ORÉMUS POUR L’AFRIQUE DES TUMULTES

Moult esprits de dévotion religieuse mélangent plus ou moins innocemment la piété d’adoption vertueuse à des sauces manifestement politicardes ou à des défausses singulièrement tocardes.

Aussi n’est-il pas rare, notamment en Afrique, de substituer à l’auto-réalisation volontariste, selon la proposition culte « Aide-toi et le ciel t’aidera », la résignation défaitiste, telle l'assertion occulte « Rien ne changera jusqu’à la venue du Christ ! ».

Alors, par la grâce de Dieu, je vous prie, Seigneur Jésus, de venir extirper l’incapacité sceptique à protéger et à faire émerger la « Pauvre Afrique », sans exclure en son sein l’auto-réalisation volontariste ni inclure à dessein la résignation défaitiste.

Seigneur Jésus, venez sauver ce continent martyr. Sa terre outragée est prête pour vous accueillir sur les sillons éprouvés de la corruption, de la concussion et de la prévarication. Que le règne divin s’y accomplisse ! Et que l’interrègne humain déplisse !

Seigneur Jésus, venez alléger les tourments séculaires de décadence, affliger les relents élitaires d'incompétence et corriger les errements autoritaires de gouvernance. Que votre venue allègrement attendue soulage les malheurs insupportables, décourage les pleurs épouvantables et désavantage les peurs irréparables !

Seigneur Jésus, venez constater que les discours offensifs d’émancipation postcoloniale dissimulent mal des parcours nocifs de reptation néocoloniale. L’Église en gestes n’est parfois pas en reste. Que la saine concorde se lève sur les douleurs, enlève la malsaine discorde dans les cœurs et soulève la pérenne corde du bonheur !

Alain Boutat
Épidémiologiste,
Économiste et Politologue
Lausanne

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.