Alain_Dubois

Professeur et chercheur, biologiste

Son blog
44 abonnés Le blog de Alain_Dubois
Voir tous
  • La Grève: espoirs et illusions

    Par
    La Grève Générale, plus que les manifestations, est l’arme la plus puissante des exploités pour faire reculer le pouvoir dans la mise en œuvre de ses plans de destruction des acquis sociaux. Pour être victorieux, les travailleurs doivent se doter de Comités de Grèves élus et révocables, et ne pas se contenter de s’en remettre à ceux, fussent-ils les syndicats, qui prétendent parler en leur nom.
  • Prédation sexuelle: heureusement, le monde de l’enseignement public est épargné !

    Par
    Certains récits pourraient suggérer que des comportements de pédocriminalité et d’agressions sexuelles se produisent parfois, peut-être même assez régulièrement, dans le monde de l’enseignement public, de la maternelle à l’université, et de la part d’enseignants des deux sexes. Par chance il n’en est rien, car sinon, à notre époque de « grand déballage », on en aurait certainement entendu parler !
  • Réflexions ferroviaires

    Par
    La plaisanterie qui consiste à dire que les conditions de sécurité sont les mêmes dans un train sans agent SNCF dans les wagons que dans un train avec est tellement grosse qu'on ne peut plus en rire. Et les "syndicats" qui l'ont rendue possible devront un jour en rendre compte au peuple, au même titre que les gouvernants.
  • Collapse: la moisson des trahisons. (1) Une chance sur deux

    Par
    Ni les manifestations, ni les pétitions, ni les médias n'y changeront quoi que ce soit: nous allons vers le gouffre. Le système social qui en est responsable est le capitalisme. Toute action qui ne consiste pas à préparer son renversement révolutionnaire, par les moyens traditionnels de la lutte des classes, s'ajoute à la liste sans fin des trahisons multiples qui nous ont menés là où nous sommes.
  • Non, ce ne fut pas un grand pas en avant pour l’humanité

    Par
    L’alunissage de 1969 est présenté par tous les médias comme un grand pas en avant pour l’humanité. Il ne le fut en aucune manière. Il fut surtout un grand pas en faveur de la technisation de la science, responsable majeur de l’effondrement à venir de notre civilisation. Il fut aussi un facteur important de la destruction de l’URSS, aux conséquences sociales dévastatrices sur toute la planète.