*L'INVISIBLE GEÔLE* ET L'EUROPE: LE COÛT DU TRAVAIL DES *BANQUES-LOBBIES* QUI PRÊTENT L'ARGENT DES CONTRIBUABLES AUX ETATS.

 

 

                    TRIBUNE LIBRE ET OUVERTE.

 Objet: Le coût du travail et la compétitivité.

 Nous y revoilà enfin et toujours! Le coût du travail et la compétivité reviennent en boucle et à l'envi en provenance de toutes les têtes bien pensantes, tant du Parti Au Pouvoir (P.A.P.) que du Parti Opposé au Pouvoir (P.O.P.) et du Patronnat.

 Tout repose bien entendu sur le fait qu'il faille produire moins cher pour être plus compétitifs, devenir concurrenciels pour  exporter plus, revenir à l'équilibre de la balance commerciale ... Bref, pouvoir exporter plus pour produire plus, créer de nouveaux emplois et réduire le chômage. Vaste programme pour lequel des accords pourraient intervenir après négociations tripartites. 

 Voilà résumé, en quelques lignes, le but à atteindre, but louable en soi sur lequel l'unanimité  de tous les Partis Politiques P.A.P. et P.O.P. confondus, des Syndicats et du Patronat pourrait se profiler à l'horizon 2012-2013.

 La premiére piste suggérée à être étudiée de manière à donner l'exemple serait de réduire le coût du travail des *Banques-Lobbies*, vous savez, ces banques qui empruntent l'argent des contribuables à moindre coût à la B.C.€. (Banque Centrale €uropéenne) et se font payer des *Royalties* en revendant cet argent  aux Etats qui sont obligés de passer par elles. Surtout que, en réfléchissant bien, ce sont les contribuables qui servent de matelas financier et de caution à la fois. *L'Invisible Geôle* trouve cela extraordinaire mais, bon, c'est la loi... 

 Ah!!!... Si les technocrates de Bruxelles, sous la pression des Parlementaires enfin décidés à intervenir, se disaient qu'après tout, *L'Invisible Geôle* avait raison...

 

Alors, si l'exemple était donné, dans un premier temps, il ne fait aucun doute que le reste suivrait:

 La baisse du coût des emprunts entrainerait ipso facto une première baisse des coûts de revient des produits finis hors taxes sortie usine "à condition que cette baisse soit bien répercutée", et permettrait en outre d'emprunter moins cher pour rembourser la dette des Etats plus vite!!!...

 D'une pierre, deux coups seraient ainsi faits sans effort particulier pour tous les contribuables que nous sommes et en particulier pour les retraités qui voudraient bien terminer leurs vieux jours sans se demander ce qui va leur arriver après la denière loi adoptée par les Députés la semaine dernière.

 Bien entendu, cette Tribune Libre et Ouverte est, comme l'on dit, un rêve.

 C'est la raison pour laquelle ce rêve est laissé à la méditation de chacun pour s'endormir après lecture et se réveiller en sursaut croyant apercevoir des facteurs déposer les feuilles d'impôts dans les boites à lettres.

 Le rapport Gallois, qui vient d'être remis au Gouvernement, ne recommandera pas, à priori, une baisse d'impôts.

 Alors, ne nous faisons pas d'illusions. Préparons nous pour la suite...

                  Armand de Franceville, Nom de Plume,

                  Alain Saiche,Nom Patronyme.

 

P.S. Les motivations de mes interventions se trouvent dans les lettres ouvertes et les piéces jointes en fichiers qu'il est possible de consulter en se connectant par internet sur le Blog (Médiapart):

Soit 1)- L'Invisible Geôle,

Soit 2)- Alain Saiche.

Merci de cliquer sur les fichiers joints pour en savoir et en découvrir plus.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.