des salaires de manière détournée!

A RETENIR qu'il n'a jamais été question d'imposer une baisse des prix à la production par la suppression des charges -cotisations patronales- pour assurer la relance de l'économie... après la suppression de l'impôt sur la fortune!

*Il est aisé d'en conclure encore une fois que TOUT est fait pour augmenter les dividendes des actionnaires!

                               I------------------------I

                           *LA FRANCE VA MAL!* 

*De l'augmentation de la CSG à L'Esclavagisme moderne du XXIè siècle!

Mon article comprend 4 parties:

1- Première partie: Avant propos,

2- Deuxième partie: De l'augmentation de la CSG ou: Du Président Emmanuel Macron au Président des riches et à Emmanuel Macron, "PLUTUS" de France,

3- Troisième partie: Lettre ouverte adressée au Conseil constitutionnel, au Conseil d'Etat et à la Cour des comptes,

4- Quatrième partie: Lettre ouverte en 7 points, adressée à Emmanuel Macron, Président de la République.

          4-1: Attention danger,

          4-2: Si, la France aime les réformes, les bonnes!

                    *AXIOME: La définition du chômage,

          4-3: La loi "confiance" apporte "la défiance",

          4-4: Y a-t-il Conflits d'intérêts en France?

          4-5: Y a-t-il Crimes économiques perpétuels en France?

          4-6: Proposition de programme économique rationnel,

          4- 7: Conclusion.

                                                    I-------------------------I

                                                        *Première partie*

                                                       *AVANT PROPOS:

 Du concept mathématique DU CAPITAL de Karl Marx à L'ESCLAVAGISME MODERNE DU XXIè siècle appelé "mondialisation", en passant par l'envol des dividendes de manière démesurée par:

          1- L'augmentation de la CSG des retraités, CSG créée par Michel Rocard en 1990 pour alimenter les caisses de la Sécurité sociale, CORNE D'ABONDANCE que s'attribue Emmanuel Macron pour "augmenter "la feuille de paye des salariés" en lieu et place des employeurs,

          2- La suppression de l'ISF pour les plus fortunés,

          3- La suppression de l'impôt sur les dividendes pour les transactions financières, OU:

          4- De manière générale, "comment prendre aux "PAUVRES" pour donner aux "RICHES" et "PLUS RICHES" à seule fin d'AUGMENTER "LEUR CAPITAL".

Pendant ce temps, LES MINISTERES REGALIENS Armée, Police, Justice, étendus à Education, Diplomatie..., SONT ABANDONNES à vau-l'eau... au gré des tempêtes, de la force et de la direction du vent...

Cela étant, pour expliquer comment les inégalités augmentent inconsidérément, je prendrai, de manière concrète que, les nouvelles "charges" -cotisations sociales- des entreprises créées, comme par exemple, à compter du 1er janvier 2016, la Complémentaire santé et la complémentaire retraite: Les salariés s'appauvrissent et les entreprises -les financiers- s'enrichissent pour la bonne et simple raison suivante:

"Les entreprises -les financiers- incorporent leurs cotisations sociales Retraites complémentaires et Complémentaires santé dans les CALCULS DES PRIX DE REVIENT ET DE VENTE pour se les faire rembourser par les consommateurs, "avec bénéfices" et "à l'insu de leur plein gré", puisqu'ils sont censés le savoir: Elles -ils, les financiers- s'enrichissent!

"Les salariés, par contre, se voient retenir le montant de leurs cotisations Retraites complémentaires et Complémentaires santé sur leurs salaires: Les salaires nets baissent: Ils s'appauvrissent!

J'y reviendrai plus loin, de manière globale, avec mes explications sur les avantages à mettre en application "La Méthode de Gestion par le Révisionnisme économique pour la relance par la compétitivité des entreprises à l'exportation.

                                            I-----------------------------I

                                                  *Deuxième partie*

*De l'augmentation de la CSG du Président Emmanuel Macron à Emmanuel Macron, Président des riches, "PLUTUS" de France:

Depuis le 25.10.2017, avec l'augmentation de la CSG, le Président Emmanuel Macron, de Président des Riches, s'est doté d'une CORNE D'ABONDANCE branchée ad vitam aeternam sur les retraités et s'es, en quelque sorte autoproclamé est "Plutus-Ploutos" "Dieu des riches", avec ses sa majorité de députés élus avec 17,88 % des voix des électeurs inscrits oeuvrant à l'Assemblée nationale pour faire les lois. 

A cette date en effet, les députés "LaREM_AN", en guise de remerciement pour les facilités qui leut ont été accordées par le parti LaREM_AN de Emmanuel Macron pour se faire élire député, tout comme les moutons de Panurge, ont voté d'une seule voix une loi qui obligera les pauvres retraités, épuisés par le labeur passé, à abonder "ad vitam aeternam", à compter du 01.01.2018, la CORNE D'ABONDANCE de "PLUTUS" Macron", Dieu des Richesses de France, de manière à augmenter les chiffres du "Net" de la feuille de paye des travailleurs pauvres en lieu et place des financiers, des chefs d'entreprises et des employeurs.

Les Riches financiers, en leurs Paradis sur terre, remercient Plutus Macron, Dieu des richesses, pour sa bonté.

Les pauvres retraités, "eux", le vouent aux gémonies! (Bien qu'elle soit basée sur une histoire ancienne, cette expression n'est attestée qu'au début du XIXè siècle chez Lamartine. (Expression française. Reverso.Internet) 

*Il est donc INDISPENSABLE que "Plutus Macron", Dieu des "Richesses", change radicalement sa METHODE de gestion qui consiste, par succions régaliennes, à prendre aux pauvres salariés et retraités par l'impôt pour compenser le manque à gagner des subventions faites "aux Riches financiers"!

Il lui reste à adopter, en toute équité et responsabilité, LA METHODE de GESTION PAR LE REVISIONNISME ECONOMIQUE, seul facteur d'un changement de politique équitable, juste et durable qui consiste à MIEUX REPARTIR les charges sociales entre toutes les parties prenantes pour une juste recherche de l'équilibre des comptes sociaux toujours déficitaires, "et en même temps, sur 3 points::

1- Les salariés payent leurs cotisations sociales par retenues sur salaires, ce qui se fait déjà et payent en plus l'impôt sur le revenu,

2- Les consommateurs qui remboursent les entreprises de leurs "charges" -cotsations sociales- A L'INSU DE LEUR PLEIN GRE au motif exclusif que les entreprises les incorporent dans les CALCULS DES PRIX DE REVIENT ET DE VENTE de leurs marchandises, produits et services et qui payent, en plus, l'impôt sur le revenu.

Cette manière de faire est comptablement légale et je ne critique pas, sauf à recommander à "Plutus Macron" "Dieu des "Riches" de remettre les choses à plat par UN CHANGEMENT DE METHODE DE GESTION en décidant lui même de mettre en oeuvre le 3ème point suivant:

3- Créer UN IMPÔT SOCIAL entreprises sur les bénéfices DISTINCT de l'impôt actuel sur les bénéfices, car tout le monde doit participer aux financements des dépenses sociales "à la française", Y COMPRIS LES ENTREPRISES qui se les font rembourser par les consommateurs et, DE PLUS, demandent et perçoivent des subventions!

*J'y reviendrai plus loin: LES LECTEURS PRESSES de me critiquer sont priés de se rendre au Point N°6 de mon article ci après pour y trouver ma " Proposition de "Programme économique rationnel".  

                                            I------------------------------I

                                                  *Troisième partie*

*Lettre ouverte adressée au Conseil constitutionnel, Conseil d'Etat et à la Cour des comptes:

La lettre ouverte qui suit a été retransmise le mardi 19 octobre 2017 par les réseaux Twitter et Facebook au Conseil constitutionnel, au Conseil d'Etat et à la Cour des comptes, modifiée par l'ajout de la SUPPRESSION DE L'ISF.

J'en souhaite bonne lecture à  Monsieur et Madame Toulemonde.

 

La pauvreté et le chômage augmentent à cause de la politique menée avec L'ARNAQUE AUX CHARGES SOCIALES DES ENTREPRISES par le Président Macron, Président des riches arnaqueurs. Pour redresser la situation et la relance de l'économie, IL FAUT:

1: SUPPRIMER L'ISF, objet de toutes les critiques, (mon article, du 19.10.2017 est antérieur à la suppression de l'ISF en date du 25.10.2017), à CONDITION "et en même temps" de faire payer une cotisation sociale à toutes les entreprises -les financiers- qui n'en payent  pas puisqu'elles se les font rembourser par les consommateurs à l'achat de leurs marchandises. Simultanément (...,et en même temps"..., IL FAUT... il aurait fallu)

2: NATIONALISER de toute urgence LES FINANCEMENT SOCIAUX Retraites, Retraites complémentaires, Sécurité sociale, Complémentaires santé, Chômage, Vieillesse, Dépendance, etc, etc... PAR LA METHODE DE GESTION DU REVISIONNISME ECONOMIQUE du XXIè siècle afin d'en assurer leur pérennité définitive.

C'est tout le contraire qui a été fait: La suppression de l'ISF a été votée ainsi qu'une augmentation de la CSG pour les retraités appelés de la sorte à remplacer les chefs d'entreprises pour "augmenter les feuilles de paye des salariés" par transfert de cette augmentation!

*Comme s'il n'appartenait pas aux chefs d'entreprises de payer décemment leurs salariés, D'AUTANT qu'elle ne participent EN RIEN au financement des dépenses sociales puisqu'elles se les font rembourser par les consommateurs à l'achat de leurs marchandises, produits et services!

Il faut bien retenir que, légalement et comptablement, les entreprises incorporent Toutes leurs "charges" -cotisations sociales dans les CALCULS DES PRIX DE REVIENT ET DE VENTE!

*Et c'est ainsi, A L'INSU DE LEUR PLEIN GRE, que les consommateurs, avec toute leur reconnaissance, disent "Merci" aux caissières...!

Il est indispensable, de ce qui précède, que les entreprises qui ne payent aucune participation aux financements sociaux, y participent au même titre que les salariés qui, outre les retenues sociales sur leurs alaires, sont assujettis à l'impôt sur le revenu!

Le fait d'avoir supprimé l'ISF le 25.10.2017 et d'avoir augmenté la CSG sans nationaliser les financements Retraites, Retraites complémentaires, Sécurité sociale, Complémentaires santé, Chômage, etc, etc..., est une nouvelle faute de gestion de Emmanuel Macron qui, de Président des Riches, est devenu Dieu des Riches avec sa CORNE D'ABONDANCE "LaREM_AN" qu'il a fait voter par ses moutons de députés sans cervelle aucune!

Je vais vous démontrer, par ma lettre ouverte ci après, les raisons impératives qu'il y a à faire vite, AVANT QU'IL NA SOIT TROP TARD, pour CHANGER LA DONNE ECONOMIQUE par un débat d'idées dont la mienne, rationnelle, inédite, pragmatique, pédagogique et censurée par les politiques et les médias.

                                             I------------------------------I

                                                   *Quatrième partie*

*Lettre ouverte au Président de la République, Monsieur Emmanuel Macron, à tous les Ministres du Gouvernement Edouard Philippe, à tous les élus de France et aux 67 millions de Français recencés INSEE:

                                Bonjour Monsieur le Président, Bonjour tout le monde,

 

Ma lettre ouverte descriptive des maux économiques qui ruinent L'Etat France et appauvrit sa population qui suit comporte 7 points:

Point N°1: Attention DANGER!

Point N°2: Si, la France aime les réformes: Les bonnes!

                  *AXIOME: La définition du chômage,

Point N°3: La "loi confiance" apporte la défiance!

Point N°4: Y a-t-il Conflits d'intérêts permanents en France?

Point N°5: Y a-t-il Crimes économiques perpétuels en France?

Point N°6: Proposition de programme économique rationnel:

Point N°7: Conclusion.

                                                    *Point N°1* 

                                          *ATTENTION DANGER!

Bonjour, Messieurs Emmanuel Macron, Président de la République, Edouard Philippe, Premier Ministre, Bruno Le Maire et Gérald Darmanin, Ministres, Bercy, Mesdames et Messieurs les Ministres du Gouvernement,

Bordel! Vous avez dit Bordel Monsieur le Président! Alors, abordons le problème de la majorité des Français sur votre programme économique: L'ARNAQUE AUX CHARGES -cotisations sociales- DES ENTREPRISES:

*30.09.2017: ATTENTION DANGER DE CRIME ECONOMIQUE avec votre ARNAQUE SOCIALE AUX CHARGES DES ENTREPRISES, Emmanuel Macron et Tous les Ministres du Gouvernement Edouard Philippe, en particulier de Bruno Le Maire Gérald Darmanin et Benjamin Griveaux qui oeuvrent au Ministère des Finances à Bercy:

          *AUCUNE ENTREPRISE NE PAYE DE COTISATIONS SOCIALES! Ce sont les consommateurs qui les leur payent à l'achat des marchandises, produits et services! Toutes les charges entreprises, Retraites, Sécurité sociale et Chômage sont incorporées dans les Calculs des Prix (coûts) de Revient et de vente avec un certain pourcentage de bénéfices (PV = PR + B)! Les entreprises les reversent ensuite à L'Etat en conservant le pourcentage de bénéfices pour elles! Les entreprises ne sortent RIEN directement de leurs propres poches!

*ATTENTION DANGER! LA REFORME FISCALE Emmanuel Macron, qui consiste à augmenter la CSG des retraités au prétexte qu'ils gagneraient plus que les salariés et qu'ils peuvent donc participer par leur impôt supplémentaire (CSG) à augmenter les salariés d'un "treizième mois"! Ce procédé plus que douteux, rejeté par Tous les retraités et une immense majorité de la population ne pourrait il pas être considéré comme étant un CRIME ECONOMIQUE?

*ATTENTION DANGER! LA REFORME FISCALE Emmanuel Macron -"pour rendre les entreprises plus compétitives"- ne se rapproche-t-elle pas d'un CRIME ECONOMIQUE, avec la suppression de l'ISF pour les grandes fortunes pour les financiers chefs d'entreprises qui se font déjà rembourser Toutes leurs cotisations sociales, appelées improprement "charges", par les consommateurs qui achètent leurs marchandises "à l'insu de leur plein gré puisqu'ils devraient le savoir?

Et puisque les financiers et chefs d'entreprises se font rembourser Toutes leurs charges -cotisations sociales par les consommateurs, ils ne participent qu'en RIEN pour le financement des dépenses sociales Retraites, Retraites complémentaires, Sécurité sociale, Complémentaires santé, Chômage, Vieillesse, Dépendance, etc..., Bref, cette réforme ne peut elle pas être considérée, avec les subventions accordées "en plus", comme étant en partie CRIME ECONOMIQUE? 

*ATTENTION DANGER avec l'augmentation de la CSG qui appauvrira les retraités pour augmenter "la feuille de paye" des salatiés: C'est aux employeurs de mieux les payer! Cette manière de procéder est inconstitutionnelle! 

ÊTRE HONNÊTE EN ECONOMIE, C'EST NE PAS ÊTRE SUJET à L'OPROBRE!

25.09.2017: J'ACCUSE Emmanuel Macron, Président de la République ainsi que tous les Ministres du Gouvernement de Edouard Philippe DE SPOLIER les Français avec leur ARNAQUE AUX "CHARGES"-cotisations- SOCIALES DES ENTREPRISES et de nuire à la relance de l'économie française.

JE LEUR JETTE L'OPPROBRE ET LES CONFIE A LA VINDICTE POLITIQUE POPULAIRE aprés analyse de mes critiques!

*Comment, Monsieur le Président, vous ne savez pas ce que signifie le verbe spolier? Sa définition est la suivante: "Dépouiller par force, ruse ou par abus de pouvoir"!

En l'occurrence, je retiens que, pour Emmanuel Macron, Président de la République et tous les Ministres du Gouvernement de Edouard Philippe, faire croire aux Français que les charges des entreprises sont trop élevées et qu'il faut leur donner des subventions relève d'un MENSONGE D'ETAT, puisque les entreprises se font rembourser TOUTES leurs "charges"-cotisations sociales Retraites, Retraites complémentaires, Sécurité sociale, Complémentaires santé, Chômage, vieillesse, Dépendance, etc, etc..., par les consommateurs qui achètent leurs marchandises!

*Pour ce faire, comptablement et légalement, les entreprises incorporent les charges précitées dans LES CALCULS DES PRIX DE REVIENT ET DE VENTE! 

Vous ne pouvez ignorer cette OPERATION MATHEMATIQUE, Monsieur le Président, Messieurs les Ministres: Elle s'apprend à l'école primaire. Il est en outre interdit aux entreprises de vendre à perte, et vous le savez!

                                          *Point N°2*

     *SI, LA FRANCE AIME LES REFORMES: LES BONNES!

            AXIOME N°3: LA DEFINITION DU CHÔMAGE: 

10.09.2017: NON! Ce n'est pas la France qui est à "réparer", comme vous vous plaisez à le dire, mais vous qu'il faut retoquer et faire passer au contrôle technique apès quatre mois de gouvernance calamiteuse en économie et en gestion de crise sociale et sociétale! 

*SI! La France aime les réformes, mais les bonnes! Pas celles que vous proposez, injustes et iniques qui consistent à augmenter les impôts, comme celle de la CSG à venir qui appauvrira les retraités et enrichira les dirigeants d'entreprises, d'autant qu'il y a une réforme courageuse à faire:

Celle qui redorerait le blason économique de la France!

Celle qui consisterait à REMETTRE A PLAT le système des financements sociaux en appliquant, tout simplement, LA GESTION PAR LA METHODE DU REVISIONNISME ECONOMIQUE!

*En ne mettant pas cette cette réforme élémentaire en application de manière courageuse, c'est vous qui refusez les réformes qui seraient bonnes pour La France et devenez le roi des fainéants politiques, hommes et femmes confondus! 

08.09.2017: NON, Monsieur Emmanuel Macron, les Français ne sont pas des fainéants, comme vous l'avez aussi malencontreusement clamé aux Français de l'étranger, du haut de votre Ego, lors de leur rencontre au cours de votre voyage en Grèce!

Les Français sont courageux, comme ils l'ont démontré au cours des siècles qui ont fait leur histoire! Plus que vous, qui êtes un fainéant intellectuel, faible de la cervelle, qui ne veut même pas reconnaitre que les entreprises se font rembourser TOUTES leurs cotisations sociales que vous appelez improprement "charges" pour mieux augmenter leurs bénéfices en leur accordant des subventions, puisque les prix ne baissent jamais et que leurs soit disant "charges" leur sont remboursées par les consommateurs qui achètent leurs marchandises!  

Vous ne pouvez ignorer ce que savent tous les Français, à savoir que les entreprises, pour calculer leurs prix de vente, calculent d'abord leurs PRIX DE REVIENT en les y incorporant, ou coûts de revient, pour mieux y dissimuler les "à côté", comme par exemple les "valises" politiques! 

HONTE A VOUS, Emmanuel Macron, Président de la République, qui avez fait plus vite pour établir une charte pour votre femme sur le budget de l'Elysee au lieu de penser vraiment A LA FRANCE ET A SA DEFENSE en proposant un service militaire de 1 mois, de faire louer le matériel militaire à des sociétés civiles à créer tout en baissant le budget de l'Armée en 2017 et en apostrophant publiquement le Chef d'Etat Major des Armées, le 13 juillet 2017, veille de notre fête  nationale, du haut de vos ergots; "Le Chef des Armées, c'est MOI", sous entendant; "Fermez la"!

*OUI, Monsieur le Président: Assurer la défense de la France et des Français nécessite un budget pérenne! Assumez le!  

24.08.2017: Si, Monsieur le Président, les 67 millions de Français aiment les réformes! Mais pas vos ARNAQUES aux "charges"-cotisations sociales des entreprises, comme par exemple votre dernière en date avec François Hollande, votre fâcheux pacte "de responsabilité" qui vous a fait augmenter les impôts en 2013, accorder 50 milliards de "subventions" aux entreprises et augmenter le chômage en échange!

La loi moralisation de politique publique, C'EST LE VIOL ECONOMIQUE DES 67 millions de Français recencés par L'INSEE!

Cet article a donc pour but de faire ressortir que proposer une "loi confiance" devenue par la suite "loi de moralisation politique", pour un Président de la République, relève de l'Ego et d'une posture politiques qui font prendre des vessies pour des lanternes au Bon Peuple de France!

C'est ce que j'entends BIEN démontrer aux 67 millions de Français, y compris les 47 millions d'électeurs et votre serviteur par LA METHODE DU REVISIONNISME ECONOMIQUE RATIONNEL du XXIè siècle à partir de 2 AXIOMES +1 = 3: La définition du chômage.

          1- AXIOME N°1: "Les entreprises ne payent pas de "charges sociales puisqu'elles se les font rembourser par les consommateurs qui achètent leurs marchandises", et

          2- AXIOME N°2: "Ce sont les carnets de commandes qui créent des emplois pérennes, pas les élucubrations et subventions démesurées aux"charges" des entreprises.

          3- AXIOME N°3: La DEFINITION DU CHÔMAGE est la suivante: Etat d'inactivité d'une personne souhaitant travailler:

En clair, cela signifie qu'une personne qui travaille ne peut prétendre percevoir des indemnités chômage au prétexte qu'lle veut démissionner pour ce faire!

La réforme du chômage telle que prévue par les ordonnances Macron, qui ferait baisser les indemnités des chômeurs licenciés pour accorder des indemnités chômage aus "nantis" qui démissionneraient serait INCONSTITUTIONNELLE, car elle créerait deux catégories de chômeurs:

                        3-1: Les "Vrais" chômeurs licenciés qui ne trouvent pas de travail,

                        3-2: Les "Faux" chômeurs, pingouins de basse classe qui voudraient se faire indemniser sans travailler!

*Pour en conclure avec ce point N°2, n'oublions pas L'ECHEC du pacte de "responsabilité" (sic) et les 50 milliards € de subventions accordées aux entreprises entre les années 2014, 2015 et 2016 sous forme de "marge de manoeuvre Macron", d'autant que celui ci a été apuré au 31 décembre 2016.

Cela signifie que les impôts, qui n'ont pas baissé à partir des classes dites "moyennes", continuenront d'être engrangés par Bercy au titre de l'année 2017 jusqu'au 31 décembre 2017 et suivantes, d'un montant estimé à 16,66 Mds € en moyenne basse et par an!

*Cela signifie que cette somme, non encore budgétée, servira de nouvelle *Marge de manoeuvre Macron* pour dire:

-"La croissance est de retour, je redistribue! Merci, revotez pour moi en 2022!

 

                                        *Point N°3*

           *LA "LOI CONFIANCE" APPORTE LA DEFIANCE,

Parlons si vous le voulez bien de la "loi de moralisation" de la vie publique" appelée initialement "loi confiance" par Emmanuel Macron, Président de la république.

Penser à faire une "loi de confiance" et de "moralisation publique"destinée aux hommes et femmes politiques qui ne méritient aucune confiance, tous ceux élus dernièrement compris relevait de la gageure! Cette "loi pour les élus", qui ne veut même pas prendre en compte le VOTE BLANC et le CASIER JUDICIAIRE VIERGE démontre en effet que la seule chose qui intéresse la plupart des élus est de se faire réélire ou se faire élire avec, à la clé, la possibilité, voire la certitude de ne pas s'appauvrir!  

Cette proposition de loi, qui vient d'être votée par les députés le 29.07.0217 en pleine nuit, n'a RIEN d'une "loi confiance ou de "moralisation" de la vie publique": Elle ne prend pas, EN OUTRE, ce qui est appelé "ARNAQUE AUX "CHARGES" SOCIALES DES ENTREPRISES, la plus vaste arnaque de Tous les temps en France: Celle qui ruine l'économie française et qui appauvrit 80% des 64 millions de Français, y compris les 47 millions d'électeurs et votre serviteur. 

Voici comment: Comme vous avez pu le remarquer, les hommes et les femme politiques qui nous ont gouvernés ou qui nous gouvernent actuellement ont toujours crié sur les toits: "Les "charges" des entreprises sont trop élevées: Il faut les abaisser pour leur donner plus de compétitivité et de "marge de manoeuvre"! Pour ce faire, nous allons leur accorder des subventions!

Tout le monde patronal applaudit alors, relayé en cela par les médias! 

Bien entendu, toutes les subventions accordées doivent être compensées en "manque à gagner" pour l'Etat: Cela se traduit TOUJOURS par des augmentations d'impôts: Qui paye alors? Les contribuables!

Je ne citerai, à titre d'exemple, que la dernière ARNAQUE connue, celle du mal nommé Pacte de "responsabilité": Souvenez vous 2013 et l'augmentation inconsidérée des impôts qui a permis de dégager 50 milliards € entre les années 2014-2015-2016 au bénéfice des entreprises! Pierre Gattaz, Pin's à l'appui, avait promis un million, oui, 1 000 000 d'emplois! 

La suite, vous la connaissez: "L'augmentation des dividendes des actionnaires et du chômage de masse au détriment de ce qui est appelé "classes moyennes" qui ont vu leur pouvoir d'achat baisser considérablement"!

Le pire ne s'arrête pas là: Il a été dégagé, comme expliqué ci avant, 50 milliards € entre 2014-2015-2016, soit 16,66 milliards € par an en moyenne, nul ne pourra en disconvenir. Les impôts, qui n'ont pas baissé en 2017, continuent donc d'être engrangés par Bercy au titre de l'année 2017 et 2018 au même rythme que les années précédentes: Nul ne pourra dire ou expliquer le contraire!

Il en résulte que, les 16,66 milliards d'impôts engrangés au titre de l'année 2017, qui n'ont pas encore été budgétés, vont servir de "marge de manoeuvre Macron" pour faire accroire qu'il va baisser les impôts en 2018, GRÂCE AUX FRUITS E LA CROISSANCE"!

JE LANCE LE DEFI à ce sujet tant à Emmanuel Macron, Président de la République, qu'à Edouard Philippe, Premier Ministre, qu'à Bruno Le Maire et Gérald Darmanin, transfuges égotiques du parti Les Républicains vers Bercy Finances, de démonter le contraire de mes écrits aux 67 millions de Français, y compris les 47 millions d'électeurs, et moi même!

DE PLUS, tenez vous bien, Emmanuel Macron et le Gouvernement Edouard Philippe, secondés par Bruno Le Maire et Gérald Darmanin, ont prévu d'augmenter la CSG de 1,7% à partir de l'année 2018, en une seule fois et pour une durée indéterminée, alors que, pour ne RIEN faire perdre aux classes moyennes, il promet de supprimer progressivement, sur 3 ans, la taxe d'habitation, ce qui n'a pas été annoncé au cours de la campagne présidentielle!

Et dans un foyer où vit un couple assujetti à la CSG, le couple sera imposé "PLEIN POT" et en une seule fois de manière durable, alors que la suppession de la taxe d'habitation le sera sur UN FOYER, étalée SUR TROIS ANNEES! 

Si ce n'est pas un MENSONGE et une TROMPERIE au programme électoral de Emmanuel Macron, dites et expliquez ce que c'est aux 67 millions d'électeurs, y compris les 47 millions d'électeurs!

Alors, et l'affaire ne s'arrête pas là, vous le verrez par la suite, vous comprendrez, Mesdames et Messieurs les 67 millions de Français, que je n'accorde AUCUNE CONFIANCE A LA LOI CONFIANCE  ou de MORALISATION POLITIQUE Emmanuel MACRON face aux puissances financières dont ils sont les sujets!

                         

                                                  *Point N° 4:

*Y A-T-IL CONFLITS D'INTERÊTS PERMANENTS EN FRANCE?

*Le conflit d'intérêts peut être défini communément comme un conflit entre la mission d'un agent public et ses itérêts privés, conflit susceptible d'influencer la manière dont il exerce les fonctions. En d'autres termes, le conflit d'intérêt peut potentiellement remettre en cause la neutralité et l'impartialité avec lesquelles la personne doit accomplir sa mission du fait de ses intérêts personnels.

*Prise illégale d'intérêts: Le conflit d'intérêt n'est pas un délit. En revanche, c'est la prise illégale d'intérêts, qui bien souvent en découle, qui est sanctionnée pénalement. L'article 432-12 du code pénal le définit comme le fait, par une personne dépositaire de l'autorité publique ou par une personne investie d'un mandat électif public, de prendre, recevoir ou conserver, directement ou indirectement, un intérêt quelconque dans une entreprise ou dans une opération dont elle a, au moment de l'acte, en tout ou partie la charge d'assurer la surveillance, l'administration, la liquidation ou le paiement.

*Sanction: La prise illégale d'intérêts est sanctionnée de 5 ans de prison et de 500 000 € d'amende. 

Comme expliqué ci dessus, le fait que Tous les élus se complaisent à attribuer des subventions aux entreprises au prétexte fallacieux que leurs "charges" sociales sont trop élevées alors qu'elles se les font rembourser par les consommateurs sans le leur dire et que tous les élus augmentent les impôts pour ce faire à titre de compensation pour "le manque à gagner de l'Etat" me laisse songeur.

J'aurais donc tendance à répondre OUI à la question posée compte tenu du temps que cela dure et que TOUS les partis créent des mini partis pour faire des levées de fonds alimentés par de généreux donateurs dont les noms sont rarement, pour ne pas dire jamais publiés!

En outre, ce OUI me semble d'autant plus de rigueur que TOUS les partis politiques n'hésitent aucunement à effectuer des "levées de fonds" pour financer l'élection d'un des leurs pour l'élection présidentielle ou de nombre des leurs pour les autres élections.

Se comprend alors leur SILENCE COUPABLE sur cette ARNAQUE AUX "CHARGES" des entreprises et leur envie de L'ALTERNANCE pour se patager, ni vu ni connu, le gâteau et les cerises qui l'accompagnent!

A titre dexemple, je rappellerai tout simplement la dernière augmentation des impôts 2013 avec les 50 milliards de subventions accordées aux entreprises sans contrepartie autre que l'augmentation du chômage et l'appauvrissement des classes dites moyennes. 

 *Cela étant, il s'agit de définir ce qu'est le CONFLIT D'INTERÊTS en ce domaine de manière très simple:

Les Elus qui accordent des subventions aux entreprises ont ils plus de chance de récolter des fonds déductibles d'un montant maximum de 15 000 € par foyer fiscal en grande partie déductibles des impôts pour les donateurs? Est ce "normal" ou répréhensible tant pour les demandeurs que pour les donateurs? La loi est ainsi faite: La question n'a pas été abordée dans les débats sur la "loi confiance"!

*Je n'accorde donc aucunement confiance à la loi  Emmanuel Macron de "moralisation de la vie publique" après l'échec du pacte de "responsabilité" le mal nommé qui a fait "perdre 50 milliards € à la France! 

                                

                                               *Point N°5*

 *Y A-T-IL CRIMES ECONOMIQUES PERPETUELS EN FRANCE?

Répondre à cette question n'est pas aisé. Selon la cour de cassation française, il faut entendre par crime économique: "Tout ce qui se rapporte à la production, à la réparation, à la circulation et la consommation des marchandises, ainsi qu'aux moyens d'échanges consistant dans la monnaie sous ses diverses formes,... et ce qui porte atteinte directe à l'économie du pays, dont l'Etat, en raison des circonstances, assure la direction et le contrôle.

La question à se poser est donc de réfléchir et de déterminer si L'Etat France assure la direction et le contrôle de ce qui porte atteinte directe à l'économie du Pays. 

L'Etat, par l'intermédiaire de ses subventions destinées à faire baisser les charges des entreprises pour favoriser les exportations, sans obliger les entreprises à baisser les PRIX DE REVIENT  Hors TVA d'autant, commet UNE FAUTE et n'obtient, en toute connaissance de cause, en retour, AUCUN RESULTAT!

Il sait, par contre, que les dividendes des actionnaires augmentent et qu'aucune des subventions ne crée d'emplois!

L'Etat, par l'intermédiaire de ses gouvernants, assure, de manière délibérée, le contrôle de ce qui porte atteinte directe à l'économie du pays!

Faire appel à des levées de fonds en France et à l'étranger ne pose alors aucun problème juridique de fond: Il faudrait, pour établir les preuves de Crimes économiques, enquêtes du Parquet financier!

Quand je pense aux 50 milliards de subventions accordés aux entreprises en pure perte entre 2014-2015-2016, j'estime être en droit de me poser la question: Y a-t-il eu Crimes économiques en France pendant cette période?

Compte tenu des résultats de ces dernières années, j'aurais tendance à penser et dire OUI! Et la réponse est qu'il n'y aura jamais de réponse puisque aucun élu ne se pose et ne pose la question!

Et, sans preuve, pas de crimes économiques officiels.

                                

                                                   *Point N°6*

            *PROPOSITION DE PROGRAMME ECONOMIQUE RATIONNEL:

Tous les crimes et délits actuellement commis par les hommes et femmes politiques peuvent être sanctionnés par les lois existantes: Il suffit aux pouvoirs en place de laisser la Justice suivre le cours normal des choses! Il suffisait d'y ajouter une loi imposant à tout candidat à une élection quelle qu'elle soit d'avoir un casier judiciaire vierge: Cela, les députés, en leur majorité absolue, l'ont rejeté! A croire qu'ils étaient bien nombreux à avoir un casier judiciaire bien garni!  

Cela étant, le problème économique essentiel posé à notre Pays mérite une SOLUTION ECONOMIQUE DE CONFIANCE adaptée à la situation. Depuis 5 ans que je propose à TOUS les hommes et à TOUTES les femmes politiques de le résoudre, je vais le leur rappeler encore une fois, au risque habituel de leur déplaire.

Ce n'est QUE par LE REVISIONNISME ECONOMIQUE RATIONNEL du XXIè siècle que se résoudront TOUS les problèmes économiques, sociaux et sociétaux. Voyons donc, à titre de rappel, ce qu'est le révisionnisme:

LE REVISIONNISME est l'attitude critique de "Ceux qui remettent en cause de manière rationnelle les fondements d'un doctrine, d'une loi, d'un jugement, d'une opinion couramment admise en histoire ou même de faits étéblis".

En l'occurence, JE REMETS EN CAUSE les faits établis par les hommes et les femmes politiques et Tous les Gouvernements qui accordent des subventions aux entreprises au prétexte fallacieux qu'il faut baisser leurs "charges"-cotisations sociales et leurs accorder des subventions pour "créer" des emplois, d'autant que les augmentations d'impôts diminuent le pouvoir d'achat des contribuables et qu'aucun emploi supplémentaire n'est créé pour faire diminuer le chômage!

Pire, même, les dividendes des actionnaires augmentent et les Français s'appauvrissent du fait que les prix augmentent TOUJOURS. De plus, les salaires stagnent, la CSG augmente et les retraites, gelées depuis un certain temps, vont encore diminuer!     

Les financements sociaux, toujours augmentés, toujours déficitaires et de moins en moins "redistribués", ne donnent aucune satisfaction quant à leurs financements. Il y a donc lieu de remettre de l'ordre dans le Bordel organisé, raison pour laquelle SEULE la solution que je vais à nouveau proposer sera pérenne, transparente, équitable et judicieuse.

Cette solution consiste en une REMISE A PLAT DE TOUS LES FIANCEMENTS SOCIAUX par la méthode des Calculs des PRIX DE REVIENT et de vente des produits, services et marchandises.

Pour ce faire, puisque les entreprises "croûlent" sous les "charges"-cotisations des entreprises, il faut, ATRES AVOIR SUPPRIME L'ISF et SIMULTANEMENT:

          1- Retirer Toutes leurs "charges"-cotisations et les transférer sur une TVA SOCIALE qui sera payée par les consommateurs, ce qu'ils font déjà sans s'en rendre compte en achetant les produits, servises et marchandises. Je rappelle, à ce sujet, que les entreprises les incorporent dans les CALCULS DES PRIX DE REVIENT et de vente, légalement et comptablement parlant pour se les faire rembourser.

*Ce n'est par ailleurs pas ce système que je critique, mais, puisqu'elles leur sont remboursées et ne participent en RIEN aux financements des dépenses sociales, il est "ANORMAL" voire SCANDALEUX que les Gouvernements et autres élus leur accordent des subventions au prétexte fallacieux qu'elle sont trop élevées!

          2- Du fait de ce transfert INTEGRAL, ligne budgétaire par ligne budgétaire sur une TVA SOCIALE Retraites, Retraites complémentaires, Sécurité sociale, Complémentaires santé, Chômage, Vieillesse, Dépendance, etc, etc, les nouveaux calculs des prix de revient Hors TVA et Hors TVA SOCIALE seraient revus à la baisse du montant EGAL aux montants des transferts! Les services fiscaux et les associations de consommateurs y veilleraient. Nos entreprises deviendraient LES PLUS COMPETITIVES des Pays industrialisés.

Du fait de la libre concurrence, les prix de vente locaux, régionaux et nationaux resteraient stables à marge bénéficiaire égale, voir même pourraient baisser légèrement.

          3- Les commandes à l'exportation augmenteraient,

          4-  La confiance reviendrait,

          5- Les investissements reprendraient,

          6- Des emplois seraient créés pour satisfaire les besoins clients en temps et en heure,

          7- Le chômage baisserait, sans pour cela atteindre le plein emploi, du fait de la démographie,

          8- La balance commerciale retrouverait son équilibre passé et deviendrait excédentaire par la suite,

          9- Un IMPÔT SOCIAL serait créé sur les bénéfices des entreprises après négociations entre les partenaires sociaux et débats au Parlement: Tout le monde doit participer aux financements sociaux:

                    9-1: Les salariés par retenues sur les salaires, "Fruit" de leur travail, ce qui se fait déjà et qui payent, en plus, l'impôt sur le revenu,

                    9-2: Les consommateurs, par la création de la TVA SOCIALE, ce qui se ferait au même taux que ce qu'ils remboursent aux entreprises "à l'insu de leur plein gré", puisqu'ils sont censés le savoir.  

                    9-3: Les entreprises par un IPMÔT SOCIAL spécifique, distinct de l'impôt sur les bénéfices, "Fruit" du travail du Capital, tout en leur faisant remarquer quelles n'ont jamais participé aux financements sociaux, puisqu'elles étaient (le sont encore) remboursées de leurs "charges" -cotisations sociales- par les consommateurs qui achètent leurs marchandises, produits et services! 

          10- La TVA SOCIALE serait collectée par les commerçants, comme la TVA, et figurerait sur les factures et tickets de caisse, par exemple comme suit: 

                   10-1: Prix de vente Hors taxes:                  Tant:          €

                    10-2: TVA: Tant %:                                      Tant:          €

                   10-3: TVA sociale: Tant %:                         Tant:          € 

                                                                        TOTAL:      Tant:      €€€

*C'est ainsi, dans la transparence la plus totale, que les consommateurs que sont les 67 millions de français sauraient ce que coûtent les financements sociaux, dans la justice et l'équité pour tous et pour ce à quoi se plaisent à dire tous les hommes et toutes les femmes politique pour tenter de justifier leur inaptitude en gestion: "Pour l'Avenir de nos enfants"!

Mise en application dès 2018 pour 2019, les impôts ne seraient pas augmentés et, après analyse des résultats en cours d'année 2018, seraient réajustés à la hausse ou à la baisse pour 2019. La suite deviendrait Routine!

                                      I-----------------------------I

                                             *5- Point N°7*

                                           *CONCLUSION:

La "loi de confiance", en résumé, INCOMPLETE par rapport à ce qui précède en économie et aux risques de Conflits d'intérêts et de Crimes économiques, ne reflète aucunement ce que pourrait être la confiance!

*En outre, ce n'est pas avec un qualificatif quelque peu présomptueux et mal choisi de "confiance", pour une loi, que le blason des hommes et des femmes politiques retrouvera l'éclat auquel tous voudraient prétendre, CAR LA CONFIANCE est une "Valeur spontanés et acquise en la valeur morale, affective, professionnelle d'une autre personne, qui fait que l'on est incapable d'imaginer de sa part Tromperie, Trahison ou Incompétence"! 

Le passé et le présent "actuel" démontrent encore, s'il en fallait, la nullité d'accorder confiance à quelque homme ou femme politique que ce soit en économie pour le bien de La France et des Français.

 En conclusion, sans aucun risque de me tromper, je le dis parce que je le pense, tout autre programme économique qui ne tiendrait pas compte de mes analyses sur LE REVISIONNISME ECONOMIQUE du XXIè siècle sera voué à l'échec programmé.

Il y a donc NECESSITE DE NATIONALISER LES FINANCEMENTS SOCIAUX Retraites, Retraites complémentaires, Sécurité sociale, Complémentaires santé, Chômage, Vieillesse, Dépendance, etc, etc... Pour la France et les Français!

                             *HONNI SOIT QUI MAL Y PENSE!

Armand de Franceville, Nom de Plume, Alain Saiche, Nom Patronyme. 

PS: Je suis Gaulliste, plus encarté pour garder mon indépendance d'esprit.  

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.