La littérature irradiée

Les éditions associatives la courte échelle.éditions transit ont publié au printemps Littérature irradiée d'Andréas Pfersmann qui porte sur les répercussions des essais nucléaires français de Mururoa et Fangataufa dans la littérature polynésienne.

couverture-literrature-irradie-e-72
Deux cent dix essais nucléaires français ont été menés entre 1960 et 1996, dans le Sahara algérien puis en Polynésie française où, de 1966 à 1996,  à Moruroa et Fangataufa ont été effectués 46 essais dans l'atmosphère et 147 essais souterrains dans les sous-sols et sous le lagon des deux atolls. Les artistes, les poètes, les écrivains polynésiens n’ont eu de cesse d’évoquer les blessures intimes dues à l’installation du Centre d'expérimentation du Pacifique et des essais nucléaires, de dénoncer leurs effets désastreux sur les plans de l’environnement, de la santé, comme sur le plan des inégalités sociales. Andréas Pfersmann étudie cette littérature irradiée et, au-delà de la Polynésie, comment dès les débuts ces expérimentations françaises en plein Pacifique, ont inspiré les écrivains et suscité notamment des romans d’espionnage, d’abord favorables, puis hostiles aux essais nucléaires.

Andréas Pfersmann est professeur des universités en littérature générale et comparée à l'Université de Polynésie française.

La littérature irradiée. Les essais nucléaires en Polynésie française au prisme de l'écriture d'Andréas Pfersmann

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.