Faut-il vraiment souhaiter la victoire des Bleus dimanche?

Une victoire des "bleus" lors de la finale de la coupe du monde de football dimanche prochain serait sans nul doute utilisée par Macron pour redorer son blason passablement défraîchi ces derniers mois. C'est pourquoi je ne la souhaite pas!

Même si cela l'a rendu, comme souvent, passablement ridicule, Macron avait raison de sauter de joie dans le stade après le but de l'équipe de France contre celle de Belgique.

Il sait bien que, dans un pays qui il y a belle lurette a fait la Révolution de 1789, ce n'est plus pour les droits sociaux, les services publics, la santé, l'éducation, la laïcité, la soldarité internationale, que "les gens du peuple" descendent dans la rue, mais pour remercier Johnny Hallyday d'avoir amassé des millions en leur vendant des disques et des concerts, ou pour fêter une victoire "sportive" des "bleus" qui touchent pour chaque pas sur le terrain de foot ce que les "gens normaux" gagnent en des semaines, des mois ou des années.

Il sait bien qu'une victoire des "bleus" dimanche le ferait grimper dans les "sondages" - qui n'ont certes aucune conséquence politique réelle, mais seront utilisés par les "journalistes" pour nous annoncer la fin de son "purgatoire". 

Ils lui feront gagner un peu de temps pour casser les acquis de décennies de luttes des classes.

Certes, cela n'empêchera pas l'explosion qui finira par arriver, mais cela la retardera peut-être un peu.

Alors, pour ma part, sans hésitation, dimanche je dirai "allez les croates"!

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.