Alain Saiche
Abonné·e de Mediapart

1253 Billets

0 Édition

Billet de blog 29 oct. 2012

*L'INVISIBLE GEÔLE* ET L'EUROPE: LE COÛT DU TRAVAIL DES *BANQUES-LOBBIES* QUI PRÊTENT L'ARGENT DES CONTRIBUABLES AUX ETATS.

Alain Saiche
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

                    TRIBUNE LIBRE ET OUVERTE.

 Objet: Le coût du travail et la compétitivité.

 Nous y revoilà enfin et toujours! Le coût du travail et la compétivité reviennent en boucle et à l'envi en provenance de toutes les têtes bien pensantes, tant du Parti Au Pouvoir (P.A.P.) que du Parti Opposé au Pouvoir (P.O.P.) et du Patronnat.

 Tout repose bien entendu sur le fait qu'il faille produire moins cher pour être plus compétitifs, devenir concurrenciels pour  exporter plus, revenir à l'équilibre de la balance commerciale ... Bref, pouvoir exporter plus pour produire plus, créer de nouveaux emplois et réduire le chômage. Vaste programme pour lequel des accords pourraient intervenir après négociations tripartites. 

 Voilà résumé, en quelques lignes, le but à atteindre, but louable en soi sur lequel l'unanimité  de tous les Partis Politiques P.A.P. et P.O.P. confondus, des Syndicats et du Patronat pourrait se profiler à l'horizon 2012-2013.

 La premiére piste suggérée à être étudiée de manière à donner l'exemple serait de réduire le coût du travail des *Banques-Lobbies*, vous savez, ces banques qui empruntent l'argent des contribuables à moindre coût à la B.C.€. (Banque Centrale €uropéenne) et se font payer des *Royalties* en revendant cet argent  aux Etats qui sont obligés de passer par elles. Surtout que, en réfléchissant bien, ce sont les contribuables qui servent de matelas financier et de caution à la fois. *L'Invisible Geôle* trouve cela extraordinaire mais, bon, c'est la loi... 

 Ah!!!... Si les technocrates de Bruxelles, sous la pression des Parlementaires enfin décidés à intervenir, se disaient qu'après tout, *L'Invisible Geôle* avait raison...

Alors, si l'exemple était donné, dans un premier temps, il ne fait aucun doute que le reste suivrait:

 La baisse du coût des emprunts entrainerait ipso facto une première baisse des coûts de revient des produits finis hors taxes sortie usine "à condition que cette baisse soit bien répercutée", et permettrait en outre d'emprunter moins cher pour rembourser la dette des Etats plus vite!!!...

 D'une pierre, deux coups seraient ainsi faits sans effort particulier pour tous les contribuables que nous sommes et en particulier pour les retraités qui voudraient bien terminer leurs vieux jours sans se demander ce qui va leur arriver après la denière loi adoptée par les Députés la semaine dernière.

 Bien entendu, cette Tribune Libre et Ouverte est, comme l'on dit, un rêve.

 C'est la raison pour laquelle ce rêve est laissé à la méditation de chacun pour s'endormir après lecture et se réveiller en sursaut croyant apercevoir des facteurs déposer les feuilles d'impôts dans les boites à lettres.

 Le rapport Gallois, qui vient d'être remis au Gouvernement, ne recommandera pas, à priori, une baisse d'impôts.

 Alors, ne nous faisons pas d'illusions. Préparons nous pour la suite...

                  Armand de Franceville, Nom de Plume,

                  Alain Saiche,Nom Patronyme.

P.S. Les motivations de mes interventions se trouvent dans les lettres ouvertes et les piéces jointes en fichiers qu'il est possible de consulter en se connectant par internet sur le Blog (Médiapart):

Soit 1)- L'Invisible Geôle,

Soit 2)- Alain Saiche.

Merci de cliquer sur les fichiers joints pour en savoir et en découvrir plus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
« La harraga ne s’arrêtera jamais » : un passeur algérien raconte son « business » florissant
En 2021, de nombreuses personnes ont tenté de quitter l’Algérie et rejoindre l’Europe par la mer, débarquant à Almeria, Carthagène ou aux Baléares. Dans le sud de l’Espagne, Mediapart s’est s’entretenu longuement avec un de ces « guides » qui déposent les « harraga » (exilés) en un aller-retour. 
par Nejma Brahim
Journal — Logement
À Lyon, une école occupée pour aider une famille sans logement
Le collectif citoyen « Jamais sans toit » a commencé l’occupation de l’école Michel-Servet, dans le 1er arrondissement, pour témoigner son soutien à deux enfants scolarisés ici sans logement avec leurs parents. À l’heure actuelle, dans la métropole lyonnaise,  110 enfants et leurs familles sont à la rue.
par Faïza Zerouala
Journal — Énergies
Régulation de l’énergie : la politique du pire
En excluant la période de spéculation débridée fin décembre sur le marché de gros de l’électricité, la commission de régulation de l’énergie aurait pu limiter la hausse des tarifs régulés à 20 % au lieu de 44 %. Elle a préféré faire les poches d’EDF et transférer l’addition aux consommateurs après l’élection présidentielle.
par Martine Orange
Journal
L’action des policiers a causé la mort de Cédric Chouviat
D’après l’expertise médicale ordonnée par le juge d’instruction, la clé d’étranglement et le plaquage ventral pratiqués par les policiers sur Cédric Chouviat, alors que celui-ci portait encore son casque de scooter, ont provoqué l’arrêt cardiaque qui a entraîné sa mort en janvier 2020.
par Camille Polloni

La sélection du Club

Billet de blog
Génocide. Au-delà de l'émotion symbolique
Le vote de la motion de l'Assemblée Nationale sur le génocide contre les ouïghours en Chine a esquivé les questions de fond et servira comme d'habitude d'excuse à l'inaction à venir.
par dominic77
Billet de blog
La cynique et dangereuse instrumentalisation du mot « génocide »
La répression des Ouïghours existe au Xinjiang. Elle relève très probablement de la qualification juridique de « crimes contre l’Humanité ». Mais ce sont les chercheurs et les juristes qui doivent déterminer et les faits et leurs qualifications juridiques, et ce le plus indépendamment possible, c’est à dire à l’écart des pressions américaines ou chinoises.
par Bringuenarilles
Billet de blog
« Violences génocidaires » et « risque sérieux de génocide »
La reconnaissance des violences génocidaires contre les populations ouïghoures a fait l’objet d’une résolution parlementaire historique ce 20 janvier. C'était un très grand moment. Or, il n'y a pas une mais deux résolutions condamnant les crimes perpétrés par l’État chinois. Derrière des objets relativement similaires, se trouve une certaine dissemblance juridique. Explications.
par Cloé Drieu
Billet de blog
Agir pour faire reconnaître le génocide ouïghour. Interview d'Alim Omer
[Rediffusion] l’Assemblée Nationale pourrait voter la reconnaissance du caractère génocidaire des violences exercées sur les ouïghour.es par la Chine. Alim Omer, président de l’Association des Ouïghours de France, réfugié en France, revient sur les aspects industriels, sanitaires, culturels et environnementaux de ce génocide.
par Jeanne Guien