alain.boutat

Professeur

Lausanne - Suisse

Son blog
2 abonnés Le blog de alain.boutat
Voir tous
  • LES DAMNÉS DE LA FORÊT DU DJA

    Par
    Nkolmbembe-Zambe est une bourgade du Sud-Cameroun, administrativement rattachée à l’arrondissement de Bengbis. Au-dessus du fleuve Dja et de son marécage, des habitations désolantes, des arbres asséchés, des moustiques innombrables. Le ciel est libre d'inquiétude, mais l'agglomération manifeste une tristesse accablante. Le visiteur n'a alors qu'une envie : s'envoler loin des chagrins morbides.
  • LA MONNAIE EST-ELLE ÉCONOMIQUEMENT UNE AFFAIRE D’OR ?

    Par
    Dans le contexte actuel de crise sanitaire, marqué par l’explosion de l’endettement et caractérisé par des idées acquises à un nouvel ordre économique international, l’attention de divers débats passionnés se porte notamment sur la problématique monétaire africaine et sur le retour nostalgique au système de l'étalon-or.
  • MASLOW À LA RESCOUSSE DE BALIVERNES

    Par
    Un extrait viral d’une émission de télévision circule dans les réseaux sociaux, accusant étonnamment les dirigeants du Cameroun de s’être organisés, depuis 1960, pour pérenniser un état d’incapacité réflexive et maintenir les élites nationales « dans la famine, dans la misère, dans les besoins strictement biologiques [...], c’est-à-dire au bas-fond de la pyramide de Maslow ».
  • L’INFRASTRUCTURE ROUTIÈRE CAMEROUNAISE À L’HEURE DU BILAN

    Par
    Vouée principalement à la circulation territoriale des personnes et au transport des marchandises, l’infrastructure routière demeure une énigme à résoudre au Cameroun, où la densité du réseau bitumé avoisine misérablement 0,3 kilomètre pour 1000 habitants, sur une superficie globale de 475 000 kilomètres carrés.
  • POURQUOI L’AFRIQUE DEVRAIT-ELLE ENGAGER SA PROPRE RÉVOLUTION INDUSTRIELLE ?

    Par
    Il n’est guère piètre jeu de s’interroger sur le retard pris par l’Afrique sur d’autres continents. Le thème est de circonstance, amplifié par des aspirations démocratiques désordonnées, des considérations géostratégiques réveillées et des propensions aryétiques à la dégradation de l’environnement économique international.