A genoux, on vous dit! Non mais!

L'agenouillement tête baissée, un geste militant de révolte et de mobilisation? Voilà qui est étrange!

Sur la place centrale de Broons en Côtes d'Armor, devant l'église, trône une statue récente de Du Guesclin en armure agenouillé, coude sur son genou, tête baissée...  En Bretagne ils soutenaient donc déjà George Floyd au 14ème siècle - ou bien faut-il comprendre que cet agenouillement était un geste d'allégeance au Prince?...

Quel Prince aujourd'hui? Celui des élections pardi, piège à cons pour casser la révolution qui tente de se lever aux USA? Pour déverser la colère de la rue dans les urnes? Pour transformer un mouvement de lutte des classes en communion religieuse entre "belles personnes", pour reprendre une expression stupide à la mode? Votez dur, votez mou, mais votez dans le trou! Bernie éliminé pour la deuxième fois juste à temps par l'appareil hyper-réactionnaire du Parti Démocrate, le sénile Joe Biden ne fera pas mieux qu'Obama et les Clinton et pas moins bien que Trump et les Bush. Mais l'important c'est de vider les rues. Et chez nous en France? Faudra-t-il s'agenouiller devant Macron pour que justice soit rendue à Adama Traoré et les autres victimes de violences policières? Faudra-t-il attendre 2022, comme nous y invite même Mélenchon, pour nous débarrasser de Macron et le laisser continuer à nous maltraiter et veiller aux profits des banquiers et actionnaires?

Mais quelle idée de prendre ce symbole d'esclaves? Lors de l'occupation, l'agenouillement tête baissée était la posture d'allégeance des miliciens devant leur chef Darnand. En dehors du côté moyenâgeux, il est pour le moins bizarre de voir les policiers eux-mêmes mettre le genou au sol comme s'ils reproduisaient le geste de Chauvin (dont le nom ne s'invente pas).

Mais peut-être faudrait-il comprendre "Black slaves matter"?

Je préférais pour ma part les poings gantés de noir levés, tête droite, des Black Panthers...

 

Alain Dubois

10 juin 2020

 

 

PS - Je voulais insérer une photo de la statue de Broons dans ce billet, mais lorsque je le fais, quand je publie le billet seule apparaît la photo et le texte disparaît. Impossible de trouver une explication pour résoudre ce problème sur le site de Mediapart - comme pour d'autres questions (par exemple comment retrouver un ancien brouillon). Comme d'habitude, l' "aide" de Mediapart ne donne que des réponses toutes faites et ne mentionne pas ce problème. Tant pis.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.